Accueil Chronique de concert Michel Cloup, Dimoné, Thomas Suel (Gravitations #4)
Mardi 7 février 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Michel Cloup, Dimoné, Thomas Suel (Gravitations #4)

La Meson, Marseille 13 Avril 2012

Critique écrite le 17 avril 2012 par Laurent

Puisque Pirlouiiiit me l'a si gentiment demandé, je m'en vais rajouter quelques mots concernant Thomas Suel, le slameur qui a assuré la "première" première partie, même si la prestation du bonhomme ne m'a pas spécialement marqué (faut dire que je ne suis pas non plus un habitué du genre). La première chose qui me frappe, lorsqu'il commence, c'est son accent, un accent chti assez prononcé, qu'il a heureusement la bonne idée de délaisser progressivement et assez rapidement, afin qu'on puisse se concentrer sur ce qu'il dit.
Concernant le fond, l'un de ses thèmes de prédilection semble être le travail ou plutôt l'absurdité que peut représenter le monde du travail, la recherche du profit à tout prix et le fait de perdre son temps à soi-disant essayer de gagner sa vie (il nous explique d'ailleurs qu'il a essayé plein de jobs avant de comprendre que tout ça n'était pas fait pour lui). D'autres thèmes seront également abordés durant sa prestation, notamment le statut de la femme, le fait qu'elle doit toujours assurer sur tous les tableaux, savoir se montrer aussi compétente dans son travail qu'au sein de son foyer et de sa famille...


Si les thèmes abordés sont intéressants, Thomas Suel ne possède pas l'écriture percutante et acérée d'un Fred Nevchehirlian ou la poésie mainstream d'un Grand Corps Malade. De plus, même s'il va gagner en assurance au cours de son passage, ça manque un peu de fluidité, on sent qu'il rame un peu, les textes sont parfois trop longs et on se dit qu'il ferait mieux de carrément les lire, plutôt que de laisser ses feuilles par terre, et de baisser les yeux régulièrement pour ne pas perdre le fil de ce qu'il raconte. Néanmoins, la prestation de Thomas Suel fut agréable, ni trop longue ni trop courte (il a du jouer un peu moins de 30 minutes, il me semble) et s'est terminé par une sympathique chanson aux sonorités calypso intitulée "le boulot".

Concernant le reste de la soirée, rien de spécial à ajouter, Sami a parfaitement décrit la prestation fabuleuse, toute en tension et en intensité de Michel Cloup. Comme d'habitude, c'est juste dommage qu'il y avait aussi peu de monde, et ce d'autant plus que le lieu (que je découvrais moi aussi) est vraiment très sympa.

(Photo : Fred Nevchehirlian)

La Meson, Marseille : les dernières chroniques concerts

David Lafore & Gildas Etevenard en concert

David Lafore & Gildas Etevenard par Cyriiiil
Meson, Marseille, le 20/01/2023
David Lafore est un des chanteurs que l'on a vu le plus de fois. La première fois que je l'ai vu j'avais 3 ans (c'était à l'espace Montevideo pour ma première sieste acoustique).... La suite

Uli Wolters (3x Maya Deren) en concert

Uli Wolters (3x Maya Deren) par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 03/12/2022
Après une journée passée à finir mes dernières chroniques en cours (Serket & the Cicadas au Café Julien, Henri Florens au Rouge Belle de Mai) je finis par décoller de mon ordi... La suite

Parade + Fabulous Sheep en concert

Parade + Fabulous Sheep par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 09/04/2022
Ce soir j'avais vraiment espéré que j'arriverais à voir Andréas et revoir Usken au Leda Atomica Musique avant de me rendre à la Meson pour revoir Parade et découvrir Fabulous... La suite

 Nkumba System en concert

Nkumba System par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 12/03/2022
Tout juste échappé du concert de Tapir Quartet au théâtre du Têtard je fais un saut à la Meson où j'ai donné rendez vous à Guillaume pour aller ensuite fêter le 100ème Vortex à... La suite