Accueil Chronique de concert Miss Parker
Dimanche 5 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Miss Parker

Miss Parker en concert

Hôtel de la Musique - Marseille 26 Juin 2013

Critique écrite le par

Ce soir, nous avons le privilège et l'honneur d'avoir un rendez-vous "en toute intimité" avec Miss Parker (rencontrés au Cargo de Nuit lors de la soirée Esprit Musique). Double découverte donc, d'une part de leur petit univers à eux et d'autre part de l'Hôtel de la Musique, situé près du quartier de la Valentine à Marseille.



Nous somme accueillis par Mister Franck lui même, sur le parking, et nous le suivons jusqu'à leur repère secret ... Tout le matos est en place. Une petite carte postale de Abbey Road punaisée sur un mur. De la bière ramenée d'un festival allemand (faite avec l'eau filtrée des lacs, s'il vous plait !) Et un réglage des guitares, en prenant des news musicales des uns et des autres, tout en faisant un debrief de notre soirée partagée au Cargo.

La répet peut donc commencer ... Et ce sera avec trois nouveaux morceaux, qui n'ont pour le moment ni titre, ni parole. Juste du bon gros son qui envoie les pieds. Que des guitares (dont une basse bien bien sûr) : J'adooore !!!



La première, je l'appellerais "Celle qui attaque pêchue" comme l'annonce Christophe et, aux premiers accords, je retrouve ce petit son à la The Cure qui m'avait déjà titillé les oreilles l'autre soir. C'est la basse de Stéphane qui attaque, sur la ligne de clavier envoyée par la machine. L'ensemble est encore une fois hyper dynamique et leur disposition en triangle apporte encore plus de force à l'ensemble. Chacun est dans son attitude, la même que celle qu'ils ont sur scène : Christophe hyper zen, Stéphane un pied toujours en avant (très entrant dans la musique) et Franck toujours aussi Rock !

Leur jeu est puissant et subtil à la fois ... Il n'y a plus que les paroles à trouver en fait. Et cela se fera certainement comme à leur habitude : de manière collégiale et surtout sans se prendre la tête !



Le départ de "James Bond" est, lui, très Electro. C'est de la musique à suspens, comme je l'appelle, qui ménage les effets pour vous tenir en haleine ... Et sa petite surprise promise : le thème du célèbre Agent 007 qui est repris au milieu et qui vous arrive comme ça, tout d'un coup, comme un clin d'œil.

Pour la troisième, une ligne de drums mêlée de carillons emmène l'intro pour un départ décalé et tout en douceur, à la Rockababy (en un peu plus musclée tout de même !). La guitare de Bond est très sonnante cette fois et la ligne dissonante qui s'en suit joue de tout cela avec beaucoup finesse.



Mais fini les nouvelles compos. On va repartir sur les morceaux qui sont en cours d'enregistrement pour leur maxi qui est à sortir d'ici la fin de l'année, normalement. Nous passons donc à du chanté avec Colder (et même du pas chanté depuis longtemps apparemment !). Alors on démarre ... Et il trouve qu'il la chante super bien : Et oui, il y a le playback qui est parti en même temps !! Ils reprennent donc après quelques moqueries à l'encontre de Christophe qui s'est donc planté :P Et avec cette voix décalée de Franck qui se plaque sur la musique, c'est comme en Live : Ça le fait carrément !

Petites antisèches (au cas où). Sa voix est peut-être encore plus mise en valeur avec le God qui suit. Un peu plus lascive celle-ci. Du genre : on attend la montée et surtout l'explosion. Ça entre littéralement en toi. Avec une petite Chris Rea touch, comme le dit Stéphane.



Petite discussion sur la difficulté à trouver un bon nom de groupe avant d'attaquer It Comes. Alors pourquoi Miss Parker ? Et bien à cause de la fille dans la série Le Caméléon, tout simplement. Puis on retourne à la musique et à une guitare new-wave à ma droite que j'adore définitivement. Et la sensation, au fur à mesure que cette écoute avance, que leurs anciens morceaux sont moins dans la puissance que les nouveaux. Plus années 80 aussi, dans le son. En tous cas, ils sont tous trois d'une zenitude à toute épreuve, ce qui est amusant et presque paradoxale avec leur musique.

Nous allons aussi retrouver les rugissements de grosses cylindrées de l'intro qu'ils nous avaient offerts à Arles. Très "musique de film", avec ces guitares qui grondent. Ils envoient le bouzin pour du bon gros Rock comme on les aime ! Et la voix de Franck quasi seule sur les quelques accords de The Unknown, ça le fait grave. Tant et si bien que c'en est même presque troublant.



Avant de terminer, nous aurons aussi un petit passage par I Lost et son amusant paradoxe du Rock des guitares et de l'Electro des machines. Sans oublier Funeral, Le titre Pink Floyd avec Le passage Pink Floyd de Franck à la guitare (Si, si, on confirme et on est tout à fait d'accord avec Christophe. Désolée Franck ;) !!)

En tous cas merci à vous, vraiment. Merci pour votre accueil. Merci pour votre gentillesse. Et surtout, un grand Merci pour votre talent Messieurs.



Franck Spicciani Logean : Chant & Guitare
Stéphane Campo : Basse
Christophe Rubini : Machine & Guitare

Setlist
1 - "Celle Qui Attaque Pêchue"
2 - "James Bond"
3 - "..."
4 - Colder
5 - God
6 - It Comes
7 - Something
8 - Instrumental
9 - Feelings
10 - The Unknown
11 - I Lost
12 - Funeral
13 - We Dance
14 - Halo

Chronique réalisée par l'équipe de Concerts en Boîte

Miss Parker : les dernières chroniques concerts

Miss Parker- Shiloh en concert

Miss Parker- Shiloh par Phil2guy
Le Poste à Galène- Marseille, le 30/04/2016
Ce soir au Poste à Galène, le trio cold wave Miss Parker organise la soirée de lancement de son premier album, réalisé sur le label Désordre Nouveau (qui a depuis plus de deux... La suite

Minuit Machine-Miss Parker-Catalogue en concert

Minuit Machine-Miss Parker-Catalogue par Phil2guy
Le Poste à Galène- Marseille, le 13/11/2014
Un mois après avoir organisé les concerts (réussis) d'Electrolux et Messer Chups, le label Désordre Nouveau investit de nouveau le Poste à Galène. Point de garage punk ou de surf... La suite

Miss Parker + Catalogue +Soviet Soviet en concert

Miss Parker + Catalogue +Soviet Soviet par Phil2guy
Le Lounge- Marseille, le 27/05/2014
Soirée Post Punk ce soir au Lounge organisée par le Label Indus/ Cold Wave Désordre Nouveau (qui avait fait venir Jessica 93 dans la même salle l'hiver dernier) avec deux... La suite

Miss Parker + Jessica93 en concert

Miss Parker + Jessica93 par Phil2guy
Le Lounge - Marseille, le 18/01/2014
Le Lounge accueille ce soir Désordres Nouveau, label phocéen d'obédience Cold Wave / Post Punk / Industrielle à l'esthétique très travaillée (que je ne connaissais pas avant ma... La suite

Hôtel de la Musique - Marseille : les dernières chroniques concerts

Try To Win + Saïlence + Time Out par Zhou
Hôtel de la musique, Marseille, le 14/05/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ Premier concert à Marseille pour le nouveau groupe de hardcore marseillais Try To Win avec Greg (ex-Disturb / NSBS) au chant, ça se passe du côté de l'Hôtel de la musique à la Capelette et pour l'occasion c'est Saïlence et Time Out qui les accompagnent. A ne... La suite

Day by Day + Sheeva + M-Sixteen + Hogwash par Zhou
Hôtel de la musique - Marseille, le 30/10/2004
Live report initialement posté sur https://massilia.burning.free.fr/ Rencontre amicale Marseille / Paris placée sous le signe du punk avec deux groupes de chaque ville pour ce concert à l'Hôtel de la musique. Dans un élan de motivation que je ne m'explique toujours pas, je me suis décidé à allez voir ce concert en solo, peut être dépité d'avoir... La suite