Accueil Chronique de concert Mustang + Claire Denamur + Nevchehirlian
Vendredi 26 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mustang + Claire Denamur + Nevchehirlian

Mustang + Claire Denamur + Nevchehirlian en concert

La Maroquinerie, Paris 6 Octobre 2012

Critique écrite le par

Les Francofolies de la Rochelle se sont associés à la très bonne salle de la Maroquinerie pour présenter trois artistes/français, compte rendu de la soirée :


Nevchehirlian

Je m'excuse auprès des Nevchehirlian pour avoir raté la majorité de leur set. A vrai dire, je n'ai vu que leur dernière chanson, un hommage à Prévert qui, d'après les dires du chanteur, conclut tous les sets du groupe. Trop peu pour juger, donc je dis rien mais... non rien c'est mieux...



Claire Denamur

Après une bière à l'eau onéreuse, je me retrouve nez à nez avec la chanteuse folk du moment : Claire Denamur. Je tiens à préciser, au préalable, que ce n'est pas dans mes habitudes de détruire les groupes, surtout ceux qui démarrent, mais il est de mon devoir de faire une exception, tant je suis convaincu que le public, qui lui a réservé un accueil plus que chaleureux, est soit peu habitué aux concerts soit dépendant aux drogues dures. Claire Denamur en quelques mots : c'est un peu une actrice qui, comme toutes les actrices un peu pourries, nous pond un album de folk chié par trois musiciens de studios has-been et que l'on pardonne rapidement parce qu'elles sont jolies, gentilles et pas chanteuses professionnelle. Dommage qu'elle n'ait pas été actrice... Seulement une énième resucée de chanteuse rétro sans talent s'apprêtant à pourrir d'ici peu les ondes françaises, qui n'étaient déjà pas gâtées. Tous les clichés sont là : le tabouret, la voix forcée, la chanson engagée dans un anglais lamentable (elle est d'ailleurs impardonnable puisque elle a grandi aux Etats-Unis, oui je me suis renseigné !). Le band qui l'accompagne (guitare, basse, batterie) est banal à souhait, les compositions se ressemblent toutes et les textes sont affligeants. Pour parfaire le tout, la voix est très mauvaise surtout quand elle est poussée. Les tentatives bluesy à la Janis se soldent toutes par un échec cuisant, le public lui, trop habitué à ce que les françaises n'aient pas de voix, se contente aisément de cette mauvaise élève de la Star'ac des bobos. J'arrête ici pour ne pas en dire trop. Point positif, la donzelle sait choisir ses reprises.





Mustang

Mustang conclura la soirée. Et de quelle manière! Le chanteur a beau clamer en ouverture "nous sommes Mustang, on vient de Clermont-Ferrand ", on ne le croit plus. Mustang est bel et bien de Paris désormais. Pour les avoir vus plus d'une fois dans la capitale auvergnate, je peux vous assurer que je n'ai jamais vu un public aussi acquis à leur cause. Cette magnifique salle de la Maroquinerie s'est enflammée tout au long d'un set maîtrisé de main de maître par un groupe sûr de l'expérience que la longue tournée "Tabou" (deuxième album du groupe) lui a apportée. Preuve de son nouveau statut, le groupe subira, pendant la première demi-heure, les habituels relous réclamant les tubes du groupe ( ici "Anne Sophie" et "La princesse aux petits pois"), ces crétins qui n'ont toujours pas compris que les groupes utilisaient des set-lists - et qui restent convaincus, lorsque les groupes chantent les chansons qu'ils ont quémandées pendant des heures, qu'ils y sont pour quelque chose - montrent en tout cas que le groupe change de statut peu à peu et s'installe comme un des leaders de la chanson francophone.



Le set balaiera l'ensemble de la jeune carrière du trio, avec toutefois un accent prononcé sur le premier album du groupe. On regrettera un brin le peu de chansons provenant de leur dernier EP de reprises, seule " je me suis fais tout petit" (la meilleure de l'album par contre) nous sera offerte.

Mustang ne ressemble à aucun autre groupe car il dose ses influences aussi bien que ses shows. Un spectacle électrisant qui annonce le meilleur pour un groupe qui s'améliore de concert en concert.



Photos prises à le Fête de l'Huma en septembre 2012 par Boby Allin, www.flickr.com/photos/boby_allin

> Réponse le 11 octobre 2012

[ La Maroquinerie, Paris - 6 Octobre 2012] L'article de M. Burnain confine au grotesque tant il est gravement mensonger et calomniateur à l'égard de Claire Denamur et de son public. Entre sa misogynie de bas étage et ses niaiseries prétentieuses et sottement bourgeoises de pseudo-connaisseur, rien ne nous est épargné. À un tel degré d'outrance, la charge de M. Burnain devient plus féroce pour lui-même que pour ceux qu'il critique. Précisons que : Claire Denamur, bien en voix, a livré un très beau et applaudi tour de chant à la Maroquinerie. Elle est une très bonne mélodiste. Elle chante très bien en anglais et en français. Son dernier album, ''Vagabonde'', qu'elle joue actuellement sur scène, accessible de par son apparente simplicité ''folk'', la qualité de ses musiques et son timbre de voix, est une œuvre importante et...  La suite | Réagir

> Réponse le 18 octobre 2012, par Clément Chevrier

Ha ha ha, bon sang de bonsoir, le "génie" ? Je n'étais pas à ce concert, je me soucie de Mlle Denamur comme des couettes de Waylon Jennings, il n'empêche que le coup d'Aristote, s'il ne s'agit pas d'un fake, rentrera dans les annales de la mauvaise foi, du pédantisme et de la bêtise. Et quoi ? Devons-nous tenir prêt Schelling à bondir sur quiconque ne goûte pas Lescop ? La lecture de Schopenhauer rend-elle l'œuvre de, mettons, les Kinks, "géniale" ? Avec des fans aussi pompeux que vous M. L'Anonyme, la pauvre Miss Denamur n'a pas besoin de critiques pour se voir tendre les chausses-trappes.  Réagir

> Réponse le 18 octobre 2012, par Jason

Clément Chevrier, à part insulter les gens, étaler votre inculture et user d'un cynisme et d'un humour très bourgeois, vous n'avez rien à dire qui s'élève au dessus du ricanement. Mais ce qui semble vous insupporter le plus (et motiver votre puérile intervention), c'est qu'on ne s'adonne pas comme vous au culte de la médiocrité. Paniqué que vous êtes, en bon serviteur docile et zélé du nivellement par le bas, à la seule idée que d'autres pourraient encore essayer de penser.  Réagir

> Réponse le 18 octobre 2012, par Clement Chevrier

Je vous dois qu'il s'agit bien d'un ricanement de ma part, sonore, enfantin sinon puéril. Et je prends un tel plaisir à vous lire nier l'évidence des sentiments - qui, comme de bien entendu, sont sa stricte propriété - que M. Burnain a éprouvés puis retranscrits fidèlement, du haut de votre prétentieux name-dropping, que je n'envisage pas de débattre avec vous sinon pour me délecter de votre emploi passionnellement sur-investi de notions philosophiques - vous me suivez ? Je ne suis pas tombé trop bas ? Continuez, s'il vous plait, à nous amuser, mais j'ai peur que vous ne déserviez votre propre cause en trollant ainsi.  Réagir


Mustang : les dernières chroniques concerts

Mustang + Grand Blanc en concert

Mustang + Grand Blanc par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 27/09/2014
Bonne soirée qualité France à la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand, le 27 septembre 2014 avec en tête d'affiche l'excellent groupe originaire des environs, Mustang, et une... La suite

Mustang en concert

Mustang par Patrick Duffy
La Ferme d'en Haut, Villeneuve d'Ascq, le 21/03/2014
Véridique : ce soir les cowboys de Mustang étaient de passage dans mon village, à la Ferme d'en Haut ! Accueillante, mais pas franchement grande cette salle - difficile d'y... La suite

Entretien avec Jean Felzine du groupe Mustang à propos de l'album Ecran Total en concert

Entretien avec Jean Felzine du groupe Mustang à propos de l'album Ecran Total par Pierre Andrieu
Paris, le 20/03/2014
Le 31 mars 2014 sort l'album Ecran Total, troisième réalisation, après A71 et Tabou, signée par le groupe français Mustang... Sur son nouvel opus (dont la chronique est à... La suite

Mustang + Granville en concert

Mustang + Granville par Fredc
Le Point Ephémère, Paris, le 16/01/2013
GRANVILLE : Le groupe normand Granville, plus ou moins originaire de la ville éponyme, sort son premier album en ce début d'année. Il écume pourtant les scènes depuis déjà... La suite

La Maroquinerie, Paris : les dernières chroniques concerts

New Model Army en concert

New Model Army par lol
La Maroquinerie, Paris, le 09/10/2019
Comme tous les ans, Justin Sullivan et son groupe New Model Army viennent rendre visite aux Parisiens. Cette année, c'est à la Maroquinerie que le public fervent d'habitués qui... La suite

Zebrahead en concert

Zebrahead par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 24/09/2019
Les Américains de Zebrahead étaient de passage à Paris à la Maroquinerie, dans le 20ème, pour leur unique date en France le mardi 24 septembre. En pleine tournée européenne,... La suite

J Mascis en concert

J Mascis par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 06/07/2019
Il a souvent été décrit comme une personne oisive voire adepte du "jemenfoutisme". Avec son air d'éternel slacker... de 55 balais, sa casquette de base-ball et son t-shirt informe,... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite