Accueil Chronique de concert Nevchehirlian / Prévert
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nevchehirlian / Prévert

Nevchehirlian / Prévert en concert

Théâtre des Salins, Martigues 28 janvier 2011

Critique écrite le par

Le Soleil Brille Pour Tout le Monde (Frédéric Nevchehirlian / Prévert)

J'adore me prendre ma petite claque du vendredi de fin d'après-midi à 17 heures.
Faut dire que j'aurais dû me douter un peu, me méfier, réfléchir un peu avant d'y aller.

J'avais déjà assisté à la représentation de Le Soleil Brille Pour Tout le Monde, le nouveau projet de Frédéric Nevchehirlian. C'était alors une "vraie" représentation publique au Théâtre des Salins de Martigues, en avril dernier (lire la chronique de l'époque). Aujourd'hui, c'est dans un cadre beaucoup plus intimiste, toujours au Théâtre des Salins, mais dans ses entrailles, dans la salle répondant au doux nom de "Salle du Bout de la Nuit", située en sous-sol. Nous sommes invités à assister à cette nouvelle fin de résidence, où Nevchehirlian et toute sa petite bande paufinent la représentation qu'ils s'apprêtent à donner sur les routes, à partir du mois prochain, de ce spectacle articulé autour de textes de Jacques Prévet.

Frédéric Nevchehirlian en réprésentation - photo : flag´


La salle est petite, superbe, style club (n'y a-t-il jamais d'autres représentations ou concerts dans une salle pareille ?!!!). Le public est extrêment peu nombreux à ma grande surprise, je m'attendais à une affluence relative, malgré l'invitation distribuée nominativement. Mais c'est visiblement une bande d'amis qui se retrouve là. Le premier cercle, ou quelque chose comme ça, Frédéric accueillant tout ce petit monde avec un mot pour chacun.

Tout est installé. Ca sent la fin de journée de travail. Mais ça sent aussi un peu la tension de présenter un travail pour le moment confidentiel.
Le set démarre rapidement après que les musiciens se soient installés (Julien Lefèvre - guitares, violoncelle, toy-piano, ... - et Gildas Etévenard - batterie et percussions), et après que Frédéric Nevchehirlian présente le pourquoi-du-comment-de-la-chose : un travail encore perfectible, avec les hésitations logiques qui l'accompagneront vraisemblablement, les commentaires, les calages, ...

Frédéric Nevchehirlian en réprésentation - photo : flag´


Mais ce à quoi nous assistons semble déjà très abouti.
On y reconnait la projection des images de Patrick Laffont qui accompagnent les musiciens en toile de fond, ces images suggestives, bien plus que descriptives, comme de la peinture en léger mouvement, comme je l'avais déjà décrit.
La présence d'un batteur ajoute une tonalité plus moderne à ce à quoi j'avais pu assisté en avril dernier où Nevchehirlian n'était alors assisté que de son guitarite. Les accompagnements musicaux sonnent ici beaucoup plus rock dans les morceaux plus agressifs (Nevchehirlian semble avoir décidement pris cette direction rock pour accompagner son phrasé si typique, depuis son précédent album Monde Nouveau Monde Ancien). Atmosphère rock, mais également atmosphères plus denses sur les morceaux plus lents, avec l'adjonction de subtiles percussions par Gildas Etévenard (aux instruments improbables).

Frédéric Nevchehirlian en réprésentation - photo : flag´


Les textes de Prévert semblent les mêmes qu'en avril dernier (lire la chronique de l'époque), un mélange équlibré de textes parfois intimes (Lettre à Jeanine, Attendez-moi sous l'Orme, ...), parfois poétiques ou exercices de style (La liste du Liftier, les Feuilles Mortes,...) mais le plus souvent engagés et revendicatifs. Ce sont ces derniers, issus du recueil "Octobre" de Jacques Prévert, qui prennent indéniablement le dessus, tant leur force est incarnée dans la bouche et par l'interprétation de Nevchehirlian. Des textes qui sonnent comme définitivement actuels, quoique à des décennies de leur origines. Des textes sur la lutte des classes, sur la condition ouvrière, l'asservissement et l'exploitation, les plaintes, les revendications (Le Soleil Brille Pour Tout le Monde, Il ne faut pas rire avec ces gens-là, ... et un superbe "Citröen"), jusqu'à la lutte, voire l'idée de révolution comme inconournable (Marche ou Crève, Travailleurs Attention,...), comme la couleur rouge ou le "Vive la Grève", écrit par Prévert, slogan articulé en fin de morceau.

Gageons que le public sera réceptif à cette force lors les prochaines dates, en conditions réelles, en février et mars prochain en France, et même jusqu'au Sénégal (date anoncée en mars).
Le seul bémol étant qu'aucune représentation publique de ce spectacle n'est prévue dans la région. Il faudra sans doute attendre un peu avant que le public de PACA ne puisse écouter et voir l'enfant prodige slam-rock de la région, dans cette performance qui ne laisse pas de marbre.


Set List (dans le désordre) :
1-Les Feuilles Mortes
2-La Liste du Liftier
3-J'ai Grandi
4-Familiale
5-Le Soleil Brille Pour Tout le Monde
6-Méditation 1
7-Attendez-Moi Sous l'Orme
8-Lettre à Janine
9-Citroën
10-Les Clefs de la Ville
11-Travailleurs, Attention
12-Le Cancre
13-Marche ou Crève
14-Sifflet
15-Il ne Faut Pas Rire Avec Ces Gens-Là
16-Confession Publique


Sur scène, Le Soleil Brille Pour Tout Le Monde c'est :
Frédéric Nevchehirlian, paroles, chant, guitares, samples
Julien Lefèvre, guitares, violoncelle, toy-piano, ...
Gildas Etévenard, batterie et percussions
Stephane Paulin, basse, sonorisation
Patrick Laffont, images, videos


remerciements à Interne/Externe et au Théâtre des Salins pour leur accueil.

Nevchehirlian : les dernières chroniques concerts

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Shooting Stars (Nevchehirlian, Etevenard, Rodomisto) - feat. Marilyn Monroe & Kurt Cobain en concert

Shooting Stars (Nevchehirlian, Etevenard, Rodomisto) - feat. Marilyn Monroe & Kurt Cobain par Philippe
Théatre du Merlan, le 18/11/2016
Avant d'être un événement culturel, ce fut un événement sportif. Car cette soirée a permis à l'auteur de valider une hypothèse déjà plusieurs fois étudiée mais non approfondie :... La suite

Interview Nevche en concert

Interview Nevche par Sami
Théâtre Le Merlan, Marseille, le 20/05/2016
Une conversation. Où les silences comptent autant que les mots, les sourires autant que les regards. Au bord de l'eau #10 - Nevche par LARTSENIC Merci Frédéric... La suite

Jeanne Added + Fred Nevchehirlian en concert

Jeanne Added + Fred Nevchehirlian par Sami
Théâtre Le Merlan, Marseille, le 20/05/2016
Une fois n'est pas coutume le concert de la soirée ne se passe ni dans une des salles habituelles ni en centre-ville, mais dans les quartiers nord et plus précisément au Théâtre Le... La suite

Théâtre des Salins, Martigues : les dernières chroniques concerts

Clara Luciani en concert

Clara Luciani par Lionel Degiovanni
Théatre des Salins, Martigues, le 26/10/2018
Retour sur un lieu que j'affectionne particulièrement, le théâtre des Salins à Martigues. Cet endroit est bien un théâtre mais il fait aussi des concerts. L'accueil est... La suite

Erik Truffaz en concert

Erik Truffaz par Minty
Théâtre des Salins Martigues, le 03/03/2017
Le trompettiste Erik Truffaz, n'est plus à son coup d'essai et l'eau a bien coulé sous les ponts depuis son désormais culte, The Dawn (2008) . L'artiste, visionnaire et avant... La suite

Miossec en concert

Miossec par Ysabel
Théatre des Salins, Martigues, le 06/05/2014
Plus qu'un plaisir ... Et il est même double : Retrouver Miossec Live bien sûr, mais aussi ce cher Théâtre des Salins que je n'ai pas vu depuis longtemps. Scène ouverte et... La suite

Dominique A en concert

Dominique A par Agent Massy
Théâtre des Sallins, Martigues, le 13/12/2013
Y revenir est un spectacle de Dominique A en solo, dans lequel il dit des passages du livre du même nom et dont il est l'auteur. Il y joue aussi quelques chansons, mais surtout pas... La suite