Accueil Chronique de concert Nitwits + Noon X.o.x.o (Monte-carlo Records Session Marc Toesca)
Lundi 19 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nitwits + Noon X.o.x.o (Monte-carlo Records Session Marc Toesca)

Nitwits + Noon X.o.x.o (Monte-carlo Records Session Marc Toesca) en concert

Moods - Monaco (98) 16 Février 2011

Critique écrite le par

Il y a des propositions qui ne se refusent pas. Pour certains c'est une excursion en jet en Egypte ou en Tunisie, pour moi c'est un trip concert à Monaco avec les Nitwits, aller-retour en camion, dans une salle de concert hyper-classe et programmés par Marc Toesca himself. Je vous donne la conclusion d'avance, non ni moi, ni ma famille n'avons fait d'affaire immobilière à Monaco, et oui le camion est bien tombé en panne. Pour le contrôle de gendarmerie, je laisse durer le suspens...



Après trois heures de routes à écouter de la bonne zique, on décharge le matos (après un premier contact, cordial, avec la police locale) devant le Moods. Salle classe de chez classe, juste à côté du Casino. Déjà rien que l'entrée, des escaliers qui descendent en sous-sol, un plan d'eau avec des canards, l'eau qui ruisselle sur les parois de l'escalier, et on arrive devant une porte rouge sang. Derrière un hall d'entrée qui rappelle Las vegas et un vestiaire aussi grand que l'Enthropy. On traverse la salle avec son bar aux effigies des gloires du rock, d'Hendrix à Jagger en passant part Sa Sainteté Lemmy. Pleins de tables, aucune "fosse", une scène large et profonde. On est bien loin de l'imagerie punk. Direction la loge, plus grande que mon premier appart' et au frigo bien plus plein que le mien ne sera jamais. Les murs sont remplis de graffitis des groupes s'étant précédés sur la scène du Moods, la spécialité étant le groupe de reprises (de Dire Straits à Zz Top, en passant par Queen et Zucchero). L'accueil est des plus sympathique et pendant que le groupe fait ses balances, je m'aperçoit que les techniciens sont sacrément compétents et que le matos déchirent sa race. Le programmateur semblant avoir bon goût, j'imagine sa frustration de ne pas pouvoir se lâcher niveau programmation. Dommage, un concert d'Heavy trash au Moods ça le ferait ! Et ne serait-ce que la talentueuse scène d'aqui, que ce soit en jazz, rock ou autres, cher programmateur, si vous voulez des idées...



La soirée commence avec Noon X.O.X.O, un groupe de rock 90's, tendance K's Choice. Pas vraiment ma came, même si le groupe se défend avec une belle énergie. Je m'attarderais plus à une étude ethnologique du public. Car en plus d'être à l'estranger, nous sommes dans un autre monde. Déjà, la place est à 24 euros. Ouch, pour deux groupes en découverte ça fait mal. je projette peut-être mon point de vue de smicard marseillais, mais je peux comprendre le peu d'affluence. D'après l'orga, c'est surtout parce qu'il pleut. Et quand il pleut, le monégasque ne sort pas. Un peu comme à Marseille en fait. Quelques jeunes gens, classe, se tiennent debout près du bar, des groupes plus âgés sont assis autour des tables de la salle. Je me suis promis de ne plsu faire de remarque sur l'âge du public, depuis que j'avance vers la 40aine, et surtout quand je me suis rendu compte que quelqu'un de 60 ans, ben il avait 19 ans au début des Stooges... Quoique là, le public ne semble pas un habitué des guitares qui hurlent, même si des applaudissement polis fusent entre les morceaux.



Les Nitwits montent sur scène, et le quatuor balance la sauce, avec un son réglé nickel (encore bravo aux technos). Le groupe a achm'ent évolué depuis ses débuts. Alors le son semblait plus se rapprocher de Nirvana et Queen of the Stone Age, alors que là on est plus dans des sonorités early Cure (Note à l'intention des ringards, on dit "early" dans le milieu ce qui veut dire "au début du groupe" mais c'est plus style) et Pixies, voire Joy Division. Que dire de plus, vu que j'ai chroniqué ce groupe maintes et maintes fois ? Là, sur un set d'une heure, ils ont été impériaux, ont montré l'étendu de leurs talents. Une originalité rare, une énergie explosive, une présence certaine et une envie de sortir des sentiers battues, entre mélodies presque pop (j'ai dis presque) et une recherche chaotique permanente. J'ai même découverts certains aspects de leur musique, comme ce passage chanté qui me rappelait le Strummer d'English Cival War. Niveau public, même si leur raodie norvégien était en transe (mais pas de mode berseker à coup de béquille comme ;il peut le faire..), le reste de la salle s'est vidé au fur et à mesure. Ce n'est pas réellement une surprise, vu le profil. Pourtant aucun bouton de volume n'a été monté jusqu'à 11, aucune mère n'a été insultée, aucune religion blasphémé, aucun Norvégien n'a dansé nu sur la scène, aucun crachat sur le public, aucune simulation de sodomie (ni même de réelle), aucun canard décapité, aucun ordinateur lancé à travers la salle, aucune table renversé, aucune bagarre à tesson de bouteille, aucun combat de chien, aucune déjection sur le plateau, même pas de bouteille de champagne versé sur la tête ni même de batterie saccagé... De là à dire que c'est ce que le public attendait il n'y a qu'un pas et je propose de programmer The Irritones dans le lieu, juste pour voir.
On espère donc les revoir rapidement sur se format d'une heure (parce que bons quand même y a des vieux morceaux qui déchirent du slip) avec un auditoire, plus rock quoi. Dire que deux jours avant, je participais à un atelier aux Baumettes. Le gens y semblaient bien plus vivant...



On finit la soirée devant le Moods a discuté avec Marto Esca, qui se révèle curieux et plutôt de bon goût musical, on range le matos, on reprend la route sur les une heure du mat', forcément sous la pluie, forcement avec une panne et un bon moment à pousser le camion sur une aire d'autoroute, forcement avec des gendarmes qui tourneront autour du camion avec une envie certaine de fouiller tout ça, mais surtout dans la bonne humeur, les 16 et une putain de bonne bande son (Stooges / Pixies / Joy Division / Devo / daft Punk & co). Arrivé à 5h du mat, dormi 3 heures avant d'aller au turbin, mais au final une virée des plus sympathique, même si je en suis pas convaincu que le Rocher se convertisse aux décharges soniques dans l'immédiat.

www.myspace.com/nitwits13
www.myspace.com/noonxoxo
fr.moodsmontecarlo.com

> Réponse le 19 février 2011, par bruno brugère

[Moods Monaco - 16 février 2011] Noon xoxo très bon groupe ,chanteuse dynamique à la voix surprenante et ma foi très agréable je n'en dirais pas autant du groupe Nitwits certes intéressant mais grand air de déja vu.  Réagir

> Réponse le 19 février 2011, par Philippe

Belle virée en tout cas, ça donne envie : un peu de gonzo chez les têtes couronnées ça ne peut pas (leur) faire (trop) de mal...  Réagir

> Réponse le 21 février 2011, par Mystic Punk Pinguin

Moi, au moins, j'avais l'honnêteté de préciser que je connaissais déjà le groupe Nitwits. Là je trouve dommage de défendre ses potes en critiquant l'autre groupe. Cela fait plus copinage qu'autres chose. Bruno, j'espère que tu prendras le temps de chroniquer d'autres concerts sur ce site. De prendre le temps de le faire, et pas seulement ceux de tes amis. Pour ma part, vu le nombre de concert chroniquer dans ces colonnes (cf. https://www.concertandco.com/critique/critique-concert-compte-32668.htm ), je pense avoir acquis une certaine crédibilité. Musicalement, El Pinguin  Réagir

> Réponse le 22 février 2011, par Ritchie

Pour ceux qui ne connaissent pas ce mystérieux Bruno Brugère et qui aimeraient en savoir un peu plus, un documentaire sur sa vie a été tourné. Vous en saurai plus sur lui en regardant "Brüno" https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18895362&cfilm=123259.html  Réagir

> Réponse le 27 février 2011, par bruno brugère

[Monaco Moods - 16 Février 2011] Pour le "rigolo" qui pense que je n'y connais rien en musique et que je ne cherche qu'à défendre mes "potes" ... saches ma poule que Noon XOXO ne sont pas mes copains ,que compte tenu de mon age ils ne souhaiteraient pas trop se montrer avec moi ... si sur une critique on n'a pas le droit de dire ce que l'on pense à quoi bon l'écrire???? je ne pense pas avoir dit le moindre mal d'un groupe ,il est de mon droit de préférer une musique et un groupe qui ,pour moi,présentait plus d'originalité que l'autre ,de trouver la chanteuse meilleure et plus dynamique que le chanteur de l'autre groupe Et pour l'autre zozo t'as pas de bol mon chou... j'aime pas les mecs ... que veux tu on se refait pas donc t'auras ni mon !!!!!! ni mon !!!! dommage pour toi allez sans rancune à +  Réagir

> Réponse le 27 février 2011, par Mystic Punk Pinguin

A, désolé si je suis mauvaise langue. Je prends acte, et donc me réjouis de voir sur ce site d'autres chroniques de concerts signé de ton nom, vu que tu es amateur de musique sans chapelle. musique sans chapelle.  Réagir

> Réponse le 01 mars 2011, par bruno brugère

Merci ,toi au moins tu n'as pas l'agressivité de celui qui m'envoie un mail en omettant volontairement de mettre son adresse ,bonjour la possibilité de s'exprimer et de répondre!!!!!!!Je n'ai pas émis la moindre critique sur le groupe Nitwits ,j'ai simplement suggéré que pour moi et cela n'engage que moi je préférais l'originalité du groupe NOON XOXO et que la voix de la chanteuse était très originale ... en revanche j'ai le droit de pas aimer celle du chanteur de Nitwits ,que je trouve manquant complètement d'originalité d'ou le terme de déja vu est ce insultant de dire ce que l'on ressent ??? la musique est aussi une affaire de gout personnel non?????   Réagir


Nitwits : les dernières chroniques concerts

 Blah-Blah + Nitwits + Joujou en concert

Blah-Blah + Nitwits + Joujou par Pirlouiiiit
la Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2014
Les chroniques de concert soit je prends le temps de les faire le soir même sinon en tout cas le lendemain, soit je les laisse trainer plus qu'il ne faudrait. En effet comme je... La suite

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi +  Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... en concert

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi + Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... par pirlouiiiit
la Rue du Rock - Marseille, le 05/07/2013
De toutes les dates du festival Phocea Rocks celle ci était sans doute la plus culottée (plus que d'avoir fait passer 13 groupes locaux en un soir à l'Espace Julien) sinon en... La suite

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) en concert

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 31/05/2013
En complément de la chronique de Philippe, quelques lignes sur chacun des groupes vus ce soir là ... Departure Kids (prévus de 19h à 19h30 au Café Julien) : ils commencent... La suite

(mon) Festival Phocea Rocks 2013 : Departure Kids, Lo, Reliques, Soma, Nitwits, Crumb, Conger! Conger!, Binaire en concert

(mon) Festival Phocea Rocks 2013 : Departure Kids, Lo, Reliques, Soma, Nitwits, Crumb, Conger! Conger!, Binaire par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 31/05/2013
Rhaââââ les cons ça ose vraiment tout, décidément, la phrase d'Audiard ne vieillira jamais. Prenez Vince & Gina par exemple, un couple d'activiste musicaux à Marseille. Quand on... La suite

Noon X.O.X.O : les dernières chroniques concerts

Noon X.o.x.o + Frozen Yellow Spot + Ultimatum (Fête de la Musique 2013) en concert

Noon X.o.x.o + Frozen Yellow Spot + Ultimatum (Fête de la Musique 2013) par Fanrem
Fête de la Musique - Frejus Plage, le 21/06/2013
La Fête de la Musique pour moi d'habitude se passe à Paris. Eh bien pour une fois et exceptionnellement elle a lieu cette année à Fréjus St Raphael, pour cause d'exil... La suite