Accueil Chronique de concert No Neck Blues Band
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

No Neck Blues Band

Montevideo - Marseille 2 Mai 2009

Critique écrite le par

Montevideo, destination lointaine et exotique, inédite pour moi, présente en effet le "meilleur groupe de rock du monde" ce soir, selon un autre groupe qui ne l'est pas lui-même mais que je respecte, donc je me déplace ! En plus son nom me rappelle les mythiques et atroces petits No Neck Monsters de La chatte sur un toit brûlant, un de mes classiques hollywoodiens favoris. Je gagne donc la salle en me perdant à moitié, accompagnant des gens qui prétendaient connaître un raccourci (mais sympas sinon !). Pour ma part je découvre l'endroit, jolie impasse culturelle (sans mauvais jeu de mot) : résidence d'artistes, cour agréable, resto bio, poutres apparentes, jolie salle, accueil charmant d'une copine à la caisse et Affligem à la pression : excellente première impression !

Et puis à un moment, on nous fait entrer presque "d'autorité" (tiens, bizarre) dans la salle. Où, horreur, je réalise qu'il va falloir s'asseoir comme au théatre. Commence un show qui va durer environ 52 minutes, et (heureusement) pas plus. Le Mystic Punk Penguin a déjà pas trop mal décrit ce qui se passait sur scène, je fais court : après un long moment de chaos ou chacun jouait à touche-instrument dans son coin et/ou à faire des pitreries, d'après ma montre c'est à la 42ème minute que j'ai pu valider qu'ils jouaient vraiment presque tous ensemble, et avant ça j'ai trouvé que c'était juste ... long ! Effectivement ça s'est un peu structuré à partir de l'arrivée d'une batterie, puis d'une autre percussion qui jouaient en rythme. Enfin ceci excepté la jeune fille qui n'était apparemment là que pour la déco et pour sa présence excentrique.

Et puis je maintiens que même sur la fin, pour jouer chacun trois notes en rythme sur sa gratte ou sur sa basse en branlant ses multiples pédales d'effet tels des shoegazers complètement stone, je peux le faire aussi, et complètement bourré encore... [A titre anecdotique, je le prouve d'ailleurs : les bikers du Knock on Wood au Beausset (83) se souviennent de ma performance live, déguisé en hippie, où j'ai joué du AC/DC à la gratte (forcément, c'était une Gibson SG !) pendant que le batteur jouait du Cure et que le bassiste jouait du Red hot Chili Peppers - un malentendu idiot dû à nos perruques.. D'ailleurs je crois me souvenir qu'on sonnait à peu près pareil que le No Neck Blues Band]. Ici encore je n'ai rien entendu qui ressemble à de l'artistique, encore moins du technique, et rien ne prouve non plus qu'ils aient joué tous le même morceau en même temps !

Bref, en tout cas à un moment j'ai voulu me lever et sortir avant que ça m'agace franchement et j'ai réalisé que j'étais moins stratégiquement placé que mon collègue : de la droite de la salle avec des gens assis, ne pouvant pas traverser les bureaux, j'étais piégé, à moins de traverser la scène. Sans rien à boire pour passer le temps alors que (curieusement) les musiciens avaient eux eu le droit d'entrer sans la salle avec une bière. Tout ça à cause de cette espèce d'horrible moquette gratte-cul, j'imagine. Tout à coup le lieu m'a paru moins charmant... L'un des gérants a vu que je tournais comme un lion en cage, proche de mon Godwin point, et m'a laissé passer derrière la console en me faisant toutefois bien comprendre que j'étais un cuistre.

Les dix dernières minutes, assis près du bar et regardant d'un oeil distrait ce qui ne se passait PAS dans la salle (à savoir une bonne performance lancinante, hypnotique et viscérale à la Mike Patton....), ont été les plus agréables. Le public, après avoir regardé tout ceci sagement avec des yeux de gobie, a applaudi poliment, s'est levé et est sorti de la salle, sans manifester de réaction particulière ni pendant, ni après. Pour être honnête j'ai vu un type osciller de la tête - lutte contre le sommeil ou plaisir ? J'ai oublié de lui demander.

Bon, mais surtout et en dehors de tout jugement sur ce groupe en particulier : je reste quand même convaincu que si j'étais l'un des membres agités du No Neck Blues Band, je préfèrerais que les gens soient debouts, que trois ou quatre sortent énervés de la salle, qui sait, en me crachant leur bière dessus ou en m'insultant, que trois ou quatre autres dansent et oscillent au bord de la scène en bavant et en me regardant éperdus d'amour... Que la fille la plus délurée de la salle vienne danser en soutif autour de la batterie... Que le type le plus barré du public me rejoigne sur scène pour jouer avec mes jouets... Bref que le public ait la latitude de réagir, bien ou mal, à ma musique expérimentale !

Sur le fond, pas pris en traître, on pouvait se douter que ce serait "destructuré" ; sur la forme, l'installation de la salle faisait vraiment prise d'otages et, à mon avis, n'a pas du enthousiasmer les musiciens non plus. C'est dommage. En tout cas je saurai où me placer la prochaine fois : à côté du Penguin, à proximité d'une issue de secours ...

No Neck Blues Band : les dernières chroniques concerts

No Neck Blues Band en concert

No Neck Blues Band par Mystic Punk Pinguin
Montevideo - Marseille, le 02/05/2009
"Meilleur groupe de l'histoire de l'univers" selon les Sonic Youth, le No Neck Blues Band, collectif de Harlem, occupe depuis 1992 une place incontournable sur la scène underground... La suite

Montevideo - Marseille : les dernières chroniques concerts

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) en concert

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) par Pirlouiiiit
Espace Montevideo, Marseille, le 12/03/2017
Cette année le festival Gravitations couplé avec la presque fin de celui de Avec le Temps tombe en même temps que le Ccarnaval de la Plaine. Il a plu, ce matin mais ça n'a pas... La suite

Laydown en concert

Laydown par Phil2guy
Montevideo - Marseille, le 19/10/2016
Dans le cadre des mercredis de Montevideo, le GRIM a fait venir ce soir Laydown, trio mené par l'hyper actif (et décidément très doué) Pedro Lopez, guitariste chanteur que l'on a... La suite

Festival B-Side : Moon Duo + Acid Baby Jesus en concert

Festival B-Side : Moon Duo + Acid Baby Jesus par Phil2guy
Marseille- Le Grim, le 01/06/2015
L'avant dernière soirée de la 8ème édition du Festival B-side se déroule au GRIM qui accueille une formation très attendue, les californiens de Moon Duo, lancés sur une tournée... La suite

Siestes Acoustiques-Festival Gravitations en concert

Siestes Acoustiques-Festival Gravitations par Phil2guy
GRIM-Marseille, le 19/04/2015
Question : comment un tuer un dimanche après-midi pluvieux ? En allant assister aux Siestes Acoustiques au GRIM dans le cadre du Festival Gravitations organisé par le chanteur... La suite