Accueil Chronique de concert La Position du Tireur Couché + Kunamaka + Original Molock Product + Les Francs Tireurs + Eden N
Mercredi 27 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Position du Tireur Couché + Kunamaka + Original Molock Product + Les Francs Tireurs + Eden N

la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 24 novembre 2001

Critique écrite le par

Les sélections pour le Printemps de Bourges attirent toujours la foule des grands jours : les concerts sont gratuits et chacun vient défendre ses favoris ou découvrir de nouveaux groupes prometteurs. Cette année encore, c'est devant une grande salle de la Coopérative de Mai très bien remplie que les groupes ont pu faire leurs preuves.

Dans la catégorie R'n'B, Eden N débute la soirée et rencontre un succès certain auprès des aficionados du genre. Pour ma part, je n'aime pas du tout ce style musical, je passe donc une demi-heure difficile... C'est carré, les deux chanteuses et le chanteur se débrouillent bien, mais ça me rappelle le groupe Native, que je déteste cordialement. Chacun ses goûts ! Denise M., est, elle, enchantée par la prestation d'Eden N et se trémousse lascivement devant moi : c'est sans doute la puissance du groove.

La première "chanson" de Kunamaka me laisse perplexe, c'est particulièrement original, voire complètement barré. Ils mélangent tous les genres : hard-core, valse, chansons de crooner, pop, jazz, metal... Ils jouent du "carnival core", c'est bien trouvé... La voix du chanteur, qui passe des hurlements aux plaintes susurrées à l'oreille, rappelle celle du vocaliste de Faith No More, Fantomas et Mr Bungle : Mike Patton. Comme ces deux derniers groupes, les structures des morceaux sont très surprenantes : on passe d'un style à l'autre, d'un tempo à l'autre. En bref, ça part dans tous les sens. C'est assez jubilatoire de voir un groupe passer toutes les 30 secondes du calme plat à un bruit assourdissant. En plus, le chanteur ébouriffé est doué pour le non-sens dans ses "discours", il est vraiment hilarant ce monsieur. Il nous déclare successivement, avec l'air de ne pas y toucher : "Bonsoir, on va vous jouer 4 ou 5 morceaux, peut-être moins, peut-être plus. Le morceau suivant est un morceau de qualité, s'il est bien interprété, ce qui n'est pas toujours le cas !", "Le morceau suivant est aussi de qualité, il est assez dansant. Enfin dansant à certains moments, et pas dansant à d'autres : il est donc déconseillé de tenter un pas de danse. ", "Le dernier morceau est un titre de 23 minutes ; peut être moins, peut être plus...". Tous les titres sont réussis et la plupart des gens présents (sauf Denise M., prostrée sur les gradins) apprécient l'originalité, l'humour, et l'aplomb de ce groupe. J'ai hâte de les voir lors d'un concert moins chronométré. Kunamaka est un groupe à suivre de près !

Les deux Francs-Tireurs arrivent en tenue de camouflage avec deux danseurs et un dj. Ils jouent un rap qui me laisse assez froid sur la plupart des titres. Ils nous infligent tous les clichés du genre à une exception près : un titre anti-matérialiste bien envoyé. Et oui, aujourd'hui, c'est la journée sans achat. Fuck les marques et la pub ! Ils sont très applaudis, il est vrai qu'ils bougent bien (Denise M. l'a bien remarqué), qu'ils occupent bien la scène et que globalement ça se tient.

Après la diffusion d'une bande annonce de "L'homme qui valait trois milliards", aka Steve Austin, La Position du Tireur Couché entonne son mémorable hit, "Steve Austin", où ce groupe étrange s'interroge : "comment peut-on valoir autant, et porter des survêtements aussi idiots ?" J'ai la réponse les gars : en ce moment, les branchés portent des survêts (mais aussi de ridicules baskets) des jeux olympiques de Munich en 1972 réédités ou achetés à prix d'or dans des fripes. Donc, c'est tout à fait compatible : on peut peser un certain nombre de kilo-francs par an et porter ces accoutrements ridicules le vendredi ou le week-end, pour montrer qu'on est pas encore des vieux cons. Voilà, c'était la chronique mode de mademoiselle Pierre A..
Le chanteur de L.P.D.T.C. - Frédéric Pradelle -, qui a une belle voix grave (Denise M. le trouve beau, moi aussi) et un phrasé à la Gainsbourg (y'a pire comme ressemblance), présente le groupe et son nom qu'il qualifie de "curieux". Il ajoute qu'ils font dans la chanson légère, merci de mâcher le travail pour la définition du style. Comme les deux fois où j'ai assisté à un de leurs concerts, ils sont sobres et appliqués. Les nouveaux morceaux ont l'air aussi inspirés que les anciens : de petites chansons pop sans prétention mais toujours drôles ou émouvantes qui racontent la vie de tous les jours de manière décalée. Les guitares sont soit acoustiques soit électriques, il y a un petit clavier au son délicieusement kitch qui soutient parcimonieusement l'ensemble. Et bien sûr, il y a des soli de basse. Non, pas ça ! Ne partez pas : le bassiste, qui en à parfois marre de jouer des lignes de basse classiques, joue seulement en solo quelques petites notes bien envoyées. C'est discret et original. Ils échangent aussi leurs instruments, ce qui est une très bonne habitude : le deuxième guitariste passe aux claviers, puis prend la basse des mains du propriétaire de l'imitation de l'instrument de Paul Mc Cartney, qui se jette sur les claviers etc. Il y a toujours des moments où les guitares se font plus agressives, c'est bien agréable et ça permet de varier les ambiances. Comme ils sont rusés et pleins d'idées, ils ont réservé une surprise au jury du Printemps de Bourges : un titre promis à devenir le tube de l'été 2002 co-chanté par une charmante jeune femme (qui porte un joli sac à main en Macramé, un peu plus tard au bar). Je vois bien dans votre jeu les gars, vous avez de la suite dans les idées : Brigitte Bardot + Serge Gainsbourg + "Girls and boys" by Blur = disque d'or et playback sur la scène de Bercy pour Dance Machine 32 ! Non, je ne raconte pas n'importe quoi : le texte fait penser à "Sea, sex and sun" ("Acapulco, vous êtes beau, Acapulco, c'est chaud, les Tropiques, le Mexique..." ), les voix féminines et masculines qui se répondent font penser à Bardot/Gainsbourg, enfin, la musique, très électro pop, est dansante à souhait, un peu comme le tube de Blur sur "les femmes qui sont des garçons qui aiment que les garçons soient des filles qui se font les garçons comme s'ils étaient des filles qui se font les filles comme si elles étaient des garçons..." Ou là là, c'est louche ! "Acapulco" est donc une chanson très drôle qui clôture le concert sur une note détonnante. "Mon cœur bat à 100" quand je suis dans La Position du Tireur Couché, et c'est pareil pour tout le monde, je crois... S'ils ne vont pas au Printemps de Bourges en avril 2002, je mange ma carte Coopé.

Original Molock Product joue (presque) toutes les semaines à la Coopé en ce moment et c'est à chaque fois un bon moment. Leurs morceaux instrumentaux sont tous bien envoyés, on ne s'ennuie pas, car ils sont différents les uns des autres. Certains titres font penser au trip-hop de Portishead, d'autres sont une sorte d'électro metal avec grosses guitares, enfin le concert se termine par un titre tout électro où le guitariste abandonne son instrument et joue des platines derrière le batteur et le machiniste en chef. Le public applaudit (pendant que Denise M. dort à poings fermés) mais ne bouge pas trop, c'est un peu dommage. Il est vrai que, comme les autres groupes, ils n'ont joué qu'une demi-heure, il faut le temps de se mettre en condition. On en aurait bien repris une tranche ! J'ai déjà dit qu'ils étaient prometteurs à l'occasion de leur prestation au festival Irae, et bien je le dis et le redis et le reredisdis : on devrait entendre parler d'eux. Et pourquoi pas à Bourges très bientôt ?

A lire aussi sur ConcertAndCo.com : une interview de La Position du Tireur Couché.

Kunamaka : les dernières chroniques concerts

Big Royal Kunamaka Orchestra + Biocide par Mystic Punk Pinguin
Le Balthazar - Marseille, le 15/05/2008
C'est dans un Balthazar bien vide que je pénètre pour assister à un putain de concert bien scotchant. Tant pis pour les absents, vous avez manqué quelque-chose d'excellentissime. On se doutait bien à l'écoute du disque du Big Royal Kunamaka Orchestra qu'on allait à la rencontre d'un groupe halluciné capable d'un truc énorme. Mais bon, avec les... La suite

Kunamaka par Pierre Andrieu
Le Corum Saint-Jean, Clermont-Ferrand, le 05/02/2004
C'est dans un Corum Saint Jean bien rempli que les chantres du "n'importe quoi musical", aka Kunamaka, ont fait leur grand retour sur scène avec un nouveau spectacle... L'enregistrement début janvier 2004 d'un disque intitulé Les Interdits de Kunamaka - volontairement très con - semble avoir galvanisé le groupe si l'on en juge par la débauche... La suite

Interview avec Kunamaka pour la sortie du premier album par Pierre Andrieu
Clermont-Ferrand, le 20/06/2003
Un premier album très réussi, des concerts extravagants, un univers complètement barré : il fallait rencontrer les gens qui se cachent derrière le mystérieux nom de Kunamaka ! Car entre les pseudos volontairement crétins, les apparitions d'animaux échappés du zoo sur scène, les costumes clinquants et les changements de rythmes et de style... La suite

Kunamaka (Osmose Festival 2002) par Pierre Andrieu
Nohanent, près de Clermont-Ferrand, le 29/06/2002
C'est de jour et devant un public clairsemé que les cinq clermontois de Kunamaka commencent leur set. Ils débutent par un nouveau morceau instrumental assez original mélangeant le rock progressif et le métal. Chaque musicien a enfilé le costume et la perruque la plus ridicule qu'il a pu trouver dans sa garde-robe et, allez savoir pourquoi, un... La suite

La Position Du Tireur Couché : les dernières chroniques concerts

Entretien avec le groupe La Position du Tireur Couché à l'occasion de la sortie de l'album Chic en concert

Entretien avec le groupe La Position du Tireur Couché à l'occasion de la sortie de l'album Chic par Pierre Andrieu
Clermont-Ferrand, le 26/04/2014
Voici une très, très bonne nouvelle pour les amoureux de chanson pop : après avoir sorti quatre 45 tours en 2013, le stylé groupe clermontois La Position du Tireur Couché... La suite

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City en concert

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City par Jacques Moiroud
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2013
Coopérative de mémoire Vendredi 22 novembre, on fêtait à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)la sortie du livre de Patrick Foulhoux sur le Rock à Clermont*, s'en... La suite

La Position du Tireur Couché + The Marshals (Electric Palace, Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2012) en concert

La Position du Tireur Couché + The Marshals (Electric Palace, Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2012) par Pierre Andrieu
Electric Palace, Clermont-Ferrand, le 31/01/2012
Comme toujours pendant le Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand, il fait un froid de canard, il neige à gros flocons, le soleil ne se montre quasiment pas... La suite

La Position du Tireur Couché + The Lovely Eggs + Doggy + The Wendy Darlings  en concert

La Position du Tireur Couché + The Lovely Eggs + Doggy + The Wendy Darlings par Pierre Andrieu
Centre Camille Claudel, Clermont-Ferrand, le 30/01/2010
Sympathique et réconfortante "Pop Night" au Centre Camille Claudel à Clermont-Ferrand avec La Position du Tireur Couché, The Lovely Eggs, Doggy et The Wendy Darlings... Cette... La suite

Original Molock Product : les dernières chroniques concerts

TTC + Abstrackt Keal Agram + Original Molock Product par Pierre Andrieu
Maison du Peuple, Clermont-Ferrand, le 12/04/2003
IraeProd, déjà responsable des festivals Irae et Osmose et de la venue de Chokebore à la Coopérative de Mai, a encore organisé une soirée réussie à Clermont-Ferrand... Cette bande de jeunes qui se bougent le Q pour la musique qu'ils aiment (du metal à l'electro en passant par la noisy ou le dub... ) a cette fois réussi à monter un plateau hip... La suite

Original Molock Product + Sayag Jazz Machine + Lab° + Crystal Distortion par Pierre Andrieu
la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 16/11/2001
Le prometteur trio clermontois O.M.P. (pour les intimes) démarre la soirée de fort belle manière : ils jouent une musique électronique influencée par le rock, le trip-hop et parfois le dub. Un excellent batteur, un guitariste au jeu de scène minimaliste mais bien présent dans le son et un responsable des boucles rythmiques, mettent en commun leurs... La suite

la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

The Psychotic Monks (Festival Europavox 2021 part 2) en concert

The Psychotic Monks (Festival Europavox 2021 part 2) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 06/10/2021
Un truc de dingue, ce concert (gratuit !) des Psychotic Monks à La Coopé dans le cadre du festival Europavox 2021 part 2 ! En ce mercredi 6 octobre il faut attendre 23 heures... La suite

This Is The Kit + An Eagle In Your Mind en concert

This Is The Kit + An Eagle In Your Mind par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 28/09/2021
Impeccable soirée folk à La Coopé le 28 septembre avec le groupe de l'ultra douée songwriteuse anglaise Kate Stables, This Is The Kit, en tête d'affiche de classe... La suite

Sébastien Tellier en concert

Sébastien Tellier par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 07/09/2021
Malgré un dernier album ("Domesticated") que l'on qualifiera d'assez anecdotique, Sébastien Tellier donne toujours des concerts qui interpellent au plus haut point les fans... La suite

Laura Cahen en concert

Laura Cahen par Dissy
Coopérative de Mai - Clermont-Ferrand, le 17/07/2021
On est bien peu de gens, ce soir, devant la grande scène de la Coopé. Et puis, à Clermont-Ferrand, on n'est pas le public le plus facile à ambiancer. Alors quoi ? Une soirée... La suite