Accueil Le Lieu Dit (ex Pocoloco) - Clermont-Ferrand
Mercredi 19 juin 2024 : 6219 concerts, 27115 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.

Le Lieu Dit (ex Pocoloco) - Clermont-Ferrand

10 rue Fontgieve
63000 Clermont-Ferrand

Plus d'info :

250 places

Plan d'accès

Le Lieu Dit (ex Pocoloco) - Clermont-Ferrand : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Le Lieu Dit (ex Pocoloco) - Clermont-Ferrand : l'historique des concerts

Sa.

25

Nov.

2023

Edgar Deception + Sink Deeper + Pommade

Ma.

25

Avril

2023

The Datsuns + The Elderberries

Sa.

04

Fév.

2023

Le Off du Court : Jean Felzine, Mila Miller, Saycet, Morgane Imbeaud

Ve.

03

Fév.

2023

Le Off du Court : VINCENT MOON'S LIVE CINEMA + SOIREE NOVA

Je.

02

Fév.

2023

Le Off Du Court : OISEAUX-TEMPÊTE + DJ SET OISEAUX-TEMPÊTE + 6KDA + REDOX + APAJ

Me.

01

Fév.

2023

Le Off du Court : Dr VINCE + SOLONE (DJ set)

Ma.

31

Janv.

2023

Le Off du Court : LIP-SYNC CHALLENGE + LOWERZ

Lu.

30

Janv.

2023

Le Off du Court : ​DJ sets avec Zicol, Lejo X Stefan, Serge 303 et Cousin Vic.

Di.

29

Janv.

2023

Le Off Du Court : PROJECTION DOCUMENTAIRE De l'énergie positive des Dieux de Laetitia Moller + DJ SOUFI AUBRAC + MERCURE JOE + SAAD

Sa.

28

Janv.

2023

Le Off Du Court : APOLLO NOIR + C*NT + FOTO + FIFI

Ve.

27

Janv.

2023

Le Off du Court : VIN ROUGE + friends + DJ Maurice

Ve.

20

Janv.

2023

Noda & the Pappas + The Wendy Darlings

Le Lieu Dit (ex Pocoloco) : les dernières chroniques concerts 11 avis

Noda and The Pappas

Critique écrite le 13 février 2023, par Dissy

Le Lieu Dit - Clermont-Ferrand 20 janvier 2023

Noda and The Pappas en concert

Janvier, on est content ! C'est rare. Aussi rare que les concerts en cette période. Alors pourquoi ? Parce que le Lieu Dit, nouvel endroit culturel du centre-ville, et Radio Campus (par l'intermédiaire de l'émission Risque Nul) proposent une soirée que tout amateur de rock ne pouvait pas rater, avec un concert de Noda and the Pappas. D'autant plus que la tournée française du groupe grec d'indie rock se limitait à 2 dates, Paris la veille, et Clermont-Ferrand ce soir. Une chance ! Noda Pappa vient d'Athènes, et son projet musical possède un répertoire composé de très bons tubes rock. Ça, c'est ce qu'on pense quand on écoute l'album "Piano In The Shower" sorti en février 2022. Et en live alors, ça donne quoi ? Et bien, ça fait facilement vriller la tête, et secouer nos hanches ! Très empreint de l'époque 70's, le combo composé de 6 membres impliqués offre un set de grande qualité avec un son... Lire la suite

Penelope Isles & Ditz (Festival God Save Clermont 2022)

Critique écrite le 14 avril 2022, par Pierre Andrieu

Lieu Dit, Clermont-Ferrand 8 avril 2022

Penelope Isles & Ditz (Festival God Save Clermont 2022) en concert

Point d'orgue du festival God Save Clermont, la soirée proposant les concerts de Ditz et Penelope Isles au Lieu Dit (ex Pocoloco) se révèle, comme on pouvait s'y attendre, assez mémorable et explosive. Quand on programme deux excellents groupes anglais (tous les deux basés à Brighton, UK) dans une salle faite pour le live rock 'n roll et que le public se déplace en masse, ça ne peut que faire "Boum" ! Ditz Le principe initial du festival est de faire jouer lors de soirées gratuites de jeunes groupes anglais dans des bars de Clermont-Ferrand, avec en première partie un groupe local... Ce soir, c'est l'exception qui confirme la règle : le concert est payant (10 euros), co-produit par La Coopé (où Matthieu Chédid joue ce soir... ) et il y a deux combos britanniques à l'affiche, une excellente découverte noise punk, Ditz, et les presque stars de la pop psyché de Penelope Isles, signés chez Bella Union et déjà vus ici à de nombreuses reprises pour un résultat toujours identique : un show de feu et truffé de tubes ! Moins connu, c'est donc Ditz qui est chargé d'ouvrir la soirée, ce qui parait logique sur le papier mais se révèle être rapidement une mauvaise idée : la violence noise punk sonorisée à burnes en apéritif, ça fait... Lire la suite

Magnetix presents Avenue Z + Woody Murder Mystery + My Name Is Nobody (Festival Nouveau Western 2016)

Critique écrite le 24 mai 2016, par Pierre Andrieu

Le Pocoloco, Clermont-Ferrand 7 mai 2016

Magnetix presents Avenue Z + Woody Murder Mystery + My Name Is Nobody (Festival Nouveau Western 2016) en concert

Très bonne soirée en compagnie du garage sauvage d'Avenue Z (aka le nouveau projet des Magnetix), de la pop psychédélique de Woody Murder Mystery et de la folk joliment aride de My Name is Nobody, et ce dans le cadre du festival Nouveau Western au Pocoloco, à Clermont-Ferrand, le 7 mai... Pas grand monde dans la salle, qui sonne donc un peu creux, ce qui est bien triste certes, mais ne va pas nous gâcher notre plaisir de voir en live My Name is Nobody, qui délivre un très beau set hyper intimiste en solo, avant d'être rejoint à la guitare et à la batterie sur le très beau dernier morceau par deux Woody Murder Mystery. Le groupe clermontois, qui remplace Adam Wood, malade, au pied levé, enchaîne ensuite avec un bon concert, entre pop ciselée avec voix nasillarde et jolies montées psyché. Tout cela aurait gagné à être un peu plus pro, les bavardages entre les morceaux - ou même pendant - nuisent, à notre humble avis, au décollage du public vers d'autres sphères. Bref... C'est... Lire la suite

Xixa (Festival Nouveau Western 2016)

Critique écrite le 20 mai 2016, par Pierre Andrieu

Le Pocoloco, Clermont-Ferrand 6 mai 2016

Xixa (Festival Nouveau Western 2016) en concert

Très belle découverte que celle du groupe américain Xixa dans le cadre du festival Nouveau Western au Pocoloco, à Clermont-Fd, le 6 mai... Basé à Tucson, Arizona, le combo de " Psych Cumbia Rock'n Roll " (c'est lui qui se décrit comme ça, et c'est assez vrai... ) est emmené par Brian Lopez et Gabriel Sullivan deux chanteurs/guitaristes/songwriters jouant dans Giant Sand, le génial groupe d'Howe Gelb, l'un des premiers " employeurs " de Joey Burns et John Convertino, futurs protagonistes de Calexico, aperçus récemment dans les parages... La dernière fois qu'on avait eu la chance de voir Giant Sand sur scène, au TINALS, à Nîmes, on avait été surpris par le son plus musclé et rock 'n roll de la troupe, un apport que l'on doit sans doute à la présence de Lopez et Sullivan aux grattes virulentes. Ce soir, on retrouve cette puissance hyper rock dans le son des morceaux bigarrés et chaloupés de Xixa, des titres qui joués à très fort volume et qui mélangent tout un tas de trucs pour en faire une mixture hyper épicée et savoureuse. C'est une sorte de country rock du désert mâtiné de rock 'n roll, de cumbia, de blues, de musique mexicaine et de psychédélisme. Oui, ça fait beaucoup et ça pourrait être... Lire la suite

Frustration

Critique écrite le 18 avril 2016, par Pierre Andrieu

La Pocoloco, Clermont-Ferrand 19 mars 2016

Frustration en concert

Quelle bonne initiative d'Intérieur Cuir prod cette venue du groupe post punk Frustration au Pocoloco, à Clermont-Ferrand ! Pas vu dans le coin depuis un paquet de temps (trop longtemps, quoi !), les cinq parisiens énervés au possible ont trouvé avec cette salle récemment réouverte au rock 'n roll un endroit parfait pour délivrer leurs titres agressifs, sauvages et donnant envie de tout saccager. Dès le début du show, le gang post punk marqué au fer rouge par Warsaw et Joy Division jette de l'huile sur le feu d'un public assez nombreux et qui ne demande qu'à monter en température. Comme à chaque fois avec les auteurs de No Trouble et Worries, on se laisse surprendre par leur imparable technique de jeu : ça joue violent dès le coup de sifflet ouvrant les hostilités, et quasi instantanément ça énerve positivement, pour progressivement obtenir l'étincelle qui fait péter gravement les plombs... Car une fois que le monteur tourne à plein régime, tout est tendu et intense ici - le chant de stentor suicidaire et psychopathe, la rythmique qui défonce, la gratte qui taille dans le lard et les synthés qui couinent à la mort -, l'infernale armada des forçats de la route français appuie sur le champignon au fur et à mesure que le set... Lire la suite

Svinkels + Uncommonmenfrommars + X Syndicate + Kunamaka (Les Volcaniques de mars 2002)

Critique écrite le 17 mars 2002, par Pierre Andrieu

Le Pocoloco, Clermont-Ferrand 14 mars 2002

Parental Advisory : Explicit lyrics ! Des gros mots se sont glissés dans ce compte-rendu de concert, sauras-tu les retrouver, ami mélomane ? Kunamaka De la fumée envahit la scène du Pocoloco, un homme robuste s'approche de ses claviers et nous entendons une douce mélopée s'élever vers les cieux : "The Final countdown" du défunt groupe Europe. Arrête, ça fait mal aux oreilles ! Les inénarrables Kunamaka ont pris violemment possession de la scène et ils ont l'air en forme, les salauds. Le groupe clermontois mérite réellement de passer à l'étape supérieure : son set est réglé au millimètre sans paraître pour autant trop professionnel. Il y a toujours des discours très réussis du chanteur qui, au repos, à l'air d'un gentil étudiant à lunettes, mais, dés que la guitare s'énerve, il se transforme en bête sauvage hurlant à la mort ! Comme Kunamaka passe du metal à la valse en abordant le reggae ou le hardcore dans le même titre, on ne s'ennuie pas une seconde. Les changements de voix et de styles sont faits brusquement, par surprise, on se sent d'un seul coup électrocuté par une décharge de sons nouveaux. Ce soir, en plus des compositions originales du combo nous aurons droit à une relecture de "New-York, New-York", chantée par... Lire la suite

Accès