Accueil Chronique de concert Rodrigo y Gabriela (+ Alex Skolnick Trio)
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rodrigo y Gabriela (+ Alex Skolnick Trio)

Le dock des Suds, Marseille 13 avril 2010

Critique écrite le par

Que dire de plus que mes collègues qui ont parfaitement résumé cette belle soirée ?
Je suis arrivé pour le (trop ?) long solo final de la première partie, que je n'ai pas vraiment regretté d'avoir manquée. Le Alex Skolnic trio m'a semblé jouer un jazz complexe, qu'ont visiblement apprécié les puristes, si l'on en juge par les applaudissements qui ont précédé leur départ de la scène. Ce n'était vraisemblablement pas ma tasse de thé.

Comme cela a déjà été dit par les commentaires précédents et la chronique de Philippe, le show offert par Rodrigo y Gabriela était impressionnant de maîtrise technique et de rythme. J'ai été véritablement soufflé par l'entrain imprimé avec leurs deux seules guitares. Ils jouent très vite et ça reste toujours juste avec une capacité à toujours retomber sur leurs pattes assez hallucinante. Les effets ne sont pas absents puisque les guitares sont parfois électrifiées et/ou accompagnées de wah ou de phaser.

Rodrigo excelle plutôt dans les lignes mélodiques hyper chiadées et les soli travaillés. De son côté, Gabriela assure une rythmique endiablée véritablement incroyable à dégoûter tout guitariste du dimanche, dont je fais partie. Il m'est impossible de saisir tous les mouvements qu'elle imprime, tant le rythme est soutenu. Et comme, elle utilise souvent également son instrument en même temps pour les percussions, je me suis demandé où était cachée sa seconde paire de mains.

Je ne suis pas suffisamment spécialiste du duo pour analyser chacun des morceaux joués, mais force est de reconnaître que l'ensemble était relativement varié, avec notamment des passages plus calmes comme pour Logos. Le mélange entre les inspirations metal et flamenco était ainsi des plus intéressants.
Le passé métalleux des deux compères crevait d'ailleurs les oreilles, tant certains passages donnaient envie de dresser les cornes au dessus de la tête. Avec une distorsion, on se serait même sans doute cru à une messe satanique par moments. Toujours est il que la maîtrise était toujours plus que présente parce que passer Orion ou un passage de Battery avec tant de facilité à la guitare flamenca n'est pas donné à tout le monde.

Durant les problèmes de son, on n'entendait plus le groupe que par ses retours présents sur scène et cela a été pénible, d'autant plus que cela a duré deux morceaux. Même en tendant attentivement l'oreille, il était difficile d'entendre ce qui était joué et c'était plutôt frustrant.

Les musiciens faisaient constamment plaisir à voir, pas seulement parce qu'ils bénéficient d'un physique plutôt avantageux, mais également parce qu'ils avaient la banane durant tout leur concert. Ils parlaient (en anglais, français et espagnol, peu importait) et encourageaient la foule à leur imprimer le rythme en frappant dans ses mains, chose qu'elle faisait bien consciencieusement. Bref, tout le monde était content et le final a effectivement fait sauter l'ensemble de mes voisins.

Pour ma part, j'avoue avoir parfois trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour varier les plaisirs et que je me suis même lassé vers la fin, trouvant le set de 1H45 un poil long. J'imagine que je ne connaissais pas suffisamment le groupe pour en apprécier toutes les subtilités, tant j'avais parfois le sentiment d'entendre un morceau ou un passage déjà joué auparavant. Cela dit, la virtuosité, la bonne humeur et le plaisir étaient omniprésents, aucun doute là dessus et je comprends tout à fait que la plupart des spectateurs aient passé une soirée inoubliable. La mienne était juste bonne et je ne la regrette donc en aucun cas.

Le dock des Suds, Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite