Accueil Chronique de concert Sam Karpienia
Lundi 26 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sam Karpienia

Sam Karpienia en concert

Pub Follette - Gomené (Bretagne centre) 13 Mars 2010

Critique écrite le par


Quand la Bretagne s'occitanise elle reçoit Sam Karpienia from Marseille au Pub Folette à Gomené ! Gomené est un bourg au cœur du centre bretagne qui a hébergé pendant 10 ans le festival Délirock dont l'affiche n'avait rien à envier à d'autres.
Le pub Folette est le pub communal du bourg, si, si, j'ai bien dit communal. C'est un rade où il arrive souvent que le temps reste suspendu... (à s'en user parfois le coude) au comptoir. Ici toutes les générations se côtoient et que tu sois d'ici ou d'ailleurs on ne manque pas de te saluer.


Gomené a du cœur : c'est l'association Menéwood, créée par l'équipe de joyeux timbrés du coin, qui organise l'événement. L'argent de la soirée sera reversé aux enfants d'Ayacucho au Pérou.


L'ambiance est familiale ce soir au pub Folette et nous sommes un peu plus de 80 personnes à attendre le début du concert (NdPh : et presque 100 selon d'autres sources !). A Marseille on ne présente plus Sam Karpienia, figure incontournable de la scène locale, que l'on suit depuis plusieurs années au travers de ses différentes formations : Des Gacha Empega à Dupain. Mais ici en Bretagne pour la majorité du public c'est une nouvelle rencontre musicale et humaine, une première.


L'univers musical de Sam Karpienia s'est toujours situé entre tradition et modernité, certains parlent de "tradinovation". Tout en conservant un bel équilibre entre les deux, il invente des sons inattendus, nouveaux, qui confèrent une couleur si particulière à sa musique.


Sa nouvelle formation qui porte son nom, s'inscrit dans cette continuité, dans cette recherche. Plus rock, elle garde cependant son identité méditerranéenne et fait se rencontrer, se croiser ces deux influences. C'est puissant et poétique comme du Noir Désir. C'est violent et mélancolique comme du Flamenco. C'est envoûtant et entêtant comme de la transe.


Sam Karpienia c'est un trio composé de deux mandoles et d'une batterie. Et de cette voix... Celle de Sam, reconnaissable, à la fois cristalline et éraillée, aux accents arabo-andalou, qui a gagné en maturité et en technicité. Elle nous ballade et nous emmène loin très loin.


Le trio présente son album "Extatic Malanconi", des chansons en français et en occitan. Des textes qui appellent à lever le poing, engagés, enragés. Des textes qui évoquent pudiquement l'amour et le regard bienveillant de la bien aimée. Mais avec l'idée derrière que l'amour, malgré tout, ne viendra pas tout combler.
Et le fil conducteur, la couleur de l'album : le soleil puissant et écrasant.


C'était un concert comme à la maison ce soir au pub Folette en présence d'artistes simples et généreux, qui ont une belle et sacrée présence. D'abord timide le public s'est rapproché de la scène et semble conquis. Et les enfants, moins pudiques, sont à fond depuis le début!


Sam Karpienia c'est une rencontre musicale qui vous saisit. Avec cette sourde et féroce envie qui monte lorsque le concert s'arrête : Encore... Encore...

Nous avons aimé, si bien que nous sommes plusieurs à les avoir suivi le lendemain pour les voir ou les revoir jouer à Treffrin. Cette fois ci pas pour les enfants d'Ayacucho mais juste pour notre plaisir parce que : Encore...Encore... On en voulait encore.


Merci à Sylvain Rocaboy pour les photos !

Sam Karpienia - De La Crau : les dernières chroniques concerts

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

 Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade en concert

Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade par Philippe
Le Makeda, Marseille, le 29/11/2019
Pour la sortie officielle du beau livre Histoire du rock à Marseille 1980-2019, l'éditeur Le Mot et le Reste a fait les choses en grand, et s'est associé à Phocea Rocks pour... La suite

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

(ma) Rue du Rock #7 (Festival Phocea Rocks) : Johnny Marre, Nebraska, Meteoclub, Karim Tobbi & Michel Basly, Stef & the Maïronnettes, Silver Gallery, Grzzzzzz, Claude Fernand, Spinabifida, De la Crau, Gériatrie,  No Jazz Quartet, Parade en concert

(ma) Rue du Rock #7 (Festival Phocea Rocks) : Johnny Marre, Nebraska, Meteoclub, Karim Tobbi & Michel Basly, Stef & the Maïronnettes, Silver Gallery, Grzzzzzz, Claude Fernand, Spinabifida, De la Crau, Gériatrie, No Jazz Quartet, Parade par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 29/09/2019
Alors celle-là, d'édition de La Rue du Rock, on pourrait l'appeler "la Miraculée" ! Parce que 15 jours avant, ça tanguait pas mal : un beau trou dans notre (pourtant modeste)... La suite

Pub Follette - Gomené (Bretagne centre) : les dernières chroniques concerts

Ultrateckel + Burn in Hell en concert

Ultrateckel + Burn in Hell par Philippe
Le Pub Follette, Gomené (22), le 27/07/2013
Arrivé à Rennes, s'échapper de la ville encombrée le plus vite possible, effleurer la rocade ouest pour s'en extraire direction Brest et St-Broc, comme ils disent là-bas. Suivre... La suite