Accueil Sam Karpienia - De La Crau en concert
Samedi 19 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Dirty folk from Marseille. Le chanteur de Dupain voyage entre entre les troubadours occitan, l'intensité rock et une violence contenue à la God Speed You Black Emperor. Envoûtant ... Projet actuel : De la Crau, transe occitane !
La nouvelle formation de Sam Karpienia le chanteur des ex-Dupain, le groupe qui avait dépoussiéré la musique occitane. Font aussi pertie de l'aventure Daniel Castiglione, son compère la cité ouvrière de Port-de-Bouc, à la mandole et de Mathieu Goust à la batterie. Ce projet scelle la rencontre improbable entre les troubadours occitan, l'intensité rock et une violence contenue à la Silver Mt Zion / God Speed You Black Emperor, parenté non pas dans le son mais dans cette tension progressive et carrément obsessionnelle. Les morceaux prennent le temps de durer, souvent sur un long instrumental qui monte en tension, jusqu'à une explosion. Et cette voix habitée, toujours aussi fascinante et qui flirte entre mélopées païennes et rage punk, proche de celle de The Ex. Les textes écrits, chantés en français et en Occitan parlent d'amour, de quotidien et de lutte ouvrières, de voyages, de liberté et s'inscrivent dans la tradition poétique et revendicative des troubadours du sud de la France. Après la sortie d'un disque "Extatic Malanconi",où on les entend dévoiler des liens passionnants entre le goût de l'épure et la puissance, l'écriture et l'expérimentation, l'introspection et la liberté. Le groupe a fait ses preuve sur scène, jusqu'à être sélectionné comme Découverte Printemps de Bourges pour la région PACA.

Sam Karpienia - De La Crau : vos chroniques d'albums
Site

Sam Karpienia - De La Crau en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sam Karpienia - De La Crau : l'historique des concerts

Ve.

11

Sept.

2020

Je.

23

Janv.

2020

Titi Robin en concert
Sam Karpienia & Titi Robin Titi Robin | Sam Karpienia - De La Crau
Agora des galériens/La Marseillaise (13)

Ve.

06

Déc.

2019

Ve.

29

Nov.

2019

Parade / (Welcome to the)  en concert
The Parade + Ooh Wee! + De la Crau + Neurotic Swingers Ooh Wee | Parade / (Welcome to the) | Nicolas Dick | Neurotic Swingers | Sam Karpienia - De La Crau
Makeda (13)

Sa.

23

Nov.

2019

Kanjar'oc en concert
Kanjar'oc + De La Crau Kanjar'oc | Sam Karpienia - De La Crau
L'Usine - Istres (13)

Di.

29

Sept.

2019

La Rue Du Rock en concert
Rue du Rock : Spinabifida, Ferraj, Silver Gallery, Pogy et les Kéfars, Velvetine, De la Crau, Meteoclub, Revolver Klub, Yarostan, Karim Tobbi duo, Grrzzz, Parade, Gériatrie ... La Rue Du Rock | Silver Gallery | Parade / (Welcome to the) | Velvetine | Karim Tobbi | Johnny Marre | Meteoclub | Pogy et les Kéfars | Gériatrie | Yarostan | No Jazz Quartet | Dead Cats Division | Claude Fernand | Stef and the Maïronnettes | GRZZZ | Sam Karpienia - De La Crau | xInquisitionx | Revolver Klub | Spinabifida | rue du rock | Nebraska | Andreas | Bônhom | Ferraj | Blmr
rue consolat - Marseille (13)

Di.

29

Sept.

2019

La Rue Du Rock en concert
Rue du Rock : Spinabifida, Ferraj, Silver Gallery, Pogy et les Kéfars, Velvetine, De la Crau, Meteoclub, Revolver Klub, Yarostan, Karim Tobbi duo, Grrzzz, Parade, Gériatrie ... La Rue Du Rock | Silver Gallery | Parade / (Welcome to the) | Velvetine | Karim Tobbi | Johnny Marre | Meteoclub | Pogy et les Kéfars | Gériatrie | Yarostan | No Jazz Quartet | Dead Cats Division | Claude Fernand | Stef and the Maïronnettes | GRZZZ | Sam Karpienia - De La Crau | xInquisitionx | Revolver Klub | Spinabifida | rue du rock | Nebraska | Andreas | Bônhom | Ferraj | Blmr
rue consolat - Marseille (13)

Ve.

26

Juillet

2019

Lo Cor de la Plana en concert
Lo CÒr De La Plana - Sam Karpienia De La Crau - Dj Oncle Bo Lo Cor de la Plana | Sam Karpienia - De La Crau | Dj Oncle Bo
Zoé la Fée - Marseille (13)

Sam Karpienia - De La Crau : les dernières chroniques concerts 47 avis

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy

Critique écrite le 02 décembre 2019, par odliz

Le Makeda, Marseille 29-30 novembre 2019

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de célébrer trente-huit années de rock marseillais narrés par le punk griot Pascal Escobar et édités chez Le Mot et le Reste . Prétexte en or de contrebande pour raviver le larsen. Et c'est en Marseille éthiopique, au Makeda que se déroulent les festivités, comme une logique continuité du Poste à Galène qui avait accueilli l'année passée la release party du volume 1 dans lequel Robert Rossi célébrait les vingt années précédentes, l'enfance trouble et l'adolescence difficile du rock sous Gaston Deferre. Vendredi 20h15 pétantes, ouverture des portes quelques minutes après le soundcheck-catering et l'effervescence programmée. La rue Ferrari se déverse par à-coups dans le sas, puis dans la salle. De la Crau au grand complet – cordes mélodiques, rythme ciselé, voix ardente – donnent le ton d'une histoire occitane, de ce grand voyage nomade à fleur de corde où tout est en suspens, secondé par Nicolas Dick aux machines sous son regard aiguisé, comme une incursion anachronique mais pertinente, prolongeant la transe. Le voyage se poursuit... Lire la suite

Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade

Critique écrite le 01 décembre 2019, par Philippe

Le Makeda, Marseille 30 novembre 2019

 Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade en concert

Pour la sortie officielle du beau livre Histoire du rock à Marseille 1980-2019, l'éditeur Le Mot et le Reste a fait les choses en grand, et s'est associé à Phocea Rocks pour programmer deux belles soirées de concert au Makeda, de groupes passés et présents, dont au moins un avec de vrais morceaux de l'auteur du livre dedans. Une première séance de présentation a été faite ici il y a peu, et qui semble avoir été légèrement pénible (avec quelques déçus/râleurs en goguette, venus descendre ce travail que personne n'avait pourtant jamais entrepris avant...), alors cette fois-ci on va juste lui faire sa fête, à cette histoire du rock à Marseille, ah mais ! Première belle surprise, la salle (où je n'avais pas encore pu revenir) n'a pas perdu son âme (ça peut arriver, en changeant de proprio...) : on dirait toujours le Poste à Galène, à peine rafraîchi - ça me va très bien ! L'équipe féminine qui tient la boutique semble vaillante et sympa, un peu dépassée au bar parfois mais mouillant le maillot, elles ne démériteront pas devant nos bataillons assoiffés ! Si j'ai parfois des envies de meurtre devant des ectoplasmes au ralenti derrière un comptoir (Espace Julien, si tu me lis...), je peux tout pardonner à des gens qui manifestement, se... Lire la suite

Kanjar'oc + De la Crau

Critique écrite le 08 décembre 2019, par Pirlouiiiit

Usine, Istres 23 novembre 2019

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une voiture pour aller à un concert hors de Marseille. Plusieurs raisons à cela. Notamment car nous devons aller chercher mes parents à l'aéroport à 23h45 et que Kanjar'oc fête son 30ème anniversaire par un concert unique (premier depuis 10 ans). Le rapport entre les 2 ? Et bien c'est que n'ayant pas de notions de géographie très poussées on s'est dit que Istres et Marignane ça ne devait pas être loin donc feu on est parti. On pique la voiture des dits parents qui reposait dans le garage depuis leur départ. En mettant le contact le voyant essence s'allume (ah oui c'est vrai il avait commencé sur le chemin du retour de Marignane quelques semaines plus tôt quand je les avais amenés à 5 heures du matin). Tant pis on verra pour l'essence plus tard, Istres c'est tout près n'est-ce-pas ? En fait pas tant que ça ; du coup après avoir poussé la voiture jusqu'au stade où le voyant se met à clignoter de façon continue, nous avons trouvé après quelques erreurs de parcours guidé par google une pompe à essence avec caisse automatique. Soulagement de courte durée lorsque nous... Lire la suite

(ma) Rue du Rock #7 (Festival Phocea Rocks) : Johnny Marre, Nebraska, Meteoclub, Karim Tobbi & Michel Basly, Stef & the Maïronnettes, Silver Gallery, Grzzzzzz, Claude Fernand, Spinabifida, De la Crau, Gériatrie, No Jazz Quartet, Parade

Critique écrite le 30 septembre 2019, par Philippe

Rue Consolat, Marseille 29 septembre 2019

(ma) Rue du Rock #7 (Festival Phocea Rocks) : Johnny Marre, Nebraska, Meteoclub, Karim Tobbi & Michel Basly, Stef & the Maïronnettes, Silver Gallery, Grzzzzzz, Claude Fernand, Spinabifida, De la Crau, Gériatrie,  No Jazz Quartet, Parade en concert

Alors celle-là, d'édition de La Rue du Rock, on pourrait l'appeler "la Miraculée" ! Parce que 15 jours avant, ça tanguait pas mal : un beau trou dans notre (pourtant modeste) trésorerie, la menace (mise à exécution) de déplacer le "Dimanche Canebière" dont la logistique est pourtant bien pratique pour nous, et surtout, toujours pas d'autorisation (donc pas de barrières, de blocs béton, de fourrière, etc). Ca nous a quand même forcé à organiser un barbecue d'urgence, c'est dire si on a souffert le martyre ! Après avoir un peu houspillé qui de droit (ça fait quand même déjà 6 événements sans problèmes, on devrait nous connaître un peu, non ?), tout est heureusement rentré dans l'ordre la semaine dernière. Mais gardons bien à l'esprit que rien n'est jamais acquis à Marseille, oui, même quand ça ne coûte pratiquement rien et que ça fait plaisir à des milliers de personnes ... Arrivés au matin, divine surprise, nos tractages/affichages/rubalisages forcenés ont convaincu les riverains de la rue Consolat - une seule voiture à faire enlever, record battu ! J'ai quand même du lutter pour garder ma petite mission perso, ô combien enviée, d'acheteur/porteur d'eau, pour laquelle j'ai même pu faire travailler des enfants mineurs, un dimanche, ah... Lire la suite

Sam Karpienia - De La Crau : les chroniques d'albums

Karpienia/Ozdemir/Chemirani : Forabandit

Chronique écrite le 08/09/2012, par Zeu Western Manooch

Karpienia/Ozdemir/Chemirani : Forabandit

Le lyrisme éraillé, écorché et exalté de la poésie produite par le trio Karpienia/Ozdemir/Chemirani pourrait bien sauver la face du Monde. Et quel joli pied de nez à la condescendance de ce dernier de décider d'appeler son projet Forabandit : fusion volontaire des mots "forabandi" ("être mis à l'écart" en occitan) et "bandit". Un choix programmatique s'il en est : la subversion face à l'enfermement et l'introspection pour mieux lutter. Aucun gémissements, geignements enflés et emphase surjouée ici, plutôt un chant à deux voix, puissant et apaisant, porteur de vie et d'émotions. Qu'il s'agisse... Lire la suite

Sam Karpienia : Extatic Malanconi

Chronique écrite le 17/10/2009, par Zeu Western Manooch

Sam Karpienia : Extatic Malanconi

Avec Extatic Malanconi, Sam Karpienia (Gacha Empega, Dupain) revient avec Daniel Gaglione (mandole), Bijan Chemirani (percussions), Mathieu Goust (batterie), le trio qui l'accompagne désormais. Élégamment violente, évolutive et ardente, leur musique ne se donne pas au premier venu et sait malgré tout se faire apprécier. On imagine facilement ce groupe cramer, décomposer et fignoler tout à tour sa substance musicale, pour concocter d'étonnantes recettes ambivalentes, débordant sans baver des cadres et des codes usuels. On sent là-dessus flotter d'exaltantes odeurs faites de révolte et de sensualité. Sur le papier, avec ce trinôme mandoles-percussion-batterie, sans artifice électro-mes-couilles, difficile de ne pas penser à une musique contenue, contrainte même. Et pourtant, ce qui marque c'est cet espace de jeu que Karpienia parvient à dégager. De par son registre sonore et instrumental, le groupe sonne littéralement rock. Mais cette façon... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Karpienia - Pirlouiiiit
  • 2 - Karpienia - Pirlouiiiit