Accueil Chronique de concert Savage Republic
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Savage Republic

Savage Republic en concert

L'Embobineuse - Marseille 29 Janvier 2010

Critique écrite le par

Après un creux, il y a bien souvent une déferlante. De 1989 à 2007, Savage Republic est resté bloqué sur les fréquences basses de l'encéphalogramme punk. Tapis dans l'ombre et se consacrant à d'autres projets. C'était sans compter sur la passion de ces vieux briscards, potes de FAC à UCLA, et auteurs d'une des tirades post-punk/art-punk les plus éminentes des 80's, quelques part entre CAN, Joy Division et une grosse dose de sensations ethniques et tribales, la faute à un batteur de génie.
1938, leur dernier album paru sur Neurot Recordings en 2007, atteints des sommets ; extrêmement travaillé, tentaculaire mais jamais ennuyeux, toujours renouvelé par une variété sonore éloquente. Une kyrielle d'adjectifs que l'on pourrait appliquer à ce long set marseillais, furieux et joué avec une implication vampirisante, du début, atmosphérique, jusqu'à la fin, apocalyptique.

Le combo fait la part belle aux morceaux les plus récents, de 1938 donc, mais aussi de l'excellent Siam EP sorti la même année. Tout s'enchaine avec facilité déconcertante. Et cela même si les compositions passent sans aucun complexe d'un indus martial rude, vers des voies épiques quasi post-rock, en passant par des frasques post-punk moroses et terriblement sombres. Échangeant leurs instruments, alternant les lignes vocales vindicatives et gueulardes, Savage Republic construit un univers d'une singularité captivante. La rythmique confère une force ahurissante à leur propos. Ils ne se gênent pas pour le souligner en martelant un vieux bidon aux échos métalliques fulgurants (habituellement littéralement enflammé à l'époque) sur une poignée de morceaux. Ça transpire, ça joue aux forceps, à l'énergie pure, mais avec toujours en filigrane, cette finesse dans les mélodies et les variations qui fait tout l'intérêt de Savage Republic. Un groupe unique, tant sur le fond que sur la forme, gestuelle et iconographique. Il ne fallait pas les rater ce soir là. L'Embobineuse pleine comme un œuf, et attisée par l'aura quasi mystique de la République Sauvage, ne s'y est pas trompée.

Savage Republic : les dernières chroniques concerts

Savage Republic en concert

Savage Republic par Phil2guy
Poste à Galène Marseille, le 13/02/2013
Vétérans de la scène Post Punk californienne apparu au début des 80's et séparés à la fin de cette même décennie, les membres de Savage Republic se sont reformés au début des... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein en concert

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein par Pipoulem
L'Embobineuse, le 22/02/2020
Cela faisait longtemps que je n'étais plus allé à l'Embobineuse, la release party de projet Milan et la présentation de leur Album intitulé I était une bonne occasion d'y... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite