Accueil Chronique de concert x25x + Conger!Conger! (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine)
Mercredi 5 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

x25x + Conger!Conger! (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine)

x25x + Conger!Conger! (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine) en concert

Le Molotov, Marseille 09 décembre 2018

Critique écrite le par


Rien de bien crucial à ajouter à cette excellente chronique de notre amie Odliz concernant cette soirée, qu'elle a suivi avec plus d'assiduité et de ponctualité que nous ! Sauf peut-être 2 set-lists glanées sur la scène plusieurs fois assaillie et outragée au dernier degré ce soir-là, du sol jusqu'à son faux-plafond, devant toute la galaxie rock de Marseille et aussi des spectateurs moins attendus, les solidaires de la lutte idéologique actuellement en cours contre une gentrification imposée par la force du béton, de la tronçonneuse et du crustacé bleu...


Arrivés pour x25x, on constate une fois de plus la puissance de feu des compositions et de l'interprétation de ce groupe bien connu de nos services, son chanteur souvent francophone mais jamais apoplectique, la Rickenbacker splendide de son bassiste, la frappe de gorille sous stéroïdes de son batteur. Bien connu des services de Phocea Rocks (où ils ont déjà sévi pour la date inaugurale à l'Espace Julien en 2013, à la Rue du Rock en 2016 et même à la Cambuza de Gémenos en 2018), nous les estampillons sans aucune réserve du macaron "fabuleux", premier mot de nos petites notes de concert et qui aurait aussi bien pu être le dernier ! Puissant, maîtrisé, hypnotique, chamanique même pour ce qui concerne le dernier titre du set, Ride with me, ils ne laissent aucun répit à la transe qui s'empare du public. La seule question qui nous saisit soudain : pourquoi, mais pourquoi, mille milliards de Gaudins goudronnés et (dé)plumés, n'avons-nous aucune oeuvre de ce groupe précieux en disque à la maison ?


Setlist :
Black Ace
Butcher's Tale
Shadow Kiss
Lost Trail
Ashes & wine
Shore Leave
Sailing
Ride with me


Pour suivre un tel tsunami sans ressembler à une ondée d'été, rien de plus adapté que la nouvelle formule de Conger! Conger!... Où l'ami Patrice, débarrassé des contingences rythmiques qui ont pourtant construit la légende de son ex-trio, peut enfin s'en donner à coeur joie en danse désaxée, mimiques effarantes et autres pitreries (enrichies par 5 années à tourner avec son poignant spectacle de rue Jean, solo pour un Monument aux Morts), saillies vocales sur 3 octaves allant du falsetto au growl metal. Pas d'inquiétude pour la place laissée chaude au tabouret derrière : là-aussi, c'est une bête à concours qui officie, ne semblant jamais vraiment dans le rouge, contrairement aux potards affolés de la console.


La nouvelle énergie des compositions (pas encore nouvelles), la joie de ressortir avec gourmandise des "vieilleries" (eh ! c'est que le mythique groupe sévit sur scène, sur polycarbonate et sur vinyle depuis bientôt 10 ans, mine de rien !), font qu'une belle banane orne les 4 visages de la scène et pratiquement tous ceux d'en face, tandis que la salle est encore une fois secouée d'orgasmes pogotiques incontrôlés - on verra même un certain Pingouin, comme à son habitude tanqué devant les amplis de retour, disparaître temporairement dans un envol corporel tournoyant et féroce... La transe et l'énergie sont globalement comparables à celle des précédents, avec un peu moins de volume mais un peu plus d'ambition dans l'originalité démoniaque de ses compositions. Dont une antiquité finie au xylophone, assis par terre, comme au bon vieux temps de la Machine à Coudre, notre maison à tou.te.s que nous n'espérons que temporairement murée... Là par contre, pas d'inquiétude, nous sommes confortablement équipés de leur discographie, du mini-CD gravé qu'on se refilait sous le manteau aux splendides vinyles qu'a sorti le groupe tout au long de son parcours époustouflant et manifestement, étant seulement au début d'un deuxième cycle tout aussi passionnant !


Setlist :
Forget
Shortterms
Swill
Words
My neighbour's dream
Awa
Call me Paul
Hatch !
Pulsate
out from Heaven
Nevermind


Avouons que nous aussi sommes partis, peu glorieusement, après quelques minutes de Da Leada, construction rock mathématique un poil plus austère et un poil tardive, mais qui semblait bien partie pour ravir les dernières oreilles encore dans la course...

Et pendant ce temps, à la Mairie responsable (entre autres choses bien pires encore) du gâchis du Mur dit de la Honte à 390 000 euros qui ceinture l'ancienne plus belle place de Marseille, un édile grabataire et bientôt sénile (à moins que ce ne soit le contraire...) signait piteusement un communiqué annonçant le report sine die du prochain Conseil Municipal, au mépris des populations sacrifiées à sa politique de show-bizness pour touristes étrangers. La Plaine a en tout cas montré qu'elle se levait pour son Rock (à moins que ce ne soit le contraire...), et que la vieille crapule trouverait toujours face à elle des formes nouvelles, créatives, férocement motivées, de résistance à sa connerie crasseuse et délétère...

Photos par Catherine BIASETTO, merci !!



Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite