Accueil Chronique de concert Soma - U'S'TONE - Fencies
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Soma - U'S'TONE - Fencies

Soma - U'S'TONE - Fencies en concert

Centre Culturel Jean Bernard - La Fare les Oliviers 22 Janvier 2011

Critique écrite le par

Changement de programme (ou plutôt de lieu) pour cette soirée prévue à L'Humus .... Finalement déplacée vers le Centre Culturel Jean Bernard à la Fare Les Oliviers.
C'est une salle un peu froide mais bien agencée et le public entre tranquillement, dans une ambiance bon enfants, pendant les essais lumière.
La soirée va commencer et on avoir droit à du bon, du moins bon et du très bon (dans l'ordre !!)



La soirée va commencer avec les quatre garçons de Fencies, qui ont la lourde tâche d'ouvrir la danse. Un son bien rock pour donner le ton, avec une configuration qui fait toujours mouche : deux guitares, une basse et une batterie. C'est bien dommage que nous ne soyons pas encore assez nombreux pour ressentir la chaleur qui monte de la scène. Le public est plutôt jeune et ça taquine sec ... Mais les musiciens ne se démontent pas : ils nous servent du bon rock et s'amusent à répondre aux plus véhéments. On commence à être gagnés par l'envie de taper du pied et la salle se remplie petit à petit. Le chanteur sautille dans tous les sens, les guitaristes emboitent le pas et les gros malin dans le public du début se la ramènent moins ;) !!



Ils ne chantent qu'en anglais, mais je retrouve plus un son "rock français" ... Et ce n'est en aucun cas péjoratif : bien au contraire. Ils vont nous jouer leurs dernières compos, jamais jouées en live ... C'est bien joué, bien chanté et ça fait son effet. Un bon petit groupe qui fait plus que bien son boulot d'ouverture. La sensation quelque peu "statique" du début a complètement disparu. Ils se lâchent à 100% et le public aussi. Ils ont de l'inspiration, de la créativité et de l'énergie. On est passé à la vitesse supérieure et ça bouge bien. Et ça tombe bien : il y a de la place pour danser.



"Les doigts dans la prise !!!!" .... Moi je croyais que c'était pour rigoler et les brancher .... Mais non : c'est leur titre phare. Donc, des connaisseurs dans la salle !!
Ils nous la serve comme demandé (et ça envoi les pieds, je vous le dit !) et finissent leur set par une compo ressente avec de très bons jeux de dissonances : c'est annoncé, c'est la dernière. Ils terminent sur une chevauchée fantastique de guitare qui met le feu dans le public. C'est qu'ils sont vraiment bons ces petits ;) !! Et je ne suis pas la seule à aimer. Ils vont nous faire un petit rappel quand même .... Et c'est quoi le rappel ...???? Les Doigts Dans La Prise bien sûr !! Pour le plus grand plaisir de tous. On a même droit à un petit pogo inter-générationnel plutôt rigolo au premier. Et oui, le rock c'est comme Tintin : c'est bon de 7 à 77 ans ;) !!!



Après la pause de rigueur (et ça va vite : ils sont super organisés et juste nombreux comme il faut), on passe à U'S'Tone et à un tout autre style. Le look et les instruments ont changé ... Les musiciens sont plus maquillés (surtout le batteur ;) !!!!).
Aux traditionnelles guitare, basse et batterie s'ajoute un violoncelle électrique. Joli assemblage. Bon, tout ça se présente bien mais dès le commencement du set ... C'est le côté chant qui va pêcher. On entend quasiment pas le chanteur (il nous expliquera ensuite avoir une fin de laryngite ... J'espère ...)



Pour le côté musique, c'est quand même un peu bouillon et ça mise un peu trop sur le bruyant à mon goût. Ceci étant, les musiciens sont plus convaincants que le leader. Ils chantent en français (et ce n'est pas évident à percevoir) mais il est très difficile de savoir si les textes son intéressant ou non. La voix est forcée et trop fluette pour le style de musique .... ce qui donne un drôle de résultat .... Une façon de Kyo Punk.

Ceci étant, ils font de beaux efforts pour aller chercher le public dans la salle, mais ça ne décolle pas vraiment. Avec mention spéciale pour le bassiste qui a un indéniable charisme. Il saute partout, vit son truc à fond. Il vient s'assoir en chaussettes en bord de scène, se relève en sautant dans tous les sens, va de musicien en musicien. C'est vraiment dommage d'entendre si peu le chanteur (même pas ce qu'il tente de nous dire entre les morceaux), parce que ce n'est pas forcément inintéressant musicalement parlant. Le violoncelle apporte beaucoup.



Mais, sur ce style de musique, il faut vraiment une voix qui envoie des décibels et qui a un timbre fort ... Et là, ça manque. On a bien un batteur torse nu qui frappe, un guitariste qui fait son boulot et un bassiste qui fait son show ... Mais ça ne suffit pas. Il y a bien aussi le look, tout de noir vêtu, avec un tee-shirt couvert d'épingles à nourrice .... Il nous fait aussi un morceaux emberlificoté dans une camisole de force, nous fait un final sur les genoux ... L'esprit y est ... Mais bon ... Ça manque vraiment trop de voix.
Pour moi : essai non confirmé ...



Maintenant, on va passer aux choses sérieuses. Soma prend place et le public aussi (tous les retardataires qui prenaient leur temps sont à présent rentrés). Ils sont hyper classe tout en noir et blanc .... Et nos p'tites oreilles aussi sont fin prêtes. Dans les premiers rangs, on repère tout de suite les fidèles; les paroles sont sur leurs lèvres et le plaisir se lit tout autant sur leur visage que sur celui des musiciens.



Lionel nous fait part de leur joie à tous d'être là ce soir, après une année de tournée bien remplie, puisque c'est presque la maison. Et oui, de La Fare Les Oliviers à Istres, il n'y a qu'un pas ... Et encore, ce serait encore mieux à l'Usine ;)
"Alors .... ça va ??!! ..... Hey, ça le fait, on se croirait dans le nord !!!"
Nos Istréiens mettent une ambiance de tous les diables (bon sang ne saurait pas mentir ... Si, si, un peu de chauvinisme ne fait pas de mal !!) et ils font monter la sauce à coup de petits ponts à l'effet garanti. On a de tout dans la salle, du cri façon cow-boy à la fille hystérique ... Le public est conquis.



Les morceaux chantés avec le micro façon rétro donne un chouette petit effet à la Frantz Ferdinant. Les instruments sont déchainés et on en profite à 200% sur Big Big Smile. La musique est juste parfaite et la voix de Lionel pleine de nuances; sans oublier les choeurs qui soutiennent le tout juste comme il faut. Le jeux de scène allie le zen et le rock. Doux mélange pas si antinomique que cela finalement. Ils font monter un fan absolument ravi et vont tous (le fan y compris) jouer autour ou sur la batterie. Le batteur, lui, reste imperturbable ... Souriant mais toujours concentré : la grande classe ;)



Le public réclame Les Enfants Du Spleen et notre batteur d'un soir a gardé sa baguette et la tape contre sa cuisse, au premier rang. Soma monte en puissance et en intensité. C'est vraiment super bien.
Ils démarrent Get Down et rendent tout le monde fou. C'est carrément le grand bonheur, ça chante et ça danse dans tous les coins. La ferveur des fans du devant de scène gagne sa salle entière, qui reprend en coeur le refrain. Ils vont nous interpréter Fresco pour terminer le set, nous remercie tous d'être venu les applaudir ce soir et nous donne rendez-vous en Avril à la MJC d'Aubagne.



Nous aurons droit tout de même à un rappel, malgré l'heure tardive. Lionel va même descendre pour jouer au milieu de nous. Il fait les modestes : "Ohhh, on n'avait pas prévu de rappel, mais Bla Bla Bla ...". Il attrape sa petite guitare-banjo et nous offre un extrait de leur dernier album. Ça part tout doux, tout doux, et puis, encore une fois, ça explose. Une fin à l'image du set tout entier : de toute beauté !!!



Très bonne soirée en trois parties .... Aller, avec un vrai coup de coeur pour Soma pour dire vrai !

Fencies : les dernières chroniques concerts

Fencies en concert

Fencies par Pirlouiiiit
le Lounge, Marseille, le 21/02/2014
Lorsque j'arrive après cette fantastique fin de concert de Dupain au Molotov il y a un groupe sur scène ... tiens c'est la batterie des DuD (pas vus depuis fort longtemps)... La suite

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi +  Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... en concert

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi + Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... par pirlouiiiit
la Rue du Rock - Marseille, le 05/07/2013
De toutes les dates du festival Phocea Rocks celle ci était sans doute la plus culottée (plus que d'avoir fait passer 13 groupes locaux en un soir à l'Espace Julien) sinon en... La suite

Kolok fest : Jack Face + Good Hell + Fox O Law + HAppy Family + Fencies + DSK + ERIS + DJ Pastis Bertrand + DJ David Ghetto en concert

Kolok fest : Jack Face + Good Hell + Fox O Law + HAppy Family + Fencies + DSK + ERIS + DJ Pastis Bertrand + DJ David Ghetto par Cococarte
Meyreuil la kolok, le 30/06/2012
Pour la 3ème édition, la petite équipe des organisateurs s'est structuré autour du net label ganache records dont le principe est de sortir un single par semaine d'un groupe... La suite

Soma : les dernières chroniques concerts

Soma en concert

Soma par Pirlouiiiit
Quiksilver, Terrasses du Port, Marseille, le 11/09/2014
C'est l'histoire d'un ex chroniqueur de Concertandco revenu après plusieurs années passées en Australie qui pendant le showcase de Soma m'a dit "si tu veux je fais la chronique",... La suite

Soma en concert

Soma par Ysabel
Magic Mirror - Istres, le 15/02/2014
Ce soir, au Magic Mirror, c'est le retour de Soma ! Et c'est aussi un concert organisé par l'Espace Pluriel Jeune, sur invitation après inscription auprès de l'association. Nous... La suite

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) en concert

Departure Kids, Lo, La Flingue, Magnets, Reliques, Soma, 25, Nitwits, Elektrolux, Rescue Rangers, Crumb, Conger! Conger!, Binaire (Festival Phocea Rocks) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 31/05/2013
En complément de la chronique de Philippe, quelques lignes sur chacun des groupes vus ce soir là ... Departure Kids (prévus de 19h à 19h30 au Café Julien) : ils commencent... La suite

(mon) Festival Phocea Rocks 2013 : Departure Kids, Lo, Reliques, Soma, Nitwits, Crumb, Conger! Conger!, Binaire en concert

(mon) Festival Phocea Rocks 2013 : Departure Kids, Lo, Reliques, Soma, Nitwits, Crumb, Conger! Conger!, Binaire par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 31/05/2013
Rhaââââ les cons ça ose vraiment tout, décidément, la phrase d'Audiard ne vieillira jamais. Prenez Vince & Gina par exemple, un couple d'activiste musicaux à Marseille. Quand on... La suite

Centre Culturel Jean Bernard - La Fare les Oliviers : les dernières chroniques concerts

Curtiss + Karate par Zhou
Maison des jeunes, La Fare les Oliviers, le 15/02/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ C'est une fois de plus à la bourre qu'on arrive à la MJ de la Fare pour voir les aixois de Curtiss qui ouvre pour un groupe qu'on ne connaît pas mais dont on a entendu le plus grand bien. Mais bon pas de soucis, car si on est immanquablement en retard,... La suite