Accueil Chronique de concert Sue Foley + Dan-O-Sonic
Dimanche 5 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sue Foley + Dan-O-Sonic

Sue Foley + Dan-O-Sonic en concert

Le Tremplin, Beaumont 6 novembre 2019

Critique écrite le par



En ce mercredi 6 novembre, je continue dans la thématique "Mademoiselle chante le blues" entamée il y a quelques jours avec le chouette concert de Ana Popovic à la Puce à l'Oreille. Ce soir, un autre grand port de pêche, Beaumont, une autre salle, le Tremplin et évidemment une autre artiste, la Canadienne Sue Foley. Ayant galéré, comme à chaque fois pour trouver la salle qui ne se trouve pas sur mon GPS préhistorique, j'arrive pile à l'heure pour à la fois rassurer mon Yann Cabello de photographe et pour me jeter dans la salle pour la première partie. Je rassure tout de suite les plus sensible d'entre-vous, j'ai quand même eu le temps de commander une bière !


Dan-O-Sonic

La mise en bouche est assurée par un local, comme d'habitude ici-bas. Aujourd'hui c'est monsieur Daniel Larbaud exerçant seul pour l'occasion sous le titre de Dan-O-Sonic. Le gars est connu dans la région pour exercer son immense talent depuis longtemps, dans de multiples groupes ou en vieux loup solitaire. Son truc c'est le rock prépubère, ou à peine adolescent. Je n'ai pas dis le rock POUR adolescents, mais le rock adolescent. Je m'explique, Daniel est un esthète de la musique des années 50 et 60. Une véritable encyclopédie, un Wurlitzer sur pattes. Tu lui mets une pièce (dans la main, la pièce !) et c'est parti pour des heures. Il est capable d'enchaîner à la fois les hits imparables de cette époque bénie que les plus obscures titres.



Cet exercice pourrait avoir ses limites sans deux qualités essentielles que Dan-O-Sonic possède au plus au point : une classe et un goût sublime, sans oublier une maîtrise de jeu que je lui envie. Pour cette soirée, il inaugure une nouvelle manière de présenter cette période. Attention, attachez vos ceintures, voyage temporel en approche. Imaginez, un croisement de lumières (il ne faut pas croiser les jets parait-il !!), un être au milieu en costume, une guitare demie-caisse en bandoulière. Une bande son sortie des limbes, un son venant du passé, et tout à coup il joue... Ce son de guitare, mes aïeux ! On y est. Et ce son de voix dans ce vieux micro digne d'une radio US des années 50. On est entre la nostalgie et l'hommage, le rêve et la réalité, le vieux film et le vieux 78 tours. C'est parfait, tout y est. Le son, le jeu, l'ambiance, la classe, l'arrogance narquoise, le sourire ironique. Bref, Chapeau bas Monsieur !


Sue Foley

Après ce début de soirée esbroufant, la place est rapidement prise par la charmante Sue Foley, qui joue en trio avec Leo Valvassori à la basse et Tom Bona à la batterie. Autre style, autre ambiance. On est là dans un plus blues plus moderne, avec un son plus rude. Sue Foley me fait penser à une actrice hollywoodienne, une petite rousse avec un côté Nicole Kidman dans un film de Stanley Kubrick. Une voix haut perchée, parfois nasale, parfois sensuelle. Une gestuelle un peu féline, assez sensuelle, faite de pas-chassés, d'accroupissements en bord de scène, de jeu penché sur sa guitare. Elle joue sur une Telecaster Paisley rose, avec un jack rose, la Ice Queen. Elle joue aux doigts aussi bien qu'au médiator, a un son doux aussi bien que tonitruant, agréable autant que douloureux.



Ses influences sont multiples, parfois trop aisément lisibles pour qu'apparaisse qui elle est vraiment, elle, Sue Foley. La section basse/batterie est solide, bien que parfois un peu trop brimée. Ça sent la première date de la tournée, celle après laquelle on va enlever les scories. Les morceaux sont parfois longs, pourtant ça joue bien, très bien même, mais il y a quelques lourdeurs à mon goûts. Toutefois, lorsque Sue Foley passe en acoustique et qu'elle mélange savamment flamenco, blues, musique latino, qu'elle se laisse aller, qu'elle se penche langoureusement sur sa guitare, elle nous embarque dans son univers, dans son monde, on entrevoit qui elle est, mélange de son folk, country. Une américaine, fille du Canada, vivant à Austin, ayant croisée des monstres tels que l'immense BB King, jouant avec la légende des barbiers Billy Gibbons et tant d'autres.



C'est un peu une soirée en demie teinte pour moi ce soir là. Avec la magie de la première partie, dont j'ai eu du mal à sortir et une seconde partie en montagne russe, m'emmenant parfois très loin et me faisant parfois un peu bailler. Un son de guitare parfois trop agressif, une voix qui parfois n'était pas dans le genre que j'aime. Malgré tout, une découverte pas inintéressante. Pas le meilleur concert de Arvern Blues à mon goût, mais la barre avait déjà était mise tellement haut sur des dates précédentes, que même un peu sur ma faim, la soirée était loin d'être mauvaise. Bien loin même.

Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Dan-O-Sonic : les dernières chroniques concerts

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City en concert

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City par Jacques Moiroud
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2013
Coopérative de mémoire Vendredi 22 novembre, on fêtait à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)la sortie du livre de Patrick Foulhoux sur le Rock à Clermont*, s'en... La suite

Pete Ross + Dan-O-Sonic en concert

Pete Ross + Dan-O-Sonic par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 26/11/2009
Soirée plus qu'intimiste au Rat Pack à Clermont-Ferrand avec le rock vintage de Dan-O-Sonic et la country folk rockabilly pop de Pete Ross, deux artistes fascinés par les pionniers... La suite

Dan-O-Sonic en concert

Dan-O-Sonic par Pierre Andrieu
Le Bikini, Clermont-Ferrand, le 02/07/2009
Lonesome Crooner Très beau moment dans la chaleur moite du Bikini en compagnie de Daniel Larbaud aka Dan-O-Sonic, un guitariste/chanteur de rock mettant la notion de... La suite

Le Tremplin, Beaumont : les dernières chroniques concerts

EDERZAM en concert

EDERZAM par Didlou
Le Tremplin, Beaumont, le 06/06/2019
Ederzam, c'est un groupe composé de 3 musiciens stéphanois (batterie, guitare et claviers), qui produit une musique feutrée et enivrante parsemée de moments doux, de solos de... La suite

KO KO MO en concert

KO KO MO par Didlou
Le Tremplin, Beaumont, le 06/06/2019
Le concert de Ko Ko Mo au Tremplin (salle de concerts à Beaumont) était à ne pas manquer ! Il fallait vraiment avoir la grippe, une gastro et être cloué au lit avec 41 de... La suite

Kenny Neal + Little Mouse And The Hungry Cats en concert

Kenny Neal + Little Mouse And The Hungry Cats par Jérôme Justine
Le Tremplin, Beaumont, le 26/03/2019
En ce mardi soir, il règne une odeur de fin de semaine. Mais si, quand on sait que le week-end arrive et que l'on va passer un bon moment ! Pour le coup ce n'est pas "I wake up... La suite

John Nemeth + Black Cat Bones en concert

John Nemeth + Black Cat Bones par Jérôme Justine
Le Tremplin, Beaumont, le 26/01/2019
Punaise,mais il est où mon TomTom ? Ben oui, faut que j'aille à Beaumont au Tremplin sur injonction de Maître Yann Cabelot de la Basse Lumière et je ne sais pas où c'est. D'abord,... La suite