Accueil Chronique de concert The Calvitie + Neon Maniacs + Irritones
Mercredi 28 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Calvitie + Neon Maniacs + Irritones

The Calvitie + Neon Maniacs + Irritones en concert

Machine à Coudre 29 avril 2011

Critique écrite le par

the Neon Maniacs by Pirlouiiiit 29042011

En première partie de cette bien belle soirée punqueroque à la Maque (que nous atteignons déjà convenablement allumés), se produit un jeune groupe dont on entendra reparler, à n'en pas douter : les The Calvitie, composés de jeunes gens (ex Jimi Destroy & the Hot Rods, qui nous avait enchanté les esgourdes il y a quelques mois - ou années ? Pas moyen de retrouver cette satanée chronique !). On ne verra que quelques minutes de ce trio qui joue très fort et plutôt très bien du rock'n'roll, à fond la caisse, avec un max de reverb, d'envie et d'énergie. Peu d'applaudissements en ce début de soirée mais les sourires de ses potes enchantés, qui se secouent la couenne devant lui, suffisent au leader rouquin pour être heureux. Ces quelques minutes nous ont, pour notre part, donné grand soif (c'est bon signe...) : un groupe à revoir !

Pas de photo présentable d'eux mais une vidéo qui en donne une assez bonne idée, par ici !

the Neon Maniacs by Pirlouiiiit 29042011

Tel ne sera par contre pas le cas de The Neon Maniacs, groupe punk de Los Angeles (d'où je reviens tout juste - oui, je me la pète, et je vous emmerde) : ce trio emmené par un guignol aux lunettes même pas assez chouettes pour un Toy Dollz aura bien du mal à maintenir un niveau d'attention correct. Comme quoi, et je l'avais déjà constaté à San Francisco (et oui, pareil...), un nom de ville prestigieux ne fait pas nécessairement un bon groupe : on a vu ici de bien meilleures formations qui venaient de Plan-de-Cuques ou même pire, d'Aix-en-Provence...

the Neon Maniacs by Pirlouiiiit 29042011

Car même le look savamment étudié (et plutôt classieux) de la bassiste, ne suffit pas à donner envie de la regarder plus de 5 minutes, devant un manque évident d'envie et de hargne de ce groupe, certes très technique, mais qui n'a pas vraiment de chansons marquantes non plus. On finit par se dire qu'elle a en plus copié son accoutrement sur celui du guitariste de Lo, présent dans la salle ce soir : il est temps d'aller boire un coup.

the Neon Maniacs by Pirlouiiiit 29042011

A se demander comment ces gens se financent une tournée sur leur propre nom, quand ils sont en tête d'affiche, s'ils ne se donnent pas plus que ça ? Pour faire le lien avec les précédents : ils jouaient moins fort, et moins bien que les kids qui ont ouvert la soirée. Souhaitons-leur que ce n'ait été qu'une mauvaise soirée, aux Neon Maniacs, sinon la tournée va être looooongue....

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

Il faudra attendre les Irritones, finalement bien placés en derniers pour que la mèche soit rallumée et que ça nous pète réellement à la gueule : le rejet, c'est tout ce que nous avons, Rejection is all we got ! Une canette d'éclatée et hop, il se met à sauter partout et à hurler bêtement, ce vieux monsieur dégarni qui reste sans doute le meilleur entertainer de la scène marseillaise. En plus aujourd'hui, il a mis un t-shirt potable et renoncé (temporairement) à déguiser ses acolytes : ils ont donc la classe.

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

Le beau gosse à la batterie, par ailleurs futur patron d'une major de distribution de vinyles, fait grosse impression, tout comme les Rickenbacker qui s'activent sur les côtés. Modern Lights ou Cannibal Kids sont déjà presque des classiques, mais les nouveautés aussi nous enchantent : Electricité coupée est parfaitement débile et jouissive comme sa grande soeur Danse en France, déjà connue de nos services : c'est un bonheur de les revoir en live.

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

On apprécie d'ailleurs que Mr Gasouale rappelle quelques titres avant de les faire lancer : ça aide à les reconnaître d'autant qu'on écoute pas leur album blanc toutes les 5 minutes non plus ! Autres faits marquants, Mr Paul sue dignement et discrètement en osant de temps à autre un solo de guitare, et l'on s'aperçoit que le leader, à force de s'agiter dans son jean slim, nous montre une part non négligeable de sa raie fessière. PAr contre il n'arrivera décidément jamais à se faire casser la gueule par ses gratteux - c'est pourtant pas faute de leur chercher des noises et de les bousculer...

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

Pepsi Cola Kidz rend les gens particulièrement dingues, tout comme ce chanteur prêt à grimper des membres du public, voire à se faire grimper lui-même : ça commence à pousser pas mal dans la fosse, et on remarque en passant que les toilettes sont particulièrement punk-rock aujourd'hui, elles aussi. Un morceau pas reconnu nous fait franchement penser aux Stooges (ça arrive toujours à un moment donné, dans un bon concert punk), et Jesus Christ est toujours aussi mortelle, près de 2000 ans après sa disparition rocambolesque.

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

C'est donc devant une salle à peu près en rut total que le groupe conclut par une formidable We Are Negative Dots, et un titre "auf deutsch" (ça aussi ça arrive toujours à un moment donné, mais surtout chez les groupes avec Gasoil dedans), avant de quitter la salle dévastée, sans desserrer les dents : la classe totale en somme. Les Irritones ont renvoyé les jeunes pousses prometteuses bosser encore un peu et remis les américains périmés dans l'avion, tout est bien, il n'y a plus qu'à continuer la soirée au bar jusqu'à ce qu'on nous vire avec la délicatesse habituelle. Superbe soirée, indeed, de quoi donner des regrets à des amis bretons de passage de ne pas habiter plus près de cette antre du rock'n'roll...

the Irritones by Pirlouiiiit 29042011

Setlist // Irritones (imprimée sur une demande de congés à la Bibliothèque municipale d'Aix en Provence) :
Rejection is all we got
Positive Germ
Modern Lights
Cannibal Kidz
Optical Nerves
Electricité coupée
Danse en France
Pepsi Cola Freaks
Mikado Bizness
Lache moi (Ich Bin Dead cover)
Ad nauseam Statues
Jesus Christ
Japanese Cars
We are Negative Dots
Computerstaat (Kraftwerk cover)

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo : (déjà, une par ici)



et une petite de the Neon Maniacs ici


Calvitie : les dernières chroniques concerts

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 10/12/2011
Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore... La suite

The Irritones : les dernières chroniques concerts

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' en concert

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' par Philippe
Mon ordinateur, Marseille, 07/01/2013, le 07/01/2013
... La fin du monde n'a pas eu lieu et donc, l'immarcescible Olivier Gasoil joue encore dans un nouveau groupe, La Flingue. Question par clavier interposé à cet accro des écrans,... La suite

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 10/12/2011
Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore... La suite

the Irritones en concert

the Irritones par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store - Marseille, le 09/12/2011
Ce (vendredi) soir encore nous voici au Lollipop pour le showcase des Irritones tout juste rentrés d'une tournée en Allemagne et avec un nouveau disque Pénis Romantique qu'ils... La suite

The Rapidboys + Irritones en concert

The Rapidboys + Irritones par Philippe
enthröpy, Marseille, le 18/11/2011
Chouette soirée à l'Enthröpy (titrée "encore du punk rock pour un monde de merde" ou quelque chose du genre), bien remplie ce vendredi soir. Première partie, les The RapidBoys,... La suite

The Neon Maniacs : les dernières chroniques concerts

Elektrolux + The Neon Maniacs par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre - Marseille, le 30/11/2007
Premier concert à la Machine depuis la disparition de Philippe, ça fait bizarre mais continuer à faire vivre ce lieu c'est le meilleur hommage qu'on puisse lui faire. Claire s'y emploie depuis pas mal de temps déjà. Elektrolux lui dédicacera son set ce soir. Pas grand monde, sûrement à cause de la soirée Sud side qui a lieu aussi ce soir. Erreur... La suite

Machine à Coudre : les dernières chroniques concerts

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite