Accueil Chronique de concert The Rakes + Asyl
Mardi 18 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Rakes + Asyl

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 5 novembre 2005

Critique écrite le par





The Rakes vainqueurs par KO après 50 minutes de combat rock


Des concerts coup de poing comme celui donné par le groupe anglais The Rakes à la Coopérative de Mai, le samedi 5 novembre 2005, on en redemande ! En 50 minutes chrono et 16 titres (dont autant de tubes !), les quatre Londoniens ont littéralement mis à genoux le public, saoulé par les coups répétés portés à la tête et aux jambes... Pas très fair play certes, mais bien agréable, cette implacable déferlante de guitare/basse/batterie/voix. Littéralement saisi par des déflagrations punk, rock et pop du niveau de Terror !, 22 Grand job, Work work work (pub, club, sleep), Strasbourg ou encore We are all animals, le public se transforme dès les premiers instants du concert en cobayes de laboratoire, véritables machines à danser et à sourire... Aucun temps morts, pas une seule baisse de régime (même les inédits, au nombre de cinq, sont imparables) : du hit post punk original enchaîné avec maestria par un impeccable combo, content de jouer et ravi de l'accueil enthousiaste du public.






On peut boire une bière tranquille, oui ?

Que demander de plus ? Pouvoir boire une bière tranquillement ! C'est impossible messieurs dames : avec l'énergie déployée sur scène, on ne peut s'arrêter de trépigner comme un marsupilami sous ecsta, de sauter en l'air, voire de tenter des chorégraphies New Wave. Et forcément, on se déverse la moitié du précieux liquide sur les vêtements... Ah, c'est malin ! Peu importe finalement, car la très agréable impression d'être téléporté aux Bains Douches, à Paris en 1979 pour un concert de Joy Division est plutôt bienvenue ! Il faut dire que le classieux chanteur Alan Donohoe se fait fort de ressusciter Ian Curtis avec cette voix aussi puissante que tragique et ces danses frénético épileptiques... On pourrait aussi se croire au CBGB à New York à la même époque avec les Talking Heads sur scène, tant les petits camarades de jeu du chanteur - qui emprunte aussi beaucoup au génial David Byrne - sont doués pour bâtir de violents hymnes de Psycho killers (qu'est ce que c'est ?). Revue des effectifs... On trouve de gauche à droite en regardant la scène : Matthew Swinnerton, un guitariste tout simplement divin (pour qui aime aussi bien les redoutables Wire que les insurpassables Clash) se cachant sous les traits d'un prof de maths à lunettes, Jamie Hornsmith, un gamin boudeur épatant à la basse, et Lasse Petersen, un sosie d'Alex Kapranos de Franz Ferdinand n'hésitant pas à ruiner sa mèche à force de suer en giflant sa batterie. Comme la troupe, parfaitement au taquet, sait aussi se faire plus pop en évoquant les Dexy's Mindnigt Runners de Kevin Rowlands mais également Pulp, on finit aussi épuisé après 50 minutes de show que lors de certains concerts de 2 heures. Quand le groupe quitte la scène après un rappel, on aimerait faire comme Jean-Louis Brossard aux Trans Musicales 2004 : les repousser sur scène pour leur en demander plus. Mais ce ne serait raisonnable ni pour leur santé, vu l'énergie que demandent leurs titres, ni pour la notre d'ailleurs...





Les progrès d'Asyl en guise de Warm-Up


Car avant les chaudement recommandés et tuants The Rakes, il y avait eu une première partie assez virulente assurée par le groupe rochelais Asyl. On se souvenait de concerts pas très convaincants au festival les Efferv'Essonne et en première partie de grabataires nommés The Stranglers ; et bien depuis, le groupe a effectué des progrès notables. Car ça joue désormais vite, fort et bien : mention particulière au guitariste énervé roi du riff tsunami, au batteur aussi sec que méchant et au percutant bassiste. Grâce à l'énergie déployée par le combo, la plupart des morceaux tiennent la route. Ça se reconnaît à un signe qui ne trompe pas : cette irrépressible envie de taper du pied comme un maniaque. Comme sur le remuant titre 1975 (extrait du premier EP), joué en ouverture : un véritable tube où le chanteur s'exprime en anglais. Après, le chant (principalement en français) se gâte un peu, à une ou deux exceptions près ; les textes sont trop "clichés adolescents" et la voix manque de mordant : on dirait du Nicola Sirkis. Ouch ! C'est dommage car en se lâchant plus dans le micro, c'est à dire en hurlant comme un damné, voire en rajoutant un effet distordu sur la voix, tout en évitant les poses un peu risibles (sans doute dues au trac) et les blagues foireuses, tout cela pourrait être excellent... Il reste néanmoins une poignée de tubes potentiels traversés par des guitares post punk tranchantes (la rencontre en studio avec Andy Gill du Gang Of Four semble avoir porté ses fruits) et boostés par des rythmiques hystériques. A suivre sur le premier album à venir, pour se faire une idée plus précise du potentiel d'Asyl...


A lire également, la critique du premier album de The Rakes, Capture/Release.



Sites Internet : www.therakes.co.uk, www.v2.fr, www.asyl.fr, www.lacoope.com.

Asyl : les dernières chroniques concerts

Indochine + Asyl en concert

Indochine + Asyl par grainedeschmoule
zénith de Caen, le 09/10/2009
Je n'ai jamais été un inconditionnel du groupe Indochine. J'aimais quelques morceaux, mais pour dire vrai, je n'aime pas trop la façon de chanter de Nicolas Sirkis, mais je... La suite

Hushpuppies + Asyl + Nation All Dust par Sami
Cabaret aléatoire, Marseille, le 15/12/2005
Le premier concert du soir a du retard, tant mieux je n'étais pas en avance loin de là. Ca blablate autour du retour des guitares, qui réjouit autant les groupes invités que l'animateur qui reconnaît avoir été le ringard de service de la station avant qu'elle ne prenne le wagon rock en marche, on roupille gentiment avant que le dj déjà bourré ne... La suite

Paingels + Joseph d'Anvers + Asyl + Snow Patrol (Europe 2 Campus tour) par Cul Rose
Le Moulin - Marseille, le 22/10/2006
Le Europe 2 Campus Tour, c'est toujours quitte ou double ; on a connu des affiches accablantes, des erreurs de programmation artistique flagrantes, et on se demande toujours en quoi Europe 2 va être capable de sortir une affiche qui tienne la route sans que ça tombe dans le "rock playmobil" "pour les djeuns"... Cette fois, en l'occurence, pas de... La suite

Asyl + Leitmotiv par ?
Le fiacre , Bordeaux, le 13/06/2006
Concert très sympa. En première partie : Leitmotiv, jeune groupe bordelais sous influences bordelaises (Noir Désir, Luke, Eiffel... ) ou encore ricaines (Interpol, post punk). Sympatoche mais Asyl, toujours aussi sympa à revoir, même si la musique est un ton au dessus des textes - un peu faciles et lassants. Mais bon vive Asyl quand même ! La suite

Lescop : les dernières chroniques concerts

Miles Kane + Fauve + Lescop + Mein Sohn William (Festival Europavox 2013) en concert

Miles Kane + Fauve + Lescop + Mein Sohn William (Festival Europavox 2013) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 23/05/2013
Nouvelle édition du festival Europavox, à Clermont-Ferrand, du 23 au 25 mai 2013. On commence avec une soirée à la Coopérative de Mai en compagnie de l'excellent Miles Kane, en... La suite

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) en concert

Savages + Lescop + Tomorrow's World + Bot'Ox + Thomas Azier (Printemps de Bourges 2013) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 26/04/2013
Vendredi 26 Avril 2013, Printemps de Bourges, après le beau temps idyllique des premiers jours du festival voici venue la pluie battante aujourd'hui, ce qui entraîne un retard... La suite

Sébastien Tellier + Lescop en concert

Sébastien Tellier + Lescop par Zys
Salle Polyvalente de Montfavet - Avignon, le 23/03/2013
Figure de la pop française, nouvel espoir de la new-wave, enfant de Daho, bipolaire de la variété, la presse francophone ne manque pas d'encenser l'ex-leader d'Asyl depuis les... La suite

Lescop en concert

Lescop par Sami
Poste à Galène, Marseille, le 02/11/2012
Le succès actuel de Lescop, peu auraient parié dessus lors de son premier passage à Marseille en 2005 lorsqu'il peinait à convaincre avec son groupe Asyl. Mais avec son dernier... La suite

The Rakes : les dernières chroniques concerts

The Rakes + Akron/Family + Bromheads Jacket +  Deerhoof + Galaxie + Acoustic Ladyland + Naast (Printemps de Bourges 2007) en concert

The Rakes + Akron/Family + Bromheads Jacket + Deerhoof + Galaxie + Acoustic Ladyland + Naast (Printemps de Bourges 2007) par Pierre Andrieu
Le 22, Bourges, le 19/04/2007
Après une journée déjà bien remplie, et dès la fin de Joan As police Woman au théâtre Jacques Cœur, nous avons juste le temps de traverser en quatrième vitesse... La suite

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 :  Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 2/2 : Skin, The Dead 60s, The Rakes, Grand Corps Malade, Editors, Radiohead par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Pour le premier jour c'était par là ! La pluie a bien fait mine de venir taquiner Paname, qui ne s'en est pas laissé compter. Certains des provinciaux... La suite

The Rakes + Lo en concert

The Rakes + Lo par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 05/04/2006
The Rakes, on est bien content de les revoir par ici. Je me souviens parfaitement qu'ils ont assuré le meilleur moment du concert - tout à fait raté par ailleurs - des très... La suite

Bloc Party + The Rakes en concert

Bloc Party + The Rakes par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 13/05/2005
Bloc Party. est la dernière étoile filante en date du rock'n'roll, celle qu'un buzz vrombissant précède, avec retours de scène enthousiastes, couv' de magazines et même pubs télé !... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Requin Chagrin + La Main en concert

Requin Chagrin + La Main par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 15/10/2021
Soirée "French New Wave" de qualité supérieure à La Coopé le 15 octobre avec Requin Chagrin en tête d'affiche et La Main en ouverture. Pas assez de monde malheureusement,... La suite

Feu! Chatterton en concert

Feu! Chatterton par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 09/12/2021
Grande salle de La Coopérative de mai complète et euphorique lors du concert de Feu! Chatterton début décembre, pour le dernier concert de l'année 2021 du groupe parisien, les... La suite

Natalie Bergman en concert

Natalie Bergman par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 21/11/2021
Dimanche... Comme l'a si bien chanté Bertrand Belin avec les Liminanas, on ne peut pas dire que ce soit la journée la plus facile de la semaine, surtout quand on est au mois de... La suite

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat en concert

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2021
Mais c'était quoi cette soirée de déglingos avec Arthur Satan et Bryan's Magic Tears à La Coopé puis avec Heimat dans un squat punk que l'on ne nommera pas ? On s'attendait à... La suite