Accueil Chronique de concert The Sandals of Majesty + The Aggravation
Mardi 30 novembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Sandals of Majesty + The Aggravation

Machine à Coudre - Marseille 29 Février 2008

Critique écrite le par

Premier concert de l'année à la Machine à Coudre. Il était temps. Résultat d'un calcul savant, on arrive à 22h15. Heure officielle 21h, temps minimum de retard marseillais 1h30, ça laisse le temps de boire un verre avant le début du concert. Mission planifiée, calibrée, Jack Bauer ne ferait pas mieux. Manque de bol à Marseille rien ne sert de planifier, l'important c'est de ne pas arriver à l'heure. A 22h15 il n'y avait absolument personne. Un peu inquiétant sur le coup, mais en fait il recommence à faire chaud, on se croirait presque en été, donc les gens arrivent en masse à 23h et la salle s'avère correctement remplie sur les deux niveaux.

Un peu de bla bla présentatif. Soirée double fonction, d'un côté la quatrième partie du Great Rock'n Roll Marathon marseillais, de l'autre la onzième édition des Psychotic [re]actions, soirées punky horror show à base de groupes lives, DJ sets et projections d'images déviantes. Pour en savoir plus sur l'initiative Rock'n Roll Marathon je vous redirige .

Un groupe de plus que pour les autres psychotic party, donc deux, et c'est Sandals of Majesty qui attaque. Groupe, si j'ai bien compris, marseillo-anglais de noise post punk (on dira). Tiens je me demande si sandals en anglais ça veux dire sandales en français, enfin genre tongs ou espadrilles, ou même sandalettes. Bougez pas je vais voir sur le dico. Apparemment oui, donc le groupe s'intitule les sandales de la majesté, tu m'étonne qu'ils soient à moitié anglais avec un nom pareil. Bref, quoi qu'il en soit, le groupe a l'air d'être composé d'ancien membres d'autres groupes mais vu que je suis très mauvais en anglais je n'ai rien compris à leur bio.

Comme dit précédemment ça sonne post punk noisy plutôt aérien et ondulant. Bien foutu, efficace, avec des riffs plein de vibrato, un chant en place, mais un set peut être un peu long à froid. J'aurais plus vu un ordre de groupe inversé, du nerveux aggravé avant de l'intense sandaleux, mais bon. Intéressant.

Les Aggravation ne sont plus que la coqueluche du sud, maintenant ils tablent à l'échelle internationale : chronique dans le Ventilo national (les Inrocks pour na pas les nommés), tournée allemande, disque sur des labels étrangers (autrichien, parisien, ...), panne de camion comme des stars et autres.

La Twingo tuning de ma mère étant équipé d'un poste dernier cri qui capte la radio, j'ai donc pu me délecter des bélatreries des BB Brunes en venant. Autant dire que derrière le pseudo-punk des Aggravation fait un peu tache. Si j'avais su, au lieu d'aller me terrer dans une Machine suante je serais plutôt allé camper devant l'Usine en vu du concert d'un des véritables nouveau groupe ressuscitant le rock'n roll français. C'est un mec de la Nouvelle Star qui le dit, Lio je crois. Trêve de balivernes, on attend le faux pas pour leur taper dessus mais rien n'y fait, pas moyen de dire du mal, on peut même plus bosser correctement. Sérieux. Oh.

Donc oui, pour les impatients, les Aggravation n'ont rien perdu en s'exportant à l'Est et leur set était toujours aussi... comment on dit, ah oui, jouissif ! Public d'autant plus conquis qu'il a été gâté par pas mal de nouveaux morceaux (Pressure, Control, Runaway, ...) qui figureront sur les "seven inch" (international je vous dis) à venir. Bref, dans la droite lignée d'un punk nerveux et incisif, irrésistible machine à faire tressauter les jambes, alternant morceaux de speed pur et urgence condescendante. De la fulgurance et de l'insolence tout en efficacité. Et vu que c'est la fête, un rappel avec leur excellente reprise du Degenerated et l'hymne What are you doing now ?.

Après tant d'émotion les DJ's prennent la suite, mais bon il est déjà bien tard et une journée éreintante de bibliothécaire ça use ! Tiens ça me fait penser que je voulais faire une blague sur l'année bissextile, mais vu que je n'en ai pas trouvé je vais me contenter de le dire.

Live report from Massilia's Burning !

The Aggravation : les dernières chroniques concerts

The Aggravation / The Defenestrors en concert

The Aggravation / The Defenestrors par Philippe
Machine à coudre, Marseille, le 08/12/2006
A vrai dire j'avais pas l'intention de chroniquer un énième concert punk à la Machine à Coudre. L'impact des chroniques de ce genre de choses est limité : au mieux on vous ignore... La suite

Hatepinks - Aggravation - Huggie and the Glitters par the
Machine à Coudre, le 25/02/2006
Bon puisque personne ne se décide, je vais chroniquer ce concert de trois groupes plutôt passables dans l'ensemble, faut quand même que quelqu'un le dise ! Alors d'abord la Machine à Coudre : c'est une salle beaucoup trop petite, franchement au prix où on paye, et puis c'est très mal ventilé. En plus il y a plein de gens avec des sales têtes... La suite

Aggravation + Hatepinks + Jerry Spider Gang en concert

Aggravation + Hatepinks + Jerry Spider Gang par Philippe
Trolley Bus - Marseille, le 26/02/2005
(Entretien sur Massilia Burning des Hatepinks, mars 2005) Q : Sur votre split avec les Shakin Nasties vous avez finis par caser "Philippe Manoeuvre is a piece of shit", d'ou viens... La suite

Aggravation + Powersolo par Mystic Punk Pinguin
Poste à Galène - Marseille, le 30/10/2007
Concert pour fêter les 10 ans du label Lollipop, fer de lance du punk & garage (mais pas que) international et basé à Marseille. Plutôt que de se pencher sur le passé mais avec deux récentes signatures du label, les jouissifs nordiques blues garage de Powersolo et nos chouchous d'Aggravation. Malheureusement le public marseillais ne s'est... La suite

Machine à Coudre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P en concert

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P par The Great J2P
Laponie, Suède, le 02/12/2020
J2P, l'ancien programmateur de la feue et regrettée Machine à Coudre, maintenant "DJ résident" au Sing or Die à Marseille est parti en Suède, il y a rencontré le Père Noël et nous... La suite

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite