Accueil Chronique de concert The Shivas + The Howlin' City
Samedi 8 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Shivas + The Howlin' City

The Shivas + The Howlin' City en concert

Molotov, Marseille 14 mai 2019

Critique écrite le 21 mai 2019 par Gilles Borgogno

GARAGE PSYCHEDELIQUE.


The Howlin' City, groupe, qui ouvre la soirée est un duo guitare/chant et batterie... "Comme les White Stripes, les Black Keys, les..." nous rétorquera-t-on ?. Oui mais moins "Blues" et plus "Rock". Ils ont deux ans d'existence seulement mais font (déjà) preuve d'une complicité de vieux briscards. Ils jouent bien. Le guitariste possède une bonne voix et le batteur tape comme un dément, bonne surprise.


Les Shivas que nous avions vu à la Machine à Coudre, il y a quelques années, sont toujours très frais. Les revoir a été éminemment sympathique. Et même plus : un plaisir! Le trio, d'il y a quelques années, s'est mué en quatuor avec l'adjonction d'un second guitariste/batteur/chœurs. Qui remplacera la batteuse, Kristin Leonard, le temps de deux chansons, un peu dans la tradition des "girls groups" sixties. Petit point "fashion" ? la chanteuse-batteuse mais surtout batteuse s'est fait une couleur qui la blondit comme les blés proverbiaux (pendant un moment nous avons même cru à un changement de l'élément féminin mais non).


Moissonneuse-batteuse en quelque sorte, prête à glaner les vivats et autres hurrahs de et dans la foule, puisqu'elle sautera dans le public, avant de regagner sa place, sagement (?), derrière son kit. Formé en 2006 (déjà) les Shivas avec 7 albums au compteur et un EP, font toujours preuve d'un fougue toute juvénile (facile avec un petite vingtaine d'années de moyenne d'âge).


Rappel : les Shivas sont nés d'une obsessions des membres du groupes pour les garage-bands, le surf et psychédélisme des sixties. En particulier, Jared Molnyeux, très jeune guitariste, chanteur et leader... La formation des débuts a été légèrement remaniée, le frère du guitariste Colby, ayant été remplacé par la batteuse/chanteuse Kristin, mais l'esprit reste le même. "I wish it could be 1965 again", en quelque sorte...


La prestation du Molotov ne dérogera pas à cette (sainte) trinité : garage-surf-psyche. Le groupe sonne Ricain comme pas deux. Ce que confirme le rappel avec une reprise de "Goo goo Muck" des Cramps, en fait de Ronnie Cook and the Gaylads via les Cramps. Une belle set-list défile : "Do The Crocodile", "I've Had Enough", "Can't Relax" ou notre préférée "You Make me wanna die". Rien de nouveau sous les tropiques, une musique passéiste mais tellement jouissive. Nul doute qui si ils repassaient nous y retournerions !


Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite