Accueil Chronique de concert Theo Hakola & the Wobbly Ashes
Lundi 24 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Theo Hakola & the Wobbly Ashes

Theo Hakola & the Wobbly Ashes en concert

le Petit Bain - Paris 24 janvier 2013

Critique écrite le par

Jussieu by Pirlouiiiit 24012013

2 jours de boulot à Paris... Un petit tour sur Concertandco pour voir ce qu'il s'y passe au niveau musical le soir où je suis là. Bingo ! Une bien jolie soirée annoncée au Petit Bain avec un (nouveau) label, celui des Disques du 7ème Ciel qui fête la sortie de 4 disques que les artistes sont venus défendre ce soir. 2 inconnus, Lolito et Maud Lübeck et deux vieilles connaissances : Alexandre Varlet (qui a quitté Marseille) et surtout Théo Hakolaa ! " Surtout " parce que contrairement à Alexandre que j'ai pu voir en 2009 et dont j'ai acheté le très bon Soleil Noir, je n'ai pas vu Théo Hakola depuis 1999 ....

Tour Zamansky by Pirlouiiiit 24012013

Malheureusement, je n'arriverai à m'échapper de la tour Zamansky qu'à 22h, ce qui fait que le temps que je longe le quai de l'Institut du monde Arabe jusqu'à la barge Petit Bain, les 3 premiers groupes sont déjà passé, et malheureusement les gens que je connais qui les ont vus ne trouveront pas le temps de nous raconter cela. En passant j'en profite pour dire à quel point j'ai été surpris et frappé par le nombre de gens qui dorment dehors, dans des tentes pur les plus chanceux, quand ce n'est pas sans toile au dessus de la tête directement sur les bouches d'aération dans le métro - et plus tard par le nombre de gens qui dorment dans le métro.

Theo Hakola & the Wobbly Ashes by Pirlouiiiit 24012013

Le lieu, situé tout près de la piscine Joséphine Baker, est étonnant. Sur l'eau mais en fait en dur et complètement immobile (car solidement arrivé au quai). Superbe lieu pour les concerts (pile la bonne taille, avec de plafonds très haut). Sur scène les Wobbly Ashes (que je découvre) sont en train d'installer leur matériel ... je patiente en discutant avec deux ex marseillais trouvés dans la salle.

Theo Hakola & the Wobbly Ashes by Pirlouiiiit 24012013

Les Wobbly Ashes i.e. Tatiana Mladenovitch à la batterie, Matthieu Texier à la guitare, Laureline Prod'homme à la basse et Bénédicte Villain du violon encadre l'immense Théo Hakola ... Le fait de re-entendre cette voix grave et ronde et le fait qu'il n'ait pas changé physiquement m'a fait faire un bon d'un paquet d'année en arrière ... Tout de suite j'ai repensé à Nick Cave

Theo Hakola & the Wobbly Ashes by Pirlouiiiit 24012013

Un petit coup d'œil à la setlist ... 14+1 morceaux, mes craintes qu'il s'agisse d'une mini showcase s'envolent. Bon finalement il ne feront pas le deuxième rappel et même ils sauteront un morceau (il me semble) mais le concert durera une bonne heure et quart. Une heure et quart de morceaux globalement calmes que le public écoutera religieusement, avec quelques moments un peu plus speed quand même ...

Theo Hakola & the Wobbly Ashes by Pirlouiiiit 24012013

Toujours aussi solennel sur scène, toujours ce regard qui semble vouloir vous hypnotiser, toujours cette façon d'hyper-articuler chaque mot qu'il chante, que ce soit en français ou en anglais. Car c'est aussi ça sa caractéritique ... écrire dans les deux langues des chansons qui parlent souvent, sinon en tout cas font allusion à des choses de l'actualité socio-politique. Le temps ne semble pas avoir d'emprise sur lui (ce qui est agréable car du coup nous non plus on a l'impression de ne pas avoir vieilli).

Theo Hakola by Pirlouiiiit 24012013

Sur scène les 4 musiciens sont classes et discrets. Pas besoin d'en fait des tonnes au niveau mimiques ou jeu de scène, par contre c'est sans bavures, et lorsque ça explose (ce qui arrivera à 2-3 reprises ce soir) on n'en est que plus admiratif. Sur la chanson the West is dead ce sont donc Tatiana et qui chanteront en duo sous le regard attendri de Theo.

Theo Hakola & the Wobbly Ashes by Pirlouiiiit 24012013

Même si visiblement sur la fin il avait un peu de mal au niveau voix (à moins que ce ne soit du qu'à mon placement sur le côté droit) il ne nous le fera pas trop voir. Dur de savoir ce qu'il pense vraiment lorsqu'il intervient entre les morceaux, commentant le fait qu'il ne connaissait pas les paroles, meublant pendant qu'il réglait sa guitare, ironisant sur le manque de réaction après l'annonce de Oh Tendre jeunesse !, tant il parle comme il chante i.e. comme s'il nous dictait quelque-chose ou parlait à quelqu'un d'un peu sourd.

Le Petit Bain by Pirlouiiiit 24012013

En tout cas bien content d'avoir pris de ses nouvelles, un peu déçu d'avoir raté les 3 premiers groupes. Je tacherai de faire connaissance des autres sorties du label du 7ème Ciel sur disque et surveillerai leur passage à Marseille que j'espère prochain (Annie a bien aimé) ! Il est presque minuit, je re-enfile mes deux pulls, mon manteau, mes gants et mon bonnet et je hâte le pas pour ne pas rater ma correspondance dans le métro où je croise comme le matin pas mal de gens qui dorment dans des duvets sur les bouts de quais souterrain ... le temps et les temps sont durs ...

Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus Video :



Théo Hakola : les dernières chroniques concerts

THEO HAKOLA + Bird in Shell en concert

THEO HAKOLA + Bird in Shell par Hum !
Poste à Galène - Marseille , le 30/05/1999
1ère partie : Bird in ShellGroupe marseillais dont j'avais déjà entendu parlé (1ère partie de 16 Horsepower et un morceau dans l'avant dernier Abus Dangereux) sans avoir encore pu... La suite

Serge Teyssot-Gay + Les Hurleurs + Théo Hakola par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 17/01/2001
C'est Serge Teyssot-Gay qui commence cette soirée dans le club de la Coopérative de Mai en récitant un texte de Georges Hyvernaud. Le sujet n'est pas très gai (le retour des camps de concentration allemands en 1945), l'ambiance est donc attentive et les gens hésitent à applaudir à tout rompre à la fin des morceaux. Les spectateurs qui étaient venus... La suite

Théo Hakola par gribouille
poste à galène (Marseille), le 16/04/1998
Tout simplement génial. Enfin un chanteur qui a su rester humble et présent pendant ses concerts. Un des meilleurs concerts rock à Marseille depuis longtemps. La suite

Théo Hakola par Hum !
Poste à Galène (Marseille), le 16/04/1998
Certainement un des meilleurs concert au Poste à Galène depuis un moment. Pour la deuxième fois Théo Hakola nous a honoré de sa présence, lui qui a su rester proche du public. Que son passage serve d'exemple et qu'il rappelle à tous les "grands" groupes ou chanteurscomme lui que rien ne vaut une petite salle pour communier avec le public. (C'était... La suite

le Petit Bain - Paris : les dernières chroniques concerts

Johnny Mafia (release party de l'album Sentimental) + Johnnie Carwash en concert

Johnny Mafia (release party de l'album Sentimental) + Johnnie Carwash par François Medaerts
Petit Bain, Paris, le 01/12/2021
Après avoir eu la chance de voir Johnny Mafia cet été en concert pour la sortie du nouvel album, "Sentimental", (et eu la chance de pouvoir l'acheter car visiblement à cause... La suite

We Hate You Please Die + MSS FRNCE en concert

We Hate You Please Die + MSS FRNCE par François Medaerts
Petit Bain, Paris, le 02/12/2021
MSS FRNCE / We Hate You Please Die : Vous nous détestez peut-être, mais nous on vous aime ! Disclaimer : cette chronique est écrite par un Rouennais donc n'est absolument pas... La suite

Rudeboy plays Urban Dance Squad en concert

Rudeboy plays Urban Dance Squad par Samuel C
Petit Bain, Paris, le 09/12/2021
Urban Dance Squad s'est fait remarquer dès la fin des années 80, mais trop en avance sur son temps, comme Fishbone, Living Colour et quelques autres, le quartet est resté... La suite

The Fleshtones + Dynamite Shakers  en concert

The Fleshtones + Dynamite Shakers par lol
Petit Bain, Paris, le 16/11/2021
En plus de trente ans de pérégrinations dans les salles de concert, c'est étonnamment la première fois que je voyais les Fleshtones sur scène. Les Fleshtones, c'est ce groupe de... La suite