Accueil Chronique de concert Tri Yann (+ Es lo que hay)
Samedi 6 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tri Yann (+ Es lo que hay)

Tri Yann (+ Es lo que hay) en concert

Châpiteau du festival de Benquet - Landes 3 Juin 2011

Critique écrite le par

11 ans jour pour jour se sont écoulés depuis mon 1er concert de Tri Yann, le 03 juin 2000 à Ollainville au Parc de la Butte aux Ares. Alors que je pensais avoir définitivement raté cette tournée des 40 ans du groupe, quelle n'a pas été ma joie de voir affiché sur les vitrines du Virgin Megastore de Bayonne une date à Benquet dans le cadre du festival "atout cœurs".



"Atout cœurs" c'est un petit festival régional sur 3 jours composé d'animations musicales variées avec un chapiteau principal et une bodega organisé sur la ville de Benquet et qui fête cette année son dixième anniversaire. Arrivée très tôt sur le site j'ai pu apprécier la gentillesse des personnes qui travaillent sur le festival, avec qui j'ai eu le loisir de discuter. La billetterie ouvrira plus tard pour acheter les places, qui pour le coup étaient un peu chères 27€. Je ne compte pas mes dépenses en terme de musique mais dans ce cadre là ça me fait un bizarre.

En attendant le début du concert programmé pour 21h, le temps passera au bar entre bières et merguez avec pour animation musicale les balances du groupe "Es Lo Que Hay", officiellement prévu à 23h mais qui pour le coup viendra jouer près du bar. Un avant goût de la fin de soirée.



En dépit de leur appellation, ils ne sont pas Espagnols mais de la région Aquitaine. Dans la lignée des groupes de rock français, ils proposent un rock hispanique festif et déjanté, orchestral version guinguette composé de trombone, accordéon, ukulélé, banjo et autres instruments avec pas moins d'une dizaine de membres sur scène, et un côté engagé dans les paroles sur fond de rythme barrés venus de nulle part. Bonne ambiance au rendez vous, ce style indéfinissable ska punk rock reggae est relativement au goût du jour ces derniers années.
Vidéo "Es Lo Que Hay" : https://www.youtube.com/watch?v=AnjdMRv65Kc&feature=channel_video_title



Le public commence à arriver doucement et lors de l'ouverture des portes du chapiteau dans lequel se produit Tri Yann, je découvre places assises réservées et un espace devant la scène qui sert de fosse pour le public debout, ce qui m'arrange vu que j'ai bien l'intention de passer le concert au bord de la scène.



Drapeaux, chapeaux et coiffes Bretonnes sont au rendez-vous, l'ambiance s'annonce plutôt bien.
Le concert sera introduit par un invité spécial que j'avais eu l'occasion de voir lors d'émissions télévisés : Jean-Pierre Blanchard, peintre original qui à pour spécialité de réaliser des portraits en quelques minutes, il fera les portraits de Jean Ferrat sur le titre "la Montagne" et celui de Coluche avant de faire chanter la salle sur la chanson des enfoirés.
Après cette introduction artistique, voici enfin ceux que j'attendais depuis si longtemps de revoir : Tri Yann.
Pas une ride, toujours plus de charisme et de gentillesse qui transpirent sur scène. Costumes toujours aussi magnifiques, déjantés et inspirés, allant de l'éboueur porté par Christophe Peloil, à l'homme avec des fleurs par Jean Chocun, en passant par la jupe Romaine composée de capsules de café "nespresso" - qui me vaudra un fou-rire à l'arrivée du groupe sur scène - et du superbe chapeau à plumes orné d'une cafetière - ou théière je ne sais pas trop - de Jean Louis Jossic.



Jean Paul Corbineau en marin qui dépareille pas non plus en terme de plumes sur la tête. Cornemuses, flûtes, violon, mandolocelle et autres instruments sont au rendez-vous pour le plus grand plaisir du public.
Tri Yann, venu défendre son dernier opus en date "rummadoù" (générations) attaquera son concert sur "Na I ri o" qui est le premier titre de l'album et introduit par de la cornemuse, inutile de le préciser ce n'est que le début du concert et je suis déjà au 7ème ciel.
Il y a des groupes comme ça ...
L'hymne Breton ne tardera pas à arriver "Bro Gozh Ma Zadoù" entonné par ceux qui maitrisent le mieux cette langue celtique.



Un enchaînement de titres aux rythmes différents qui nous comptent légendes, histoires de Bretagne et thèmes contemporains, toujours contés et romancés par Jean Louis Jossic qui animera aussi bien la scène que la fosse en venant s'y installer sur un tabouret, demandant au public de s'asseoir. Petite anecdote personnelle lorsqu'il fera allusion à la ville de Savigny sur orge, ville où je suis née, il y a parfois des moments comme ça où tout est réuni pour faire votre bonheur, jusque dans les moindres détails et que rien ne pourrait venir gâcher.
Un "Marie-Jeanne Gabrielle" magnifique titre chanté avec une justesse qui m'en fera venir les larmes aux yeux, mais le côté festif reviendra vite avec les titres "le retour de la croisade" aux rythmes arabisants et toujours extraits du dernier album.
"Si mort à mors", légère, jolie, presque enfantine avant la démonstration des Tambours de Plougastel et Divent an Dour.



Drapeaux Bretons en berne derrière moi, quelques personnes exécuteront quelques pas de danses. Danses traditionnelles très riches et très rythmées, et pour avoir eu le loisir d'assister à de nombreuses représentations dans différentes régions, les Bretonnes restent les plus spectaculaires et les plus techniques.
Jean-Pierre Blanchard reviendra pendant le concert afin d'exécuter le portrait de Eric Tabarly.
Le côté le plus rock du groupe arrivera sur "Kan ar Stourm", suivi de peu par "La jument de Michao", titre on en peut plus connu par les grands et les petits.
Au titre "les prisons de Nantes", le groupe dira au-revoir au public, ma voisine de concert en profitera pour faire remarquer sur une touche d'humour au groupe qu'il reste encore trois titres de notés sur la liste prévue, trois titres qui composeront le rappel que le groupe modifiera en remplaçant "les crêpes" par "Pelot d'Hennebont", pour mon plus grand bonheur, avant de quitter la scène sur le traditionnel "je m'en vas" après 2h30 de concert.



Le groupe s'en est allée ce soir là mais moi à ce jour je ne suis toujours pas revenue de ce concert où mon cœur est resté et où mes pensées s'en vont à une personne Bretonne disparue trop tôt.
Breizh Da Vinken.



Galerie photo complète : https://www.flickr.com/photos/abigailbathory/sets/72157626772603461/

Na i ri o
Chanson du Baleinier
Bro Gozh Ma Zadoù (Hymne Breton)
Adieu Kerblouze
J'ai croisé les Nereïdes
Naïk ar Bihan, Fille folette
l'Exilé de 60's
Les 90 maçons
Marie-Jeanne Gabrielle
Fransozig
Complainte de Marion du Faouët
Le retour de la Croisade
Si mort a mors
Gavotten ar seizh (tambours de Plougastel)
Divent an dour
Lamentations sur St-Aubin-du-Cormier
Prisonnier de 39-45
Kan ar Stourm
Tir-Fo-Tonn
La jument de Michao
Le sous-marin
Les prisons de Nantes

Glen Glas
Pelot d'hennebont ( à la place des crêpes)
Je m'en vas










Tri Yann : les dernières chroniques concerts

Tri Yann, Pink Martini, Les Freres Morvan, Cannibale, Jeanne Added, Femi Kuti, Scheepsfolk, Gâs de l'almanach, Les Mystères des Voix Bulgares, Vaudou Game, Frigate Shtandard, Brise Glace, ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 1) en concert

Tri Yann, Pink Martini, Les Freres Morvan, Cannibale, Jeanne Added, Femi Kuti, Scheepsfolk, Gâs de l'almanach, Les Mystères des Voix Bulgares, Vaudou Game, Frigate Shtandard, Brise Glace, ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 1) par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 02/08/2019
Notre première édition du festival du Chant de Marin ( en 2011) nous avait tellement plu que depuis nous organisons nos vacances autour de ce festival ... ainsi nous sommes... La suite

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ...   en concert

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ... par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 09/08/2013
Il y a 2 ans, de passage en Bretagne, je découvrais avec émerveillement ce festival du chant marin qui détonnait pas mal par rapport à la majorité des festivals de l'été du fait... La suite

Tri Yann + Tram des Balkans + Tournée Génerale + Blerots de Ravel + Hurlements d'Leo en concert

Tri Yann + Tram des Balkans + Tournée Génerale + Blerots de Ravel + Hurlements d'Leo par Jorma
Festival de la Chabriole - St Michel de Chabrillanoux, le 17/06/2011
Après le Hellfest, histoire de varier les plaisirs, direction le festival le plus improbable, dans le petit village Ardéchois de St Michel de Chabrillanoux : j'ai nommé le festival... La suite

Tri Yann en concert

Tri Yann par nozegrab
Le Quattro - Gap, le 18/02/2011
Depuis juillet dernier il fallait temps de remettre les pieds au Quattro. Cette fois si pour applaudir Tri Yann. A vrais dire ce n'est pas spécialement pour fêter la Bretagne que... La suite