Accueil Chronique de concert Vie de Chien Rouge + Egyptology (Festival Riam)
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Vie de Chien Rouge + Egyptology (Festival Riam)

Vie de Chien Rouge + Egyptology (Festival Riam) en concert

L'Embobineuse - Marseille 9 Novembre 2013

Critique écrite le par

Direction l'Embobineuse pour aller voir deux formations electro / expérimentales françaises programmées ce soir dans le cadre du Festival RIAM.


Photo : Pixxxo


Vie de Chien Rouge qui ouvre la soirée, pratique une musique qui doit aussi bien à l'Electronica qu'au Post Rock ou au versant planant du Krautrock. La scène est baignée, comme il se doit, de lumières rouges ; trois musiciens sont présents : deux aux machines, claviers et laptop et entre les deux, un guitariste / bassiste qui chantera de temps à autres.


Photo : Pixxxo


Le set commence avec quelques boucles répétitives très ambient ; des rythmes electro s'immiscent peu à peu. Le morceau s'étire et se développe progressivement, un peu à la manière des longues plages de Can ou de certaines productions Post Rock, et ce sera le cas pour les titres suivants.


Photo : Pixxxo


Pas de format " chanson " ici. Une large place semble être laissée à l'improvisation ; des zébrures noise et autres drones spatiaux viennent ornementer les morceaux. Le chant marque de temps en temps sa présence de façon détachée et lointaine, la guitariste égrène des arpèges psyché et surf baignés dans l'écho. Vie de Chien Rouge parvient à créer une musique très cinématographique : on un peu a l'impression de survoler les paysages désolés, non dénué de beauté, de Mars (la planète rouge, justement).


Photo : Pixxxo


Et comme pour marquer sa filiation avec une des premières formations rock qui s'est inspirée des drones de La Monte Young et de la musique répétitive de Terry Riley, le trio reprend de manière toute personnelle Venus in Furs du Velvet Underground (clin d'oeil hommage au défunt Lou Reed), titre pendant lequel un des musiciens préposé aux machines se saisit de ses baguettes et frappe à la manière de Moe Tucker sur le tom-basse posé à ses côtés.
Un titre plus rock aux riffs de guitare presque punk marque la fin de leur prestation. On redescend peu à peu sur Terre. Ce fut donc un très bon trip musical.


Photo : Pixxxo


J'étais assez impatient de voir Egyptology. J'avais bien accroché sur leur très réussi et très recommandé album The Skies, sorti l'année dernière, dans lequel le duo donne libre cours à son goût pour les sonorités synthétiques d'un autre âge et les ambiances des films de science-fiction (Egyptology est en cela assez proche des excellents Zombie Zombie). Mais là, surprise : pas de batteur contrairement aux vidéos des concerts que j'avais pu voir sur le net et aucun titre de l'album ne sera joué sur scène. Je ne m'attendais pas bien sûr à une copie conforme des longues plages electro prog de The Skies qui réactualisent habilement les meilleurs plans de Vangelis ou de Tangerine Dream pour le dancefloor mais j'étais sur le coup un peu déçu.


Photo : Pixxxo


Petite déception qui va vite s'estomper puisque le duo montre une autre de ses facettes en proposant une bonne heure de pure electronica dansante et inventive pendant laquelle les deux musiciens vont largement improviser derrière leurs claviers et machines. On retrouve la même richesse mélodique que sur l'album mais les sonorités sont très 80's ou lorgnent plus du côté des productions 90's du label Warp, tout ça joué le plus souvent en mid-tempo. En tout cas, le groupe capte plutôt bien l'assistance puisque un bon nombre de danseurs (plutôt des danseuses) se trémoussent devant la scène. Bien sûr, il faut être devant pour apprécier ce son à sa juste valeur. Je me dis que le duo aurait pu jouer un peu plus fort afin que l'on puisse se laisser totalement absorber par cette musique. Quoiqu'il en soit, c'était un set vraiment réussi qui montre qu'Egyptology est l'une des formations electro les plus intéressantes de ce pays.


Photo : Pixxxo

Riam Festival : les dernières chroniques concerts

RIAM : Aujourd'hui (Tey), un film d'Alain Gomis (avec Saul Williams sur l'écran et à côté) en concert

RIAM : Aujourd'hui (Tey), un film d'Alain Gomis (avec Saul Williams sur l'écran et à côté) par Philippe
Salle Seita, Friche Belle-de-Mai, Marseille, le 28/10/2012
...Ou "Comment une publicité mensongère peut vous amener à une excellente surprise"... Dans le cadre du Festival RIAM, à la Friche Belle-de-Mai en ce dimanche parcouru de... La suite

Chhhhhut / RIAM : Hervé Boghossian + Derek Holzer + Radian en concert

Chhhhhut / RIAM : Hervé Boghossian + Derek Holzer + Radian par Julien Bouvier
L'Embobineuse - Marseille, le 17/10/2012
Amblifier les bruits : Pour sa deuxième édition, le festival de musiques bruitistes Chhhhhut débutait ce mercredi à l'Embobineuse (NdR : la soirée était une collaboration... La suite

Murcof & Philippe Petit (Avant RIAM) en concert

Murcof & Philippe Petit (Avant RIAM) par Pirlouiiiit
Conservatoire - Marseille, le 06/03/2012
Dimanche dernier j'avais raté une belle après-midi à la Galerie Art Cade avec notamment Philippe Petit (erratum : en fait je me suis trompé j'ai confondu Philippe Petit avec... La suite

*25* + Chaos Physique + Vincent Epplay & Samon Takahashi (RIAM 07) en concert

*25* + Chaos Physique + Vincent Epplay & Samon Takahashi (RIAM 07) par Pirlouiiiit
Embobineuse - Marseille, le 26/02/2010
La soirée a bien commencé avec le sympathique showcase des Irritones au Lollipop Music Store, après une pause par chez moi me revoici en route vers l'embobineuse. Je vais... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein en concert

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein par Pipoulem
L'Embobineuse, le 22/02/2020
Cela faisait longtemps que je n'étais plus allé à l'Embobineuse, la release party de projet Milan et la présentation de leur Album intitulé I était une bonne occasion d'y... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite