Accueil Chronique de concert Wille and the Bandits + Little Mouse and the Hungry Cats
Dimanche 9 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Wille and the Bandits + Little Mouse and the Hungry Cats

Wille and the Bandits + Little Mouse and the Hungry Cats en concert

La Puce à l'Oreille, Riom 17 octobre 2018

Critique écrite le par

Mercredi soir, 17 octobre 2018 pour être précis. Il fait encore chaud pour la saison et c'est idéal pour une soirée blues à la Puce à l'Oreille. C'est la première date de l'année pour "Rock the Night", soirée à risques pour Patrick, le programmateur. L'affiche est belle, mais c'est du blues, c'est en semaine, à Riom, et les groupes qui passent ici ce soir ne sont passés ni à "la Nouvelle Star", ni à "Fort Boyard", ni au Jité de Pépé Pernaud.

Malheureusement pour les locaux de la première partie, Little Mouse and the Hungry Cats, et la tête d'affiche Wille and the Bandits, il ne suffit pas d'avoir du talent pour attirer le public, il faut de plus en plus être déjà connu. La sagesse aurait été d'annuler, de ne pas envisager de maintenir cette date, mais Patrick a, à la fois par respect pour les musiciens et le public, et par amour de la bonne musique, maintenu la date, malgré tout.


Little Mouse and the Hungry Cats

C'est devant un public très clairsemé, trop peu nombreux, que Little Mouse and the Hungry Cats (LMHC!!!) ouvre la soirée. Ce groupe est composé de 4 minets, bien connus des amateurs de blues locaux, Jean-Christophe Sutter à la guitare et parfois de manière très agréable, au chant et aux choeurs, de Denis Paquet aux harmonicas, de Denis Cusumano à la batterie et de Eric Courier à la basse, mais aussi d'une jolie petite souris, Claire Ramos Munoz au chant.



Menant d'une main de maître ces vieux matous, Claire nous offre un beau numéro charismatique de séduction bluesy autour de compositions bien ciselées et de reprises (Beth Hart...) très maîtrisées. Une bien belle découverte agrémentée de beaux chorus de guitare, d'harmonica à la Little Walter, de bonnes grosses lignes de basse et d'une rythmique efficace, au service d'une voix à la fois suave, séduisante et puissante. Une affaire à suivre de près.


Wille and the Bandits

Bon, je ne vais raconter des histoires, je n'avais jamais entendu parler de Wille and the Bandits (WATB) avant de voir la programmation de la Puce à l'Oreille, mais, ayant appris ces dernières années à faire confiance dans les choix de programmation de Patrick "Rock the Night", je me suis penché un peu plus sur ce groupe. Quelques écoutes deezerienne plus tard, il était évident que pour un retour sur le devant des scènes, après quelques soucis de santé, et même en milieu de semaine, les WATB étaient une sacrément belle opportunité. Reconnus par nombre de musiciens dont le talent n'est pas à mettre en doute (Deep Purple, Joe Bonnamassa...), et ayant 5 très bons albums dans leur bagage et un nouveau en route, les WATB sont en plus un groupe de scène connu et reconnu (pas en France, mais bon c'est pas une excuse !).



Evoluant dans un style blues/rock évoquant aussi bien John Butler que Ben Harper, WATB est composé de trois musiciens de grands talents : Wille Edwards aux guitares (folk et une bien belle Les Paul), au Lap Steel et aux vocaux, de Matt Brooks à la basse 6 cordes, à la contrebasse (à 5 cordes), au foot piano, au djembe et aux choeurs (le tout avec beaucoup de générosité), et de Andrew Naumann à la batterie, djembé, choeurs et regards de psychopathe !



Ce soir, ils vont nous envoyer 15 titres, commençant par "Bad news" de leur album "Steal", puis enchainant par "Victim", "Miles away", "Make love", "Scared of the sun". Vient alors le moment d'une belle reprise d'un titre de Peter Green, plus connu interprété par Carlos Santana : "Black Magic Woman". La suite du concert sera composé de "Mammon", "Love me", "Chill Out",Gypsy woman", "Jack the lad", "Virgin eyes". La première partie de ce set se terminant sur le titre "Angel" sur lequel je vais m'étendre un peu plus. En introduction de ce morceau Wille, visiblement ému déclare que ce titre est dédié à sa mère décédée il y a onze ans. S'ensuit un morceau très touchant, pour ceux qui ont connu cette difficile épreuve. Une ligne de basse très belle, très douce emporte ce long morceau à travers tout les sentiments que l'on peut vivre dans ces moments : nostalgie, tristesse, colère (avec les cris déchirants de Wille répondant aux stridences de son instrument), et un retour à la vie amené par un effet de guitare pouvant rappeler les sons d'un battement de cœur d'un enfant dans le ventre de sa mère. Ce morceau instrumental a certainement touché plus d'une personne ce soir.



Après un rappel très sautillant avec le titre "1970", les brillants et généreux WATB quittent la scène pour venir rencontrer, signer et boire un coup avec les quelques personnes présentes ce soir. Ce fut une bien belle soirée, deux belles découvertes. Encore merci à Patrick pour les risques pris ce soir, c'est grâce à des mecs comme lui que l'on peut encore écouter des trucs riches, beaux, généreux et inconnus du "grand public".




Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Wille and the Bandits : les dernières chroniques concerts

Status Quo + Wille and the Bandits en concert

Status Quo + Wille and the Bandits par Gandalf
Le Dôme - Marseille, le 05/04/2011
Même pas 4 ans après leur dernier passage dans le coin, les Status Quo reviennent nous distiller leur art consommé du Hard-Boogie. Nous etions encore moins qu'alors pour... La suite

La Puce à l'Oreille, Riom : les dernières chroniques concerts

Ana Popovic + Hoffman Blues en concert

Ana Popovic + Hoffman Blues par Jérôme Justine
La Puce à l'Oreille, Riom, le 03/11/2019
Que faire un dimanche de Toussaint, à l'heure de la déprime de 18 heures ? Regarder la boite à cons ? Boire des canons ? Boire des canons devant la boite à cons ? Ou autre chose.... La suite

Giedré + Auguste Wood en concert

Giedré + Auguste Wood par Jérôme Justine
La Puce à L'Oreille, Riom, le 04/10/2019
C'est une salle riomoise de La Puce à L'Oreille encore une fois bien pleine qui accueille une nouvelle fois Giedré en ce soir d'octobre. Préférant l'originale aux copies plus ou... La suite

HK & Les Saltimbanks en concert

HK & Les Saltimbanks par Didlou
La Puce à l'Oreille, Riom, le 26/09/2019
Hello les ami(e)s, c'était un concert que j'attendais depuis quelques temps déjà ! HK & Les Saltimbanks, c'est une longue histoire, c'est un engagement, une lutte, enfin il faut... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Quand on m'a demandé si je voudrais bien venir chroniquer un concert hommage à Pink Floyd, dans cette bonne salle de la Puce à l'Oreille à Riom, avec une organisation de Rock the... La suite