Accueil Chronique de concert Ana Popovic + Hoffman Blues
Lundi 10 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ana Popovic + Hoffman Blues

Ana Popovic + Hoffman Blues en concert

La Puce à l'Oreille, Riom 3 novembre 2019

Critique écrite le par

Que faire un dimanche de Toussaint, à l'heure de la déprime de 18 heures ? Regarder la boite à cons ? Boire des canons ? Boire des canons devant la boite à cons ? Ou autre chose. Un truc mieux, original, inhabituel, différent... Je ne sais pas moi. Tiens par exemple, prendre son automobile, faire une quinzaine de kilomètres pour aller admirer les superbes jambes de... euh non, pardon... pour aller écouter le blues rock du Ana Popovic band. En voilà une idée qu'elle est bonne !!!! Allez hop, on prend l'appareil photo, le carnet, le crayon et let's go, direction Riom City Beach, plus précisément La Puce à l'oreille pour une nouvelle soirée Rock the Night.


Hoffman Blues

Nous avons droit en guise de préliminaires à cette belle soirée au concert du trio local Hoffman Blues, dont, qu'il me le pardonne, la charge érotique est bien moindre que celle de la partie principale de la soirée. Malgré ce léger défaut, Matthieu, à la basse fretless, Jim, au chant et à la guitare, et Willy, à la guitare, vont nous donner une très belle première partie de blues en grande partie acoustique. Assis en ligne face au public (c'est moins classe de dos certes !), les trois poilus revisitent le grand JJ Cale (ça fait plaisir), Bob Dylan, nous offrent des compos bien gaulées. C'est propre, ça joue bien, un moment agréable, qui permet à la salle de gentiment se remplir d'une nuée de mâles en grande partie quinquagénaires.


Ana Popovic band

Depuis quelques temps déjà, la belle Serbe Ana Popovic tourne avec un groupe composé de deux monstres américains pour porter la rythmique : Buthel Burns à la basse et Jerry Wayne Kelly à la batterie, et trois Italiens pour envelopper son jeu de guitare, Michele Papadia aux claviers, Claudio Giovagnoli au Saxophone et Davide Ghidoni à la trompette. Cette formule offre une grande place, très agréable aux cuivres, agrémentant le blues d'Ana Popovic d'une couleur soul et funky. Les claviers sonnent peut-être un peu cheap, mais cela ne m'a guère dérangé, car étant juste en face du Mesa-boogie de la belle, j'ai surtout pris de la guitare dans la trogne. Et franchement je ne vais pas m'en plaindre.



Parce que la miss joue. Mais joue grave bien, comme on dit. Elle joue tellement bien qu'on n'en regarde que ces mains.... et pourtant, enfin bref je m'égare. Il y a du Jimi Hendrix en elle, dans son son, dans sa rythmique, dans son utilisation de la wah-wah, dans sa manière de chanter aussi. De nombreux passages rendent hommage au maître lors de ce concert. Il y aussi du Stevie Ray Vaughan, dans l'utilisation de deux pédales overdrive nommées Tube Screamer, dans ce shuffle très texan. Et puis, il y a Ana Popovic, ses solos aussi précis que parfaits, son jeu sensuel, technique sans être démonstratif. On est loin de ces guitaristes qui veulent nous en mettre tellement plein la vue que l'on en ressort parfois avec une indigestion. Elle joue, ça paraît simple, c'est audible, elle nous emporte dans son monde, sans turbulence.



Elle est généreuse, elle donne, transpire, repart, revient, nous offre plus de deux heures de concert torride, sans limite. Elle nous en aurait proposer un peu plus que nous aurions dit oui, encore, sans hésiter. Et que dire de ce bassiste ? Il est juste énorme, groovy à mort, comme Ana Popovic il joue juste, nous en met plein la vue sans en faire trop, nous éblouit sans nous aveugler. Cela est d'autant plus aisé qu'il peut s'appuyer sur la colossale batterie de son compère. Lui aussi est bien là, omniprésent, solide, massif. Les cuivres sont quand à eux un bel apport, apportant une couleur intéressante, une chaleur, un groove important.



Bref, une fois de plus une belle soirée. Un dimanche venteux et triste qui se termine avec un sourire aux lèvres, avec le sentiment que même en automne le soleil peut apparaître d'un manche de guitare, que la lumière peut jaillir d'un solo, que la vie est parfois chouette, que la musique peut parfois toucher l'éternité



Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello (sauf Hoffman Blues et la dernière d'Ana Popovic, photos par Jérôme Justine)...


Ana Popovic : les dernières chroniques concerts

Ana Popovic en concert

Ana Popovic par Vincentluer
Espace Julien Marseille, le 04/04/2019
C'est mon troisième concert d'Ana Popovic à Marseille ce soir-même, Jeudi 4 Avril 2019 et mon cœur bat déjà très fort! La première fois remonte à l'année 2004 où je l'ai... La suite

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tajmo + Ana Popovic (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 26/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival. Cette année 3 soirs. En dehors de ce soir j'ai vu la très posée Norah Jones... La suite

Ana Popovic + Nungan en concert

Ana Popovic + Nungan par Mat Ninat
Le Café de la Danse, Paris, le 09/04/2015
Au crépuscule d'une belle journée de printemps, balade le long des quais parisiens en moto, je me gare facilement dans le passage Louis Philippe pile en face du Café de la Danse,... La suite

Ana Popovic par jean-philippe ROOS
le Fool, Quiberon(56), le 01/10/2002
Elle est belle, elle est jeune, elle compose, elle chante et elle joue superbement bien de la guitare... Une grande dame pleine d'avenir. La suite

La Puce à l'Oreille, Riom : les dernières chroniques concerts

Giedré + Auguste Wood en concert

Giedré + Auguste Wood par Jérôme Justine
La Puce à L'Oreille, Riom, le 04/10/2019
C'est une salle riomoise de La Puce à L'Oreille encore une fois bien pleine qui accueille une nouvelle fois Giedré en ce soir d'octobre. Préférant l'originale aux copies plus ou... La suite

HK & Les Saltimbanks en concert

HK & Les Saltimbanks par Didlou
La Puce à l'Oreille, Riom, le 26/09/2019
Hello les ami(e)s, c'était un concert que j'attendais depuis quelques temps déjà ! HK & Les Saltimbanks, c'est une longue histoire, c'est un engagement, une lutte, enfin il faut... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Quand on m'a demandé si je voudrais bien venir chroniquer un concert hommage à Pink Floyd, dans cette bonne salle de la Puce à l'Oreille à Riom, avec une organisation de Rock the... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Didlou
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Il fallait être La Puce à l'Oreille de Riom pour la soirée Rock the night, qui avait programmé Eclose Plays Pink Floyd The Wall ! Eclose est un groupe composé de deux Clermontois,... La suite