Accueil Chronique de concert Wooden Shjips + The Fresh & Onlys + The Civil Wars (Eldorado Music Festival 2011)
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Wooden Shjips + The Fresh & Onlys + The Civil Wars (Eldorado Music Festival 2011)

Wooden Shjips + The Fresh & Onlys + The Civil Wars (Eldorado Music Festival 2011) en concert

Café de la Danse, Paris 15 septembre 2011

Critique écrite le par



Après les prestations classieuses de Botibol, Megafaun et The Leisure Society la semaine dernière, le réjouissant Eldorado Music Festival se poursuit au Café de la Danse ce jeudi 15 septembre, avec une affiche dominée par la présence des maîtres du Space Rock, Wooden Shjips... Pour la première de ce groupe américain à Paris, le public est au rendez-vous et ça fait plaisir ! Mais avant le grand moment de Drone Rock, deux groupes sont programmés, les fort dispensables The Civil Wars et les excellents The Fresh & Onlys...





The Civil Wars

On ne s'étendra pas plus que ça sur la prestation de The Civil Wars... Signalons juste que les deux morceaux entendus ont suffi à nous donner envie de fuir à grandes enjambées : une reprise putassière de Billie Jean de Michael Jackson en version folk pop à deux voix (féminine et masculine) et le dernier titre du set, une sorte de country folk FM avec voix trop travaillées et tout le toutim. Fortement déconseillé si l'on n'apprécie pas la folk pop faite pour servir de bande son à des pubs pour hamburgers dégoulinant de graisse, d'énorme pick ups pollueurs ou que sais-je encore.






The Fresh & Onlys

Juste après, on change radicalement de son avec les très mous mais très marquants The Fresh & Onlys, une groupe américain de garage pop psyché très habile pour trousser des pop songs droguées ou très, très légèrement énervées... Tout ça donne envie de fumer des quantités astronomiques de drogues hallucinogènes et d'apprendre à voler dans sa tête en ricanant comme un gros benêt. Une idée lumineuse assurément ! En s'inspirant des grandes heures des Doors de Jim Morrison, du rock garage et de la pop sixties attirée par l'espace, The Fresh & Onlys arrive à offrir au public un concert qui permet de passer un très agréable moment, tout en donnant envie de se pencher sur sa discographie parue sur le mythique label In The Red. Belle découverte !





Wooden Shjips

Bon ben là c'est le moment d'y aller, accrochez vos ceintures, préparez-vous au décollage, prévoyez de quoi respirer car ça va planer à très haute altitude : Wooden Shjips est sur scène... Malgré un manque de charisme assez flagrant (la palme à l'excellent organiste, complètement hébété du début à la fin des morceaux) et une communication minimale, ce combo de rock psyché américain est de ceux qu'il faut voir en live, si l'on aime replonger avec délectation dans les riches heures du rock satanique fait pour donner l'impression d'emprunter un vaisseau spatial nuitamment. Le guitariste chanteur Ripley Johnson (qui a de faux airs de Warren Ellis de Grinderman) et sa troupe - un très bon batteur et un bassiste parfait - créent des titres truffés de réminiscences des Stooges (ce son de fuzz démoniaque), du Velvet Underground (ces riffs délétères), de Spacemen 3 (ces odes au psychédélisme torturé) et des premiers albums de Pink Floyd (cette voix de fou dangereux perdu dans le cratère d'un volcan en éruption). Nom d'une pipe, ça c'est du space rock ! Armé d'un son titanesque, qui fera fuir certains spectateurs, Wooden Shjips se lance dans un long tunnel fait de titres tous plus psychédéliques les uns que les autres... L'orgue tournoie de manière menaçante comme un vautour prêt à fondre sur sa proie, la guitare se vautre dans la fuzz, l'écho et les effets étourdissants, la voix résonne comme celle d'un gourou en plein sermon pré massacre, les rythmiques basse batterie se font fortes de faire tourner toutes les têtes façon kraut rock. Grand moment du show, quand certains morceaux arrivent en phase terminale et offrent un génial moment de surplace... Ce qui donne l'impression d'un dé-corporation au dessus du Café de la Danse. Normal d'avoir des hallus, avec les infernales projections se matérialisant sur le mur en brique de la salle et les ventilos qui tournent au dessus pour éloigner la chaleur. Pour un peu on se croirait dans la chambre de Martin Sheen dans la fameuse scène d'Apocalypse Now où il regarde son plafond en étant défoncé comme un âne. Après ce fort joli trip, quand les lumières se rallument, on a un peu de mal à tenir debout... Wooden Shjips : à voir absolument en live ! Pour brûler en enfer et réussir à s'en sortir (presque) vivant !


Liens : www.cafedeladanse.com, www.facebook.com/cafedeladanse, www.myspace.com/thefreshonlys, www.myspace.com/woodenshjips, www.facebook.com/pages/Wooden-Shjips, www.facebook.com/thecivilwars, https://thecivilwars.com.


Eldorado Music Festival : les dernières chroniques concerts

Festival Eldorado Music Festival 2013 : Gramme en concert

Festival Eldorado Music Festival 2013 : Gramme par Lebonair
Café de la danse, Paris, le 19/09/2013
Le temps passe si vite que j'avais presque oublié de vous parler du festival Eldorado, qui s'est déroulé entre le 16 et le 24 septembre 2013 à Paris au Café de la Danse, une de... La suite

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival) en concert

Graham Coxon + Apes & Horses (Eldorado Music Festival) par Pierre Andrieu
Café de la Danse, Paris, le 17/09/2012
Concert jouissif et rock 'n roll du guitariste de Blur, Graham Coxon, au Café de la Danse (Paris), à l'occasion du festival Eldorado, le 17 septembre 2012... Venu pour... La suite

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death en concert

Eldorado Music Festival : Sleepy Sun + Wall of Death par Boby
Café de la Danse - Paris, le 16/09/2012
4 éme édition pour le Eldorado festival et une programmation aussi originale que grandiose. Pas vraiment "bankable" n'ayons pas peur des mots : réunir Graham Coxon, Perfume Genius... La suite

Man Man + The Wave Pictures (Eldorado Music Festival 2011) en concert

Man Man + The Wave Pictures (Eldorado Music Festival 2011) par Pierre Andrieu
Café de la Danse, Paris, le 16/09/2011
Dernier soir de l'excellent Eldorado Music Festival (avec des concerts marquants de Botibol, Megafaun, The Leisure Society, Wooden Shjips et The Fresh & Onlys) au Café de la... La suite

Wooden Shjips : les dernières chroniques concerts

Wooden Shjips + Johnny Hawaii en concert

Wooden Shjips + Johnny Hawaii par Phil2guy
GRIM - Marseille, le 01/03/2014
Concert très attendu de Wooden Shjips ce soir au GRIM. Je suis curieux de voir si la prestation scénique des californiens, actuellement en tournée européenne, sera à la hauteur de... La suite

Café de la Danse, Paris : les dernières chroniques concerts

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Fantastic Negrito en concert

Fantastic Negrito par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 04/11/2018
Alors qu'un mois de novembre fort en commémorations débute, voir débouler Fantastic Negrito au Café de la Danse livrer un show époustouflant file le baume au cœur qui manquait... La suite

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite