Accueil Chronique de concert Yann Tiersen et l'Ensemble Orchestral Synaxis (Le Printemps de Bourges 2002)
Lundi 23 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Yann Tiersen et l'Ensemble Orchestral Synaxis (Le Printemps de Bourges 2002)

Le Palais d'Auron, Bourges 13 avril 2002

Critique écrite le par

Le concert de ce soir est archi complet depuis très longtemps, je décide donc de squatter l'entrée 45 minutes avant le début du concert en espérant entrer avec mon accréditation pour les magnifiques Lambchop. Malheureusement, il faut être un journaliste connu pour entrer ou faire partie du Crédit Agricole, ce qui n'est définitivement pas mon cas. Une autre solution est de s'appeler Catherine Tasca et d'être ministre de la culture... J'essaie bien de me glisser dans son cortège de gardes du corps, de cameramen et d'hommes de main mais je me fais refouler. En clair, tous les notables sont acceptés mais les fans de Lambchop peuvent retourner écouter leurs disques chez eux. Comme dirait Stupeflip : "bande de bâtards !" Un roadie de Lambchop, très sympathique, m'a dit qu'ils étaient assez peu contents de leur concert à cause de la taille de la salle et de l'accueil, juste poli, du public venu voir une vedette française. Ici, la musique est accessoire : il faut se faire voir et montrer qu'on est là pour LE concert du Printemps. Oh, putain, il paraît qu'il y a Lambert Wilson dans les parages, ça c'est du scoop ! Arrivé à 16 h 15, je réussis à pénétrer dans la salle à 18 h 30. Le concert a intérêt à être bien et le premier qui me dit que "Lambchop, c'était mou !" ou "t'as pas vu Lambert ?", je l'allume.

Cinq minutes après mon arrivée dans la salle, l'Ensemble Orchestral Synaxis fait son entrée, j'ai eu chaud... Après une petite impro pour voir si tout marche, tout ce petit monde se lance dans "La valse d'Amélie" : les gens sont hystériques immédiatement. C'est fascinant, le succès ! Même si cela est très agréable à écouter, surtout avec l'orchestre Synaxis, il n'y a pas de quoi hurler et couvrir 20 secondes de morceau quand même. La co-production Cité de la musique/Printemps de Bourges (70% et 30%) a coûté 1 million de francs en tout mais, pour une création, il paraît que ce n'est pas excessif. Je ne sais pas, mais en tout cas les quatorze morceaux joués en collaboration avec l'orchestre de Guillaume Bourgogne ont été absolument réussis. Les montées de violons et de violoncelles font prendre une ampleur incroyable à ces morceaux : les quarante musiciens classiques apportent un plus indéniable. Le reste du temps, ils attendent sagement et semblent apprécier la musique jouée par Yann Tiersen et son groupe de scène habituel. Habillé en pull, le chef d'orchestre a une attitude réservée, il ne fait pas de grands effets de manches à la Herbert Von Karajan. C'est réconfortant cette simplicité.



Puis, une frêle silhouette féminine s'avance gauchement vers le micro. Mais je la reconnais ! C'est Claire Pichet qui chante à la suite "Rue des cascades" et "La rupture" ! Ça me fout la chair de poule mais cette fois, je joue au dur et je réussis à ne pas verser une larme. Il faut absolument qu'elle sorte des albums et que les gens du monde entier, (que dis-je ? De la galaxie !) découvrent sa voix, tout simplement hallucinante ! Plus tard, Les Têtes Raides sont présentes à l'accordéon, à la trompette et à divers instruments, c'est bien sympa qu'ils soient là, leur présence instrumentale est bien réelle mais ils auraient pu chanter une petite chanson, non ? Je sais, on n'est pas à la Black Session...



De temps en temps Yann Tiersen joue du violon tout seul et, sans en rajouter des brouettes, on peut dire qu'il n'est pas manchot. Il sait garder un coté brut à ses morceaux, il ne les joue pas de manière trop propre. Quand il s'énerve dans le final de "Qu'en reste-t-il ?" et ""Sur le fil", il a l'air possédé. Bien scotchants ces moments ! Ce monsieur sait aussi chanter d'une voix lasse et désabusée que j'aime bien. Sur "Bagatelle" et "La terrasse", soutenu par les 40 musiciens, il captive le public ! Et ce n'est pas tout messieurs dames, il y aussi "Les jours tristes" chantée par Christian Quermallet des Married Monk !



Cétipabotoussa ? Ce monsieur a une voix grave saisissante de profondeur. Et encore une montée de violons magnifique... Sur certains morceaux, les musiciens de Tiersen jouent de manière très rock (excellente et subtile guitare saturée, batterie de Mr Quermallet) sur la musique des membres de Synaxis : l'interaction entre les deux groupes est un véritable bonheur. Vers ce qu'on croit être la fin du concert, le titre "Monochrome" est joué et je vous dis sincèrement que c'est bouleversifiant ! "Monochrome" est tout simplement extraordinaire dans sa version grand orchestre, ça me fait encore plus d'effet que d'habitude. Le refrain est super émouvant : "Monochrome floors, monochrome walls, only absence near me, nothing but silence around me". Ouais, maintenant, il y a du silence autour de moi car je me suis déplacé : au début, j'étais à côté du maire de Bourges, Serge Lepeltier du (RPR, rires) et ce monsieur, bien propre sur lui, et ses larbins discutent, ce qui me gâche bien 20 secondes d'un morceau... Non contents de nous emmerder à la tête du pays, ils viennent nous faire chier jusque dans les salles de concert, les salauds.
Pour conclure, ils font une longue impro pleine de bruit et de fureur. A la fin, tous les musiciens sont sur le devant la scène : ils sont cinquante, au moins ! Yann présente tout le monde jusqu'au chauffeur de camion. J'ai poireauté comme un c..., j'ai loupé Dionysos sous l'Igloo, mais ça le valait bien !

Set list Yann Tiersen + Invités + L'ensemble Orchestral Synaxis :
Impro orchestre (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
La valse d'Amélie (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
C'était ici (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Rue des cascades
La rupture (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
La terrasse (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Déjà loin (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
A quai (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Sur le fil
Le jour d'avant (avec Les Têtes Raides)
La lettre d'explication (avec Les Têtes Raides)
Le concert
Le banquet
Qu'en reste-t-il ?
Comptine d'un autre été
L'autre valse
Les jours tristes (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
La noyée
La parade
Le quartier
La crise
Bagatelle (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Le fromveur (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
L'homme aux bras ballants (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Le moulin
La noyée (avec Les Têtes Raides)
Les bras de mer (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Monochrome (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
(Vibra/ondes)
Plus au sud (avec L'ensemble Orchestral Synaxis)
Impro bruitiste
Toy


(Photos prises par Hum! à Marseille)

Yann Tiersen : les dernières chroniques concerts

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2) en concert

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2) par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 03/08/2019
Couché à 4 h du mat après la superbe première soirée de la veille c'est au pas de course et sans petit déjeuner que nous nous rendons au pas de course sur le site du festival... La suite

Yann Tiersen en concert

Yann Tiersen par Mirabelwhite
Les Passagers du Zinc - Avignon, le 08/04/2011
Yann Tiersen en concert, c'est une grosse claque au niveau du Rock. Il entre en scène comme un papillon de nuit, un peu effrayé par la lumière, timide mais au premier cri " Yann... La suite

Yann Tiersen + Nestor is Bianca en concert

Yann Tiersen + Nestor is Bianca par Stephanie K
Salle Polyvalente de Montfavet, le 08/04/2011
Nestor is Bianca. Une montée toute en douceur avec une quinte masculine très agréable. Nestor is Bianca prend place, alors que la fosse termine tout juste de se remplir. Et... La suite

Yann Tiersen + Lonski & Classen en concert

Yann Tiersen + Lonski & Classen par Douarte
Cabaret Aléatoire, Friche Belle de Mai, Marseille, le 23/11/2010
Le Cabaret aléatoire était pratiquement plein en ce début de semaine. Je ne m'attendais pas à autant de monde même pour Yann Tiersen sachant qu'il y avait une grosse semaine de... La suite

Le Palais d'Auron, Bourges : les dernières chroniques concerts

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) par Pierre Andrieu
Palais d'Auron, Bourges, le 26/04/2018
Très en forme sur cette nouvelle tournée et toujours aussi craquante avec son look d'éternelle adolescente en Jean, Charlotte Gainsbourg a joliment pris la suite de son père,... La suite

Anna Calvi + Miossec + Drenge (Le Printemps de Bourges 2014) en concert

Anna Calvi + Miossec + Drenge (Le Printemps de Bourges 2014) par Pierre Andrieu
Palais d'Auron, W et Auditorium, Bourges, le 23/04/2014
Mercredi 23 avril, deuxième jour du Printemps de Bourges 2014, avec déjà une belle moisson de concerts marquants : Drenge, en première partie de Skip The Use et Shaka Ponk... La suite

Moriarty, Baptiste Trotignon invite Christophe Miossec, Chocolate Genius Inc, Catherine Ringer (Printemps de Bourges 2011) en concert

Moriarty, Baptiste Trotignon invite Christophe Miossec, Chocolate Genius Inc, Catherine Ringer (Printemps de Bourges 2011) par Pierre Andrieu
Auditorium et Palais d'Auron, Bourges, le 21/04/2011
Jeudi 21 avril 2011, c'est le deuxième jour du Printemps de Bourges (notre chronique du mercredi soir est ici), avec un programme chargé mais pas totalement passionnant (la... La suite

The Black Box Revelation (Printemps de Bourges 2010) en concert

The Black Box Revelation (Printemps de Bourges 2010) par Pierre Andrieu
Le Palais d'Auron, Bourges, le 15/04/2010
The Black Box Revelation, Passage éclair et percutant ! A peine le temps de se remettre de la prestation pour le moins énervée d'Iggy & The Stooges au Printemps... La suite