Accueil Yann Tiersen en concert
Samedi 21 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Talentueux multi-instrumentiste, Yann Tiersen crée des ambiances cinématographiques grâce à un sens certain de la mélodie. Difficile de classer sa musique enrichie de différents instruments et influences : banjo, accordéon, violon, piano, harmonica, toy-piano, clavecin, contrebasse, guitare électrique. Il n'hésite pas à faire des expériences musicales inattendues, des compositions entre classique et expérimentales. Yann Tiersen était en concert à la salle Pleyel à Paris les 11 et 12 mars 2019 pour présenter l'album "ALL". Nouvel album nommé "Kerber", le 27 août 2021 (inclus le single "Ker al Loch"). En concert à La Gaité Lyrique (Paris) les 18 et 19 septembre 2022 et en tournée partout en France en septembre/octobre 2022 (report de la tournée de février/mars 2022) !

Yann Tiersen : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Yann Tiersen à la Gaité Lyrique les 18 et 19 septembre 2022 [Le 21/03/2022] En plus de sa tournée française prévue en septembre et octobre 2022, Yann Tiersen annonce qu'il sera en concert à La Gaîté Lyrique, à Paris, les 18 et 19 Septembre 2022 pour deux shows électroniques où il présentera son répertoire revisité, re-malaxé et... La suite

Yann Tiersen : tous les concerts

Sa.

09

Juillet

2022

Di.

18

Sept.

2022

Yann Tiersen La Gaîté Lyrique - Paris 3ème (75)
20H Billets à 39,60 € en vente le 21 mars à 10h ici :

Lu.

19

Sept.

2022

Yann Tiersen La Gaîté Lyrique - Paris (75)
20H Billets à 39,60 € en vente le 21 mars à 10h ici :

Me.

21

Sept.

2022

Yann Tiersen Colisée - Roubaix (59)
20H30 De 35.20 à 49.00 €

Me.

28

Sept.

2022

Yann Tiersen + Quinquis Barbey Rock School - Bordeaux (33)
19H30 30€ (Tarif réduit) / 32€ (Prévente) / 35€ (Sur place)

Yann Tiersen : les dernières chroniques concerts 42 avis

Yann Tiersen, Guadal Tejaz, Ziak, W!zard, DJ Pone, Blanketman, Wu-Lu, Gwendoline, Bob Vylan, Tankus The Henge, Antti Paalanen, Folly Group... (Trans Musicales de Rennes 2021)

Critique écrite le 08 décembre 2021, par Le Batracien

Parx Expo de Rennes 2-3-4 décembre 2021

Yann Tiersen, Guadal Tejaz, Ziak, W!zard, DJ Pone, Blanketman, Wu-Lu, Gwendoline, Bob Vylan, Tankus The Henge, Antti Paalanen, Folly Group... (Trans Musicales de Rennes 2021) en concert

Après une année blanche (pour moi) en 2019 et la pandémie de 2020, me voici de retour à Rennes pour les Trans Musicales les 2, 3 et 4 décembre 2021. Toujours aussi curieux de découvrir de nouveaux groupes dans ce festival si particulier et attirant que sont les Trans. Morceaux choisis de mon périple Rennais... Jeudi 3 décembre Après le passage obligé au "Liberté", pour récupérer le pass 3 jours et faire le plein du cashless, je prends la direction de l'Ubu. Cette salle, toujours remplie jusqu'à la gueule, accueille le groupe bordelais W!zard. Le trio nous balance un math rock puissant, avec un chanteur proche de la rupture, durant les 45 minutes. C'est intense et parfaitement adapté à cette salle. Ensuite, direction le Parc Expo pour continuer cette première soirée. Après l'inévitable transhumance dans les bus bondés de la "STAR", me voici dans le hall 3 pour Blanketman. Les Mancuniens vont balancer un set sentant bon les Talking Heads sans toutefois révolutionner le genre. Une fois restauré, c'est au tour de Gwendoline de nous faire fortement agiter la jambe droite. Balançant une new wave hypnotisante, sur des textes en prise directe avec la réalité, les Rennais nous... Lire la suite

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2)

Critique écrite le 25 août 2019, par Pirlouiiiit

Port de Paimpol 03 aout 2019

Fanch le Marrec, Motivés !, Gilberto Gil, Denez feat. Yann Tiersen, Les Goristes, Kila, Mercedes Peon, Family Tel's Du, Castor & Pollux, Muleketu, the Exmouth Shanty Men, Natah Big Band, Pobl 'Ba'r Machin[e] ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 2) en concert

Couché à 4 h du mat après la superbe première soirée de la veille c'est au pas de course et sans petit déjeuner que nous nous rendons au pas de course sur le site du festival (heureusement tout proche) pour ne pas rater le concert de Fanch Le Marrec sur le Lys Noir. On se dépêche tellement qu'on est presque en avance (pour midi et demi) et on se paye le luxe de rester devant la fin du set de Castor & Pollux sur le quai. En fait pour être parfaitement honnête nous n'avons pas pu faire autrement, tellement ce qu'on a vu (et entendu surtout) était sympa. A 5 : une flute, un cuivre, des perçus, un accordéon et une bombarde ils ont mis autant d'ambiance qu'un bagad au grand complet. Malheureusement (et comme souvent on dirait) nous les choperons sur la fin de leur set donc je n'ai pas eu le temps de voir l'étendue de la variété de leur "post-trad" mais on peut dire qu'il m'ont tapé dans l'œil. Nous trouvons sans trop de difficulté le Lys Noir qui se trouvait non loin du bateau qui est chaque année couvert de fruits et légumes locaux. Fanch Le Marrec est assis sur le pont avec sa casquette bleue et son accordéon. Nous regardons depuis le ponton. C'est parti, sans micro juste à la gueule, il attaque par le traditionnel Ah la tonne... Lire la suite

Yann Tiersen

Critique écrite le 25 avril 2011, par Mirabelwhite

Les Passagers du Zinc - Avignon 8 Avril 2011

Yann Tiersen en concert

Yann Tiersen en concert, c'est une grosse claque au niveau du Rock. Il entre en scène comme un papillon de nuit, un peu effrayé par la lumière, timide mais au premier cri " Yann Tu ASSURES " le visage de l'artiste s'illumine. Il a su resté simple, face à son talent et à sa renommée populaire du à Amélie Poulain. Si je devais le qualifier, je dirai "Solitaire " et " Entier " c'est ce qu'il ressort de son rock , " son " parceque il a sa sonorité bien à lui, Yann Tiersen crée un rock, il est de ce fait très difficile à comparer et c'est quand même un bel atout. On aime ou on aime pas ... mais il a l'air de faire son chemin , sans vraiment se poser la question de ce qui se fait ou ne se fait pas. Musiciens à plusieurs cordes, (Guitare, clavier, Violon ) Yann Tiersen excelle, ces morceaux épurés les plus connus du moment de l'album DUST LANE, vous entraine comme une valse mais une valse électro ...aussi. Ce n'est pas une maigre affaire que d'écrire sur cet artiste, tellement ce qu'il fait est enveloppé de mystère, il vous surprend sur chaque titre. Les Passagers du Zinc pour ce concert , avait donné rendez-vous à son public à la Salle Polyvalente de Montfavet, par moment j'ai eu un doute en voyant arriver toutes... Lire la suite

Yann Tiersen + Nestor is Bianca

Critique écrite le 11 avril 2011, par Stephanie K

Salle Polyvalente de Montfavet 8 Avril 2011

Yann Tiersen + Nestor is Bianca en concert

Nestor is Bianca. Une montée toute en douceur avec une quinte masculine très agréable. Nestor is Bianca prend place, alors que la fosse termine tout juste de se remplir. Et c'est avec une ballade langoureuse à travers leur joli univers qu'ils ouvrent le "bal", avec une aisance et une dextérité permises à peu de "chauffeurs de salle". De belles surprises, des sonorités tendres et langoureuses. Chaque membre du groupe est multi-instrumentaliste. Le bassiste troque ses cordes contre un saxophone antique, d'autres petites trompettes sont disposées à terre, un guitariste gesticule pour atteindre une boîte à effets. Une voix prenante et des rythmes accrocheurs sont tout ce qu'il aura fallu pour mettre la foule en condition. Un beau moment, mention très bien. "Yann Tiersen, c'est pas de la musique de bal-musette, ça ?" Sur scène sont disposés en cercle de nombreux instruments atypiques. Banjo, guitare à 12 cordes, xylophone, mélodicas, ukulélé, violon et archet neuf. Une ambiance feutrée embaume les lieux. Personne ne sait vraiment à quoi s'attendre. Chaussés de godillots ou va-nu-pieds; l'entrée en scène de Yann Tiersen et de ses cinq musiciens (dont deux font aussi partie de Nestor is Bianca) se veut... Lire la suite

Yann Tiersen : les chroniques d'albums

Yann Tiersen : Dust Lane

Chronique écrite le 12/10/2010, par Zeu Western Manooch

Yann Tiersen : Dust Lane

Étrangement, on a toujours su que Yann Tiersen allait finir par sortir ce disque...LE disque. Depuis qu'on l'a croisé chez Bästard, ou au côté de la tigresse Shannon Wright. On le sentait venir, le couronnement, le climax. Celui qui naît d'une somme, marque le pas d'une histoire riche en rencontres et plutôt que de faire table rase du passé, occupe l'espace laissé vacant. Il en va de Dust Lane comme de peu avant lui (le Remué de Dominique A, le Isn't Anything de My Bloody Valentine, le Third de Portishead, ce style de baffe dans ta face) : à l'écouter, on n'hésite à aucun moment. Hop ! A la benne les pauvres niaiseries qu'on lui colle à la peau. Non, définitivement non ! Yann Tiersen, ce ne sont pas les valses sous la tonnelle et un invit' gratoss à Montmartreland ; ou plus seulement, lui qui pose là un sixième album d'une force sans commune mesure. Non, il n'est finalement pas aussi porté que ça sur le dépouillement proto-naïf et le bucolisme passéiste, lui qui rend ici une copie foisonnante et tellement novatrice. Et si ce multi-instrumentiste reste partisan des bricolages sonores... Lire la suite

This Immortal Coil : The Dark Age Of Love

Chronique écrite le 22/10/2009, par Pierre Andrieu

This Immortal Coil : The Dark Age Of Love

Très beau projet que celui initié par Stéphane Grégoire du label Ici d'Ailleurs avec le disque de This Immortal Coil, The Dark Age Of Love. Son but ? Rendre hommage au groupe Coil - Peter Christopherson et Jhonn Balance - tout en donnant envie aux novices d'écouter sa musique entre indus malsain, folk étrange et rock gothique... Pari réussi grâce à un travail de longue haleine réunissant les artistes du label (Yann Tiersen, Sylvain Chauveau, Matt Elliott, Christine Ott et Chapelier Fou) et quelques invités de marque (Bonnie Prince Billy, Yaël Naim et Daau). Moins sombre - quoique... - et plus accessible que les titres originaux, l'univers de This Immortal Coil s'oriente joliment vers une sorte de folk des Balkans - ou d'un pays extrêmement bizarroïde et inquiétant - mélangé à du blues aussi torturé que lumineux. Sur le contemplatif et onirique disque qu'est The Dark Age Of love, Yaël Naim s'en sort très bien et n'énerve pas comme sur ses œuvres en solo, Yann Tiersen et... Lire la suite

Yann Tiersen : On Tour

Chronique écrite le 30/11/2006, par Pierre Andrieu

Yann Tiersen : On Tour

Un dvd live rock n roll et marquant de Yann Tiersen, avec son excellent groupe de scène, ses nombreux invités et de multiples publics... Enregistré lors de l'actuelle tournée du musicien breton (qui fait un détour par la Chine avant de revenir chez nous, au Bataclan, à Paris, le 11 décembre 2006), le film Yann Tiersen On Tour permet de voir à l'oeuvre le violoniste/guitariste/pianiste/chanteur en France mais aussi en Espagne, en Italie, au Japon et en Allemagne. Partout, le public semble être sous le charme de l'univers entre tempête bruitiste, calme mélancolique et valse hésitation entre les deux... Si la tonalité est franchement rock (ce qui nécessitera un temps d'adaptation au fans de La Valse d'Amélie, comme il a engendré des tâtonnements en début de tournée), le parti pris "guitare électrique" se révèle réussi dans la plupart des cas. La guitare de Marc... Lire la suite

Yann Tiersen : Les Retrouvailles

Chronique écrite le 14/04/2006, par Pirlouiiiit

Yann Tiersen : Les Retrouvailles

Il y a des artistes (souvent prolifiques) comme ça qu'on aime beaucoup mais dont on a l'impression que deux ou trois albums suffiraient. On peut citer Sonic Youth, the Ex et peut être Yann Tiersen. On retrouve en effet dans ce nouvel album tout ce qui faisait le succès des précédents (c'est-à-dire tout ce qu'on aime chez lui). Des morceaux solos multi-instrumentés (avec ce mélange caractéristique de clavecin, violon, mini piano, carillon, bontempi ...), des... Lire la suite

Yann Tiersen : Vidéo