Accueil Chronique de concert Yes
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Yes

Yes en concert

L'Olympia de Paris 19 Novembre 2011

Critique écrite le 06 décembre 2011 par LoveYes



Ce fut le soir du samedi 19 novembre 2011 que Yes joua (pour la millième fois) à Paris. Quand on entre dans la salle, on voit juste la batterie, les claviers et les amplis qui sont installés, et quelque technicien par-ci par-là qui termine les préparatifs.

Puis les lumières s'éteignent (boucan dans la salle) et on entend l'ouverture classique si spécifique à Yes... Et là : surprise ! Une déception nous envahit : ils on remplacé la suite de l'Oiseau de feu de Stravinsky par un air médiocre beaucoup moins excitant. C'est le premier point faible. Cette introduction termine et nous entendons les premières notes de la première chanson du concert : Yours is no Disgrace.

Et bien ils ont très bien joué ce mythique morceau du Yes Album. Nous pouvons donc apprécier les musiciens sur scène, ainsi que le son de leurs instruments. Du point de vue de la sono, c'était du correct un peu juste. La basse était bien forte (mais je ne m'en plains pas), la guitare aussi, les claviers étaient assez faibles, quasi imperceptibles à certains moments. Là où ça clochait, c'est pour la batterie qui était un peu trop forte à mon goût.

Squire : son jeu était parfait, très précis, magnifique. Avec sa Rickenbaker au son rauque, il a charmé la salle entière ! Lui-même était dans une forme assez bonne (je crois même qu'il a maigri), on voyait bien qu'il s'éclatait sur scène, bien qu'il ait joué ces chansons des milliers de fois !

Howe : très bon, excellent. Il n'a pas changé, son agilité est toujours la même. J'ai quand même regretté le fait qu'il ne bougeait pas trop, mais c'est vrai que quand on joue du Yes, on ne peut pas se permettre de faire le pitre ! Il avait l'air un peu vieux et un peu maigre, mais rien que l'entendre jouer valait la peine d'avoir acheté l'entrée au concert.

White : le jour où j'aurais 69 ans, et la forme pour jouer de la batterie comme il l'a fait... ! Il a complètement assuré durant tout le concert. Peut être lui manquait-il un peu de force à certains moments clés (ex : le passage entre Your Move et All Good Peaple) mais dans l'ensemble, c'était satisfaisant.

David : et bien cet homme a considérablement remonté dans mon estime lorsque je l'ai entendu chanter comme Anderson. Il chante comme Anderson, c'est fou ! Mais ce n'est tout de même pas Anderson... Il est quand même arrivé aux fameuses notes dans Heart of the Sunrise (Sharp ! Distance !).

Downes : il a tout juste assuré le strict minimum. Il était médiocre : mais que voulez vous, ce n'est pas Wakeman ou Moraz. Il ne fut même pas fichu de bien jouer sur le morceau Tempus Fugit, le morceau dont lui même a composé la partie des claviers !

La setlist était plutôt satisfaisante... Il y avait l'essentiel des grands classiques :- Yours is no Disgracern- Heart of the Sunrisern- Starship Trooperrn- I've Seen All good Peoplern- Roundaboutrn- Owner of a Lonely Heartrn- And You and Irn- Wonderous Stories Ils ont joué aussi une grande partie de leur nouvel album : Fly From Here. Ce fut les seuls moments un peu barbants pour mon goût...

J'ai quand même regretté un petit Siberian Khatru, ou un America, ou Going for the One. Les claviers n'était vraiment pas très bons, surtout dans Owner of a Lonely Heart, où j'ai l'impression qu'ils se sont tous un peu foirés... Les meilleurs moments furent Roundabout, And You and I (Qu'ils ont merveilleusement bien joué) et la fin de Starship Trooper.

En conclusion, je suis satisfait du concert, ils ont bien joué, ils nous on pas trop cassé les oreilles avec le niveau de son, et la setlist était bien. Bref, ce fut un excellente soirée, et si j'avais l'occasion d'y revenir, j'en serais ravis ! Le prog-rock n'est pas tout à fait mort !

 Critique écrite le 06 décembre 2011 par LoveYes


Yes : les dernières chroniques concerts

Yes en concert

Yes par Mingos
Olympia, Paris, le 11/11/2009
Ouhlà! Après 3/4 d'heure de démarrage au diesel (sur un concert qui allait durer 2 heures et demi), je craignais le pire pour ce concert de Yes à l'Olympia de Paris ! A savoir... La suite

Yes par phil (un gros fan)
Olympia, Paris, le 19/11/2011
Bon, je résume mais beaucoup d erreurs dans les posts précédents. Je les ai vu en 1983, 2003, 2009 et 2011. Le groupe mythique était celui de 2003 (Squire, Anderson, Howe, Wakeman, White) mais bon, là c'était du haut niveau cette année, Steve Howe râlait toujours après la sonorisation (idem pour Asia l'an passé et pour Yes en 2009) mais Squire... La suite

Yes en concert

Yes par Norbert
Olympia, Paris, le 19/11/2011
Quel bonheur ! j'y étais... Après une ouverture du concert par de la musique classique (c'est un classique chez Yes), le concert a débuté avec les membres phare du groupe... La suite

YES par knarf
palais des congrès Paris, le 28/06/2003
Formidable ! De grands musiciens qui ont une parfaite maitrise de leurs instruments. Des morceaux qui sortent des standards habituelles J'ai passé un excellent moment. Vivement Juin 2004 au Zénith de Paris La suite

L'Olympia de Paris : les dernières chroniques concerts

The Strokes en concert

The Strokes par Ludmilla
Olympia, Paris, le 18/02/2020
Dans un Olympia plein à craquer, j'ai du mal à réaliser ce qu'il se passe... je suis là pour voir The Strokes ! Portant mon badge 'Is This It' acheté au concert à la Brixton... La suite

Stereophonics en concert

Stereophonics par Samuel C
L'Olympia - Paris, le 29/01/2020
21 années se sont écoulées entre le premier et le dernier passage des Stereophonics à l'Olympia. En 1999, c'était rock mais déjà passable, le public était jeune et Kelly Jones... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Hubert-Félix Thiéfaine par lol
Olympia, Paris, le 22/11/2019
Deux soirées à l'Olympia clôturaient la tournée triomphale de rétrospective des 40 ans de carrière d'Hubert-Félix Thiéfaine. Initiée il y a plus d'un an, elle avait fait escale... La suite

Rival Sons + MNNQNS en concert

Rival Sons + MNNQNS par Lebonair
Olympia - Paris , le 09/11/2019
9 mois jour pour jour après un Bataclan complet, les Californiens de Rival Sons sont revenus à Paris investir la salle mythique de l'Olympia et toujours à guichets fermés. En... La suite