Accueil Chronique de concert Zen Zila
Lundi 24 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Zen Zila

Le Moulin de la Pipe - Omblèze (26) 9 novembre 2001

Critique écrite le par

C'était le dernier concert de l'année ce vendredi soir à l'auberge concert du Moulin de la Pipe, située dans le Vercors à quelques encablures de la chute de la Pissoire. Ici, les spectacles sont programmés du printemps à l'automne puisqu'en hiver, la neige rend difficile l'accès à l'auberge. Même pour les festivals estivaux se tenant sur la terrasse il est conseillé d'apporter une petite laine. On rentre par le bar et la salle se trouve au fond. A droite une cheminée, où quelques bûches se consumaient pour ce soir et, pratiquement attenante à cette cheminée, la petite scène placée sous une voûte. Sinon, sur une mezzanine, plusieurs tables où sont servis les repas. Moi je vous conseille le croustillant de rouget à la sariette et à la tapenade que je n'ai pas encore goûté. Pour ma part j'arrive tout le temps en avance donc j'ai pu prendre un café au comptoir et Zen Zila a attaqué ensuite par la chanson Bonne Nouvelle.
Le tour de chant ressemblait aux précédents (c'était la cinquième fois que je les voyais cette année) hormis l'ordre des chansons et une qu'ils jouaient pour la première fois, deux pardons avec le magnifique hommage à Gainsbourg, et une autre nouvelle chanson qu'ils font sur scène depuis quelques mois maintenant et qui dit : "si tu sais pas où tu vas, rappelle toi d'où tu viens, si tu sais pas où tu vas, moi j'te donnerai la main." C'est beau, non ? Ce soir Hakim était absent et Wahid a assuré seul le chant. D'ailleurs Wahid a semblé marqué par l'absence de son frère. Cela dit, pour oublier, il s'est bien défoulé sur sa derbouka, accompagné entre autres par les percussions de Ramone, la guitare de Laurent et le violon de Diane. Les morceaux sont en majorité portés sur la fête mais d'autres chansons plus calmes et émouvantes sont magnifiques. Wahid est un sacré personnage, soit assis et au bord des larmes (deux textes sont dédiés à sa sœur et son père), soit debout en train de courir ou de faire la danse du ventre. A la fin, comme personne ne voulait partir, ils ont joué une seconde fois plusieurs chansons comme chérie madame, zen zila, salam aleïkoum ... Un concert intimiste débordant de chaleur humaine. Et tout le monde s'est quitté en chantant : " alieyleiliyeilaila alieyleiliyeilaila alieyleiliyeilaila hiwa hiwa zenzila ... "

 Critique écrite le 15 novembre 2001 par Boussac


Zen Zila : les dernières chroniques concerts

Zen Zila par Manu
Austrasique, Nancy, le 06/06/2003
Zen Zila est un vrai groupe de scène avec un chanteur charismatique et souriant. Le concert a débuté devant une dizaine de personnes assises par terre devant la scène et s'est terminé dans une ambiance de folie où la soixantaine de fans dansaient en reprenant en cœur les refrains du groupe lyonnais. Comparé à Zebda, le groupe Zen Zila (un... La suite

Zenzila + Dominique A + Têtes raides + Tiersen + Noir Désir (Podium Citoyen) par JPh
Place des Terreaux - Lyon, le 30/04/2002
18h30 ce mardi plus de 7000 personnes sur une place des terreaux comble. A l'initiative de la Mairie de Lyon, différents artistes avaient décidés de s'exprimer avec un message simple "Nous voulons vivre ensemble", en réaction à la présence du Front National au second tour de l'élection présidentielle. Les choeurs de l'Opera national... La suite

Zen Zila - Ultimômes - Lugdunum - Khaban - Dolarhyde par Boussac
Les Tribuzicales - L'Arbresle (69), le 15/09/2001
Deuzième jour des tribuzicales, toujours sans pluie ou très peu, mais avec un peu moins de monde que la veille. Faut dire qu'hier, Babylon Circus avait drainé pas mal de jeunes. Sinon dans l'après midi et dans les rues de la ville, plusieurs spectacles pour les petits et grands permettaient d'égayer un peu cette fin de semaine. Et le soir, tout ce... La suite

ZenZila par Boussac
Ninkasi Kao - Lyon, le 26/04/2001
Quelle belle soirée ! C'était la première fois que je voyais Zen Zila à la maison. J'ai pas été déçu. De la joie, des pleurs, des chansons emballantes, d'autres profondes ... Des rythmes venus d'orient, de la chanson française, du rock, avec plein de percussions et une belle violoniste. Les musiciens prennent réellement leur pied, Wahid le chanteur... La suite