Accueil Chronique de concert Zen Zila - Ultimômes - Lugdunum - Khaban - Dolarhyde
Jeudi 2 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Zen Zila - Ultimômes - Lugdunum - Khaban - Dolarhyde

Les Tribuzicales - L'Arbresle (69) Samedi 15 septembre

Critique écrite le par

Deuzième jour des tribuzicales, toujours sans pluie ou très peu, mais avec un peu moins de monde que la veille. Faut dire qu'hier, Babylon Circus avait drainé pas mal de jeunes. Sinon dans l'après midi et dans les rues de la ville, plusieurs spectacles pour les petits et grands permettaient d'égayer un peu cette fin de semaine. Et le soir, tout ce beau monde se retrouvait au stade pour la deuxième partie des Tribuzicales.
Donc la soirée a débuté à 21h00 avec Dolarhyde, un peu dans le même style que Mister Moog la veille. C'est une formation qui a commencé en faisant de la pop à trois puis accompagnés ensuite par un second guitariste ils ont décidé d'envoyer un peu plus. Cela donne donc un style assez énervé. Peu de monde devant la scène à cette heure, c'est dommage mais à les entendre parler, quatre jeunes derrière moi ont bien apprécié.
Ensuite, changement radical avec l'arrivée de Khaban, quatuor avec piano, contrebasse, batterie et guitare. C'est de la chanson aux accents jazzys. Ils doivent être un peu connus puisqu'une partie du public fredonnait leurs airs, surtout les filles. J'ai trouvé la chanson "Manon" magnifique malheureusement je ne m'en souviens plus très bien. Je n'ai pas trop écouté les textes donc je ne sais pas de quoi cela parle mais le chanteur avait l'air de bien les vivre.
Après, beaucoup de monde derrière les barrières pour voir les quatre jeunes de Lugdunum de Lyon, du pur électro funk. Un bassiste, un batteur à la coupe de cheveux remarquable, un saxophoniste - flûtiste et un chanteur guitariste. Ils ont planté le décor en laissant se consumer une ribambelle de bâtonnets d'encens, allumant des bougies au quatre coins de la scène. Puis, en arrivant, le chanteur a fait savoir qu'ils allaient tâcher de la faire monter. Une énergie qui faisait plaisir à voir, un public conquis, bref ils n'ont pas failli à leur tâche.
Ensuite cinq musiciens dont un très jeune à la trompette, Ultimômes ; ils font du reggae latino un peu comme le Sergent Garcia, avec beaucoup de percussions. D'ailleurs au début ils ont demandé si tout le monde présent aimait les percussions. Personnellement, il n'y aucun problème, pour les autres aussi je pense puisqu'ils ont réussi à faire bouger beaucoup de monde.
Puis enfin, pour terminer en beauté ces deux jours de festival, Zen Zila, l'arabo chanson rock de Lyon. Ils ont commencé leur spectacle avec la chanson Bonne nouvelle et quelques gouttes de pluie. Ensuite, ils ont enchaîné les chansons festives, l'ambiance est bien montée comme la veille avec Babylon Circus, en moins nombreux. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de les voir ou de les écouter, ils sont sept avec Marzouk du Togo (je ne suis pas sûr de l'autographe) à la batterie qui est arrivé en short malgré la température et avec une sorte de peignoir jaune à capuche, un peu comme les boxeurs ; puis, à sa droite, Ramone Yuste aux percussions et à sa gauche le bassiste. Sinon la belle Diane joue du violon et à l'air très complice avec le bassiste. Pour le reste, c'est le trio de base avec Laurent Bénitah à la guitare et les deux frères Hakim et Wahid au chant, guitare et derbouka. Les chansons sont presque toutes issues de leur premier album, le mélange sans appel, qu'ils qualifient presque d'autobiographique. Donc les textes parlent entre autre de leur famille, "le grand frère", ... Ils sont chantés à la fois en français et en arabe (surtout les refrains). La première partie s'est achevée en apothéose avec la chanson Zen Zila. Puis ils sont revenus avec une "Lettre à Lila" assez triste mais en hommage à la sœur des deux chanteurs puis La ville blanche.
Voilà, un bon festival avec pleins de groupes et tout ça gratuit.

 Critique écrite le 20 septembre 2001 par Boussac


Khaban : les dernières chroniques concerts

Khaban + Paris Combo par guigui
La Laiterie à Strasbourg, le 25 novembre 2004
J'étais venu voir Paris Combo. Sur eux, rien à dire. Classe, nickel, les gros tubes au rendez-vous. Ils finissent par "Je rêve encore"... On sort le sourire aux lèvres. Belle du Berry au top, généreuse, souriante, Potzi le guitariste est énorme de fluidité et de dextérité, Mano le contrebassiste est génial, le pianiste qui joue d'une main et de... La suite

Lugdunum : les dernières chroniques concerts

lugdunum par ben
Bistroy - Lyon, le 23/04/2002
A peine arrivé au Bistroy, l'ambience était posée : tenture indira, encens, des bougie de ci-de-là .... Sur la scène des perçus, une guitare, un sax et une basse ... Dans une ambience tranquille et posée, Lugdunum a su revisiter en acoustique son repertoire électro, à croire que ce n'était pas le même groupe : Alex s'est franchement lâché sur... La suite

Zen Zila : les dernières chroniques concerts

Zen Zila par Manu
Austrasique, Nancy, le 06/06/2003
Zen Zila est un vrai groupe de scène avec un chanteur charismatique et souriant. Le concert a débuté devant une dizaine de personnes assises par terre devant la scène et s'est terminé dans une ambiance de folie où la soixantaine de fans dansaient en reprenant en cœur les refrains du groupe lyonnais. Comparé à Zebda, le groupe Zen Zila (un... La suite

Zenzila + Dominique A + Têtes raides + Tiersen + Noir Désir (Podium Citoyen) par JPh
Place des Terreaux - Lyon, le 30/04/2002
18h30 ce mardi plus de 7000 personnes sur une place des terreaux comble. A l'initiative de la Mairie de Lyon, différents artistes avaient décidés de s'exprimer avec un message simple "Nous voulons vivre ensemble", en réaction à la présence du Front National au second tour de l'élection présidentielle. Les choeurs de l'Opera national... La suite

Zen Zila par Boussac
Le Moulin de la Pipe - Omblèze (26), le 09/11/2001
C'était le dernier concert de l'année ce vendredi soir à l'auberge concert du Moulin de la Pipe, située dans le Vercors à quelques encablures de la chute de la Pissoire. Ici, les spectacles sont programmés du printemps à l'automne puisqu'en hiver, la neige rend difficile l'accès à l'auberge. Même pour les festivals estivaux se tenant sur la... La suite

ZenZila par Boussac
Ninkasi Kao - Lyon, le 26/04/2001
Quelle belle soirée ! C'était la première fois que je voyais Zen Zila à la maison. J'ai pas été déçu. De la joie, des pleurs, des chansons emballantes, d'autres profondes ... Des rythmes venus d'orient, de la chanson française, du rock, avec plein de percussions et une belle violoniste. Les musiciens prennent réellement leur pied, Wahid le chanteur... La suite