Accueil Chronique de concert Zombie Zombie, Jonathan Fitoussi et Clémens Hourrière
Dimanche 20 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Zombie Zombie, Jonathan Fitoussi et Clémens Hourrière

Zombie Zombie, Jonathan Fitoussi et Clémens Hourrière en concert

Palais de la Porte Dorée, Paris 2 février 2018

Critique écrite le par

Le Palais de la Porte Dorée était éclairé de mille feux au moment où nous pénétrâmes dans son enceinte pour aller prendre notre dose de beat Electro Kraut avec ce show consacré à Livity, le nouvel opus de Zombie Zombie. Cette première escale de 2018 du trio phare de l'underground Electro parisien s'inscrivait dans le cadre de l'expo "l'envers du décor" consacré à l'architecture et à la performance pour réinventer l'écrin du palais qui est, pour ceux qui ne le connaissent pas, un joyau de l'architecture Art déco. Une foule plus que parisienne, probablement peuplée d'une multitude de graphistes, d'artistes, de profs, d'archis et d'étudiants thésards déambulait dans les couloirs, les salons ou l'aquarium tropical du palais. Nous fumes tout de suite aspirés par de longues boucle musicales électroniques et atmosphériques qui provenaient d'un grand salon dans une obscurité étudiée et apaisante.

Jonathan Fitoussi et Clémens Hourrière

Au centre de ce salon, Jonathan Fitoussi et Clémens Hourrière, deux musiciens électroniques, se faisaient face, assis en tailleur et armés de leurs ordinateurs et de séquenceurs d'où s'échappaient des sonorités ambiantes et planantes du meilleur effet. Autour d'eux, éparpillés, assis et souvent allongés, une grosse centaine d'auditeurs semblaient happés par ces sonorités hypnotiques et pénétrantes réfléchies par de nombreuses baffles situées tout autour de la pièce. Par certains côtés, cette performance atypique pourrait avoir une filiation directe avec les shows new Age légendaires de Tangerine Dream ou Popol Wuh dans les années 70.

Nous continuâmes notre promenade dans l'aquarium tropical du palais ou les sonorités ambiantes et atmosphériques raisonnaient à une fréquence plus basse mais suffisamment pénétrante pour que les poissons exotiques, tortues et alligators blancs croisés se transforment en un spectacle allant bien plus loin qu'une simple visite d'aquarium. Les boucles musicales cessèrent et nous comprimes que le temps était venu de nous diriger vers l'auditorium pour le show de Zombie Zombie.



Zombie Zombie

C'est avec une certaine impatience, mêlée de curiosité que nous attendions ce concert. En effet, Zombie Zombie, à quelques exceptions près, ne fait pas de concerts Best of en piochant des titres d'une discographie initiée il y a maintenant 10 ans. Les shows sont donc globalement consacrés aux derniers opus et les versions live les emportent bien plus loin que les versions studios. C'était donc pour nous la première occasion d'entendre "Livity" en Live. Comme à l'accoutumée, les deux batteurs, Cosmic Neman et Dr Shonberg, les deux percussionnistes, se font face sur le devant de la scène, tandis qu'Etienne Jaumet, entouré de ses machines surplombe le tout sur une estrade centrale. Derrière eux, un immense écran propose des visuels aquatiques, d'eaux vives ou des poissons filmés dans l'aquarium du palais. Ces étranges visuels se marient parfaitement avec la musique du trio. Celle-ci comme à l'accoutumée nous saisit d'entrée et nous emporte avec elle. Contrairement aux boucles ambiantes entendues plus tôt dans la soirée, le beat de Zombie Zombie est obsédant, et physique. La transe vers laquelle il nous transporte est un long crescendo hypnotique où des rythmes martiaux rencontrent des climats apaisés ou des solos de saxophone free jazz fascinants. Pendant les courtes pauses entre les morceaux, Cosmic Neman s'adresse au public avec un vocoder par des messages étranges et déshumanisés expliquant qu'ils ne joueront pas "Rocket number 9" ou qu'il faut gagner des points de vie... Le voyage musical étrange et fascinant qu'ils nous proposent durera 1 heure 15 avent de s'achever sur le titre "Livity", et son clip étrange et tribal projeté sur l'écran géant qui nous fera sortir des ambiances aquatiques pour nous emmener au cœur d'une jungle étrange ou des autochtones masqués semblent eux aussi portés par les rythmes du groupe.

Encore une fois, la prestation du trio parisien fut brillante et transporta l'ensemble du public avec elle. En quittant la salle encore sous le coup de ce trip musical, on se dit une fois de plus que la notoriété de Zombie Zombie est à mille lieues de ce qu'elle pourrait être. Si le combo avait été programmé en première partie de groupes comme Daft Punk, Air, les Chemical Brothers ou dans de gros festivals, nul doute qu'il remplirait lui-aussi des zéniths et des arénas et aurait une audience mondiale !




Zombie Zombie : les dernières chroniques concerts

Zombie Zombie  en concert

Zombie Zombie par lol
Petit Bain, Paris, le 27/02/2020
Avec bientôt 15 ans d'existence, le duo, devenu trio, Zombie Zombie est l'une des valeurs sures de l'avant-garde electro underground parisienne. Alors que leur musique et leurs... La suite

Zombie Zombie en concert

Zombie Zombie par lol
Badaboum, Paris, le 23/11/2016
Déjà près de 10 ans d'existence pour Zombie Zombie. Étonnamment, malgré 4 albums, quelques BO remarquées (et irréprochables), des concerts dans toute l'Europe mais aussi des... La suite

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane  (Festival Levitation France 2016) en concert

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane (Festival Levitation France 2016) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 17/09/2016
Impeccable quatrième édition pour Levitation France, les 16 et 17 septembre à Angers, au Quai, une nouvelle salle très classe et beaucoup plus grande que le Chabada où avaient... La suite

Zombie Zombie en concert

Zombie Zombie par lol
La Maroquinerie, Paris, le 04/12/2013
J'ai eu la chance de découvrir Zombie Zombie à l'occasion du concert qui lançait leur premier album au Nouveau Casino, à Paris, en 2008. J'avais pris une grosse claque et... La suite