Accueil Chronique de concert Interview Biga Ranx
Mercredi 23 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview Biga Ranx

Interview Biga Ranx en concert

Akwaba (Chateauneuf de Gadagne) 28 Janvier 2012

Interview réalisée le 05 février 2012 par Audrey H

C'est à la fin d'un show explosif dans un Akwaba archi comble que nous retrouvons Biga Ranx & son band pour en savoir un peu plus sur ce groupe...

Ju (reggae.fr) : Où s'est passé l'enregistrement, de l'album?
Biga Ranx : Ca c'est passé dans différents lieux, notamment au White Market Studio à Tours et puis j'ai aussi enregistré des morceaux à la maison.
Bercliche : Différentes formations ?
BR : J'ai commencé dans les sounds systems, et j'ai voulu apporter un autre truc, dans mes shows, j'ai voulu exploiter ça un peu plus loin. J'ai rajouté un guitariste et une choriste, y a mon backer qui a toujours été là dans les sounds, on s'est toujours passé le micro, voilà, c'était pour se faire une expérience, et ça marche bien, c'est la musique comme je la conçois. Ca veut dire un mélange de Street Music et de temps plus acoustiques. C'est original de passer du digital reggae avec de la guitare Blues, et des chœurs avec un style 90's dj !
Bercliche : Chacun a une place précise ?
BR : c'est clair, après la plupart du temps ils s'adaptent sur mes morceaux, mais je leur laisse carte blanche.

Ju : Vous avez fait une résidence ?
BR : on a répété dans la campagne la plus profonde de France, "Chapon en Gatine" (ndlr : en phonétique, pas retrouvé sur mappy...), on a bien bossé. C'est surtout le show qui structure le truc.
Audrey H : Au niveau de l'écriture, pourquoi tu crées, y a quelque chose que tu as envie de dire ?
BR : Parce que c'est une musique qui est vraiment spontanée, où tu sors des morceaux tout le temps, donc sur l'écriture t'es obligé d'être spontanée. Si tu galères pour écrire des trucs ça veut dire qu'au final tu cherches à tricoter. Le raggamuffin style c'est vraiment de prendre un sujet, d'aller droit au truc.
A : Mais le sujet te vient comment, c'est à partir d'un ressenti, une émotion ?
BR : Ouais exactement ! Tu vois il y a différentes émotions que tu peux véhiculer avec les lyrics. Ca veut dire que tu peux faire des lyrics "Partytime", pour que les gens s'amusent, ils soient "Jump up, Jump up !" Et y a des trucs où tu peux aller dans une direction plus consciente, tu peux vraiment véhiculer un message, un truc qui te tiens à cœur. De toute façon, on est tous libre d'écrire ce qu'on veut.
A : Et c'est quoi pour toi, alors le message que tu veux véhiculer ?
BR : J'ai différents messages, je n'ai pas un message. Je ne suis pas un prophète... Je ne suis pas là pour dire : fais ci fais ça, je suis juste là pour que les gens, ils jumpent, ils kiffent sur la musique. Et après, le message, ça dépend, ce sont des messages bien précis. Je n'ai pas un message global.
Après, si... Mon message global c'est : Love, comme tous les artistes, enfin, la plupart.

A : Tu chantes qu'en anglais ?
Je chante qu'en anglais... jamaïcain.
A : Pourquoi en passer par l'anglais ?
BR : Parce que je n'ai écouté que de la musique anglaise...
A : Ca sort mieux, finalement...
BR : Exactement. La première fois que j'ai fait ça, c'était dans une soirée, il y avait des sons qui tournaient, et y avait un micro, avec plein d'écho dedans,( wahwahwah ...) je me suis pris pour le mec que j'écoutai sur le disque... J'étais là : truc de ouf ! Et c'est comme ça que ça m'est venu, après je me suis dit, faut le truc vrai, quoi ! Après, moi j'avais les connexions... Mon frère, tout ça. Il connaissait bien des Djs qui connaissaient le business, après ils me disaient faut faire le truc, on le fait. Donc, voilà, le raggamuffin, je pense que ça se fait en patois !
A : Je suis d'accord, le ressentis, les émotions passent mieux... Au niveau de la scène, des lives, tu remercie beaucoup le public, il y a une vraie reconnaissance par rapport aux gens qui se déplacent pour faire vivre les artistes.
BR : C'est clair, aujourd'hui, c'est ça. On n'a pas la même chance que les artistes il y a 10/ 20 ans, où tu pouvais sortir un CD, en vendre 1000 copies comme ça. Les gens aujourd'hui, ils n'achètent plus du tout les CDs comme avant. Donc le show est devenu une source principale de revenu. Et voir les gens qui payent leur place pour soutenir quelque chose, c'est classe. Des fois ce n'est pas évident, ils font des kilomètres pour venir... C'est chaud ! Tu te dis tu ne va pas lui dire merde, quand même !! T'es obligé de le remercier, c'est normal !

Ju : Un second album en perspective?
BR : Pour Septembre.
Ju : Plus reggae que On time ?
BR : Plus Mc. Et puis, j'ai aussi des vinyles qui sortent entre temps. Et un album de remixs de On time avec Chinese Man, Dj Aphrodite, A state of Mind...


Pour le complément de l'interview, voir l'Interview de Ju sur reggae.fr.
Merci à Biga & au band, à X ray prod (Julie)& toute l'équipe de l'Akwaba pour l'acceuil (merci Hubert !).






Biga Ranx : les dernières chroniques concerts

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) en concert

S-Crew + Dub Inc + Biga* Ranx + Lorenzo + Kemmler (Festival MMX) par Sami
Esplanade J4 , le 15/09/2017
Première édition du festival MMX (pour Marseille Music Experience) proposé par les équipes de Weart bien connus chez les amateurs d'electro et Acontraluz dont on avait de bons... La suite

Biga Ranx en concert

Biga Ranx par A.Ville
Ninkasi Kao - Lyon, le 22/11/2013
Le 22 novembre 2013 a donc eu lieu le concert de Biga*Ranx, au Ninkasi Kao de Lyon. Biga Ranx n'en est pas à sa première, car, malgré son jeune âge, le chanteur de 25 ans... La suite

Biga*Ranx + Noble Society en concert

Biga*Ranx + Noble Society par Laetitia
Ubu, Rennes, le 21/03/2012
Grosses attentes autour ce concert de Biga*Ranx et... petite déception. Rien à voir avec son talent, son energie que l'on peut difficilement remettre en cause. C'est plutôt... La suite

Biga Ranx + Patko + Conquering Sound System en concert

Biga Ranx + Patko + Conquering Sound System par Audrey H
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 28/01/2012
L'Akwaba est complet ce soir. Tous ceux qui se sont déplacés pour voir Biga Ranx, n'ont pu être satisfait ; mais les plus chanceux ou les plus organisés (c'est à dire ceux qui... La suite