Accueil Chronique de concert Interview de Jim Younger's Spirit pour la sortie de l'album El Malpais
Mercredi 2 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview de Jim Younger's Spirit pour la sortie de l'album El Malpais

Interview de Jim Younger's Spirit pour la sortie de l'album El Malpais en concert

La Maison Hantée - Marseille Novembre 2020

Interview réalisée le 09 novembre 2020 par Lb Photographie



Jim Younger's Spirit poursuit dans une veine psyché-rock sa quête d'une Amérique rêvée. "El Malpais", son 4ème album, voyage cette fois en territoire Pueblo et Navajo. Il y est question de chasseur hanté, de diable et de mystère, comme le confie leur guitariste Diego Lopez. L'album sort sur Watonwan Records, un label créé pour l'occasion et qui ambitionne de rassembler les synergies dans la région.



Diego, peux-tu expliquer d'où vient cet Esprit de Jim Younger ?
Jim Younger's Spirit est né en 2012 à l'occasion de l'Austin Psych Fest, devenu depuis le Levitation. En rentrant des 3 jours de festival, Polar Younger, ma compagne et chanteuse, a eu envie de monter un groupe néo-psychedelia, inspiré de groupes comme le Brian Jonestown Massacre ou les Black Angels. Au moment de trouver un nom, on a pensé à Jim Younger, un Texan de la bande des frères Younger, Jesse James, tout ça, pendant la guerre de Sécession. Comme on avait été là-bas et qu'on avait flashé sur le Texas, on a dit voilà ce sera ça : Jim Younger's Spirit. On a commencé en trio avec Kino Frontera, deux guitares, saxo et boîte à rythmes. Notre premier album autoproduit, Missouri Woods, est sorti en 2014, et on a commencé à pas mal tourner. On a été signés sur Pop Sisters Records pour le 2ème, Watonwan River, avec en featuring Alex Mass des Black Angels sur Bloody Deeds. Et puis No Human Tongue Can Tell est sorti sur le label Closer en 2018. Aujourd'hui Earvin Macadam à la guitare, Baron Brun à la basse et Chris Parre à la batterie nous accompagnent.

Votre participation au festival This Is Not A Love Song en 2019 est une forme de consécration. Est-ce que tu peux me parler de ton parcours, de tes influences ?
J'ai notamment joué de la basse avec The Needs, groupe de garage-rock aixois. On a enregistré ensemble 5 albums au début des années 90. J'ai toujours été dans ce style de musique, branché par le psyché, le 13th Floor Elevator, la musique de la West Coast, Neil Young, The Jefferson Airplane, tous ces trucs-là. Et en allant à Austin, en écoutant BJM, les Black Angels, les Warlocks, Holy Wave, on s'est dit "voilà, on veut monter un groupe dans ce style-là".

Aujourd'hui le guitariste et le bassiste sont d'anciens Splash Macadam, est-ce que toi aussi tu as des projets parallèles à Jim Younger's Spirit ?
Non, pas vraiment. J'ai eu l'occasion de rejouer quelque fois avec les Needs, au Poste à Galène notamment. Et puis des propositions pour aller jouer sur un ou deux titres avec les copains de Little Green Fairy à Sète, faire du featuring. Mais entre le groupe et le label, j'ai assez à faire !



Parlons de l'album justement. Et d'abord de la pochette, que je trouve magnifique. Poétique et mystérieuse à la fois...
C'est Samir Guessab qui en est l'illustrateur. On a trouvé que sa proposition nous correspondait. Elle collait à notre univers et l'ambiance du disque. El Malpais, c'est une zone volcanique mythique, donc on retrouve cette roche, la rivière et puis toujours cette zone, du Texas et du Nouveau Mexique. Et le ciel aussi. On a fait un clip avec Cyril Becquart et je lui ai demandé d'avoir un ciel comme ça, à la Breaking Bad. Je suis à fond dans la série en ce moment, qui se passe à Albuquerque au Nouveau Mexique ! Au format vinyle ça ressortira encore mieux. Je pense que c'est la plus belle pochette qu'on ait eu, qui est à la fois visuellement très esthétique et qui correspond à notre univers : ce côté cow-boy, psyché, des paroles toujours un peu sombres. Et ce bison tout seul paumé, intrigant, résume pas mal l'univers du disque. Et c'est le 1er disque sorti sur mon label Watonwan Records !

Pourquoi sortir sur un nouveau label ? On pourrait penser que l'époque ne se prête pas vraiment à créer sa propre structure...
Déjà le paysage n'est pas si saturé que ça. Par exemple sur Marseille, dans l'indie-rock-pop-garage, globalement il n'y a que Lollipop Records. Et Lollipop sort, pour des questions matérielles et logistiques, environ 3 ou 4 enregistrements maximum dans l'année, donc il n'y a pas vraiment pléthore. Et deuxièmement, je me suis dit que, comme j'ai une âme de manager, d'organisateur, j'allais faire ma sauce. Et que j'allais monter mon label. Je ne vais pas promettre la lune, parce que je n'en ai pas les moyens, mais par contre je vais essayer de rassembler les synergies. Je trouve qu'on n'y arrive pas assez dans la région. L'idée ce serait de faire un peu comme à Rouen, qui n'est pas une ville immense, mais où des groupes comme MNQNS, We Hate You Please Die, Servo, tout ça, marchent bien ensemble. Pour l'instant, la première sortie c'est évidemment Jim Younger's Spirit mais très rapidement il y a 2 ou 3 groupes locaux sur Marseille avec qui j'aimerai faire quelque chose. Rien n'est encore signé, mais un groupe comme Claque (le nouveau groupe des Splash Macadam), qui est comme la famille, j'aimerais qu'on distribue leur CD. Il y a aussi Ask The Light, qui fait de la New Wave. Ce qui est important, c'est que musicalement mais aussi humainement je sois bien avec les gens. Et j'espère pouvoir être distribué par le réseau des disquaires indépendants ensuite. On verra ce que ça va donner ! Parce que beaucoup de groupes ne savent pas se structurer ou ne savent pas comment ça marche. Ou les deux ! Là je peux intervenir. Je suis quand même un vieux rocker ! J'ai enregistré 16 albums avec des groupes différents. A force, j'ai écouté, vu et appris des choses. Si je peux les transmettre, ça me plairait bien.



El Malpais, attendu pour le 13 novembre 2020, sortira sur le label Watonwan Records (Inouïe distribution). Si les conditions le permettent Jim Younger's Spirit le défendra à l'occasion de deux soirées de release party prévues début janvier à La Maison Hantée à Marseille.

www.jimyoungerspirit.bandcamp.com


Jim Younger's Spirit : les dernières chroniques concerts

Jim Younger's Spirit en concert

Jim Younger's Spirit par catherine
Devant l'Intermédiaire, Marseille, le 05/09/2020
... Il fut un temps où (quand, comment...) on sortait librement écouter de la musique. Il y avait des groupes, du rock, toute une communauté, des salles, des potes, de tous âges et... La suite

Jim Younger's Spirit en concert

Jim Younger's Spirit par Catherine B.
Molotov, Marseille, le 12/09/2018
... Hier soir. Jim Younger's Spirit ... Pour vous dire que ça monte encore en puissance, en velours, en esprit... Comment définir l'équilibre quasi parfait entre chaque membre... La suite

Night Beats, Warbly Jets, Jim Younger's Spirit en concert

Night Beats, Warbly Jets, Jim Younger's Spirit par Prakash
Molotov, Marseille, le 29/05/2018
J'aurai pu intituler cette chronique " le soir où on a cassé le Molotov " mais pas de message anxiogène pour un moment qui au final était intense et jouissif ! Donc pour en revenir... La suite

Matt Hollywood and The Bad Feelings, Jim Younger's Spirit en concert

Matt Hollywood and The Bad Feelings, Jim Younger's Spirit par Bill
Le Molotov, Marseille, le 03/12/2017
Il fallait braver le froid ce dimanche 4 décembre . Beaucoup hélas n'ont pas su se motiver. Le Molotov ce soir de décembre n'a pas son allure de jours de fête. Qu'importe, Matt... La suite