Accueil Chronique de concert Liz McComb, l'interview
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Liz McComb, l'interview

Liz McComb, l'interview  en concert

Paris 08 janvier 2012

Interview réalisée le 08 janvier 2012 par Lebonair




L'interview a été réalisé par la chanteuse et musicienne Sarah Psody. Sarah est une grande admiratrice de Liz qu'elle avait rencontrée par le passé. J'avais donc une belle raison et occasion de les réunir toutes les deux à nouveau.Cela s'est passé début décembre 2011 avant les concerts à l'Espace Cardin à Paris et au moment de la sortie dans les bacs du coffret intégrale Liz McComb 1991-2011.
Profitez-en également pour découvrir les belles chansons de Sarahpsody sur ce lien, une artiste a suivre de près. www.myspace.com/sarahpsody



On ne sait plus comment la présenter tant sa carrière est éblouissante... Surnommée la Voix, la Diva du gospel et j'en passe Liz Mc Comb sait nous émouvoir pas sa force et sa fragilité, par son charisme et sa simplicité, sa gentillesse et sa disponibilité. La chanteuse-pianiste qui a assuré entre autre les premières parties de Ray Charles et James Brown (excusez du peu !) est aussi primée et récompensée par de nombreux prix : Mahalia Jackons, Victoire du Jazz, End sound music Award... On ne compte plus ses concerts tant ils sont nombreux mais une chose est sûre: chaque concert est unique et l'on en ressort pas indemne... J'ai vécu l'expérience et aujourd'hui j'ai le privilège d'interviewer Liz par téléphone juste avant sa série de 14 concerts en France qui débute à l'Espace Cardin. Magistral... Du pur bonheur!




Bonjour Liz ! Tout d'abord je veux vous dire que c'est un réel plaisir pour moi de vous entendre à nouveau car nous nous sommes croisées plusieurs fois cette année, à Jazz dans le Bocage et récemment pour votre masterclass au Théâtre Berthelot et je suis fière de dire que nous sommes rencontrées trois fois cette année ! J'ai trop de chance !

Bonjour, je me rappelle de toi, comment vas-tu ?

Très bien merci, je voudrais vous souhaiter un joyeux anniversaire en retard car je sais que vous êtes née le 1er décembre, où avez-vous fêté l'événement ?

Merci beaucoup, je l'ai fêté en France, c'était un bon moment et je suis bienheureuse d'être en vie.

Vous avez donné votre premier concert en France en 1992, c'est exact ?

C 'était avant, à Montreux en 1981, j'étais en tournée en Europe à cette époque avec Bettie Griffin, une chanteuse de La Nouvelle Orléans, et j'aime la France depuis cette époque.

Liz tousse, elle a pris froid à cause des changements de température.
Tu connais ça aussi, tu es une chanteuse !






Dans quel état d'esprit êtes-vous juste avant de débuter votre série de concerts en France ?

Je suis fière de jouer à l'espace Cardin et j'estime que suis privilégiée car j'aime les Français et ils m'aiment et me le rendent bien. Les gens sont vraiment humains ici, ils prennent du temps pour diner ou pour leur famille, ils sont généreux, la France est une expérience magnifique.

Vous vivez entre les Etats-Unis et la France, qu'appréciez-vous dans ces deux cultures ?

Je pense que nous sommes différents mais aussi très familiers, proches: nous nous battons pour la liberté et les Français aiment leur liberté et le respect. Nous avons certes des histoires différentes, des politiques différentes mais nous nous rejoignons sur cet amour de la liberté et du respect.
J'aime répondre aux Français et je n'oublie pas que d'une certaine façon, une part de ma Chrétienté vient de là... Je me sens solidaire d'eux.

Vous avez travaillé avec différents musiciens tout au long de votre carrière, et beaucoup d'entre eux sont vraiment très connus, comment les choisissez- vous? En fonction de votre ressenti, de vos émotions ?
J'aime d'abord la manière dont ils jouent mais je dois ressentir au plus profond de mon cœur une connexion personnelle avec eux. Je dois prendre le temps de les connaître avant, de parler avec eux, afin de savoir s'ils sont bienveillants et vrais. Je dois savoir s'ils veulent m'aider à faire de la musique car la musique est quelque chose de très personnel, vraiment très personnel et j'ai besoin d'eux pour embellir ma musique .S 'ils sont bons et qu'ils ont du talent et du respect, c'est super! Je dois sentir combien c'est important pour eux.




Quand nous étions à Jazz dans le bocage, vous m'avez dit que vous étiez une "mama", êtes-vous une "mama" avec vos musiciens ?

Elle rit: Oui, je tiens ça de ma mère, je donne de l'amour et je les aide du mieux que je peux. Vous savez, c'est important de prendre soin des autres comme si vous étiez leur propre mère.

Et avec votre producteur ?

Nous travaillons ensemble, il veille sur moi et je veille sur lui. Gérard m'a fait un magnifique cadeau lorsqu'il a décidé de m'aider et de me produire. Dieu m'a montré le chemin à suivre par cette rencontre...Vous savez, ne pas communiquer peut entraîner des désaccords, certes parfois il n'est pas d'accord avec moi et d'autres fois, c'est moi qui ne suis pas d'accord avec lui, mais nous parlons, nous échangeons, nous prenons notre temps et nous sommes heureux. Il me représente, vous comprenez?

Quelle est la plus belle rencontre que la musique vous a permis ?

Waouh ! Beaucoup d'entre elles sont inoubliables... Je n'en ai pas qu'une seule en tête. Je pense au Président Clinton notamment et à toutes les personnes que j'ai rencontrées à travers le monde...Les chanteurs et les musiciens avec qui j'ai chanté... Je me rappelle aussi de personnes en Espagne lors d'un meeting qui essayait de promouvoir la paix...de très belles personnes qui pensent que quoi qu'il advienne, un jour ou l'autre, tout le monde est capable de faire la paix. C'est une chose en laquelle je crois. J'ai rencontré des personnes fabuleuses et j'espère que cela continuera tout au long de ma vie.

Qu'aimeriez-vous dire de votre rencontre avec Ray Charles ?

Nous avons partagé un très bon moment et j'ai été très privilégiée. C'était une bonne personne et un très grand musicien et un très grand chanteur. Vous savez, il a été le premier à mélanger les sons du Gospel et du Blues, il est connu pour ça.

Et James Brown ?

Vous savez, les Africains et les Américains aiment ce qu'ils font, ils ne sortent pas des écoles académiques, ils ressentent la musique, sincèrement...Et ils ont choisi la voie la plus dure, ils ne jouent pas pour gagner de l'argent, ils jouent pour l'amour de la musique, et ils le partagent à travers le monde. Ils aiment ce qu'ils font et dès lors si vous n'aimez pas ce que vous faites et bien, vous ne le faites pas. Lorsque l'on apprend de personnes comme eux, c'est toujours vrai: vous leur donnez parce qu'ils vous donnent et eux vous donne car vous leur donnez . C'est un échange.



Qui vous a donné l'envie de chanter et comment vous sentez vous quand vous chantez ?

Lorsque je chante, je chante pour tout le monde: les bébés, les sœurs, les mères, pour tout le monde. Mais pour moi, c'est véritablement ma mère qui m'a donné cette envie. Nous chantions avec mes sœurs et avec d'autres personnes à l'église. Dans ma famille la musique a toujours été si importante. Ma mère m'a offert mon premier solo de Gospel lorsque j'étais jeune et j'ai appris d'elle à l'église, avec d'autres aussi...mais ma mère a été la première. Mais vous savez il est plutôt rare d'avoir une soliste dans chœur. Je la remercie encore car elle m'a donné la possibilité d'essayer et parce qu'elle a cru en moi.

Pensez-vous que vous auriez-vous chanté si vous n'étiez pas née dans cette famille ?

Je pense que oui, car c'est en moi et ça ne peut pas changer, c'est la bonne famille pour moi. Je suis venue au gospel par ma mère, mon père était un homme épanoui et il est entré tard en religion, ce n'était pas sa voie mais celle de ma mère. Je peux chanter aussi parce que j'ai entendu de grands chanteurs.

Pensez-vous que chanter est un combat pour la liberté ?

Toujours. Je demande à Dieu d'être miséricordieux, c'est ma force.

Pendant la masterclass vous nous avez dit : " si vous chantez avec votre coeur, c'est toujours vrai ", quelle importance accordez-vous à cela ?

Bien sûr ! Le cœur parle vrai. Vous savez quand j'étais jeune j'avais peur de chanter mais avec l'expérience, mon cœur m'a appris à ne plus avoir peur. Désormais je peux faire tout ce que je veux car j'aime les gens et parce ce que la musique, c'est de l'amour. Je fais de mon mieux pour communiquer cet amour, et j'aime le faire.



Quelle est votre chanteuse préférée ?

Beaucoup! Laquelle... voyons... Pour moi Mahalia Jackson a été la première mais il y a aussi Diana Washington, Helen Humes, Bettie Griffin...


L'interview doit prendre fin, Liz a un rendez-vous.

Il est temps pour moi de vos remercier pour cette interview et pour votre gentillesse, j'espère pouvoir vous rencontrer à nouveau et venir vous écouter à l'espace Cardin...Merci beaucoup et à très bientôt !

Au revoir, Dieu te bénisse!




Remerciements
iWelcom Promotion Agency et Maxime Nordez
Ma chère sarah et Liz évidemment.

En tournée en 2012
www.iWelcom.tv
www.facebook.com/iWelcom

Liz McComb : les dernières chroniques concerts

Liz Mc Comb  en concert

Liz Mc Comb par Lebonair
Le Casino de Paris, le 14/03/2014
Liz McComb, la grande diva du gospel, était en concert au Casino de Paris le 13 et 14 mars 2014 afin de présenter à son public les chansons de son nouvel album "Brassland".... La suite

Liz McComb en concert

Liz McComb par Lebonair
Eglise Saint Sulpice - Paris , le 03/06/2010
L'église St Sulpice qui est classée Monument Historique se situe dans le 6ème arrondissement de Paris. D'extérieur, elle est très belle et impressionnante, que dire de l'intérieur,... La suite

Liz Mc Comb par misszou
Station ALexandre - Marseille, le 28/06/2008
Samedi 28 juin 2008, 21h30, parvis de la Station Alexandre, quartier du Canet. Première surprise : la découverte de ce lieu original et singulier. Original car on se trouve ici dans les hangars d'une huilerie datant du siècle dernier. Une structure réhabilitée avec une intelligence architecturale indéniable ! Singulier également, car ce lieu... La suite