Accueil Chronique de concert Interview d'Olivier Durand à l'occasion de la sortie de son album Let's Play It
Mardi 26 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview d'Olivier Durand à l'occasion de la sortie de son album Let's Play It

Interview d'Olivier Durand à l'occasion de la sortie de son album Let's Play It en concert

Le Havre 13 Juin 2020

Interview réalisée le 15 juin 2020 par Jacques 2 Chabannes


Interview du guitariste Havrais Olivier Durand, à l'occasion de la sortie de son album Let's Play It (autoproduction/Juin 2020)

Salut Olivier !
Tout d'abord, destiné à celles et ceux qui ne te connaîtraient pas encore, un court résumé de ton parcours musical, en tant que guitariste et auteur : ça me permettra de me la couler douce, le fait que ce soit toi qui t'y colle...

OD
Mon parcours musical débute au Havre, à la fin des années 80, lorsque je rejoins Little Bob pour devenir son guitariste et coécrire de nombreuses chansons (NDLR : sur Lost Territories/1993 et Blue Stories/1997, notamment), puis à partir de 1996, je rejoins Elliott Murphy pour une aventure qui continue encore aujourd'hui. J'ai aussi collaboré à divers projets : Flag, Deadmen, Normandy All Stars, travaillé avec Luz Casal, et d'autres encore...

Pour commencer et en lien d'avec l'actualité, celle qui nous concerne toutes et tous : en tant que citoyen Français lambda, comment est-ce que tu appréhendes ce récent et progressif retour à la normale ?

OD
Pour l'instant, tout cela est encore un peu flou. J'ai hâte de retrouver la scène, retrouver les amis musiciens, mais pour de "vrai"...

A contrario, comment est-ce que, en tant que musicien, cette fois, tu as encaissé le "choc Covid" : cet arrêt brutal et encore en vigueur de toute manifestation culturelle "avec public", que ce soit au sein de salles ou bien de plein air...
Surtout que cela (cette fermeture) est arrivée au moment même où tu devais participer aux deux shows "anniversaires" (les fameux Birthday Shows) donnés par ton ami et partenaire musical Elliott Murphy au New Morning de Paris !

OD
Difficile, sur le moment, car nous avions envie de jouer... donc une très grosse frustration. Quand on tourne autant, il y a un manque qui apparaît assez rapidement, mais le fait d'échanger avec d'autres amis musiciens pendant ce confinement, ainsi que de continuer à créer, m'a permis de ne pas trop le ressentir.


En tant que musicien vivant de ton art, quel aura été, jusqu'ici et pour toi, le "coût" de cet arrêt...
Tes craintes ou attentes, au niveau de cette reprise forcément bientôt annoncée, vu que l'ensemble des lieux de vie recommencent petit à petit à s'ouvrir/accueillir du public...

OD
C'est compliqué d'envisager l'avenir : comment tout cela va se mettre en place ? Il y a eu des promesses, pour les Intermittents du Spectacle, mais nous attendons toujours les décrets. Donc, il y a ce côté financier qui est malheureusement bien présent ; alors on propose des petites choses pour s'en sortir. Comment pourrons nous jouer ? Dans quelles conditions sanitaires et comment allons nous nous comporter sur scène, les uns et les autres ? C'est encore indécis...

Pendant ce Confinement, tu as posté quasi quotidiennement des vidéos durant lesquelles tu enregistrais/jouais de nombreuses reprises et certaines de tes chansons/compositions, seul ou bien en compagnie de membres de ta famille...
Une façon pour toi, de :
- rester en lien avec tes Fans et amis ? (musiciens et autres)
- rester tout bonnement au centre de ton activité quotidienne ?
- continuer à travailler ton instrument en explorant d'autres voies/possibilités ?
- t'"occuper" tout bêtement, pendant ce long confinement, en faisant ce qui te plaît le plus, te donne le plus de plaisir ?

OD
Un peu de tout ça. Il fallait rester actif ; avoir un but quotidien était bon pour cela. En même temps, comme il n'y avait par ailleurs pas de "deadline", moins de stress et peut être la possibilité de se concentrer mieux, de peaufiner, de progresser. J'ai pu me pencher sur l'enregistrement, bosser des choses guitaristiques, retravailler des textes, réécouter... Faire mon travail de musicien sans les contraintes d'un calendrier, d'un emploi du temps.


En référence aux concerts acoustiques donnés chaque soir sur son canapé Parisien par Elliott Murphy, durant le confinement (les Corona Couch Concerts), tu y auras participé à ta façon, puisque tu jouais tes parties de guitare et solos, en parallèle et en direct, depuis chez-toi via l'écran de ton ordi. Était-ce décidé dès le début entre vous deux ou bien est-ce que cela te sera venu "spontanément", par "jeu"...
Des performances désormais "réunies" et disponibles, en suivant le lien ci-après :
https://elliottmurphy.com/news/
(Rubrique : "Corona Couch Concert Download").

OD
Non, il n'y avait rien de décidé au préalable. Elliott m'a appelé un jour pour me dire que les fans me réclamaient. J'ai alors assisté à ses concerts et je ne sais plus pourquoi, mais j'ai commencé à faire des petites "choses" à la guitare en même temps. C'était fun de jouer et redécouvrir certaines chansons...

En marge de ces activités "confinées", tu viens également de sortir, enfin, de mettre à disposition via ton Facebook, Let's Play It : un disque "dématérialisé" contenant douze instrumentaux de diverses factures, styles et influences.
À t-il été composé et enregistré en réaction à cette actualité du Covid-19 et de ton confinement ?
Était-ce un projet plus ancien ? Enregistré en amont mais de fait devenu important aujourd'hui vu la situation dans laquelle tu te trouves, de même que l'ensemble des autres musiciens/artistes...

OD
J'avais enregistré beaucoup d'instrumentaux, ces dernières années. J'ai pris le temps de les réécouter, les remixer, etc. Effectivement, avec la situation, je me suis dit que je pouvais les proposer à ceux qui le souhaitaient. Il est aujourd'hui disponible, via mon adresse mail (od@elliottmurphy.com), mon Facebook (https://www.facebook.com/pages/category/Musician-Band/OLIVIER-DURAND-103677029722834/) - le moyen le plus direct de communiquer avec moi ! - ou via différentes plateformes...

Pourquoi précisément le parti-pris de l'instrumental ? Vu que tu as d'ores et déjà enregistré et sorti un disque, nommé Forty Five (en 2016, avec tes potes des Normandy All Stars) sur lequel tu chantes toutes les parties "lead", et que tu assures depuis longtemps (et même partage, parfois) les chœurs/voix aux côtés d'Elliott Murphy...

OD
Comme je te le disais, j'avais déjà enregistré tout ces instrumentaux, et je continue d'ailleurs d'en enregistrer. Elliott a toujours pensé qu'il était important que je mette en avant mon jeu de guitare, ces instrumentaux le permettent. Mais je souhaite surtout mettre l'accent sur la mélodie, sur l'émotion, la fragilité. J'ai gardé certains titres/prises qui contenaient des petits bruits de respiration, de Bottleneck qui tape sur le manche, etc. C'est la vérité du moment, de la prise.

C'est un disque que tu as enregistré seul, en en jouant toutes les parties, ou bien est-ce que tu y as accueilli certains de tes collègues musiciens ?

OD
J'ai tout fait seul : parfois pendant des "days off" dans des hôtels, un peu partout en Europe, parfois chez moi ou chez des amis à Stockholm.

C'est un disque réussi, cohérent, très cinématique, aux ambiances très variées : une volonté de départ délibérée ou bien le fruit de plusieurs sessions très différentes ? À la fois dans l'optique et dans le temps...

OD
C'est sans doute très cinématique, oui. Les ambiances dépendent de mon état d'esprit du moment. Effectivement, cela provient de différentes sessions, dans différents lieux. Parfois, il y a cet "appel" de la guitare : il faut que je joue et ces moments là sont souvent très créatifs ; un besoin d'exprimer des choses, qu'on ne peut exprimer avec des mots.

On y passe, en effet, des très éthérés et "ambiant" Generic (morceau d'ouverture de Let's Play It), ou Sunset In The Clouds, aux très "hispanisant" Madrid In The Morning ou Las Ramblas... qui mettent une nouvelle fois en exergue ta passion pour le riche héritage musical Espagnol...

OD
Ces morceaux ont été composés en Espagne, la musique y reflète les sensations du moment.


A contrario, des morceaux tels Roots, Rodeo ou Picking, rendent plutôt hommage au patrimoine musical Américain, dans ses grandes largeurs : Folk, Blues Rock... Des facettes de ton talent issues d'influences déjà revendiquées par le passé, en termes de co-écriture, notamment aux côtés de Little Bob Story ou Elliott Murphy...

OD
Je ne me mets aucune frontière. Il y a ce que je ressens sur le moment, les lieux et parfois les instruments aussi : Roots est parti d'un petit "riff" trouvé sur la Dulcie°, avec un coté africain, un côté "Blues des racines". Pour Rodéo, j'ai eu la chance d'avoir le soutien de Yamaha, ils m'ont passé des guitares ; Rodéo est venu de là, de la découverte de ces instruments et de ce qu'il m'ont permis d'entendre, de faire...
https://www.dulcie.fr)



Est-ce que l'accès à un enregistrement domestique "de qualité", aujourd'hui - accessible de fait grâce aux avancées permanentes des Nouvelles Technologies, du matériel nécessaire pour se lancer plus facilement dans une aventure "solo" - peut constituer une solution temporaire, mais efficace, face aux manques générés par cet arrêt "Covid" et aux futures difficultés à devoir surmonter, avant un retour espéré à la "normale"...

OD
Oui, je pense que ça peut être un moyen d'y faire face dans le futur, qui sait ? Cela existe, utilisons le...

Un peu partout, autour du monde, des musiciens et artistes tentent de créer de nouvelles façons de voir/repenser leur art, quelque chose qui t'anime également, qui fait avancer ta réflexion ?

OD
Oui. Trouver d'autres moyens, mais aussi Internet, et les Nouvelles Technologies qui nous permettent d'échanger à des kilomètres de distance.
J'ai ainsi pu écrire récemment un titre avec la violoniste Melissa Cox (https://www.facebook.com/mcblacksesame). Nous avons aussi d'autres morceaux en attente. J'échange beaucoup avec Eric Bazilian (du groupe US The Hooters), j'ai également échangé avec Jérôme Soligny, Marc Minelli, mon ami Florent Barbier ou bien encore Luz Casal ! On verra ce sur quoi ca va déboucher, mais c'est chouette...

Est-ce que tu te voies prochainement, comme cela commence à être le cas dans divers pays et continents, donner un concert devant un parterre de VOITURES, en mode Drive In ?
Outre le coté "polluant" de la chose, le manque de contact physique, odorant et visuel, ils commencent même à y vendre des billets en "Carré-Or" (Parking d'Or ?), pour les voitures...

OD
Pour l'expérience, peut être... après, ca risque d'être frustrant et il y a aussi effectivement l'effet polluant...


Outre le fait que ce monde ne soit pas véritablement prêt au "changement", à une véritable "révolution des mœurs, us et coutumes et habitudes", qu'est-ce que tu en attends aujourd'hui ? Et quelles sont tes priorités, à ce niveau...
OD
Qu'on arrête avec ces frontières ! Qu'on arrête de stigmatiser, de discriminer. J'aimerais qu'on repense notre façon de construire les logements, surtout que l'on y a vu des gens enfermés, entre 4 murs, pendant 2 mois... qu'on repense aussi nos déplacements...
J'aimerais aussi que le monde des Fake News et des manipulations politiques ou religieuses, se taise un jour...

De même :
- La chose qui te manque le plus, à ce jour ?

OD
Une scène, mes amis musiciens, ressentir ce partage entre nous. Entre nous et le public.

- Celle que tu regretteras (niveau confinement) une fois ta "vie d'avant" en grande partie retrouvée ?

OD
Le temps de faire les choses, sans précipitation.

- Ta crainte principale, à moyen ou long terme ?

OD
Que l'on continue à être aussi stupides, les uns et les autres, à abîmer notre environnement...

- Ton principal motif d'espoir(s)...

OD
Que certains aient compris que nos façons de vivre détruisent la planète ! Malheureusement, il va falloir faire encore beaucoup, pour qu'une majorité le réalise vraiment...

Pourrais-tu nous rappeler, STP, quelles sont les modalités pour se procurer, télécharger, Let's Play It, et quelles en sont les contreparties ?

OD
Plusieurs possibilités, désormais : soit en direct avec moi, via mon adresse email olidurand1@aol.com, je vous envoie les fichiers et vous contribuez à la hauteur que vous souhaitez sur mon Paypal ; soit également au niveau des plateformes de streaming, mais il faut savoir que celles-ci rétribuent les artistes à un TOUT PETIT niveau. Il m'a semblé malgré tout important de permettre à tous, d'y avoir accès...


Olivier Durand : les dernières chroniques concerts

The Normandy All Stars / Entretien en concert

The Normandy All Stars / Entretien par Jacques 2 Chabannes
Paris, le 15/03/2014
Les 12 plages du débarquement en 45 ! (The Normandy All Stars : Interview !) Au moment où Elliott Murphy s'en revient visiter nos régions Sudistes - concerts ce vendredi 16... La suite

9e Nuit du Blues : Immigrants + Candye Kane + Elliott Murphy & Olivier Durand en concert

9e Nuit du Blues : Immigrants + Candye Kane + Elliott Murphy & Olivier Durand par Jacques 2 Chabannes
Arènes - Cabannes, le 06/07/2013
Preachin' Blues (La Nuit du Blues de Cabannes !) C'est la "9e" édition de ce beau festival entièrement dédié à la musique Blues sous toutes ses formes, et cette seconde soirée... La suite

Entretien avec Olivier Durand en concert

Entretien avec Olivier Durand par Jacques 2 Chabannes
Le New Morning - Paris, le 08/04/2013
Originaire du Havre - ville "Rock", par excellence - Olivier Durand accompagne et habille (neuf années, durant) de ses notes "senties" et "mélodieuses", la carrière "Live" et... La suite

Elliott Murphy en concert

Elliott Murphy par Jacques 2 Chabannes
le New Morning - Paris, le 15/03/2013
"Elliott le Magnifique !" (Coming Home (Twice) Again...) Préquelle : C'est devenu une tradition en Murphyland - pays imaginaire monté de toutes pièces par les fans Espagnols... La suite