Accueil Paris New Morning - Paris 10ème
Samedi 28 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

New Morning - Paris 10ème

7 rue des petites Ecuries
75010 Paris
Métro Chateau d'Eau

Plus d'info :

500 places


1° Depuis quelle année votre salle existe-t-elle ?
1981

2° Qui en est l'initiateur?
Alain et Daniel Farhi

3° Avez vous quelques chiffres a nous donner ?
Salle de 450 places.
300 concerts par an

4° Quel genre de musique y est principalement représentée ?
JAZZ, ROCK, MUSIQUES DU MONDE, SOUL, R&B, BLUES, VARIÉTÉ

5° Quel est l'esprit de votre salle ?
C'est un Club

6° Quelles ont été les principales évolutions depuis sa création?
Le New Morning n'a pas vraiment changé physiquement et en programmation., il a surtout gagné en notoriété, (Classé 1er club d'Europe par le magazine anglais WIRE) ce qui lui a permis de conserver et de faire plus souvent les plus grands artistes de ces domaines musiaux ci-dessus.

7° Pouvez vous nous raconter une anecdote qui vous a marqué?
Gil Scott Heron venait de finir son concert au new Morning. Ce soir là le personnel fêtait "la fête des béliers" avec tous les amis de signe Bélier du milieu du spectacle (car il y en a beaucoup !). Gateaux, champagne ! Gil est resté avec nous, puis il s'est dirigé vers le fond du new Morning, a retiré la house de protection du piano acoustique et a commencé à nous refaire un concert rien que pour nous en acoustique. Pas que pour nous d'ailleurs ! quelques clients étaient resté dans un coin du New et ont pu assister à un moment exceptionnel : Gil en solo au piano accompagné pour la voix par notre enchanteresse petite serveuse canadienne, Juliette ! En grand moment dont les quelques clients privilégiés se souviennent certainement !

8° Quels sont vos projets pour le futur?
Rester vivant et continuer dans la même lancée

9° Votre plus beau souvenir?
Il y en a trop ! Chet Beker, Maceo Parker, Dizzy Gillespie, Art Blakey Nina Simone, et tant et tant d'autres !

10° Un dernier mot pour conclure?
Que vive la musique !

Plan d'accès

New Morning : les dernières chroniques concerts 50 avis

Ayron Jones

Critique écrite le 12 décembre 2021, par Samuel C

New Morning, Paris 29 novembre 2021

Ayron Jones en concert

Un artiste américain se produisait à Paris en ce 29 novembre 2021 : une situation devenue si rare depuis près de deux ans qu'il fallait impérativement être au New Morning ! Afin d'apprécier avec ses propres yeux et oreilles, le phénomène Ayron Jones. Programmé sur la grande scène du Hellfest en 2022, le chanteur-guitariste se produisait pour la première fois en Europe. A l'occasion d'une semaine promotionnelle en France puis à Londres, le jeune prodige se révélait à la hauteur des espérances. Originaire de Seattle, il rendra hommage fidèlement à Hendrix, reprenant "Hey Joe" ainsi qu'à Nirvana en pulvérisant "Breed" au cours de la soirée. On perçoit les influences de nombreux guitaristes légendaires comme Jimmy Page ou Eric Clapton mais aussi de Lenny Kravitz ou Slash. Epaulé par un bassiste pois sauteur,... Lire la suite

Ayron Jones

Critique écrite le 30 novembre 2021, par Electric Eye

New Morning, Paris 29 novembre 2021

Ayron Jones en concert

Pour son premier concert hors de son pays, Ayron Jones aura fait un carton. À tel point que l'accueil qu'a réservé le New Morning au jeune homme de Seattle et son groupe leur aura tiré des larmes. Fort d'un album très réussi et de quelques premières parties de luxe (Guns N'Roses, Rolling Stones, excusez du peu...), Ayron Jones était très attendu par le public parisien, et celui-ci n'a pas été déçu ! Mélange de rock dur et de soul/blues, la potion concoctée par le quatuor déchainé a aplati les tympans d'une audience consentante et ravie. De larges extraits de son album "Child of the State" ont été joués, ainsi que quelques clins d'œil... Lire la suite

Elliott Murphy

Critique écrite le 04 avril 2019, par Jacques 2 Chabannes

New Morning Paris 15 mars 2019

Elliott Murphy en concert

Paris Au(x) Soixante-Dix Printemps ! Préquelle La queue des futurs spectateurs du soir s'étire doucettement tout du long de la rue menant au fameux New Morning. La température est douce. L'ambiance est au partage, au respect de l'autre : les Gilets Jaunes et les "trucs noirs" sont encore au loin, en province, en transit. Autant en profiter au mieux. Chemin faisant, la conversation s'engage avec un homme grisonnant ET souriant, qui se tient à mes côtés : "La dernière fois que je l'ai vu en concert, Elliott Murphy, c'était en... dans les années 2000 et quelques, à Cauville, c'était bien ! Je suis à Paris pour mon boulot et j'ai vu qu'il jouait ce soir, qu'il y avait encore des places, alors, ben comme je cherchais quelque chose à faire... voilà, quoi, je suis-là ! Je n'savais pas qu'il continuait encore, qu'il faisait des concerts, on n'en parle jamais. Il a fait "quoi", depuis tout ce temps ? Tiens, au fait, juste pour savoir, il continue à sortir des disques ?". Je lui souri en retour, le regarde d'un air amusé, hésite un court instant à me lancer, ne sachant pas très bien si j'aurais le temps de lui répondre correctement ni s'il est réellement nécessaire de le faire, reprends ma respiration et lui lance sobrement : "vous n'avez pas... Lire la suite

Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Tribute SOUL CINEMA

Critique écrite le 29 novembre 2016, par lol

New Morning, Paris 26 novembre 2016

Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Tribute SOUL CINEMA en concert

On avait découvert Fred Pallem et son sacre du Tympan sur scène, il y a quelques semaines à la Gaité Lyrique lors de son concert dédié à la relecture de la musique de François de Roubaix. Cela avait été un grand moment et nous avait convaincu de suivre la tête pensante du Sacre du tympan dans ses nouvelles aventures. C'est une toute autre incarnation du sacre du Tympan qu'accueillait le New Morning pour ce concert appelé "Soul Cinema" ; dédié aux BO Funk des Films américains des années 70 et à la Blaxpoilation. En effet, du groupe de la Gaité lyrique, il ne semble subsister que Fred Pallem à la basse, qui est cette fois ci entouré par un ensemble de cuivre, un batteur, un percussionniste, un guitariste, un clavier clarinettiste. C'est une salle presque complète qui fit un accueil chaleureux au groupe, ou comme toujours au New Morning, le public essaie d'éviter de se retrouver piégé à suivre le concert derrière les fameux pylônes de béton qui sont définitivement la malédiction de cette salle, au même titre que les Barmens qui sont probablement sous Tranxen et les moins réactifs d'Europe et peut-être même du monde, sans oublier les toilettes qui sont presque dans la lignée de celles de Transpotting. Pour autant l'antre de la... Lire la suite

Elliott Murphy

Critique écrite le 25 mars 2015, par Jacques 2 Chabannes

Le New-Morning Paris 14 Mars 2015

Elliott Murphy en concert

"There's No Aquashow (in Music) Business... Like Aquashow ! (in Music Business...)". (Je sais, c'est nul et ça rame, mais j'en avais envie...) Partie 1/Aquashow : Le mythe dépoussiéré d'acoustique Lorsqu'il investi la scène du New Morning, revêtu du costume blanc impeccable avec lequel il pose sur la pochette d'Aquashow Deconstructed - "ce n'est pas celui avec lequel je posais sur la pochette d'Aquashow en 1973, non, c'est celui que j'avais acheté lorsque j'ai ouvert pour Bob Dylan, lors d'un festival en Italie..." (Elliott/Paris/15-3-15) - on sent confusément que la soirée sera "différente", rare, les enjeux... importants ! Si Last of The Rockstars semble "flotter" un rien - d'apparentes difficultés à s'approprier au mieux cette nouvelle version ralentie du rythme, bougée de la ligne (mélodique) et bâtie essentiellement sur ambiance, l'émotion dégagée sur How's The Family "colle" littéralement l'ensemble, elle, et ce, même si son auteur semble lutter à la fois avec le micro et les changements d'accords ; de toute façon, comment résister aux vagues d'émotions irrépressibles, nées du poignant : "... Elle se contente d'un oreiller pour dormir / Ainsi que de la mémoire, qui s'estompe peu à peu / D'un mari qui aura essayé de tout... Lire la suite

Turzi

Critique écrite le 19 mars 2015, par lol

New Morning, Paris 18 mars 2015

Turzi en concert

Le New Morning accueillait le versaillais Romain Turzi et son groupe pour fêter la sortie de con nouvel album : "C". Turzi est un artiste du label Record Makers fondé par les versaillais de AIR qui regroupe des artistes comme Kavinsky ou Sébastien Tellier. Sa musique propose un metling pot audacieux et novateur d'Electro, de Kraut Rock, de psychédélisme sombre, inventif et obsédant, mais sans concessions. Dire que l'homme est talentueux est un euphémisme ! Sa musique atteint par moment des sommets que peu de gens fréquentent, mais elle reste dans une démarche radicalement underground. S'il y a quelques années, il y avait encore des maisons de disques et des radios qui investissaient sur ce type de musique, ce n'est malheureusement plus le cas aujourd'hui. En ces temps révolus la musique de Turzi aurait pu avoir une résonance bien plus importante Cela étant le dernier album offre son paquet de pépites. Certains morceaux comme Cormoran ont une envergure comparable aux grandes heures d'Hawkwind ou de Neu ! La voix de la chanteuse, Caroline Villain, emporte des morceaux dans des dimensions... Lire la suite

Accès