Accueil Chronique de concert Entretien avec Steve Thill du groupe Sinner Sinners à l'occasion de la sortie de l'album XI
Mercredi 27 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Entretien avec Steve Thill du groupe Sinner Sinners à l'occasion de la sortie de l'album XI

Entretien avec Steve Thill du groupe Sinner Sinners à l'occasion de la sortie de l'album XI en concert

Los Angeles Avril 2014

Interview réalisée le 28 avril 2014 par Pierre Andrieu





Désormais basé à Los Angeles (L.A. pour les intimes... ), le groupe Sinner Sinners vient de sortir un très puissant nouvel album intitulé XI... Disponible en version digitale via i-tunes, en écoute en streaming sur Google Play, Deezer (ici : www.deezer.com) et Spotify (là : play.spotify.com), XI est une méchante décharge de punk rock mâtinée de rock 'n roll sauvage et de hardcore hurlant, envoyée façon "expéditif et dans ta face" : 10 titres qui déboîtent en 30 minutes chrono ! Bref, pour en savoir un peu plus au sujet de Sinner Sinners, de leur nouvel opus et de leurs futures tournées, nous avons posé quelques questions au chanteur, guitariste et songwriter du combo, Steve Thill :


Vidéo de No Hard Feelings par Sinner Sinners :



" Jay Reatard, c'était vraiment un modèle pour le live : pas de pause entre les morceaux, pas un mot, une vraie tête de con dans le meilleur sens du terme ! Grosse claque en live ! "



Pouvez-vous évoquer les débuts du groupe Sinner Sinners ? Comment ça a commencé pour vous ?
Steve Thill : On habitait à Clermont-Ferrand à l'époque et on avait honnêtement pas grand chose d'autre à foutre à part boire des bières et faire du bruit, et du coup comme tout le monde, on a décidé de monter un groupe, Sam et moi.

Comment s'est faite la rencontre avec les membres du combo ?
On s'est rencontré avec Sam en 2001 en 3ème à Moulins sur Allier... On a bougé à Clermont fin 2005 et on est devenu potes avec les Elderberries à qui on a plus tard volé des membres, plus précisément Yann Clavaizolle, le batteur, et Jamie Pope, le bassiste. On a rencontré Mike Pougheon, notre guitariste, à un concert qu'on a fait ensemble en première partie des Hellacopters. Il faisait l'amour à sa guitare et avait une belle coupe de cheveux, du coup on lui a proposé de jouer avec nous ! 


Vidéo du titre Modern Man de Sinner Sinners :



Comment se sont passés vos débuts en tant que musiciens ? 
On a commencé par jouer comme des pieds, on a dû apprendre au fur et à mesure. Le fait de jouer avec Yann, Jamie et Mike, qui sont d'excellents musiciens, nous a permis de progresser à un niveau plus correct !

Parlez-nous des artistes qui vous ont inspiré et donné envie de jouer de la musique...
Nos potes qui sont tous dans des groupes, c'est ça qui poussé vraiment à commencer un groupe je pense...

Pouvez-vous nous parler de l'enregistrement du nouvel album de Sinner Sinners ?
Vu qu'on a déménagé en Californie il y a maintenant 4 ans, on a 2 versions du groupe, la version française et la version californienne. L'enregistrement était vraiment particulier. Yann est venu à L.A pour enregistrer les batteries et Mike a fait tous les solos de guitare en France, puis il nous les a envoyés. Tucker et Macy, nos musiciens basés ici, ont enregistré des basses et des guitares et on a fini de mixer ici, à L.A.. Nic Jodoin a enregistré, produit et mixé l'album. On a bossé dans son studio en même temps que Black Rebel Motorcycle Club, qui sont d'ailleurs super sympa ! Ils enregistraient pendant la journée et on enregistrait la nuit, ça a dû faire de longues journées pour Nic ! 





Comment procède Sinner Sinners pour écrire ? Qui fait quoi ? 
Je commence toujours par une ligne de basse ou de guitare. Pour cet album, j'avais les morceaux en tête, quand Yann est arrivé à L.A. pour enregistrer les batteries, le lendemain, le pauvre n'avait rien à écouter. On s'est pointé au studio le matin et je lui ai vaguement joué la rythmique du morceau à la guitare... Yann a le talent de savoir exactement quoi jouer sur n'importe quoi, tu peux lui siffler une connerie et il va te trouver un rythme de batterie. Du coup, il s'est tapé 15 titres (qu'il n'avait jamais entendu) en 2 jours. Une fois qu'on a ça, on commence à rajouter tout le reste et à expérimenter des trucs...

Pourriez-vous écrire des chansons pour d'autres artistes ?
On a bossé avec Universal pendant 5 ans pour justement écrire pour d'autres artistes, ça n'a pas vraiment marché... Égoïstement, si on écrit un truc qu'on aime bien, on se le garde pour nous généralement !

Que faites vous comme musique ? Du punk rock ? De l'horror punk ? Du heavy Rock ? Du punk métallique ?
Aucune idée, c'est trop rock pour être punk et trop punk pour être rock, je crois qu'on fait du rock 'n' roll à volume trop élevé !


Vidéo de Darkness Forever (Dirty Hippy acoustic version) par Sinner Sinners :



A votre avis, votre tube ultime c'est quoi ?
Sûrement une reprise (rires)...

Comment ça se passe pour vous le live ? Avez-vous des modèles pour les concerts ?
Jay Reatard, c'était vraiment un modèle pour le live : pas de pause entre les morceaux, pas un mot, une vraie tête de con dans le meilleur sens du terme ! Grosse claque en live !

Une tournée en France en 2014 ?
Sûrement un passage en Automne, oui !

Un label français ?
On sort l'album sur notre propre label, Cadavra Records, dont la société est basée en France, donc oui !





Au cours de votre déjà longue carrière, vous avez déjà pas mal tourné... Y-a-t'il des anecdotes de tournée bien croustillantes ?
Ça va faire 5 ans en Mai 2014 qu'on existe, il y a tellement de trucs à raconter... Jouer dans un bar à Las Vegas devant 10 personnes dont Jake E Lee ancien guitariste d'Ozzy Osbourne et finir la soirée bourrés avec lui. Se retrouver à chanter l'hymne américain (dont on ne connaît pas les paroles) déguisés en équipe de Roller Derby donc en spandex avec Jesse Hughes et Joey Castillo. Notre bassiste, qui ne s'est jamais pointé au départ de L.A en van pour partir jouer à Vegas justement à cause de problèmes de drogues, il va mieux, il est sorti de désintox il y 2 semaines. Avoir Bernard Tapie qui rentre dans la salle et nous salue pendant qu'on range le matos après un concert à Paris. Faire une interview/déjeuner assis à la table voisine de celle de Jean-Luc Melenchon en pleine campagne électorale à l'époque. Et aussi une terrible anecdote, notre pote Kris, ancien bassiste de Time Again, qui allait nous rejoindre à la basse à notre retour de tournée en France l'année dernière, qui s'est fait arrêter et s'est suicidé en prison le jour de notre retour... 

Parlez-nous le la scène rock de Los Angeles... Avez-vous prévu de collaborer avec votre voisin Jesse Hugues (Eagles Of Death Metal), qui a participé à un de vos clips ?
On habite deux maisons plus bas que Jesse Hugues, donc on se voit souvent, on a fait pas mal de vidéos ensemble, entre autres pour un documentaire/film qui arrive bientôt... 





Quels sont les endroits où vous préférez jouer ? Pays, villes, salles, festivals etc
La Bretagne et Paris pour la France et Orange County ou les plus petites villes autour de L.A. ici. Sinon, Vegas c'est toujours cool d'y passer aussi ! 

Rêvez-vous de collaborer avec des musiciens ou producteurs, voire de faire des duos ? Si oui, lesquels ?
Il y en a plein, mais la plupart sont inaccessibles pour nous...

Titres parfaits selon vous et que vous mettriez dans votre top  5 ?
" Don't Look Back " - The Remains
" Plan 9 Channel 7 " - The Damned
" Gimme Shelter " - The Rolling Stones
" I Appear Missing " - Queens of the Stone Age
" Orchestra of Wolves " - Gallows
et 5000 autres !





Citez-nous des albums cultes pour vous et que vous écoutez très souvent ?
" Strange Days " - The Doors
" Fun House " et "  Raw Power " - The Stooges 
" Bloodvision " - Jay Reatard
le premier  Hex Dispensers
le premier Jim Jones revue 
" Shape of Punk to Come " - Refused
le premier Kvelertak

Les chansons ou albums que vous détestez cordialement...
En ce moment, 2 titres qui passent 4 milliards de fois par jour à la radio, au supermarché, à la station service, à la plage dans la rue... ''We Are Young'' de FUN qui me rend vraiment violent et me donne des enviez de casser des tables, je pense pas qu'un titre m'ait autant agacé avant, c'est con parce que j'ai une pote qui bosse avec eux et ils sont apparemment très sympa... Il y a aussi ''Pumped up Kicks'' de Foster the People, qui n'est pas pire que d'autres, mais qui à répétition m'angoisse énormément ! 

Coups de cœur musicaux du moment ?
Kvelertak et le nouveau QOTSA !

Projets pour 2014...
Écrire un nouvel album, partir en vacances à Hawaï et essayer d'aller tourner en Australie en plus de l'Europe et des États-Unis !


Vidéo de Sinner Sinners pour le titre Reckless :



Liens : www.facebook.com/sinnersinners, www.sinnersinners.com, twitter.com/sinnersinners, play.spotify.com/album/5y7maLe7PbaV3H6FrxXwKr (écoute de l'album en streaming).

Sinner Sinners : les dernières chroniques concerts

Nashville Pussy & Sinner Sinners en concert

Nashville Pussy & Sinner Sinners par Samuel C
Glazart - Paris, le 24/10/2017
"Sinner Sinners" ! Une passion qui ne peut plus s'expliquer ! La rencontre sonore entre des artistes et un fan en attente de cette découverte, au moment opportun certainement.... La suite

Sinner Sinners + White Miles en concert

Sinner Sinners + White Miles par Samuel C
La Mécanique Ondulatoire - Paris, le 08/03/2017
Intense, passionnée et authentique. C'est avec ces qualificatifs pleinement appropriés que l'on peut résumer la soirée passée en compagnie de White Miles et Sinner... La suite

Sinner Sinners + Octobre Novembre en concert

Sinner Sinners + Octobre Novembre par Pierre Andrieu
Raymond Bar, Clermont-Ferrand, le 26/02/2017
Comme l'année dernière au 101, mais cette fois dans une ambiance moins chaude (dimanche soir oblige... ), le groupe de heavy rock 'n roll Sinner Sinners a offert une prestation... La suite

Interview avec Steve Thill du groupe Sinner Sinners à l'occasion de la sortie de l'album Optimism Disorder  en concert

Interview avec Steve Thill du groupe Sinner Sinners à l'occasion de la sortie de l'album Optimism Disorder par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 20/02/2017
Basé à Los Angeles depuis un certain temps maintenant, le groupe franco américain de rock 'n roll musclé Sinner Sinners est de retour en France avec une belle tournée afin de... La suite