Accueil Paris La Défense Arena - Nanterre
Mardi 23 avril 2024 : 6247 concerts, 27084 chroniques de concert, 5411 critiques d'album.

Paris La Défense Arena - Nanterre

Rue des Sorins
92000 Nanterre
92000 Nanterre

Plus d'info :

Paris La Défense Arena - Nanterre : les prochains concerts

Sa.

23

Nov.

2024

Sum 41 en concert
Sum 41
Sum 41
19H41 41.00 €

Sa.

30

Nov.

2024

Tayc en concert
Tayc
Tayc
20H00 De 39.00 à 79.00 €

Di.

01

Déc.

2024

Tayc en concert
Tayc
Tayc
20H00 De 39.00 à 79.00 €

Sa.

14

Déc.

2024

Gims en concert
Gims
Gims
20H00 De 55.00 à 99.00 €

Sa.

11

Janv.

2025

Kaaris en concert
Kaaris
Kaaris
20H00 De 39.00 à 79.00 €

Sa.

08

Fév.

2025

Sidiki Diabate
20H00 De 49.00 à 99.00 €

Paris La Défense Arena : les dernières chroniques concerts 18 avis

Iron Maiden (The Legacy Of The Beast World Tour 2022)

Critique écrite le 28 juin 2022, par Florentine Pautet

Paris La Défense Arena 26 juin 2022

Iron Maiden (The Legacy Of The Beast World Tour 2022) en concert

C'était la soirée des pointures du metal en France. Si Metallica jouait au Hellfest, c'est dans la capitale qu'il fallait être pour l'autre tête d'affiche : Iron Maiden. Se produisant pour la première fois dans la plus grande salle d'Europe, les piliers du heavy metal étaient là pour "The Legacy Of The Beast Tour", une tournée commencée il y a quatre ans, mais jamais finie à cause de la pandémie de Covid. Après Lord Of The Lost et Airbourne, nous retrouvons donc les Britanniques emmenés par Bruce Dickinson plus en forme que jamais. Un peu après 20 heures, la salle s'assombrit et l'on entend la mythique "Doctor Doctor" d'UFO. Le premier décor surgit : c'est donc avec un fond représentant un grand temple japonais qu'Iron Maiden entame son set. Et oui, car pendant ces quatre ans, le groupe a sorti un nouvel album nommé "Senjutsu". Les titres "Senjutsu", "Stratego" et "Writing On The Walls" terminés, le vrai show peut finalement commencer. Changement de décor, une cathédrale gothique cette fois, et les Londoniens balancent "Revelations". Le son est plus que correct, et le public exulte. Et ce n'est pas "Blood Brothers" qui viendra calmer la foule, hurlant les paroles "We're blood brothers" en choeur. Les guitaristes sont... Lire la suite

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022)

Critique écrite le 20 mars 2022, par Za

Paris La Défense Arena, Nanterre 17 mars 2022

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022) en concert

Fan de la première heure, Genesis m'a toujours accompagnée ! Le concert de Vincennes il y a quelques dizaines d'années m'avait subjuguée, celui-ci à Paris La Défense Arena (Nanterre) était à ne pas rater puisque c'était le dernier. Certes, Phil Collins a pris cher et sans aucun doute ce sera sa dernière tournée mais quelle ambiance !! Un public fan, respectueux et participatif au bon moment. Le concert a été travaillé, les reprises des plus grands morceaux de la carrière de Genesis et les jeux de lumières sont percutants. Du grand spectacle... Bravo messieurs ! Plus... Lire la suite

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022)

Critique écrite le 17 mars 2022, par Fred Boyer

Paris La Défense Arena, Nanterre 16 mars 2022

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022) en concert

Voyage aller : je suis dans le train au départ de Marseille et en direction de Paris lorsque j'écris ces quelques lignes. Ce soir, mercredi 16 mars 2022, je vais voir Genesis, mon groupe préféré, celui qui me suit depuis des décennies pour la dernière fois. La décision de me rendre à ce concert n'a pourtant pas semblé à première vue couler de source. Échaudé par les prix délirants des places (160 balles pour la mienne, loin d'être un premier choix), inquiet quand à l'état de forme de Phil Collins, chanteur mais plus batteur, cloué sur une chaise durant l'intégralité du concert, soutenu pour la première fois dans le groupe par des choristes, j'ai eu pendant longtemps l'impression que cette tournée était un symbole du "tout pour le pognon" qui ronge notre société (et pour être parfaitement honnête, cette idée trotte encore dans mon cerveau à l'heure actuelle). Je m'étais fait la réflexion quand j'avais eu la chance de chroniquer le concert d'Elton John à Nîmes il y a quelques années qu'il était quand même triste de constater que ces grands artistes des années 60 et 70, qui sont en train de tirer leur révérence les uns après les autres ne le fassent pas devant le public populaire qui les a porté durant souvent plus d'un demi siècle. Le... Lire la suite

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022)

Critique écrite le 17 mars 2022, par Electric Eye

Paris La Défense Arena, Nanterre 16 mars 2022

Genesis (Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford - The Last Domino Tour 2022) en concert

Au tour de Genesis de nous faire le coup des adieux au music-hall. On n'y croirait pas si Phil Collins n'était pas en pitoyable état : à soixante-et-onze ans, il passe l'intégralité de son tour de chant assis. Quant à ceux ceux qui espéraient entendre ses roulements de batterie sur les morceaux de la période prog de Genesis, peau d'balle : c'est son fils Nic qui tient les baguettes. On était donc en droit de craindre un concert propret (ce qu'il fut), et même stérile. Après tout, le Genesis pop des années 80, celui qui était représenté ce soir à La Défense Arena, n'est pas exactement le groupe le plus rock n'roll du monde : synthés, boite à rythmes, un frontman courtaud, chauve et ventripotent... et des chansons qui ont été la bande-son des années yuppies, comme l'a bien illustré Bret Easton Ellis. Oui, mais c'est sans compter le public, venu plébisciter ses héros une dernière fois. Qu'importe la voix chevrotante du leader amoindri : la foule... Lire la suite

Rammstein

Critique écrite le 30 juin 2019, par lol

Paris La Défense Arena, Nanterre 29 juin 2019

Rammstein en concert

A y réfléchir, il faut être un peu masochiste pour aller voir Rammstein en concert. Car, par certains côtés, on a la sensation de se retrouver téléporté au cœur d' un film de Mad Max, dans un monde post apocalyptique, au cœur du dôme du tonnerre. Il faut donc accepter de se faire rudoyer, bousculer par une musique martiale, violente, qui franchit aisémment le mur du son en termes de décibels. Cela dit, le show pyrotechnique donné par le groupe allemand est tellement hors norme, gigantesque et fascinant, qu'il faut bien avouer aussi qu'on aime ça ! Rammstein soigne toujours son entrée sur scène. C'était le cas lors de ce concert avec une arrivée des musiciens, un par un. Le batteur arrive le premier et allume la première mèche qui déclenche le premier coup de semonce avec une première explosion et un premier effet pyrotechnique. Puis tour à tour, les autres musiciens arrivent en se mettant à jouer, jusqu'à l'entrée du chanteur Till Lindemann dont les premières vocalises, sur "Was isch liebe" montrent l'étendue de sa palette vocale ultra expressionniste. Des le deuxième titre, "Link 2-3-4", les tronçonneuses se mettent en marche et la puissance de la musique de Rammstein démontre une puissance... Lire la suite

Roger Waters - Us And Them Tour 2018

Critique écrite le 15 juin 2018, par lol

U Arena, Nanterre 8 juin 2018

Roger Waters - Us And Them Tour 2018 en concert

Après le triomphe de la tournée "The Wall" qui s'était achevée au Stade de France en 2013, on pensait que Roger Waters allait jouir d'une confortable retraite. Mais en 2018, à l'âge ou certains seniors de son âge vivent désormais dans des ehpad, le légendaire bassiste de Pink Floyd s'est lancé dans une nouvelle tournée mondiale gargantuesque. C'est à Nanterre, à la U-Arena, que faisait escale le gigantesque barnum du plus grand mégalomane de l'histoire du rock en ce 8 juin 2018. Roger Waters sur scène, c'est l'assurance d'assister à un show gigantesque comme on en voit peu, mais surtout d'entendre la musique de Pink Floyd en Live. A l'heure ou Booba, Maitre Gimms et Orelsan trustent les records de vues sur Youtube, il est bon de se rappeler que dans les années 70, la musique du Floyd, pourtant très expérimentale et novatrice à l'époque, rencontrait un succès planétaire. Chaque album était attendu par des centaines de milliers de personnes qui piaffaient d'impatience pour savoir quelle direction allait prendre la musique du groupe britannique. En se réinventant constamment, en allant sur des terrains d'expressions parfois complexes, Pink Floyd arrivait cependant à allier un succès faramineux auprès du grand public et un succès... Lire la suite

Accès