Accueil Arcade Fire en concert
Vendredi 17 novembre 2017 : 12230 concerts, 24717 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Pop euphorisante, entre les Talking Heads, Bowie, Godspeed You Black Emperor, Neil Young et les Pixies. Après trois albums couronnés de succès, le groupe canadien Arcade Fire poursuit sa fructueuse carrière avec le disque Reflektor (chronique de l'album ici)... Arcade Fire est en concert en France en 2017, aux Nuits de Fourvière à Lyon le 5 juin 2017, aux Eurockéennes de Belfort le 9 juillet 2017 et aux Vieilles Charrues à Carhaix le 15 juillet 2017. Nouvel album intitulé Everything Now le 28 juillet 2017 ! Arcade Fire est en concert au Zénith de Nantes le 26 avril 2018 et à l'AccorHotels Arena à Paris le 28 avril 2018.

Arcade Fire : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Arcade Fire en concert à Paris et Nantes [Le 23/10/2017] Grande nouvelle : afin de présenter son nouvel album "Everything Now", le groupe Arcade Fire sera en concert le 26 avril 2018 au Zénith de Nantes Métropole et le 28 avril 2018 à Paris à l'AccorHotels Arena, et ce dans une configuration originale : une scène... La suite

Arcade Fire : tous les concerts

Je.

26

Avril

2018

Arcade Fire Zenith Nantes - Saint-Herblain (44)
20H Places assises et numérotées de 51.50 € à 66 €. Places debout : 58 €

Arcade Fire : l'historique des concerts

Sa.

15

Juillet

2017

Festival des Vieilles Charrues en concert
Festival Vieilles Charrues 2017-Sam 15/07 : Arcade Fire, JM Jarre, Vianney, Kery James, M.I.A., Mome, Clément Bazin, Colorado, Camille, French 79, Royal Blood, Naive New Beaters... Festival des Vieilles Charrues | French 79 | Royal Blood | M.I.A. | Camille | Jean-Michel Jarre | Vianney | Naive New Beaters | Arcade Fire | Kery James
Site de Kerampuilh - Carhaix-Plouguer (29)

Je.

13

Juillet

2017

Festival des Vieilles Charrues en concert
Festival Vieilles Charrues - 4 Jours : Arcade Fire, Manu Chao, Phoenix, Justice, Rocky, Feder, Deluxe, Jean-michel Jarre, Kery James, Renaud, Die Antwoord, Dropkick Murphys, Mhd, Kungs, Shame Festival des Vieilles Charrues | Phoenix | MHD | Die Antwoord | Arcade Fire | Kery James | Manu Chao | Renaud | Shame | Feder | Deluxe | Justice | Jean-Michel Jarre
Site de Kerampuilh - Carhaix-Plouguer (29)

Di.

09

Juillet

2017

Les Eurockéennes De Belfort   en concert
Les Eurockeennes De Belfort : Arcade Fire, Phoenix, Royal Blood, Savages, Jonwayne, Solange, Bachar Mar Khalife, Protoje, Savages, Systema Solar, Rocky, Daniel Avery, Group Doueh, Miss Honey Dijon, Group Doueh & Cheveu Les Eurockéennes De Belfort | Phoenix | Royal Blood | Bachar Mar-Khalifé | Protoje | Savages | Rocky | Cheveu | Jonwayne | Daniel Avery | Solange | Group Doueh | Systema Solar | Arcade Fire
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Sa.

08

Juillet

2017

Je.

06

Juillet

2017

Les Eurockéennes De Belfort   en concert
Les Eurockéennes De Belfort 2017 - Pass 4 Jours : Arcade Fire, Iggy Pop, Jain, Dj Snake, Phoenix, Justice, Moderat, Gucci Mane Etc Les Eurockéennes De Belfort | Iggy Pop | DJ SNAKE | Moderat | Justice | Phoenix | Gucci Mane | Jain | Arcade Fire
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Je.

29

Juin

2017

Werchter Rock Festival en concert
Rock Werchter 2017 : Arcade Fire, Kings Of Leon, Imagine Dragons, Prophets Of Rage, Agnes Obel, The Chainsmokers etc etc Werchter Rock Festival | Kings of Leon | Arcade Fire
Plein Air - Werchter (B)

Lu.

05

Juin

2017

Les Nuits de Fourvière en concert
Nuits de Fourvière 2017 : Arcade Fire + Barbagallo Les Nuits de Fourvière | Arcade Fire | Barbagallo
Théâtre antique de Fourvière - Lyon (69)

Me.

31

Mai

2017

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound Festival 2017 : Arcade Fire, Frank Ocean, the xx, Aphex Twin, Grace Jones, Slayer, Solange Van Morrison, Run the Jewels, Angel Olsen, Elza Soares, Death Grips, Seu Jorge Festival Primavera Sound | Run The Jewels | Kevin Morby | Frank Ocean | Teenage Fanclub | The XX | Grace Jones | Shellac | Slayer | Skepta | King Gizzard & The Lizard Wizard | Preoccupations | Angel Olsen | Aphex Twin | Swans | Jason Lytle | The Black Angels | Arcade Fire | Gojira | Van Morrison | The Mystery Lights
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Arcade Fire : les dernières chroniques concerts 29 avis

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017)

Critique écrite le 30 août 2017, par Lionel Degiovanni

Paléo festival, Nyon 19 juillet 2017

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) en concert

Len Sanders Pour le deuxième jour du Festival Paléo 2017, je démarre les concerts par Len Sanders qui est une jeune suisse. On peut définir sa musique comme de l'électro-pop miroitante. Son premier album "Phantom Garden", ainsi que les EP's "Places" et "Saltlick" ont donné le ton. Il en ressort une ambiance douce, hypnotique et sombre, des synthétiseurs et des harmonies sophistiquées sans oublier des arrangements minimalistes portés par la voix claire et envoûtante de la chanteuse Blanka Inaueu. Entre pop spatiale et électro miroitante, Len Sander compose de la poésie en mouvement, une ode à la souffrance des cœurs brisés. Son site lensander.com et son facebook : facebook.com/lensander Le fils du facteur Sur le site du Paléo, il y a aussi des animations et je peux voir un groupe qui joue, comme ça, devant les tables et les chaises, avec leur petite vitrine. Il s'agit du groupe Le fils du facteur. Ils font des reprises à la demande. Ils sont deux musiciens talentueux réussissant à mettre l'ambiance malgré la grosse chaleur qui se fait sentir. Je pense que dans les pubs, ils doivent cartonner un maximum !! Midnight Oil Apres cet intermède, place à un ancien groupe dont un des titres reste dans la... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire

Critique écrite le 10 juillet 2017, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 9 juillet 2017

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir les progrès du mélange Paris/Dakhla de Groupe Doueh & Cheveu, vus en début de tournée encore en rodage à Marseille. Hélas rien ne sera facile pour eux car il pleut des cordes sur la scène - il faut tout couvrir avec des sacs poubelles et des bâches avant de pouvoir lancer Asawan ! Ils sont rapidement tous équipés de capes de pluie (même les chanteur/chanteuse de Doueh dans leurs beaux costumes traditionnels, les pauvres) et déploient tant bien que mal leur joli mélange de rock noise foufou et de musique saharienne : la lancinante Tout Droit ouvre le set avec classe ! Le public entre davantage dans la danse au fur et à mesure que la pluie se calme (Hamadi), même si leurs titres lents sont écoutés dans une relative indifférence - ils finiront finalement sous un beau soleil par la très cool Bord de Mer, assez appropriée sur la scène de la Plage. Une fois encore, ça ne donne pas tout à fait autant sur scène que sur leur superbe album, mais au moins, ils ont bien lancé notre journée... Royal Blood ? Sur leur premier disque, un son ultra-référencé et des gimmicks... Lire la suite

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon

Critique écrite le 07 juillet 2017, par Cabask

Rock Werchter 29 juin 2017

Rock Werchter 2017 - Jour 1 - Prophets of Rage - Beth Ditto - Arcade Fire - Kings Of Leon en concert

4ème session de Rock Werchter, énorme festival de rock belge (flamand), après 2007, 2009 et 2010. Après une longue pause, j'ai décidé d'y retourner avec des amis déjà accompagnés là-bas et le petit frère pour qui c'était une première. L'affiche m'y a poussé ainsi qu'une certaine nostalgie... Age oblige (en ce qui me concerne surtout), nous avons cette fois-ci opté pour des trajets quotidiens entre un hôtel à Malines (nous nous y sommes pris trop tard pour Louvain, bien plus pratique pourtant). Nous y avons gagné en qualité de sommeil, mais avons du coup pas mal roulé et parfois avec des bouchons assez hallucinants. Nous sommes donc arrivés (trop) tard le 1er jour aux alentours de 17 heures, le temps de trouver un parking pour se garer. Le contrôle d'accès à l'enceinte (appelée "La Plaine") a par contre pris beaucoup de temps, la faute aux nouvelles normes de sécurité. Soit dit en passant, cela ne sert à rien vu que les sacs ne sont même pas regardés, c'est juste histoire de dire qu'ils font attention et de nous faire perdre une demie heure à l'entrée. Prophets of Rage En attendant dehors, on entend le set de Prophets of Rage, super groupe composé des musiciens des Rage Against The Machine et de B Real et Chuck D,... Lire la suite

Arcade Fire + Barbagallo (Nuits de Fourvière 2017)

Critique écrite le 07 juin 2017, par Pierre Andrieu

Théâtre Antique de Fourvière, Lyon 5 juin 2017

Arcade Fire + Barbagallo (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Enorme concert d'Arcade Fire dans le cadre assez magique du Théâtre Antique de Fourvière lors d'une chaude et belle soirée d'été éclairée par les étoiles et la lune... Ayant rempli en un clin d'œil les arènes romaines situées sur la colline qui domine la ville de Lyon, le groupe canadien, désormais superstar planétaire, se présente en terrain conquis juste après une bonne première partie assurée par Barbagallo. Qui se révèle assez héroïque de réussir à présenter correctement son dernier album, Grand Chien, dans ce contexte, c'est à dire en plein jour, devant un public attendant impatiemment les méga vedettes du jour. Bref, la courte rasade de chansons pop psyché délivrée par le batteur de Tame Impala et son impeccable groupe fait très bonne impression... Dès l'arrivée d'Arcade Fire sur scène, c'est le feu comme lors des rappels d'un concert traditionnel, puisque la troupe venue d'outre atlantique choisit de commencer par son tube ultime, Wake Up, dont l'intro suffit à déchaîner le public. Qui se met à chanter comme un seul homme les fameux " Ho ho ho ho ho " du gimmick de ce véritable monument du rock des années 2000 ! Ouch, ça démarre fort, avec une bonne grosse dose de frissons pour tout l'assemblée ! Bien calé debout sur... Lire la suite

Arcade Fire : les chroniques d'albums

Arcade Fire : Reflektor

Chronique écrite le 27/10/2013, par Pierre Andrieu

Arcade Fire : Reflektor

Fort heureusement Arcade Fire n'a pas concentré tous ses efforts sur l'interminable et lassante à la longue campagne de marketing/teasing annonçant son nouvel album, le quatrième, intitulé Reflektor... Le groupe de Win Butler, Régine Chassagne & Co a préalablement pris soin de travailler minutieusement à l'élaboration de chansons se situant dans la continuité de ce qui a fait le succès des Montréalais, mais en intégrant intelligemment des éléments disco ultra dansants avec l'aide du génial James Murphy et des percussions/rythmes " vaudou afro world " suite à d'inspirants voyages en Haïti et en Jamaïque. Cela aboutit à l'arrivée d'un double album non indigeste enregistré aux studios Sonovox à Montréal, co produit par le groupe, l'ex Lcd Soundsytem Mr Murphy et Markus Drav (déjà aux commandes sur Neon Bible et The Suburbs), bénéficiant d'un featuring mirifique d'une des grosses influences de la troupe, David Bowie, illuminé par des arrangements d'Owen Pallett et serti de cuivres signés Colin Stetson et Stuart Bogie... En un mot comme en cent, c'est CLASSE ! Ahhh, bien sûr, ceux qui détestent Arcade Fire pour ses côtés emphatiques, débridés et un peu " prêchi prêcha hippie " devraient continuer à le faire. Mais les autres, ceux qui sont... Lire la suite

Arcade Fire : The Suburbs

Chronique écrite le 29/07/2010, par Pierre Andrieu

Arcade Fire : The Suburbs

En grande partie dévoilé lors d'un remarquable concert au Casino de Paris début juillet 2010, The Suburbs, le nouvel album d' Arcade Fire, tient toutes ses promesses : malgré sa longueur (16 titres), il permet de découvrir un groupe qui ne se disperse pas, continue à avancer et arrive à garder ses inestimables marques de fabrique... Après plusieurs écoutes, on remarque très clairement que le son d'Arcade Fire est désormais majoritairement plus sobre, moins emphatique et moins gothique, maintenant néanmoins toujours tension et intensité, sans cesser d'hésiter entre mélancolie et euphorie ! Ce qui n'était pas gagné d'avance ! Après deux albums plus que réussis - le chef d'œuvre ultime Funeral et son excellent petit frère Neon Bible -, Win Butler, Régine Chassagne, Richard Reed Parry, William Butler, Tim Kingsbury, Sarah Neufeld et Jeremy Gara prouvent ici qu'ils savent plus que jamais écrire et interpréter des morceaux provoquant des émotions à fleur de peau, tout en faisant souffler un vent de folie entre les oreilles. Et ceci est vrai qu'ils soient accrocheurs et énervés comme Ready to start, un morceau avec synthés clinquants appelé à devenir un incontournable scénique du groupe, We Used To Wait, un tube en puissance (ou plutôt en... Lire la suite

Arcade Fire : Neon Bible

Chronique écrite le 10/02/2007, par Pierre Andrieu

Arcade Fire : Neon Bible

Avec son nouvel album Neon Bible, Arcade Fire offre onze morceaux absolument superbes à sa cohorte de fans basés dans le monde entier... Après avoir vendu plus d'un million d'exemplaires de son génial et précurseur album Funeral (qui a donné des ailes à une vague de groupes dans la veine "pop indé mélancolico euphorisante"), le groupe de Montréal s'est enfermé dans son studio/église pour écrire une passionnante suite de ses aventures. Longtemps coupés du monde extérieur pour travailler nuit et jour à la création des titres aussi fulgurants que complexes, ne se souciant pas du commercialement correct - malgré la signature avec le géant Universal -, les huit musiciens composant Arcade Fire peuvent aujourd'hui être fiers de leur nouvel opus, vraiment très réussi... Parés d'arrangements aussi grandiloquents (orgues emphatiques) que vrillants (cordes stellaires) ou lumineux (guitares stridentes s'envolant vers les cieux), les nouveaux titres dégagent toujours ce mélange extrêmement émouvant de mélancolie tenace et d'irrésistible désir de vivre. Les voix de Win Butler - en savant fou fan de David Bowie, Neil Young, David Byrne et Daniel Johnston - et Régine Chassagne - en gamine perdue, son accordéon en bandoulière, dans un film gothique de Tim... Lire la suite

Arcade Fire : Funeral

Chronique écrite le 01/04/2005, par Pierre Andrieu

Arcade Fire : Funeral

Malgré son titre, - Funeral -, l'album du groupe de Montréal Arcade Fire possède des vertus dangereusement euphorisantes... Si la mélancolie est bel et bien présente, de nombreux titres sont accueillis par l'auditeur avec d'incontrôlables bouffées de joie. Tout ceci est rendu possible par un songwriting débridé (entre pop panoramique, post rock élégiaque, rock accrocheur, folk abrasif et bidouillages hallucinants), des arrangements délicieusement farfelus et des voix magiques... Si l'on analyse attentivement les cordes vocales du chanteur principal, Win Butler, on trouve un savant mélange entre les organes de Jonathan Donahue (Mercury Rev), Wayne Coyne (Flaming Lips) et David Bowie, rien que ça. Chaque fois que cet illuminé s'approche du micro, c'est pour faire décoller son auditoire vers de lointaines sphères. Dès le début de l'album, on est littéralement saisi par cette voix venue de nulle part, mais aussi par des montées de cordes saisissantes (la violoniste de Godspeed You ! Black Emperor et Thee Silver Mt. Zion Orchestra participe au disque), une basse imparable, des harmonies vocales belles à en pleurer (on pense aux Beach Boys et à Polyphonic Spree), un piano déchirant, des claviers débridés, un accordéon surprenant et des guitares... Lire la suite

Arcade Fire : Vidéo

Arcade Fire : écoute