Accueil Melissa Laveaux en concert
Mardi 23 octobre 2018 : 13819 concerts, 25212 chroniques de concert, 5230 critiques d'album.


Melissa Laveaux joue un Folk-blues aux accents créoles.

Site

Melissa Laveaux : les dernières chroniques concerts 4 avis

Interview de Mélissa Laveaux

Interview réalisée le 10 octobre 2018, par lartsenic

Cité Du Livre, Aix à Provence 28 septembre 2018

Interview de Mélissa Laveaux

Je n'aurai pas obtenu toutes les réponses à mes questions lors de cet entretien. Elles seront arrivées pendant le concert (donné au Théâtre de la Verrière, Cité du Livre, à Aix-en-Provence le soir-même (cf la chronique) où Mélissa aura évoqué le contenu des chansons avant de les interpréter, lançant de nombreux pics humoristiques... Lire la suite

Mélissa Laveaux + Isaya

Critique écrite le 06 octobre 2018, par Sami

Cité Du Livre, Aix à Provence 28 Septembre 2018

Mélissa Laveaux + Isaya en concert

Une fois n'est pas coutume il y avait trois soirées simultanées qui pouvaient donner envie de quitter Marseille pour sa voisine Aixoise, avec un plan electro et pop avec Cassius et Pépite entre autres à Thecamp, du jazz classieux avec Gregory Porter au Grand Théâtre De Provence, excusez du peu. Mais notre choix s'est facilement porté sur cette superbe affiche proposée par les motivés et motivants de Comparses Et Sons avec Melissa Laveaux et Isaya à la cité du livre où je n'avais pas mis les pieds depuis une bonne dizaine d'années, avec une soirée mémorable du festival Seconde Nature (qui manque cruellement). L'amphithéâtre de la Verrière est quasi plein ce soir et les sœurs d'Isaya sont ici "à la maison" et semblent avoir pas mal de connaissances dans l'assistance vu l'accueil ultra chaleureux avant qu'elle n'ai commencé leur concert. Pour ma part c'est la première fois que je les vois, très peu de concerts depuis leur dernier album ("Go with yourself" fin 2016) et encore moins à Marseille, mieux vaut tard que jamais car cette prestation fut très plaisante à l'image du disque précité. Pour un de leurs morceaux "Lady Jane" elles rappellent que le groupe existe depuis plus de 10 ans et cela s'entend, les voix sont... Lire la suite

Imany + Cheick Tidiane Seck + Mélissa Laveaux (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013)

Critique écrite le 18 avril 2013, par marieperriere

Magic Mirror, La Défense 10 avril 2013

Imany + Cheick Tidiane Seck + Mélissa Laveaux (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013) en concert

Pour ce 5ème jour de concerts, le Festival Chorus nous a plongé dans une ambiance à mi-chemin entre folk et soul pour une soirée aux rythmes métissés. Au programme : Mélissa Laveaux, Cheick Tidiane Seck et l'irresistible Imany. Si la grande majorité de la salle était venue applaudir cette dernière, les premières parties se sont, je crois, révélées être de belles surprises pour tout le monde. Surtout Mélissa Laveaux dont la voix profonde étonne et porte haut des mélodies indie pop teintées de spleen. Arrivée en France en 2008 après avoir grandi à Ottawa, cette jeune chanteuse jongle avec ses influences : Dying is a wild night, son nouvel opus, met en musique ses origines haïtiennes avec une pointe de créole, les paysages du Canada et un goût prononcé pour l'afrobeat. Un petit air de Keziah Jones pour ce bien bel album qui fait voyager entre folk et hip hop. De la prestation de Cheick Tidiane Seck et de ses musiciens, deuxième groupe de la soirée, j'avoue avoir surtout retenu les instruments rigolos. Comme la "guilo" - contraction entre "guitare" et "vélo"- qui méritait bien que j'invente un néologisme rien que pour lui ! Et puis, bien sûr, le chanteur lumineux qui ne se départi jamais... Lire la suite

Mélissa Laveaux

Critique écrite le 30 janvier 2009, par Pirlouiiiit

La Meson - Marseille 28 janvier 2009

Mélissa Laveaux en concert

Après les concert de Sporto Kantes au Poste à Galène samedi (20 min de queue) et de Fantazio ici même dimanche soir (15 min d'attente) c'est au tour de Mélissa Laveaux d'afficher complet en ce mercredi soir (qui a dit que les gens n'allaient plus en concert ?). Il faut dire que même si je ne connaissais pas son nom il y a une semaine encore il y avait un gros buzz autour d'elle. Il faut dire qu'après avoir écouté les 3 titres Needle in the hay, Ulysses et Koudlo de son myspace je n'ai eu aucun de mal à comprendre pourquoi la plupart de ses concerts affichaient complets partout en France (souvent en première partie de Amadou & Mariam). Imaginer une sorte de Tracy Chapman avec une voix encore plus profonde et surtout qui ne joue pas encore plus que dans des Dômes ... Entré parmi les premiers je peux m'asseoir pile devant la "scène" et commande un hot dog pour ne pas être d'humeur exécrable (encore désolé Emilie pour l'odeur). Une fois que tout le monde est entré et installé (beaucoup de gens assis par terre) une présentatrice (dont j'ai oublié le nom) de radio Grenouille (coorganisateur du concert) vient nous présenter avec beaucoup de passion cette jeune chanteuse canadienne d'origine haïtienne qui fait donc son entrée sous de... Lire la suite