Accueil Motorama en concert
Dimanche 16 juin 2019 : 9286 concerts, 25521 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.


Motorama est un groupe russe de pop rock New Wave marqué par Joy Division... Signé sur le label français Talitres, le combo était en concert en France en 2016 pour présenter l'album Dialogues, sorti en octobre 2016. Motorama est de retour en 2018, avec un nouvel opus nommé Many Nights (publié le 21 septembre 2018, toujours via Talitres), un disque qui est défendu avec une belle tournée en France et un concert à Petit Bain, à Paris, le 24 octobre 2018 !

Motorama : vos chroniques d'albums
Site

Motorama : l'historique des concerts

Sa.

03

Nov.

2018

Ve.

02

Nov.

2018

SoirÉe Talitres : Motorama + Thousand Motorama | Thousand
La Sirene Espace Musiques Actuelles - La Rochelle (17)

Je.

01

Nov.

2018

Motorama + R. Missing Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

Ma.

30

Oct.

2018

Lu.

29

Oct.

2018

Je.

25

Oct.

2018

Motorama + Teleman Epicerie Moderne - Feyzin (69)

Me.

24

Oct.

2018

Motorama + Guest Petit Bain - Paris (75)

Motorama : les dernières chroniques concerts 5 avis

Motorama

Critique écrite le 04 novembre 2018, par Phil2guy

Café Julien - Marseille 30 Octobre 2018

Motorama en concert

Les russes de Motorama jouent ce soir au Café Julien. Depuis le début de la décennie, cette formation de Rostov-sur-le-Don qui a déjà cinq albums à son actif s'est illustrée avec un succès toujours plus croissant en réactualisant la Cold / New Wave du début des années 80. La petite mais chaleureuse salle qu'est le Café Julien est comble ce soir, le groupe semble très attendu. A l'origine un quintet, les membres de Motorama ne sont plus que trois : un guitariste chanteur, un bassiste qui tient aussi les claviers et qui programme les séquences, et un batteur. Leur allure est sobre et discrète (cheveux coupés ras, vêtements sombres). Ils viennent présenter les titres de leur dernier album Many nights, plus lumineux que les précédents. La musique de Motorama fait référence à celle des Simple Minds des débuts ou à New Order pour la pulsation mécanique, des compositions dansantes à la tonalité mélancolique, qui évoquent plus la grisaille que la noirceur. Le set commence avec des titres de Many Nights, plutôt convaincants, qui suscitent tout de suite l'adhésion du public. Les tempos sont assez rapides et entrainants à la manière des premiers New Order (encore eux). La guitare est très présente et tisse des lignes mélodiques qui... Lire la suite

Motorama

Critique écrite le 09 novembre 2018, par Cathy VILLE

Epicerie Moderne - Feyzin 25 octobre 2018

Motorama en concert

Régulièrement comparé à Joy Division ou The National voire à New Order, un parallèle indéniable, le groupe Motorama trace sa propre route depuis 2005. Originaire de Rostov-sur-le-Don en Russie, le combo délivre des compositions cold / new wave fortement inspirées des années 80. Petit rappel, Motorama connait une certaine popularité dans son pays avec la sortie en 2010 d'un premier album autoproduit, "Alps", puis en Europe et plus particulièrement en France avec la publication en 2012 d'un deuxième opus, "Calendar", sur le label indépendant français Talitres. Aujourd'hui, Motorama peut se vanter d'avoir acquis une renommée internationale avec 4 albums au compteur : "Alps" (2010) en autoproduction, puis "Calendar" (2012), "Poverty" (2015) et "Dialogues" (2016). En ce jeudi 25 octobre, nous retrouvons donc Motorama sur scène dans le cadre de la tournée promotionnelle de son nouvel et cinquième album, "Many Nights", publié en septembre 2018, toujours chez Talitres. Initialement composé de 5 musiciens, c'est désormais à trois que le groupe poursuit son aventure musicale. La première partie est assurée par le groupe britannique d'indie pop, Teleman. Je ne peux... Lire la suite

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline

Critique écrite le 05 juillet 2017, par Sami

Tour Royale, Toulon 1er Juillet 2017

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline en concert

Déjà la 9ème édition du festival Toulonnais Rockorama qui nous a laissé de bons souvenirs en 2012 et 2015 . Cette année il se déroule sur 4 soirs avec comme toujours une programmation parfaite pour les amateurs de pop et de rock estampillés "indie", toujours à taille humaine et une seule scène, parfait pour apprécier ce genre de plateau. Malgré la présence des plutôt connus Motorama au programme, l'affluence de ce samedi est assez décevante, dommage car il y avait de bonnes choses ce soir mais peut être le mistral glacial a pu en refroidir certains. Si on a pas pu voir le premier groupe Tuesdays nous arrivons pile poil pour les Australiens de The Goon Sax. Un trio de jeunes esthètes au visage encore poupin malgré une pop claire dans la lignée des Pastels ou Go-Betweens, dont le premier album "Up To Anything" a été acclamé à raison par la presse spécialisée l'an dernier. Les voix des trois comparses (y compris la batteuse) sont un peu fausses mais touchantes, de belles guitares mais sur la longueur on décroche un peu malgré quelques fulgurances ici et là. Pendant les changements de plateau, les selectors Indiscipline nous font patienter avec quelques belles surprises (le merveilleux "Won't you be my baby baby"... Lire la suite

Motorama, Whomadewho, The Chap, Volage (Festival Yeah!)

Critique écrite le 21 juin 2015, par olivier

Festival Yeah - Lourmarin 5 juin 2015

Motorama, Whomadewho, The Chap, Volage (Festival Yeah!) en concert

Installé dans le chateau de Lourmarin, cadre magnifique, à 30 mn d'Aix-en-Provence, le festival Yeah est un festival intimiste. Et malgré une jauge très réduite, il affiche une programmation pointue pour les amateurs de rock post-punk (new-wave, krautraock,...) et d'électro sur 3 soirs à faire pâlir nombres de festival du sud est. Comment cela est-il possible ? Peut-être qu'avoir un Laurent Garnier comme organisateur facilite t'il considérablement les choses... Côté organisation d'ailleurs, c'est un mélange de club med et pourtant très efficace côté buvette et convivialité. Pour revenir au côté musical, l'affiche de ce 1er soir s'inscrit parfaitement dans la ligne directrice du festival : mélanger artistes prometteurs et stars confirmées dans une ambiance chaleureuse. La soirée démarre avec Julien Gasc, genre d'amuseur aux textes provocateurs, avec une voix un peu à la Daho (sans trop de voix quoi !) pianotant seul sur son synthé Rhode. Rien de bien transcendant, mais pour démarrer dans l'antichambre du festival, c'est suffisant pour passer un bon moment avec un verre de rosé et profiter du lieu. Viennent ensuite Volage, un jeune groupe français qui a sorti un album rock assez sympa, Heart Healing, en fin d'année... Lire la suite

Motorama : les chroniques d'albums

Motorama : Dialogues

Chronique écrite le 23/10/2016, par Pierre Andrieu

Motorama : Dialogues

Flottant toujours dans une mélancolie tenace qui confine à la dépression chronique, l'univers en noir en blanc des Russes de Motorama est idéal pour les indécrottables romantiques qui aiment se flageller mentalement en pensant à leurs amours perdues, aux tourments adolescents et aux joies passées tout droit sorties d'un temps définitivement révolu... Le songwriter, chanteur et guitariste du groupe basé à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de l'ex URSS, le très inquiétant et tourmenté Vlad Parshin vient de faire paraître un nouveau volet de ses aventures joliment teintées de Cold Wave diaphane. Ça s'intitule Dialogues et c'est encore une fois saisissant de beauté et imparablement addictif pour quiconque ayant été bercé par les titres spleenétiques de Joy Division, The Cure, New Order et consorts. Vladislav et ses acolytes Irene Parshina, Maxim Polivanov et Sasha Norets ont encore une fois accouché dans la douleur (?) de pop songs post punk truffées de synthés aigrelets, de basse qui claque, de voix déchirantes, de guitares squelettiques et de boites à rythmes (volontairement) défectueuses. C'est ultra minimaliste, dépouillé comme c'est pas possible, ça sonne comme des démos réalisées dans une chambre par un jeune artiste en rupture de ban et... Lire la suite

Motorama : Poverty

Chronique écrite le 09/01/2015, par Pierre Andrieu

Motorama : Poverty

Troisième disque des jeunes gens modernes de Motorama, un groupe basé en Russie, à Rostov-sur-le-Don, façonnant une lumineuse pop ligne claire partant des insondables tréfonds du post punk de Joy Division ou des graves psalmodies de Leonard Cohen pour mieux faire jaillir des mini hits immédiatement séduisants, car empreints d'un irrépressible souffle mélodique, d'une raideur teintée de solennité et d'une sobriété quasi biblique... Si pour certains durs de la feuille le combo emmené par Vladislav Parshin et Airin Marchenko fait du surplace, pour ceux qui prendront le temps de se laisser progressivement charmer par les neufs nouveaux morceaux dévoilés sur l'album Poverty, de durables coups de cœur gorgés de fraîcheur sont à prévoir ! Des " bim bam boom " du palpitant qui risquent d'être provoqués par des chansons, toutes très bien écrites, arrangées avec un magistral minimalisme n'empêchant ni la subtilité ni la richesse... Lire la suite

Motorama : Calendar

Chronique écrite le 07/11/2012, par Pierre Andrieu

Motorama : Calendar

Basée en Russie à Rostov-on-Don, la nouvelle découverte du label français Talitres Records a pour nom Motorama... C'est un jeune groupe marqué au fer rouge par le torturé Ian Curtis et Joy Division mais aussi par l'indie pop anglaise acidulée avec guitares en son clair, synthés aériens et ambiances légères... La synthèse de tout cela donne un disque assez saisissant qui nécessite toutefois un temps d'adaptation avant de pouvoir succomber totalement à ses charmes. Car il faut d'abord s'habituer à cette voix très (trop ?) proche de Mr Curtis et à des ambiances apparaissant initialement un peu datées et maniérées... Et puis assez rapidement, on commence à taper du pied à l'insu de son plein gré, à siffloter comme un gai pinson et à avoir envie de danser comme un jeune popeux sensible (type lecteur ou rédacteur tête-à-claques-hipster-à-lunettes de la revue Magic), en regardant dans le vague pour voir si des jours meilleurs sont au programme (ou... Lire la suite

Motorama : Vidéo



Motorama : écoute