Accueil Orelsan en concert
Mercredi 20 juin 2018 : 10337 concerts, 25030 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.


Du hip hop français évoluant entre titres de rap électroniques et morceaux Hip R&B pop. Le constat fait dans les textes d'Orelsan n'est pas reluisant sur les jeunes en France... mais l'emballage - radiophonique - fait passer la pilule (amère). Son premier album Perdu d'avance (2009) tient la route et ses concerts également... Nouvel album en 2011 et tournée prévue en 2011/2012/2013 ! OrelSan était en concert à l'AccorHotels Arena à Paris les 15 & 26 mars 2018 et en tournée française du 2 février 2018 à Caen au 28 mars à Marseille pour promouvoir la sortie le 20 octobre 2017 de son disque intitulé "La fête est finie" (1er single : "Basique"). Le rappeur est à nouveau en concert à l'AccorHotels Arena le 6 décembre 2018 et en tournée des festivals, zénith et grandes salles en 2018 !

Orelsan : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Orelsan en concert à l'AccorHotels Arena et en tournée [Le 14/06/2018] Toujours porté par un énorme succès et actuellement en tournée des festivals, le très doué rappeur français Orelsan annonce de nouvelles dates fin 2018 : il sera en effet en concert à l'AccorHotels Arena à Paris le 6 décembre 2018 et en tournée des zéniths en... La suite

Orelsan : tous les concerts

Orelsan : les dernières chroniques concerts 8 avis

Orelsan (featuring Nekfeu et Dizzee Rascal)

Critique écrite le 06 avril 2018, par Nwmb

AccorHotels Arena - Paris 15 mars 2018

Orelsan (featuring Nekfeu et Dizzee Rascal) en concert

Orelsan à Bercy : Simple, basique Ce jeudi 15 mars, Orelsan était pour la première fois le locataire de l'AccorHotels Arena. Retour sur une soirée particulière... Beaucoup d'attente Ce concert à Paris étant le treizième d'une tournée de vingt spectacles, la date du 15 mars se devait d'être grandiose, à la hauteur du talent du rappeur caennais et de son dernier concert au Zénith parisien en 2012. Durant ce dernier, il y avait un nombre tout simplement incroyable de guests, dont beaucoup de futurs rappeurs connus - comme Big Flo & Oli - et des plus anciens comme Diziz la Peste. Il y avait aussi Mat Bastard et Yan Stefani du groupe de rock lillois Skip The Use, ou encore Kyan Khojandi (auteur et acteur de la Série Bref, et co-auteur de la Série Bloqués, avec Orelsan et Gringe en acteurs). Il y avait également une vidéo de présentation très geek, correspondant à ses passions et celles de ses fans. Mais revenons au présent. Je rejoins ma place en fosse (évidemment) vers 19h15, soit 45 minutes avant le début du concert annoncé sur le billet. Nous faisons face à la rétroprojection de la façade d'un immeuble et de ses fenêtres, faisant surtout la part belle à un (gros) placement de produit de la marque streetwear d'Orelsan. Peu... Lire la suite

Benjamin Biolay featuring Orelsan (Printemps de Bourges 2013)

Critique écrite le 01 mai 2013, par Pierre Andrieu

Le W, Bourges 25 Avril 2013

Benjamin Biolay featuring Orelsan (Printemps de Bourges 2013) en concert

Benjamin Biolay Après la bonne claque administrée Jeudi 25 Avril 2013 par The Liminanas et JC Satan aux Inouïs du Printemps de Bourges en début d'après-midi au 22 d'Auron, petit détour par le zénith éphémère qu'est le W (capacité 6500 places) pour assister au concert berruyer de Benjamin Biolay, en pleine tournée pour son album Vengeance... Pour voir à l'œuvre le toujours ténébreux et sexy chantre d'une chanson pop teintée de hip hop, il faut arriver à l'heure et bien calculer son coup parce qu'avant c'est le très consensuel Jamie Cullum et après c'est le roi d'électro pop guimauve, Mika. Tout le public, très jeune et très familial, semble d'ailleurs attendre ce dernier, ce qui entraînera une ambiance globalement assez molle, voire distraite. Quoi qu'il en soit et malgré ses traditionnels petits " défauts " scéniques (trop de " merci ! " la main sur le cœur), Biolay délivre un show best of efficace, marquant et truffé de tubes qui font plaisir aux oreilles... Comme il ne se sent pas très soutenu, il se réfugie souvent - mais brièvement - dos à son auditoire sur ses... Lire la suite

Olivia Ruiz (avec en invités Orelsan, Chet et Howard Hugues de Coming Soon... )

Critique écrite le 09 décembre 2012, par Julyzz

La Maroquinerie, Paris 6 décembre 2012

Olivia Ruiz (avec en invités Orelsan, Chet et Howard Hugues de Coming Soon... ) en concert

Soirée pour privilégiée à La Maroquinerie à Paris car Olivia Ruiz présente son nouvel album devant les amis Deezer. Il fallait être chanceux pour gagner, en jouant sur le site, cette exclusivité du 1er concert d'Olivia avant sa tournée qui débute en janvier 2013. Ça commence évidemment par Le calme et la tempête single-titre de l'album. N'est ce pas bien trouvé pour un début ? On la sent toute tendue et pleine de trac, même pendant le deuxième titre, Plus j'aime et plus je pique. C'est ce qu'elle nous avoue juste avant de reprendre ses marques. Elle avait débuté ici en 2003 avec J'aime pas l'amour et rien n'a changé. Allez, reviens à la maison lui donne l'occasion de prouver sa force scénique. Comme c'est le nouvel album qu'il faut... Lire la suite

Benjamin Biolay (featuring Orelsan, Jeanne Cherhal et Gesa Hansen) + Yan Wagner (Festival Les Inrocks 2012)

Critique écrite le 13 novembre 2012, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 11 Novembre 2012

Benjamin Biolay (featuring Orelsan, Jeanne Cherhal et Gesa Hansen) + Yan Wagner (Festival Les Inrocks 2012) en concert

Dimanche 11 novembre 2012, avant dernier soir à Paris pour le Festival des Inrocks (non, on ne citera pas le sponsor ! ) - il reste encore le grand final avec les géniaux Pulp, le 13 novembre à l'Olympia ! -, Benjamin Biolay fait son grand retour en live à La Cigale après le triomphe mérité de l'album La Superbe et la très courue tournée consécutive au disque... La Cigale est pleine comme à craquer, le tout Paris semble s'être donné rendez-vous pour découvrir en concert les nouveaux morceaux extraits de Vengeance... Yan Wagner Juste avant monsieur Biolay, c'est Yan Wagner qui a la redoutable tache de faire patienter un public très en attente de voir la star du soir en chair en os. Malgré une scénographie méchamment cheap (des projections sont faites sur un pauvre écran placé derrière les trois musiciens), l'auteur d'un premier album intitulé Forty Eight Hours fait très forte impression en live grâce à un enchainement étourdissant de tubes électro pop 100% synthétiques (Snippet, Forty Eight Hours, Love Sick... ), à une voix hyper grave de stentor gothique et aux influences - bien digérées mais très présentes - d'artistes aussi marquants que Depeche Mode, Joy Division et Kraftwerk... Le cocktail synthés au son... Lire la suite

Orelsan : les chroniques d'albums

Orelsan : Perdu D'avance

Chronique écrite le 03/03/2009, par Pierre Andrieu

Orelsan : Perdu D'avance

Un rappeur caennais torturé et désespéré sort un disque plutôt bien foutu et porté par une énorme promotion... Pas facile d'être un rappeur à la petite semaine puis d'un seul coup d'avoir un disque en sortie nationale et sur toutes les ondes, mais Orelsan arrive à gérer ça avec l'ironie, le cynisme, l'humour noir et le fatalisme qu'il a érigés en barrières contre la déprime d'être jeune dans une cité de province. Entre branlettes, film pornos sur le net, soirées foireuses en boite, plans drague merdiques sur MSN, semaines pluvieuses en Normandie et société française encroûtée dans ses routines, il y a effectivement de quoi se sentir bien seul et sans aucun avenir... Orelsan aurait donc pu sortir un disque 100% SOS Suicide mais il a un talent certain pour injecter du R&B frais, de la pop FM avec... Lire la suite

Orelsan : Vidéo



Orelsan : écoute