Accueil Chronique de concert Orelsan, Metronomy, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Cannibale, Goat Girl, GusGus (Festival Beauregard 2022)
Lundi 5 décembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Orelsan, Metronomy, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Cannibale, Goat Girl, GusGus (Festival Beauregard 2022)

Orelsan, Metronomy, Sleaford Mods, Skunk Anansie, Cannibale, Goat Girl, GusGus (Festival Beauregard 2022)  en concert

Hérouville-Saint-Clair Domaine de Beauregard 9 Juillet 2022

Critique écrite le par



Ce 9 juillet, c'est la grosse journée au festival Beauregard, on va voir 7 artistes sur les 11 proposés ce jour. Alors on commence tôt et il fait chaud. On arrive juste avant 15 heures et l'ouverture des portes. On est sur un site désert, comme une sorte de privilège.


Cannibale 15h20-16h10 scène Beauregard

C'était le concert à ne pas manquer tant on aime leurs trois albums et surtout, on ne les avait jamais vus en live. Il était alors plus que temps de combler ce honteux retard. Ils sont Normands et oui, il n'y pas qu'Orelsan qui est régional de l'étape sur cette édition et en plus, ils ont plus de 40 balais, sont inconnus, mais putain, quel talent ils ont. Demandez à notre ami le Mad qui considère presque que c'est le meilleur groupe au monde. 50 minutes plus tard, malgré l'heure bâtarde, une scène trop grande (même s'ils ont joués en rang serré) et un faible public comprenant des courageux, des curieux, des connaisseurs et quelques amateurs, on a vraiment bien kiffé.



La formation propose une musique inclassable qui mélange le rock garage, le reggae, le funk, l'afrobeat et on en passe. C'est une musique cool et fun par excellence qui nous met en joie, nous enivre et nous fait évidemment voyager à travers le monde. On danse, on sourit, on nage dans le bonheur (ça change du marasme actuel) et on découvre que Cannibale passe aisément l'épreuve du live. On vous conseille leur petit dernier sorti il y a quelques mois, " Life Is Dead ", et les deux précédents naturellement, car chez eux, tout est bon. En salle, s'ils passent près de chez vous, ne les ratez pas sinon on vous mettra un coup de pied au cul, ou on les appellera pour qu'ils viennent vous manger tout cru.


Goat Girl 16h10-17h00 scène John

C'est en regardant le programme du festival il y a deux mois, qu'on a découvert leur nom pour la première fois. On a écouté les deux albums des 4 Londoniennes et on a aimé. Cela nous faisait penser à un autre groupe de filles, les remarquables Warpaint, surtout sur leur second album " On all Fours " sorti en janvier 2021. En effet, une couleur pop-rock atmosphérique et planante s'est ajoutée à une musique un poil plus énervée qu'on retrouvait sur le premier disque. On met donc un peu de temps à rentrer dans leur univers, mais c'est dû à la luminosité, le soleil, l'heure de passage même si on arrive à être à l'ombre dès lors qu'on se rapproche de la scène.



Petit à petit, la musique de Goat Girl rentre dans le cerveau et le plaisir arrive. Le son est agrémenté d'un clavier en live : le seul mec du groupe pose un beau nappage chaud, il est accompagné d'une bassiste au son hypnotique. La chanteuse lead et guitariste possède une très jolie voix qui colle parfaitement à leur musique. Niveau chant, elle est soutenue par la seconde guitariste qui joue du clavier également et prend le lead vocalement par moment. Incontestablement et vu leur jeune âge (à peine plus de 20 ans en moyenne), on se dit que c'est un groupe à suivre.


Sleaford Mods 18h05-19h05 scène John

Comme à chaque fois avec les Sleaford Mods, on a pris une bonne branlée. On pense toujours qu'on va se faire chier à les écouter et à les voir sur scène vu la configuration minimale de la formation. Et à chaque fois, on prend son pied. Il faut dire qu'ils ne sont pas excitants à voir, car il n'y a rien à regarder, mais c'est plutôt à écouter, le minimalisme est juteux chez eux. Le Grand dadet Andrew Fearn qui porte un short, une casquette et sa longue barbe lance le son de chaque morceau sur son ordinateur portable, mais danse, dandine sans arrêt contrairement à la dernière fois qu'on les as vus (Trianon, Paris 2017) et c'est une vraie surprise, car ce fut plus fun et drôle que de le voir planté là, tel un piquet statique.



Leur musique punk électro nous pulse, nous entraine car le type qui nous met sur le cul, c'est forcément Jason Williamson, le chanteur possédé qui parle à très grande vitesse avec une énergie diabolique. Un vrai punk anglais comme on aime. On était à côté de lui quelques temps avant de rentrer sur scène, il parait doux comme un agneau, mais une fois sur les planches, ce n'est plus le même homme tant il a la rage. Lui, il trimballe son vécu dans les bas-fonds de l'Angleterre et nous, on adore. Le public jubile, certains sont surpris, mais tout le monde s'éclate. Sleaford Mods, c'est politique et fantastique.


Skunk Anansie 21h20-22h20 scène Beauregard

Dans les années 90, Skunk Anansie était un de nos groupes préférés, on se souvient encore du concert monumental donné au Zénith de Paris en 1999. A cette époque, après 3 albums, les Anglais étaient au sommet. On se souvient également de l'entrée magistrale de Skin (Deborah Dyer) qui portait ce soir-là pour son arrivée sur scène un peignoir à capuche de boxeuse sur le morceau d'ouverture, le fracassant et fabuleux "Charlie Big Potato", mémorable. On découvrait ce jour-là une véritable bête de scène et un groupe d'exception en live.Skin avait alors 32 balais. Vingt-trois ans plus tard, Skunk Anansie, après s'être reformé en 2009, avoir sorti depuis 3 nouveaux albums et un live, fait la même entrée à l'occasion du "Celebrating 25 Years Tour" reporté plusieurs fois et enfin débuté en mars dernier : cette fois-ci, Skin est en costume méphistophélique, démoniaque et diabolique, il y a la même intensité, la même émotion et on prend ainsi la même claque. Sauf que notre panthère, qui rentre encore sur scène comme sur un ring, a maintenant 55 ans tout juste, époustouflant !



On démarre sur le tonitruant "Yes It's Fucking Political" et on ne va jamais redescendre émotionnellement durant ces 60 minutes bien trop courtes. Dès le second morceau, Skin descend dans le public pour vivre un pogo respectueux de sa personne et de son immense charisme. Elle met le feu partout et ceux qui ne la connaissent pas sont estomaqués, subjugués par cette tornade venue d'une autre galaxie. Derrière, ces fidèles compères bastonnent et jouent admirablement. Leur enthousiasme fait également plaisir à voir. Cass à la basse, Ace à la guitare et Mark Richardson à la batterie ont vieilli mais sont toujours aussi mordants.



Quand on lâche une panthère telle que Skin sur scène, on est obligé de suivre et de s'accrocher. Et c'est bel et bien le cas. On est ko debout, abasourdi et ému en entendant notamment la ballade tubesque "Hedonism". Sa voix est toujours exceptionnelle et son regard intense captive même ceux qui ne la connaissent pas. Les plus jeunes sont bien énervés, les plus vieux sont toujours amoureux et le public subit un raz de marée par ce séisme voulu et attendu. Skunk Anansie, par cette prestation de haute volée, a vaincu la terre normande. Par nos goûts musicaux, parce qu'on a vu et entendu, par l'ambiance générale, cela sera au final, notre concert préféré sur les 13. On est heureux de retomber amoureux...


Metronomy 22h25-23h25 scène John

En restant au bout du bout de la tornade Skin et de ses compères, on n'est pas arrivé trop tard pour faire des photos des Anglais (encore) de Metronomy, mais on n'a rien raté de leur prestation. On avait un peu peur de trouver leur prestation trop calme et fade. Au final, on a passé un bon moment avec une set-list idéale proposant leurs titres phares et des chansons de leur 7ème album "Small World", sorti en février dernier. Le rythme est agréablement enlevé et on a envie de danser et de prendre du bon temps. Leur musique électronique et alternative passe très bien sur scène, car elle est fun et sans prise de tête. A l'époque, on avait adoré leur 3ème disque, "the English Riveira", un chef d'œuvre du genre.


Orelsan 23h30-00h50 scène Beauregard

Aucun photographe officiel ne sera autorisé à shooter la prestation de l'enfant roi de Caen et de Normandie. En regardant les plans filmés sur les deux écrans géants et en fond de scène notamment à la fin où l'on voit un générique défiler qui projettera le nom des musiciens, des producteurs et remerciements divers, on se dit que cette soirée si spéciale dans le cœur et l'âme d'Orelsan va faire l'objet d'un documentaire-concert sur une plate-forme célèbre qui pourrait être diffusé d'ici quelque temps. En effet, on ne serait vraiment pas surpris de cela, car d'habitude, l'artiste et son staff autorisent les photographes. Clairement, il est en famille ce soir et sur les 30 000 personnes présentes, plus de la moitié connait les paroles par cœur. Le temps s'est donc arrêté car même les salariés des stands de bouffe ne travaillent plus et regardent le spectacle, impressionnant. Orelsan parle beaucoup à son public et malgré l'émotion, il est comme un poisson dans l'eau. C'est la troisième fois qu'il vient jouer dans le cadre du festival, mais cette fois-ci, il est au sommet de sa popularité tant il est devenu avec son dernier album, un artiste majeur de la scène française. Orelsan n'est pas vraiment un rappeur, plutôt un chanteur qui parle de sa vie, de nos vies, de ses souvenirs qu'on a tous plus ou moins vécu. On écoute ses textes (assez drôles également) avec joie et sa musique est plutôt plaisante. Ce fut vraiment le moment à part de cette édition de Beauregard, tant l'osmose a été incroyable entre lui et sa famille, enfin son public.


Gus Gus 00h50-01h50 scène John

En quelques minutes, on passe du dernier rang au premier rang, car c'est une des formations qu'on souhaitait voir absolument et pour cause. On a tant à se faire pardonner vu qu'on a plein de remords. En effet, depuis 1995, date de la sortie de leur premier album, on est passé littéralement à côté. On se souvient vaguement avoir jeté une oreille à leur second album "Polydistortion" mais c'est tellement loin. Depuis deux mois, après avoir vu leur nom à l'affiche, on a écouté en boucle et on a adoré. De plus, leur 11ème album "Mobile Home", sorti il y a un peu plus d'un an, est une vraie réussite. On est maintenant au beau milieu de la nuit et passer juste après Orelsan n'est pas forcément le meilleur des créneaux. Qu'importe, une centaine de personnes se trouvent déjà présente au niveau de la barrière, mais eux savent visiblement qui est cet ovni, les légendaires GusGus. Biggi Veira le dj du collectif aux talons hauts s'installe derrière ces machines et lance tranquillement les rythmes.



L'ambiance va monter crescendo et c'est uniquement lorsque le public sera suffisamment nombreux qu'il va lâcher les basses. Incontestablement, il sait s'adapter et sentir la foule Daniel et la nouvelle venue Margrét vont apparaitre devant nous. Durant le set, ils vont chanter tour à tour ou mélanger leur voix. Leur musique est dansante, planante et totalement hypnotique. Les Islandais, qui sont plus habitués à jouer dans des clubs ou des festivals électro & techno, voient le public un peu ivre de Beauregard, plus branché rap, variétés ou rock, s'éclater et vraiment tripper. On prend beaucoup de plaisir et la libération est totale. Il est déjà 2 heures du mat, on est fatigué mais tellement heureux d'avoir rattrapé un peu le temps perdu.

Photos : Jérôme Agier




Festival Beauregard : les dernières chroniques concerts

-M- aka Matthieu Chédid, Ko Ko Mo, General Electriks, PNL (Festival Beauregard 2022)  en concert

-M- aka Matthieu Chédid, Ko Ko Mo, General Electriks, PNL (Festival Beauregard 2022) par Lebonair
Domaine de Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, le 10/07/2022
C'est le dernier jour de ce très long week-end au Festival Beauregard. Après une journée exceptionnelle la veille, on descend d'un cran pour la der. En effet, le festival est... La suite

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022)  en concert

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022) par Lebonair
Domaine de Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, le 08/07/2022
La 12ème édition du festival Beauregard a refermé ses portes dans la nuit de dimanche à lundi après un 41ème concert. C'est le célèbre DJ français Martin Solveig qui s'est... La suite

Cannibale : les dernières chroniques concerts

Tri Yann, Pink Martini, Les Freres Morvan, Cannibale, Jeanne Added, Femi Kuti, Scheepsfolk, Gâs de l'almanach, Les Mystères des Voix Bulgares, Vaudou Game, Frigate Shtandard, Brise Glace, ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 1) en concert

Tri Yann, Pink Martini, Les Freres Morvan, Cannibale, Jeanne Added, Femi Kuti, Scheepsfolk, Gâs de l'almanach, Les Mystères des Voix Bulgares, Vaudou Game, Frigate Shtandard, Brise Glace, ... (Festival du Chant de Marin 2019 - jour 1) par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 02/08/2019
Notre première édition du festival du Chant de Marin (en 2011) nous avait tellement plu que depuis nous organisons nos vacances autour de ce festival... Ainsi nous sommes revenus... La suite

King Khan LTD, Cannibale, Beechwood, The Schizophonics, Death Valley Girls, Steal Shit Do Drugs, Go!Zilla, Baby Shakes, Grindhouse, Henry's Funeral Shoe, Red, Kepa (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

King Khan LTD, Cannibale, Beechwood, The Schizophonics, Death Valley Girls, Steal Shit Do Drugs, Go!Zilla, Baby Shakes, Grindhouse, Henry's Funeral Shoe, Red, Kepa (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 26/07/2019
Excellente première journée au Binic Folks Blues Festival 2019 le vendredi 26 juillet avec moult artistes de rock 'n roll, blues, garage, punk à voir en live sous le... La suite

Cannibale en concert

Cannibale par Coline Magaud
Safari Boat, Paris, le 26/06/2019
Une croisière Cannibale, voilà qui a de quoi éveiller les curiosités ! Chaque mercredi, du mois de juin au mois de septembre, ont lieu les soirées Safari Boat. Le concept ? Une... La suite

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 22/02/2019
Bien mis en jambes par la soirée de la veille à l'Antipode (avec les concerts très stimulants pour la psyché de Jacco Gardner et Toy dans le cadre de La Route du Rock Hiver),... La suite

GusGus : les dernières chroniques concerts

(mon) Marsatac 2007 : Architecture in Helsinki, HifiKlub, The Divine Comedy, The Dead 60s, The Young Gods, Gus Gus, Simian Mobile Disco en concert

(mon) Marsatac 2007 : Architecture in Helsinki, HifiKlub, The Divine Comedy, The Dead 60s, The Young Gods, Gus Gus, Simian Mobile Disco par Philippe
Esplanade Saint-Jean, J4 de Marseille, le 28/09/2007
Alors d'abord je tiens à dire que toutes les chroniques postées jusqu'ici sur ce festival sont vraiment particulièrement nazes ! Non c'est bon, je plaisante les gars... C'est au... La suite

Marsatac : Architecture In Helsinki + The Divine Comedy + Dead 60s +  Gus Gus + Simian Mobile Disco + Para One en concert

Marsatac : Architecture In Helsinki + The Divine Comedy + Dead 60s + Gus Gus + Simian Mobile Disco + Para One par Sami
J4 - Marseille, le 28/09/2007
Neuvième édition déjà pour ce qu'il est convenu d'appeler ‘plus grand festival de musiques actuelles' à Marseille, et comme chaque année une affiche plaisante sur le papier avec... La suite

Architecture In Helsinki ; The Divine Comedy ; The Dead 60s ; The Young Gods ; GusGus en concert

Architecture In Helsinki ; The Divine Comedy ; The Dead 60s ; The Young Gods ; GusGus par McYavell
Esplanade Saint-Jean / J4 Marseille, le 28/09/2007
Ah !!! Le festival Marsatac ! Ils font exprès de programmer chaque année deux groupes que j'apprécie, un en tout début de soirée (Architecture in Helsinki) et l'autre à 2 heures du... La suite

MISTER GANG + GUS GUS par ADN
docks des sud, Marseille, le 04/03/2000
juste un petit mot pour dire qu'il y avait un festival MSN au docks et que Mister GANG,je connaissais pas et que c'est très bien!un autre pour dire que GUS GUS (instrumental, "il n'y a pas de chanteur ce soir,hein!), c'est tout aussi interressant !donc allez les voir !ADN La suite

Metronomy : les dernières chroniques concerts

Sting, Rag'n'Bone Man, Metronomy, Suzane, Fatoumata Diawara, Marina Satti, Marius Bear (Paléo Festival de Nyon 2022) en concert

Sting, Rag'n'Bone Man, Metronomy, Suzane, Fatoumata Diawara, Marina Satti, Marius Bear (Paléo Festival de Nyon 2022) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 20/07/2022
Marius Bear Pour démarrer ce deuxième jour du Paléo Festival de Nyon 2022, grosse découverte ! il s'agit de Marius Bear. C'est un groupe suisse qui a défendu son pays à... La suite

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) en concert

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) par Phil2guy
Marseille- Théâtre Sylvain, le 08/06/2017
C'est le premier soir de la nouvelle session de l'Edition Festival qui a lieu dans le superbe cadre du théâtre Sylvain. La tête d'affiche est le groupe d'électro pop british... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/11/2014
Sexy et rafraîchissant, le concert de Metronomy le 8 novembre à la Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand... Le prétexte à ce nouveau passage en France de Joseph Mount et sa... La suite

Orelsan : les dernières chroniques concerts

Orelsan, Tryo, Gaël Faye, Têtes Raides, Ninho, Sopico, Les Fils du Facteur, Folamour (Paléo Festival de Nyon 2022) en concert

Orelsan, Tryo, Gaël Faye, Têtes Raides, Ninho, Sopico, Les Fils du Facteur, Folamour (Paléo Festival de Nyon 2022) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 23/07/2022
Les Fils du Facteur Pour cet avant dernier jour du Paléo Festival de Nyon 2022 (la fatigue commence à se faire sentir, il faut bien le reconnaitre), je démarre avec un... La suite

Musilac 2022 - 6 & 7 juillet : Angèle, Orelsan, -M-, Clara Luciani, Alt-J, Vianney, Parcels, Nada Surf, Juanes, Tim Dup en concert

Musilac 2022 - 6 & 7 juillet : Angèle, Orelsan, -M-, Clara Luciani, Alt-J, Vianney, Parcels, Nada Surf, Juanes, Tim Dup par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 07/07/2022
Musilac 2022, premier épisode, 6 & 7 juillet C'est le retour d'un des festivals les plus attendus de France : Musilac ! Après 3 ans d'absence, l'un des évènements les plus... La suite

Orelsan + 3Pour100 en concert

Orelsan + 3Pour100 par Ambre Justine
Zénith d'Auvergne, Cournon/Clermont-Fd, le 01/04/2022
26 janvier 2022, ma place est prise pour le concert d'Orelsan au Zénith de Clermont-Ferrand. Malheureusement le Covid passant par là la date a été reportée au 1er avril. Le... La suite

Orelsan en concert

Orelsan par Cabask
Zénith de Dijon, le 04/03/2022
Premier concert depuis 2018 (oui, quelle honte) et première chronique depuis 2017. Il n'est jamais trop tard pour s'y remettre. Et quoi de mieux pour le faire que de vous... La suite

Skunk Anansie : les dernières chroniques concerts

Skunk Anansie (Festival Fête du Bruit dans Landerneau 2016)  en concert

Skunk Anansie (Festival Fête du Bruit dans Landerneau 2016) par lol
Landerneau, le 14/08/2016
J'avais eu la chance de découvrir Skunk Anansie sur scène au début des années 90 en première partie de Therapy?. Ce soir-là, la chanteuse Skin et ses Boys avaient littéralement... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 2/2 : The Black Angels, Tame Impala, Neurosis, Skunk Anansie, My Bloody Valentine, Blur en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2013, 2/2 : The Black Angels, Tame Impala, Neurosis, Skunk Anansie, My Bloody Valentine, Blur par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 07/07/2013
Le samedi, c'est par ici !. Comme le veut la tradition (et la fatigue de la veille), le début de la programmation du dimanche est souvent ratée pour cause de flânage... La suite

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas en concert

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas par Mkhelif
Festival Caribana - Crans-sur-Nyon Suisse, le 05/06/2013
Première soirée de la 23ème édition du festival Caribana. Un festival à la programmation très éclectique : rock, pop, hip-hop. Situé dans le petit village de Crans-sur-Nyon, les... La suite

Festival Rock en Seine : Skunk Anansie + Cypress Hill + Black Rebel motorcycle Club + Blink 182 en concert

Festival Rock en Seine : Skunk Anansie + Cypress Hill + Black Rebel motorcycle Club + Blink 182 par Lebonair
Domaine national - Saint Cloud, le 27/08/2010
2003 marqua la 1ère édition du festival Rock En Seine. 2010, nous en sommes  à la 8ème édition qui se déroule toujours sur trois jours et le moins que l'on puisse dire, c'est que... La suite

Sleaford Mods : les dernières chroniques concerts

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs en concert

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs par Pierre Andrieu
Nottingham, Angleterre, le 11/02/2021
Malgré l'état pitoyable dans lequel se trouvent le monde entier en général et leur pays, l'Angleterre, en particulier, les Sleaford Mods, qui auraient pu déprimer... La suite

Sleaford Mods (+ The DSM IV) en concert

Sleaford Mods (+ The DSM IV) par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 03/10/2019
A peine remis d'une superbe Rue du Rock #7 il y a 4 jours, on s'est poussés au cul pour venir honorer la venue de nos bien-aimés Sleaford Mods à Marseille - premier passage sauf... La suite

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 28/07/2019
Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait... La suite

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Sleaford Mods, Civic, Shifting Sands, Prettiest Eyes, Dewaere, Listener, St. Morris Sinners, Moody Beaches, Cathédrale, Draught Dodgers (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 28/07/2019
Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait... La suite

Hérouville-Saint-Clair Domaine de Beauregard : les dernières chroniques concerts

-M- aka Matthieu Chédid, Ko Ko Mo, General Electriks, PNL (Festival Beauregard 2022)  en concert

-M- aka Matthieu Chédid, Ko Ko Mo, General Electriks, PNL (Festival Beauregard 2022) par Lebonair
Domaine de Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, le 10/07/2022
C'est le dernier jour de ce très long week-end au Festival Beauregard. Après une journée exceptionnelle la veille, on descend d'un cran pour la der. En effet, le festival est... La suite

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022)  en concert

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022) par Lebonair
Domaine de Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, le 08/07/2022
La 12ème édition du festival Beauregard a refermé ses portes dans la nuit de dimanche à lundi après un 41ème concert. C'est le célèbre DJ français Martin Solveig qui s'est... La suite