Accueil Puppetmastaz en concert
Dimanche 13 octobre 2019 : 13689 concerts, 25714 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.


Marionettes Hip-hop déjantées. Ils partagent la même envie de combattre la rime débile, au travers un flow hip-hop de base, empreint d'une culture urbaine décalée. Ils détournent les clichés, bousillent le monde de la pop et ne posent aucune limite dans les styles musicaux abordés.

Puppetmastaz : vos chroniques d'albums
Site

Puppetmastaz : les dernières chroniques concerts 8 avis

Fiesta des Suds 2016 - Soir 3 - Cassius - Puppetmastaz - Naive New Beaters - Broken Back - PinkNoColor - Eve Dahan

Critique écrite le 30 octobre 2016, par Julien 13ru

Docks des Suds - Marseille 22 octobre 2016

Fiesta des Suds 2016 - Soir 3 - Cassius - Puppetmastaz - Naive New Beaters - Broken Back - PinkNoColor - Eve Dahan en concert

De la pluie...De la pluie nous accueille à notre arrivée à la Fiesta des Suds. Ce soir c'est samedi soir et si on fait pas gaffe on va vraiment l'attraper, la fievre du samedi soir :-) Il est 21h, on fonce vers la scène principale où Broken Back a déjà commencé. J'ai juste le temps de sortir mon appareil et de prendre une seule photo du concert car je me fait gentiment refoulé hors des crashs barrière. "C'est fini, c'était les trois premières chansons". Ca sonne bien, je ne connaissais pas ce groupe breton (je m'imaginais plutot des cow-boys sous une tente comme me le fait gentiment remarquer mon voisin), c'est une belle découverte avec une préférence pour les sons bien rocks et chantés en anglais. Du coup on enchaîne par la scène de la salle des sucres où se joue le groupe Pink No Color : un groupe original constitué de 5 personnes dont une violoniste plutôt classe et mignonne. L'ambiance est bien cool et la musique est parfaite. Comme dirais le site des docks : Un ballet de voix éthérées y soutient les assauts de guitares atmosphériques tandis que les claviers ou le violon s'ébattent et s'entrechoquent sur tempo rock. Je ne connaissais pas non plus mais apparemment le public est conquis. J'assiste d'ailleurs à mon premier... Lire la suite

Puppetmastaz + Blake Worrell

Critique écrite le 24 avril 2012, par Sérovi

Cabaret Aléatoire - Marseille 21 Avril 2012

Puppetmastaz + Blake Worrell en concert

Ce soir direction le Cabaret aléatoire pour assister au concert très prometteur des Puppetmastaz. En arrivant je découvre La Friche La Belle de Mai, avec ses skateurs, ses multiples salles et de très beaux graffitis dont les murs sont remplis. Cet endroit sent la création et la bonne humeur. J'arrive au cabaret aléatoire il est 20h30, c'est bonne ambiance le temps de boire un petit coup et la salle est remplie. Le concert commence avec une première partie de Blake Worrell, un pote américain des Puppet qui a passé beaucoup de temps à Berlin, berceau des Puppetmastaz. Il a un flow démoniaque et des instrus très prenantes que je ne sais définir si ce n'est que c'était très électronique. Sa voix fait penser à celle d'une marionnette et ses sons retranscrivent aussi cet univers, y a pas à dire il fait partie du Puppetmastaz crew. On aura droit à un featuring avec le champion du monde marseillais de beat box, le célèbre Micflow si j'ai bien reconnu ! Les 2 nous font un énorme son sur lequel la foule est en folie, puis l'homme nous lance un petit beat box solo qui nous réchauffe encore plus. S'en suis un autre feat avec un raggaman ayant un flow très rapide qui nous fait danser dans tous les sens. Une très bonne première partie nous... Lire la suite

Puppetmastaz + Blake Worrel + Transformer Di Roboter

Critique écrite le 04 mai 2012, par fredc

La Gaîté Lyrique, Paris 14 Avril 2012

Puppetmastaz + Blake Worrel + Transformer Di Roboter en concert

Après une (fausse ?) séparation, le crew de marionnettes hip hop le plus déjanté de la planète se retrouve pour un nouvel album, intitulé "Revolve And Step Up !", aux forts accents dubstep. Le concert du soir à La Gaîté Lyrique, qui affichait complet depuis des semaines, était présenté comme leur "Reunion Show", même si le groupe avait déjà donné plusieurs représentations avant celle-ci. En première partie, on retrouvait Blake Worrel, qui n'est autre qu'un des rappeurs de chair et d'os du collectif, lancé depuis peu dans une carrière solo à visage découvert. Sur une base de beats très lourds, il offre un flow intéressant, mais parfois un peu brouillon, et n'échappe pas à plusieurs couacs. Très seul sur une scène pourtant pas bien grande, sans aucune mise en scène, le chanteur, qui s'avoue lui-même "fatigué" par trois concerts donnés la veille, manque un peu d'énergie. Une énergie que le public peine aussi à lui rendre, ne lui offrant des applaudissements (pourtant nourris) qu'entre les morceaux, mais montrant bien peu d'entrain pendant ceux-ci. Très rapidement après la fin de son set, prenant le public par surprise, débarque le groupe Transformer Di Roboter, qui assure l'introduction des Puppetmastaz pendant cette tournée. Un... Lire la suite

PuppetMastaz

Critique écrite le 02 octobre 2009, par Philippe

Le Cabaret Aléatoire, Marseille 30 septembre 2009

PuppetMastaz en concert

A part une première expérience convaincante en live à Rock en Seine en 2007, je ne connais à peu près rien aux rappeurs teutons marionnettophores de Puppetmastaz. Fort d'une expérience de plusieurs années de concert au Cabaret Aléatoire, j'arrive avec un retard scientifiquement calculé de 40 minutes, évidemment largement insuffisant... Première surprise, il y a un monde fou (c'est complet et on fait la queue avant l'entrée). Quel contraste avec le pourtant formidable concert des Bishops, ici même avec Exxon Valdes et Dondolo, ma dernière venue en date, concert donné devant 50 personnes ! Enfin, on ne va pas se plaindre que cette chouette salle de Cabaret Aléatoire, seule alternative en l'absence prolongée du Moulin pour ce genre de groupes, gagne un peu d'argent de temps en temps ! Comme le souligne Julien 13Ru (qui illustre cette chronique), le public est plutôt jeune ce soir - effet spectacle de marionnettes peut-être ? Il y a en tout cas quelques minuscule qui sont assurément là pour le Bébête show, plus que pour la musique ! Deuxième surprise de taille, on a installé un écran géant pour retransmettre une de ces roustes annuelles que se prend l'OM en septembre en Ligue des Champions. On espérait sincèrement ne pas devoir... Lire la suite

Puppetmastaz : les chroniques d'albums

PuppetMastaz : Creature Shock Radio

Chronique écrite le 30/05/2006, par Pierre Andrieu

PuppetMastaz : Creature Shock Radio

Après les avoir vus sur scène à l'occasion du festival Europavox à la Coopérative de Mai, on peut affirmer haut et fort que le groupe de rap PuppetMastaz est un des meilleurs représentants du genre, même si les rappers sont incarnés par des marionnettes sur scène. Au mic, il y a Snuggles le lapin, Wizard le lézard, Panic le cochon, M. Malocke, Turbid, Ryno, Dino, HipHopnotist et toute une bande d'horribles (et très drôles) personnages en latex... Mais, au risque de casser le mythe, il faut dévoiler l'incroyable vérité au monde entier : ce Muppet Show Hip Hop est en fait ourdi... Lire la suite