Accueil Rémi Abram en concert
Lundi 20 novembre 2017 : 11545 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Saxophoniste jazz s'inspirant de Sonny Rollins et Dexter Gordon, un répertoire d'inspiration be-bop, hard-bop et de quelques notes aux couleurs "Caraïbes".

Site

Rémi Abram en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Rémi Abram : l'historique des concerts

Ve.

19

Mai

2017

Ahmad Compaoré en concert
Ahmad Compaoré & Friends Claude Vesco | Ahmad Compaoré | Vincent Lajü | Rémi Abram
galerie POC - Marseille (13)

Sa.

28

Janv.

2017

Carte Blanche à Rémi Abram Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Ve.

27

Janv.

2017

Carte Blanche à Rémi Abram Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Ve.

13

Janv.

2017

Claude Vesco Quartet Feat Rémi Abram Claude Vesco | Rémi Abram
Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Ve.

06

Mai

2016

Ve.

11

Mars

2016

Akosh S. en concert
Akosh & Sylvain Darrifourcq + Compaore & Rémi Abram Akosh S. | Rémi Abram | Ahmad Compaoré | Sylvain Darrifourcq
MJC Picaud - Cannes (06)

Ve.

19

Fév.

2016

Ahmad Compaoré en concert
Ahmad Compaoré & Friends Rémi Abram | Ahmad Compaoré | Claude Vesco
Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Je.

07

Janv.

2016

Rémi Abram : les dernières chroniques concerts 4 avis

Jazz Sur La Ville Jour 6 : Remi Abram Quartet

Critique écrite le 10 octobre 2012, par Mardal

Rouge Belle De Mai - Marseille 9 octobre 2012

Jazz Sur La Ville Jour 6 : Remi Abram Quartet en concert

Le festival Jazz Sur La Ville bat son plein et ce soir Henri Voit Rouge. Je m'empresse donc d'enfourcher mon destrier coréen, 100 cm3 au garrot, et galoper jusqu'au Rouge Belle De Mai. La salle est pleine dès 20h00. Ce grand bar offre un cadre idéal pour une soirée musicale dans de bonnes conditions : comptoir-restaurant de plain-pied, et salle spacieuse au sous-sol avec tables modulables, banquettes, et possibilité de descendre avec son assiette, son demi ou son mojito, et même d'aller en griller une sur la rue sans parcours du combattant. Tandis que la pression monte au bar qui carbure grave, Henri Fiore (celui qui voit rouge) s'affaire de tous bords, d'un convive à l'autre. Il a invité ce soir le Rémi Abram Quartet. Claudio Celada : piano / Rémi Abram : saxophones / Eric Surménian : contrebasse / Ulrich Edorh : batterie. Le Rémi Abram Quartet présente l'avantage d'interpréter ses compositions. Le second point fort étant que ces compositions sont superbes : un jazz qui nous fait parcourir toute la distance qui sépare la tonicité et la sauvagerie de la sensualité. Caractéristique improbable et magnifique du saxophoniste Rémi Abram : cette distance tient parfois sur quatre mesures. Chaque musicien semble habité et donne sur... Lire la suite

Impossible 4tet 'Gainsbourg 59'

Critique écrite le 15 janvier 2012, par mardal

Roll'Studio - Marseille 14 janvier 2012

Impossible 4tet 'Gainsbourg 59' en concert

Le Roll'Studio, salle obscure et voûtée du Panier, devient au fil de sa programmation le lieu où les soirées exceptionnelles sont monnaie courante. Ce soir, c'est l'Impossible Quartet mené par Claudio Celada qui y ressuscite la grande période de Serge Gainsbourg. Laquelle ? me rétorquera le pertinent lecteur, tant il est vrai que la carrière de Gainsbourg n'est qu'une suite de grandes périodes. Il s'agit donc ce soir du Early Gainsbourg, celui de 1959 et du début des années 60. Le programme s'intitule Gainsbourg 1959. Impossible Quartet : Claudio Celada : piano, chant Emmanuel Soulignac : contrebasse Rémi Abram : saxophone ténor Ezéquiel Celada : batterie Les musiciens sont tous les quatre excellents. Ils font couler un jazz classe et intimiste, d'une élégante désuétude, et très agréable à écouter. Des accords plaqués et syncopés sur le clavier du piano de Claudio Celada ou de courtes phrases qui courent sur les touches, le swing régulier de la contrebasse d' Emmanuel Soulignac qui fait rebondir les notes comme sur un trampoline selon un tempo qui varie d'une chanson à l'autre. Mais aussi les longues et excellentes plages des solos du saxophoniste Rémi Abram, tantôt feutrées, tantôt déjantées. Et le batteur Ezéquiel... Lire la suite

Rémi Abram 4tet

Critique écrite le 04 octobre 2010, par Mcyavell

Roll'Studio - Marseille 18 septembre 2010

Rémi Abram 4tet en concert

J'étais venu ici-même en février dernier attiré par un Tribute to Dexter Gordon proposé par ce saxophoniste. Je reviens aujourd'hui sur la foi de son simple nom. Il joue cette fois-ci ses propres compositions. Sa fougue va être la même. L'émotion, elle, sera supérieure encore. C'est de ses entrailles que va surgir l'incroyable énergie déployée tout au long de la soirée. Des thèmes qui lui sont chers et pour cause : parmi les pièces jouées, l'une se nomme Dylan (le prénom de son fils), une autre Vincent (celui de son frère disparu). Le solo de sax ténor délivré sur la première est de ceux qui concluent habituellement un plateau, lorsque le souffleur donne tout en guise de bouquet final. Rémi Abram est déjà en nage, sa chemise bonne à essorer. Mais son souffle, à la manière d'un Sonny Rollins, ne faiblira pas. Et le saxo soprano sorti à l'occasion du titre suivant subira le même sort que son compère courbe. C'était Le Mont Des Oliviers. Le vent y souffle fort. Lorsqu'il s'empare à nouveau de son ténor et annonce le titre suivant, Mistral, notre échine frémit. C'est le moment pour Ulrich Edorh de déposer un étonnant solo : de sa batterie classique (grosse caisse, caisse claire, toms, cymbales) jaillissent de véritables percussions... Lire la suite

Remi Abram Quartet

Critique écrite le 23 février 2010, par Mcyavell

Roll'Studio - Marseille 20 février 2010

Remi Abram Quartet en concert

Deux bonnes raisons pour voir Remi Abram Quartet ce soir. D'abord parce que c'est au Roll'Studio. Ensuite parce qu'il propose un "Dexter Gordon tribute", un hommage à un saxophoniste que je connais peu. Durant deux heures, ce quartet va nous donner l'occasion de découvrir quelques facettes de son répertoire. Les deux premières pièces (Fried Bananas, Apple Jump) nous plongent d'emblée dans l'époque hard bop et Rémi Abram fait ressortir un grain de folie de son sax ténor par quelques délires qui ponctuent ses premiers soli. Claudio Celada lui emboîte le pas sur son piano. L'ajout d'une rythmique impeccable à ces deux solistes de qualité nous fait prendre conscience que la soirée va être belle. "On n'a pas choisi les morceaux les plus cools ! Mais bon, c'est la crise, il ne fait pas beau et on ne peut pas se garer..." Il ne fait pas beau mais Fenja nous emmène en promenade avec son début tout en douceur. La bal(l)ade tourne court et devient randonnée en montagne. Ca monte, ça descend, le sentier est escarpé mais notre guide sait où il va. Le soleil apparaît, nous sommes au-dessus des nuages. On ne peut pas se garer mais sur Rainbow People le saxo et le piano parviennent à se trouver une place de choix au prix de... Lire la suite