Accueil Richard Bona en concert
Vendredi 17 novembre 2017 : 12230 concerts, 24717 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Son style unique, campé au carrefour d'une foule d'influences , entre beat africain, groove funk et harmonies jazzy, a donné à la musique dite africaine une dimension nouvelle.
Les bassistes du monde entier connaissent Richard Bona, véritable Pastorius de l'Afrique révélé tout d'abord en France aux côtés de Higelin, Manu Dibango, Didier Lockwood. En 1995, il se voit contraint de quitter la France. Il émigre une nouvelle fois pour entamer une carrière internationale aux Etats-Unis, partageant la scène avec les plus grands (Joe Zawinul, Mike Stern, Pat Métheny, Steve Gadd, Larry Corryell). Ili sort son premier album solo en 1999.
Né en 1967 à Minta, petit village du Cameroun, Richard Bona joue du balafon dès l'âge de quatre ans, puis apprend seul la guitare. Plus tard, à Douala, le propriétaire d'un club de jazz lui fait découvrir Jaco Pastorius : il décide d'étudier la basse en autodidacte. En 1989, il part pour l'Europe, suit des cours pendant sept ans et sillonne les clubs de la capitale parisienne où il croise Didier Lockwood, Marc Ducret, les Africains Manu Dibango et Salif Keita. En 1995, il part pour New York où en quelques mois, il écume les hauts lieux du jazz et travaille avec Michael et Randy Brecker, Pat Metheny, Larry Corryell, Mike Stern, Steve Gadd, Joe Zawinul et le chanteur Harry Belafonte. Considéré comme l'un des meilleurs bassistes de son temps, il laisse aussi entrevoir d'autres talents, de compositeur et de chanteur. Son nouvel opus est ouvert sur de multiples rencontres croisées au fil de ses voyages aux quatre coins du monde.

Site

Richard Bona en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Richard Bona : l'historique des concerts

Sa.

14

Oct.

2017

Sa.

02

Sept.

2017

Richard Bona & Mandekan Cubano Grande Halle de la Villette - Paris 19 (75)

Ve.

01

Sept.

2017

Bonus Stage W/ Mumdance, Teki Latex, Clubkelly & Betty Batofar - Paris 13eme (75)

Sa.

29

Juillet

2017

Tempo Latino en concert
Festival Tempo Latino 2017 - Calypso Rose / Richard Bona & Mandekan Cubano Tempo Latino | Calypso Rose | Richard Bona
Arènes - Vic Fezensac (32)

Sa.

27

Mai

2017

Teki Latex+ Nightdrugs Rockstore - Montpellier (34)

Me.

05

Avril

2017

Cully Jazz en concert
Richard Bona Mandekan Cubano - Henri Texier Cully Jazz | Henri Texier | Richard Bona
Chapiteau - Cully

Je.

30

Mars

2017

Avishai Cohen en concert
Festival Jazz à Megève 2017 - Pass 3 Jours Richard Bona | Avishai Cohen | Eddy Mitchell
Palais des Sports - Mégève (74)

Je.

30

Mars

2017

Eddy Mitchell en concert
Festival Jazz à Megève 2017 - Eddy Mitchell Big Band Richard Bona | Eddy Mitchell
Palais des Sports - Mégève (74)

Richard Bona : les dernières chroniques concerts 3 avis

Jazz des Cinq Continents 3/5 : Richard Bona Group + Ibrahim Maalouf Quintet

Critique écrite le 24 juillet 2010, par Mcyavell

Palais Longchamp - Marseille 22 juillet 2010

Jazz des Cinq Continents 3/5 : Richard Bona Group + Ibrahim Maalouf Quintet en concert

Voici la soirée qui justifie le mieux l'appellation Cinq Continents de ce festival. Ibrahim Maalouf Quintet et Richard Bona Quartet vont nous les faire tous visiter (pour peu que l'on triche un peu : occultons l'Océanie - qui est au jazz ce qu'Olivia Newton John est au rock - et coupons l'Amérique en deux). Je reprochais aux premières parties de mardi et mercredi le manque de diversité de leur répertoire. Ibrahim Maalouf, lui, sait varier les genres. Il nous présente sa trompette dans l'improvisation d'ouverture. Elle est aimante et timide. Ses déclarations nous attendrissent, ses silences nous tourmentent. Elle participe ensuite à un morceau traditionnel en compagnie du djembé, à un rock'n roll decrescendo poignant où elle semble livrer son dernier souffle en final. Bidouillages claviers et guitare funky la font renaître de ses cendres. Elle semble surgir de la pampa sur une composition rock, du Maghreb sur Esse Emme. L'éloquence d'Ibrahim n'est pas sa qualité première. Il le sait mais il tient à nous présenter certaines pièces. C'est ainsi que l'on apprendra que la suivante, frisson majeur de la soirée, a été écrite à Beyrouth en 1993, l'image d'un champ de ruines dans la tête et du Led Zep dans les oreilles. La... Lire la suite

Nice Jazz Festival 6/8 : Derek Trucks Band + Richard Galliano + Gabriella Cilmi + Maxime Leforestier (+ Julien Doré)

Critique écrite le 24 juillet 2009, par Mcyavell

Jardins de Cimiez - Nice 23 juillet 2009

Nice Jazz Festival 6/8 : Derek Trucks Band + Richard Galliano + Gabriella Cilmi + Maxime Leforestier (+ Julien Doré) en concert

Mardi fut éclectique, jeudi sera grand public. Jugez plutôt : Maxime Leforestier, Gabiella Cilmi et Julien Doré en fin de soirée. Auparavant, du musette avec Richard Galliano et celui pour qui je suis content d'être là, Derek Trucks. Il se produit scène Jardin. C'est ici même que Julien Doré apparaîtra quatre heures plus tard. Les fans absolues de Juju squattent déjà les premiers rangs. Une gamine assise sur une serviette fait des origamis appuyée sur la barrière, dos à la scène. Elle se plaint à sa maman que le monsieur fait trop de bruit. Le monsieur, c'est Derek Trucks et son Band. Solo de guitare d'entrée afin de nous annoncer la couleur. Couleur argentée comme le slider métallique qu'il utilise sur la plupart des morceaux. Chacun de ses chorus est une délectation. Si vous commencez à en filmer un avec votre appareil numérique, le doigt qui effleure la touche stop refusera d'appuyer avant la fin. La plus grosse claque à six cordes depuis le début du Festival avec Joe Bonamassa. Au niveau des compositions, je préfère de loin le répertoire de son épouse Susan Tedeschi qui n'est pas apparue ce soir. Encore un de mes espoirs les plus fous qui s'envole. J'aurais aimé les voir associés sur scène. Le chanteur du DT Band, c'est Mike... Lire la suite

Richard Bona

Critique écrite le 21 décembre 2005, par misszou

Espace Julien - Marseille 16 Décembre 2005

L'Espace Julien a fait le plein pour accueillir le grand Richard Bona. Un public enthousiaste et chaleureux (pour ne pas dire enflammé !!!) tombé littéralement sous le charme de cet artiste d'exception. De très beaux textes ont été écrits sur lui, sa musique, son talent. Je ne tenterai donc pas le pari fou et impossible de "faire mieux". Simplement c'est vrai : Richard Bona est un des meilleurs bassistes du monde et un chanteur incomparable. Ce vendredi soir, il nous a à nouveau régalés de ses mélodies... Lire la suite