Accueil Tagada Jones en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 10972 concerts, 24773 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Le groupe français Tagada Jones propose un mélange explosif entre punk rock, hardcore, métal et électronique sur des textes forts, très réalistes. Chantés en français, ils prônent le respect, la liberté ou l'écologie, et dénoncent la mondialisation, les manipulations, le capitalisme sauvage, le fanatisme ou encore le sexisme et l'intolérance.

Tagada Jones : vos chroniques d'albums
Site

Tagada Jones : tous les concerts

Tagada Jones : les dernières chroniques concerts 17 avis

Tagada Jones + No One Is Innocent

Critique écrite le 02 mai 2017, par Sodis Xiii

L'Usine, Istres 28 avril 2017

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi pour nous en "foutre" plein la gueule et surtout les oreilles. 20 ans après avoir vu les "No One" au Moulin, c'est avec grand plaisir et un peu de nostalgie je l'avoue, que je prends la route pour effectuer les 50 kms qui me sépare d'Istres. C'est donc à l'Usine que les mots "Anarchie" et "Révolution" vont être mis à l'honneur. Cette soirée sent la poudre et même si le concert a lieu dans la petite salle, ce choix qui au départ m'attriste un peu, est en fait judicieux, elle est remplie à bloc, ce qui permet à la chaleur et à l'ambiance d'être à leur maximum. De surcroit, le son est parfait. C'est donc environ 400 personnes qui sont venues transpirer un bon coup. A 21 heures pétantes, les hostilités commencent. Ce sont les anticapitalistes de TAGADA JONES, accompagnés par un speech sur le "49.3", qui sont les premiers à monter sur scène. Même si la majorité du public est venue pour "No One", au gré des morceaux, la foule se rallie à leur cause. En effet, pendant plus d'une heure, un déferlement de décibels s'abat sur la salle. Le quatuor breton,... Lire la suite

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff

Critique écrite le 28 avril 2017, par Lebonair

Elysée Montmartre, Paris 22 avril 2017

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff  en concert

Le samedi 22 avril dernier, veille des élections présidentielles, s'est tenue une soirée exceptionnelle à l'Elysée Montmartre. L'évènement "Du Bruit sur Paris" réunissait à cette l'occasion 3 groupes majeurs du rock français. On retrouvera donc Les Shériff, Tagada Jones et No One is Innocent à l'affiche. Les fans de rock français seront bien servis tant ces trois formations ont marqué leur époque à leur façon. Les deux derniers cités ont joué ensemble en France en ce mois d'avril par cette tournée unique intitulée "Du bruit dans l'hexagone" et Les Shériff leur tiendront compagnie pour cette date parisienne. Assurément, le groupe Tagada Jones, qui vient de sortir un nouvel album intitulé "La Peste et le Choléra", ainsi que No One Is Innocent, qui prolonge l'aventure de son excellent dernier disque, "Propaganda", sorti il y a deux ans maintenant, avaient très envie de jouer ensemble et de crier à la France entière leur peur de cette montée de l'extrême droite dans notre pays et en Europe. Ce très beau programme qui affichera complet ce soir va à coup sûr être chaud bouillant et on va transpirer fort les punk-rockeurs. No One Is Innocent Il est bientôt 19 heures 30 et c'est No One Is Innocent qui va ouvrir le bal dans quelques... Lire la suite

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken

Critique écrite le 19 avril 2017, par Fabrice Lmb

L'Orange Bleue à Vitry Le François (51) 6 avril 2017

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken en concert

Il y avait foule ce jeudi soir pour assister aux très belles prestations de Tagada jones, Sick Of It All et Kraken... Une soirée placée sous les auspices du hardcore, du punk et du metal, et un très grand moment ! Kraken A notre arrivée, Kraken a déjà lancé les hostilités. C'est avec "Humanité" que le bal sera ouvert. "And Now" viendra poursuivre le show et le groupe communiquera régulièrement avec le public. C'est bon, on communie ou quoi ?!! Revêtant une combinaison blanche, Sandy a le visage peint en blanc, les yeux et la bouche en noir, comme le Joker... "Caméléon" sera envoyé, et "L'Ennemi Invisible" sera proposé dans la foulée. Le temps de quelques applaudissements, nous continuerons avec "Vorace" et une "Berceuse Illusoire". Tout ce qu'on a pu vous dire est faux ! Ce soir, c'est l'anniversaire de Fabien qui est à la basse ! Une boîte de bonbons circulera pour l'occasion dans la salle. Kraken fera les remerciements de rigueur, et c'est "En Vérité" qui viendra clôturer le set. Originaire de Vitry Le François, Kraken qui évolue dans le metal, aura réussi à mettre une belle ambiance pour accueillir Sick Of It All et Tagada Jones ! Kraken : Sandy au chant. Pierre-Alain à la batterie. Fabien à la basse. Yohan à la... Lire la suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Tagada Jones : les chroniques d'albums

Tagada Jones : MANIPULE

Chronique écrite le 20/02/2002, par Nicolas

Vraiment un album à découvrir, je n'avais pas pris de claque comme ça depuis un bon moment.

tagada jones : virus

Chronique écrite le 12/02/2000, par TONYZ

De quoi prendre une bonne claque! Une voix présente du pure son punk derrière bien speedé,et des textes sincéres,réalistes,et sans détours.Je recommande ce CD à n'importe quel novice ou amateur en matière de punk Hardcore.Cependant préparez à en prendre pleins les oreilles:PLUS...

Tagada Jones : Vidéo