Accueil Chronique album : Bertrand Belin - Cap Waller, par Pierre Andrieu
Vendredi 14 décembre 2018 : 10873 concerts, 25295 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Critique d'album

Bertrand Belin : "Cap Waller"

Bertrand Belin :

Pop - Rock / ChansonFolk

Critique écrite le 15 octobre 2015 par Pierre Andrieu

Le disque précédent de Bertrand Belin, l'inépuisable Parcs, a été tellement écouté partout où c'était humainement possible qu'on le connaît aujourd'hui par cœur et qu'on a même décidé de prolonger l'immersion dans le monde du songwriter français avec la lecture de son roman, le très bon et super original Requin... Inutile de dire donc qu'on attendait avec une grande impatience le nouvel opus, intitulé Cap Waller ! Dans la lignée de ses prédécesseurs (dont on ne s'est toujours pas lassé... ), il permet de pénétrer de plain pied dans un univers à la fois singulier et familier : voix grave, nonchalante et chaude, chansons bien écrites, paroles intrigantes, arrangements ciselés, c'est encore une fois de la belle ouvrage entre chanson, pop, country, folk ou blues. Séduisant au premier abord (si toutefois l'on n'est pas fan des "génies" Maître Gims ou Black M), cet album de onze titres a en plus le mérite d'offrir plusieurs niveaux de lecture. Ainsi, au fil des écoutes, on découvre tel ou tel détail sonore passé inaperçu jusqu'ici ou on remarque pour la toute première fois des tournures de phrases surprenantes. Et, sans surprise, l'on se rend compte que Cap Waller bénéficie de la présence à son générique de nombreux titres forts, comme l'envoûtant Que tu dis, l'enlevé single Je parle en fou (il pourrait presque se danser... ), l'époustouflant de classe et bien nommé Le mot juste, le très mystérieux D'une dune ou encore le touchant et intimiste Au jour le jour, entre autres... Écrite et composée par Bertrand Belin (qui se charge également avec classe du chant et de parties de guitares et de claviers), la dernière collection de chansons du Monsieur a été mise en boite en compagnie de musiciens qui font forte impression : Mark Sheridan (guitares, lap Steel), Thibault Frisoni (guitares, basse et claviers) et Tatiana Mladenovitch (batterie et chœurs). Le son chaleureux, soyeux et aventureux du disque leur doit beaucoup, ainsi qu'au lieu où ils ont minutieusement travaillé, le studio Yellow Arch à Sheffield. Comme Hypernuit et Parcs, il semblerait que Cap Waller ait de fortes chances de nous suivre dans nos pérégrinations pendant un bon bout de temps...





A lire également, une chronique du concert de Bertrand Belin à La Cigale, à Paris en avril 2011...

Liens : www.bertrandbelin.com, www.facebook.com/bertrandbelin, www.deezer.com/album/11177728.

9 Octobre 2015 (Cinq 7 - Wagram)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 15 octobre 2015 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Bertrand Belin : les chroniques d'albums

Bertrand Belin : Cap Waller

Bertrand Belin : Cap Waller par Pirlouiiiit
04/10/2015
Cela fait maintenant plusieurs années que j'entends dire le plus grand bien de Bertrand Belin sans avoir eu l'occasion de le voir sur scène (est il jamais passé à Marseille?). En plus je suis fan de sa talentueuse batteuse Tatiana Mladenovitch dont... La suite

Bertrand Belin : Parcs

Bertrand Belin : Parcs par Pierre Andrieu
06/06/2013
Et hop, une nouvelle petite merveille d'album signée Bertrand Belin ! L'homme dont les initiales sont BB a écrit et composé Parcs avec un singulier talent lui permettant de mélanger dans ses très marquantes œuvres chanson française poétique et... La suite

Bertrand Belin : La Perdue

Bertrand Belin : La Perdue par Chlorophil
15/05/2010
Il y a quelques années (trois ans, déjà), un album français sortait, passant presque inaperçu. Pas complètement cependant, puisque La Perdue recueillait les louanges de nombreux chroniqueurs, puisque certaines chansons passèrent même à la radio...... La suite