Accueil Bertrand Belin en concert
Samedi 21 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Adepte du mélange des genres, Bertrand Belin brouille la frontière entre musiques savantes et populaires. On entend dans ses superbes compositions de la chanson française, de la folk music, de la pop et de la musique contemporaine, voire une bossa cubiste... En concert avec Les Percussions Claviers de Lyon au 104, à Paris, le 25 juin 2021 et en tournée française en juin 2021. A lire, un entretien avec Bertrand Belin à propos de son album "Persona". En concert salle Pleyel à Paris le 9 décembre 2022, à l'Olympia de Paris le 30 mars 2023 et en tournée en 2022/2023 pour accompagner la sortie de l'album "Tambour vision" (sortie 6 mai 2022)...

Bertrand Belin : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Bertrand Belin à l'Olympia le 30 mars 2023 et en tournée [Le 14/05/2022] Après sa grande tournée pour promouvoir son dernier album en date, "Persona", puis un spectacle avec les Percussions Claviers de Lyon, Bertrand Belin est de retour avec un nouveau disque nommé "Tambour Vision" (6 mai 2022, chronique via le lien ci-dessous... )... La suite

Bertrand Belin : les dernières chroniques concerts 18 avis

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula

Interview réalisée le 22 mars 2022, par Pierre Andrieu

Le Chabada, Angers Mars 2022

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula

24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se rendre dans l'accueillante salle locale pour aller interviewer les Limiñanas, juste avant leur prestation, excellente, le soir même dans l'un des meilleurs festivals français, Levitation France (prochaine édition avec une prog énorme les 3, 4 et 5 juin 2022 !). Et ce en compagnie des très en forme également La Jungle, Mars Red Sky, Dame Area, Sonic Boom, Nova Materia, Melenas etc. Oui, la vie est parfois dure ! Trêve de plaisanteries, on est ravi de revenir ici à Angers pour ce super festival qui nous a manqué et de parler à nouveau, après une interview avec L'Epée en 2019, avec les très loquaces et passionnés Marie et Lionel. De quoi ? De leur dernier album, "De Pelicula", l'un des disques de l'année 2021, de leur collaboration fructueuse avec Laurent Garnier sur celui-ci, de leurs projets avec l'immense Iggy Pop, de leur idole Serge Gainsbourg, de leur très doué pote Bertrand Belin, de leur rapport au cinéma et aux BO de films, mais aussi de leur timidité pour prendre le micro sur scène, de Pascal Comelade, de Can, ou encore du futur deuxième album de L'Epée,... Lire la suite

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin)

Critique écrite le 11 décembre 2021, par lol

Le Trianon, Paris 6 décembre 2021

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin) en concert

Les Limiñanas - lookés comme des hipsters du canal Saint-Martin - sont probablement l'un des tout meilleurs groupes de rock du monde : ils sonnent comme personne et ont élargi la palette qui les avait faits sortir d'un quasi anonymat il y a une dizaine d'années. D'un style garage psychédélique artisanal et épuré à leurs débuts, les Limis surfent désormais sur les sommets d'un krautrock hypnotique, au sein d'une formation scénique qui compte 5 musiciens en plus du couple titulaire à l'état civil de l'appellation du groupe. Cette escale au Trianon, leur antre parisienne attitrée depuis quelques années, est l'une des dates phares de la longue tournée qui accompagne la sortie du nouvel album, "De Pelicula". Elle se fera sans Laurent Garnier, cosignataire de ce nouvel opus, mais devant une salle sold out. Ce 6 décembre, les Limiñanas ont fait honneur à leur réputation et à leur nouvel album, largement représenté dans la set list. En guise d'intro, c'est "Saul" qui ouvre le bal. Dès le second morceau, "Je rentrais par les bois... BB", on se retrouve pris dans une furie sonique digne des grands titres seventies de Hawkwind. On s'envole très haut, dans une transe space rock à laquelle nul ne peut résister. Si l'atmosphère redescend d'un... Lire la suite

Bertrand Belin & Les Percussions Claviers de Lyon

Critique écrite le 29 juin 2021, par Manu Wino

Le 104, Paris 25 juin 2021

Bertrand Belin & Les Percussions Claviers de Lyon en concert

Troisième concert depuis la reprise, nous avons plongé hier, dans la nef du 104 dans un grand bain sonore. Bertrand Belin avec son comparse Thibaut Frisoni et le quintet des Percussions claviers de Lyon ont offert au public une relecture effervescente de ses chansons, tout en subtilité. Subtilité des arrangements pour commencer. Tantôt en support de versions familières, tantôt au centre d'adaptations surprenantes ("Choses nouvelles"), l'intervention des Percussions Claviers de Lyon est d'une délicatesse et d'une justesse rares. Même quand ça tape fort, ça tape beau ("Grand Duc" ou la reprise d'Alain Bashung, "C'est comment qu'on freine"). Subtilité des lumières et du décor également. Ce grand tableau en fond de scène, éclairé avec classe, rappelant les bâtiments d'une ville sans âme, des touches de... Lire la suite

Bertrand Belin & Les Percussions Claviers de Lyon

Critique écrite le 15 juin 2021, par Pierre Andrieu

Théâtre Municipal d'Aurillac 11 juin 2021

Bertrand Belin & Les Percussions Claviers de Lyon en concert

C'est un Bertrand Belin en grande forme qui a donné un concert renversant de classe au Théâtre d'Aurillac avec les Percussions Claviers de Lyon et Thibault Frisoni... Initialement prévu en novembre 2020, ce spectacle de haut vol devait faire partie d'une tournée écourtée par le deuxième confinement (enfer et damnation). Un mini Tour de France dans une formation originale qui a donné lieu à la parution le 7 mai 2021 d'un live nommé "Concert at Saint-Quentin" (vivement recommandé !). En ce vendredi soir limite caniculaire (Aurillac, ville la plus froide de France ? Faux !), on retrouve avec plaisir l'écrin du théâtre municipal de la capitale du parapluie : placé pile sous le micro, confortablement assis, on peut ainsi profiter d'un son parfait et d'une vue imprenable sur le show de Bertrand B., ravi par la reprise des "hostilités". Bien accompagné par l'instrumentarium des Percussions Claviers de Lyon (marimbas, xylophones, batterie, gong, la "tant redoutée plaque de fer" etc.) et par Monsieur Frisoni (prononcer à la Corse) au Korg et à la basse, l'auteur de l'album "Persona" peut donner libre cours à son inspiration pour chanter avec sa voix si marquante des textes singuliers, se lancer dans des envolées guitaristiques... Lire la suite

Bertrand Belin : les chroniques d'albums

Bertrand Belin : Tambour Vision

Chronique écrite le 09/05/2022, par Pierre Andrieu

Bertrand Belin : Tambour Vision

Déjà entamée sur son précédent disque studio, "Persona", la mue de Bertrand Belin en direction d'un univers plus électronique se poursuit sur "Tambour Vision", un magistral nouvel album où il n'est " pas exagérément question de tambour, ni de vision, un peu seulement " et qui est porté par une " production neuve et belle, réalisée avec Thilbault Frisoni ". Oui, dans une savoureuse note d'intention publiée sur ses réseaux sociaux le principal intéressé parle très bien lui-même de sa nouvelle collection de chansons ! On se permettra d'ajouter que les atmosphères synthétiques sont de qualité supérieure, et mettent parfaitement en valeur la voix de crooner du Breton, toujours superbe et évocatrice, et ses compositions à la fois accrocheuses, énigmatiques et permettant de multiples interprétations. Belin a ce talent unique pour faire tourner à plein régime l'imaginaire de l'auditeur, qui, ainsi stimulé, peut partir très, très loin. Sous la très belle pochette inspirée par le film d'Alfred Hitchcock "Vertigo" ("Sueurs froides", en version française), le chanteur, acteur et romancier a caché moult titres excitants pour la psyché et joliment référencés (Bowie, Leonard Cohen, Elvis et le rockabilly, le hit ultime du genre, "Be-Bop-A-Lula", signé... Lire la suite

Bertrand Belin : Persona

Chronique écrite le 14/01/2019, par Pierre Andrieu

Bertrand Belin : Persona

Surnommé "the french Nick Cave" par Anton Newcombe (qui en parle dans cette interview, ici) depuis sa participation remarquée - via le tube "Dimanche" - au déjà culte "Shadow People" des Liminanas, Bertrand Belin fait son retour sous son propre nom avec un sixième album nommé "Persona", un disque plus orienté synthétiseurs mais tout aussi séduisant et intrigant que les précédentes aventures du monsieur... Après avoir fréquenté le même studio à Sheffield que Richard Hawley, les Arctic Monkeys et Jarvis Cocker afin de mettre en boite ses deux derniers disques, "Parcs" et "Cap Waller" (qu'on a usés jusqu'à la trame à force d'écoutes répétées), le french songwriter looké comme un cowboy rock 'n roll a cette fois-ci enregistré dans son studio à Montreuil, ce qui lui a permis de prendre son temps. Dans ces conditions optimales, Bertrand Belin a, en plus, été secondé par les fidèles et excellents Thibault Frisoni (guitares et claviers) et Tatiana Mladenovitch (batterie et chœurs), ce qui aboutit à moult réussites : le brumeux tube avec un p'tit côté Bashung "Choses Nouvelles" (et ses impeccables synthés et cordes), le très mélancolique titre "Glissé redressé", l'entêtant hit synthétique "De corps et d'esprit", l'entraînant, gorgé de... Lire la suite

Bertrand Belin : Cap Waller

Chronique écrite le 15/10/2015, par Pierre Andrieu

Bertrand Belin : Cap Waller

Le disque précédent de Bertrand Belin, l'inépuisable Parcs, a été tellement écouté partout où c'était humainement possible qu'on le connaît aujourd'hui par cœur et qu'on a même décidé de prolonger l'immersion dans le monde du songwriter français avec la lecture de son roman, le très bon et super original Requin... Inutile de dire donc qu'on attendait avec une grande impatience le nouvel opus, intitulé Cap Waller ! Dans la lignée de ses prédécesseurs (dont on ne s'est toujours pas lassé... ), il permet de pénétrer de plain pied dans un univers à la fois singulier et familier : voix grave, nonchalante et chaude, chansons bien écrites, paroles intrigantes, arrangements ciselés, c'est encore une fois de la belle ouvrage entre chanson, pop, country, folk ou blues. Séduisant au premier abord (si toutefois l'on n'est pas fan des "génies" Maître Gims ou Black M), cet album de onze titres a en plus le mérite d'offrir plusieurs niveaux de lecture. Ainsi, au fil des écoutes, on découvre tel ou tel détail sonore passé inaperçu jusqu'ici ou on remarque pour la toute première fois des tournures de phrases surprenantes. Et, sans surprise, l'on se rend compte que Cap Waller bénéficie de la présence à son générique de nombreux... Lire la suite

Bertrand Belin : Cap Waller

Chronique écrite le 04/10/2015, par Pirlouiiiit

Bertrand Belin : Cap Waller

Cela fait maintenant plusieurs années que j'entends dire le plus grand bien de Bertrand Belin sans avoir eu l'occasion de le voir sur scène (est il jamais passé à Marseille?). En plus je suis fan de sa talentueuse batteuse Tatiana Mladenovitch dont il a réalisé le 4 titres Sunnight (et même joué sur l'album); j'ai donc profité de la sortie de son 5ème album pour essayer de rattraper ce retard. J'ai donc été surpris par cette voix ténébreuse qui m'a fait penser à tout un tas de voix familières (que j'aime bien en plus) comme Jean Louis Murat, Alain Bashung, Arthur H mais aussi pour le côté nonchalant et un brin décalé je pense, Alexis HK et Thomas Fersen. Passé la première écoute où (surement focalisé sur la batterie) j'ai trouvé qu'on reconnaissait bien le son de Best (le... Lire la suite

Bertrand Belin : Vidéo











Bertrand Belin : écoute