Accueil Chronique album : Bertrand Belin - La Perdue, par Chlorophil
Vendredi 14 décembre 2018 : 10881 concerts, 25295 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Critique d'album

Bertrand Belin : "La Perdue"

Bertrand Belin :

Pop - Rock

Critique écrite le 15 mai 2010 par Chlorophil

Il y a quelques années (trois ans, déjà), un album français sortait, passant presque inaperçu. Pas complètement cependant, puisque La Perdue recueillait les louanges de nombreux chroniqueurs, puisque certaines chansons passèrent même à la radio... Mais encore une fois, un album de chanson française aux qualités multiples sortait sans qu'on n'en entende trop parler. Son auteur : Bertrand Belin. Son titre, La Perdue. Cet album est encore là, trois ans après. Planqué à côté de la platine CD qu'il n'a quitté que pour aller rejoindre l'auto-radio. Ceux qui on écouté La Perdue à sa sortie s'en souviennent. Ils l'ont sans doute comme moi, gardé précieusement et mis et remis en écoute. Mis et remis, pour écouter les montées-descente du piano accompagnées de la voix familière de Bertrand Belin sur l'inaugural Le Trou Dans Ta Poitrine. Ou alors pour écouter à nouveau La Perdue, ce titre ou le terme "guitare rythmique" prend son essence. Une chanson sur laquelle la voix de Belin plane, s'envole vers cette lumière, au dessus des arbres qui nous entoure. Des arbres et une forêt qui sont présents tout au long de l'album, comme les envols lyriques de ses arrangements musicaux et de ses textes. Remettre cet album, c'est aussi sombrer dans les profondeurs, la gravité et le dépouillement de La Tranchée, ou de Les Oiseaux, se surprendre à danser sur Tes Délices ou sur Au Coeur Des Astres, se laisser bercer par L'Aube Posée, sublime duo avec Barbara Carlotti qui évoque les bijoux d'un autre duo (ARLT.) . On peut prendre les chansons de La Perdue les unes après les autres, les écouter et les ré-entendre, les chanter ou les sifloter, ou même les raconter. On peut presque voir ces chansons tant elles parlent. Les textes de Bertrand Belin sont largement au dessus du lot. Il nous fait grâce de ces écrits triviaux et trop entendus dans la bouches d'autres chanteurs français qu'il a jadis côtoyé. Belin a choisi la poésie, à moins que ce ne soit la poésie qui l'aie choisie. Musicalement, on est également dans la haute volée et la grande classe, tous deux au niveau de l'équipe qui l'accompagne. La Perdue est un grand disque. Il m'aura fallu trois ans avant d'écrire cette chronique vaine, mais pendant ces trois années, ce disque ne m'a pas quitté, et je suis sûr qu'il va rester là où est sa place : tout à côté de la platine, tout près de mes oreilles. Un nouvel album de Bertrand Belin (Hypernuit) est annoncé pour cette année. Saura-t-il remplacer La Perdue ?
Vignette Chlorophil

 Critique écrite le 15 mai 2010 par Chlorophil
 Envoyer un message à Chlorophil

Bertrand Belin : les chroniques d'albums

Bertrand Belin : Cap Waller

Bertrand Belin : Cap Waller par Pierre Andrieu
15/10/2015
Le disque précédent de Bertrand Belin, l'inépuisable Parcs, a été tellement écouté partout où c'était humainement possible qu'on le connaît aujourd'hui par cœur et qu'on a même décidé de prolonger l'immersion dans le monde du songwriter français... La suite

Bertrand Belin : Cap Waller

Bertrand Belin : Cap Waller par Pirlouiiiit
04/10/2015
Cela fait maintenant plusieurs années que j'entends dire le plus grand bien de Bertrand Belin sans avoir eu l'occasion de le voir sur scène (est il jamais passé à Marseille?). En plus je suis fan de sa talentueuse batteuse Tatiana Mladenovitch dont... La suite

Bertrand Belin : Parcs

Bertrand Belin : Parcs par Pierre Andrieu
06/06/2013
Et hop, une nouvelle petite merveille d'album signée Bertrand Belin ! L'homme dont les initiales sont BB a écrit et composé Parcs avec un singulier talent lui permettant de mélanger dans ses très marquantes œuvres chanson française poétique et... La suite